Éric Descarries

Archive, janvier 2012

Jeudi 26 janvier 2012 | Mise en ligne à 12h45 | Commenter Commentaires (50)

Diesel, hybrides, Lexus RX 450H et Michelin

Ouf! Que de commentaires concernant la VW diesel et sa concurrence! La plupart de ces commentaires sont tellement intéressants à lire. Il y a définitivement  des participants à ce blogue qui ont une superbe façon d’exprimer leur opinion. Et, ça, je le respecte toujours. Cependant, encore une fois, j’ai du «couper» dans certains commentaires désobligeants et parfois même insultants. Éventuellement, je vais tout simplement «flusher» les commentaires qui contiennent des insultes ou des remarques personnelles du style : «Encore une fois, vous véhiculer des faussetés…» ou «Vous êtes dans le champs…». Ça me demande trop de temps à corriger!

D’autre part, ça ne me dérange pas trop que certains participants écrivent que j’ai «le pied trop pesant» ou que j’ai «les deux pieds sur l’accélérateur». Mais je veux que vous sachiez que je conduis mes voitures d’essai de la même façon que je conduirais mes propres voitures. Je ne fais que suivre la circulation et trop souvent, sur les autoroutes, j’en suis rendu à rouler trop près de la vitesse limite permise (lire trop lentement!). En ce qui a trait à mes chiffres de consommation (dont j’ai discuté avec certains de mes collègues que je considère francs et honnêtes), ce sont les miens et non ceux de l’ordinateur de bord (vous verrez dans cet article qu’il peut y avoir d’importantes différences). D’autre part, je ne suis pas un «hyperkilométreur» cherchant à gagner des «Economy Runs» (un exercice de consommation qui existait déjà durant les années cinquante) et je ne suis surtout par un «vendeur de char» affilié à une marque précise (parfois, je me demande si certains participants ne sont pas des vendeurs…). Comme tout le monde, j’ai certains goûts et certaines préférences mais rien qui ne devrait influencer mes commentaires. Après tout, combien d’entre vous êtes des amateurs de Cobra ou d’anciennes Jeep ou même d’autos anciennes? En ce qui concerne ceux qui m’affirment faire des «exploits» avec leurs Prius ou VW diesel ou autres véhicules qui seraient si spectaculaires, prêtez-moi votre véhicule deux semaines et je le conduirai selon mes besoins et dans les conditions que je conduis les véhicules de presse. Je suis prêt à gager que certains de vos chiffres «magiques» ne le seront plus. Je me fais un point de vous dire exactement ce que je fais avec ces véhicules compte tenu des situations climatiques et autres. Je ne suis pas toujours en ville à essayer de battre des records d’Economy Run et je conduis mes véhicules comme tout autre véhicule. Je vous le répète! Prêtez-moi votre véhicule! Il ne sera pas endommagé, je vous le jure! Mais je reste persuadé que les résultats de consommation n’auront plus rien à voir avec certains «miracles»!

Enfin, j’ai aussi noté que les places arrière de la Jetta pourraient être plus généreuses ce qui m’a valu un reproche avec l’explication que ce sont des autos compactes et qu’elles doivent être plus petites, etc… En vérité je critique la plupart de ces autos sans distinction. Ce sont des autos compactes qui s’adressent bien souvent à des gens qui surveillent leur budget. Parmi eux, on retrouve beaucoup de petites familles avec un ou deux enfants. Vu l’étroitesse de l’arrière, ce n’est pas toujours facile d’y installer des sièges d’enfant. Un peu plus de place serait bienvenu, non? Ironiquement, alors que la plupart des autos que l’on voit en ville n’incluent que rarement des passagers à l’arrière, surtout les plus imposantes, ce sont dans les plus petites voitures que l’on voit des passagers à l’arrière. Et même si ce n’étaient que des enfants, pourquoi ne pas donner un peu plus de place pour aider les parents?

Des miracles? Pas avec le RX450H

Cette semaine, j’ai roulé le Lexus RX 450H. Évidemment, j’étais bien conscient que j’avais entre les mains le véhicule le plus populaire de la marque sur notre marché, du moins dans sa version régulière. Si vous ne connaissez pas ce véhicule sous sa forme Hybride, sachez que ce véhicule utilitaire multisegment est livré avec un moteur V6 de principe Atkinson combiné à deux petits moteurs électriques, le premier servant de démarreur, de chargeur ou de support au deuxième moteur électrique. Celui-ci travaille en combinaison avec le moteur à essence alors qu’un troisième moteur aide à la motricité arrière de ce véhicule à traction intégrale! En voulez-vous de la technologie? Ah oui! La boîte de vitesses est du type CVT à variation continue.

blog-1

L’élégante silhouette du Lexus RX450H est facilement reconnaissable (photo Éric Descarries)

Tout cela est beau. Mais pour le commun des mortels, à quoi tout cela rime-t-il? Ce Lexus est aussi important aux yeux des inconditionnels de l’environnement que les Prius peuvent l’être. Mais avec un poids de plus de 2100 kilos, il y a des limites à croire au miracle.

blog-2

Vu de l’arrière, le RX450H conserve son élégance (photo Éric Descarries)

Au départ, soulignons que ce Lexus n’affiche pas de changements majeurs en 2012 sauf pour le choix des finitions dont les groupes d’options font la manchette. Mon véhicule d’essai avait le Groupe Ultra Premium 1 incluant les jantes de 19 pouces, la stéréo Mark Levinson, les sièges de luxe, le système de navigation, la radio satellite XM, la sellerie de cuir et j’en passe!

blog-3

Le tableau de bord du RX450H est beau et bien aménagé (photo Éric Descarries)

L’extérieur de ce véhicule qui n’a plus besoin de présentation est reconduit. On peut dire que la ligne est réussie ce qui se traduit par d’intéressantes ventes. L’intérieur est superbement bien aménagé et tout y est facilement atteignable. Les sièges sont confortables (ceux d’avant sont chauffants) et les places arrière relativement accueillantes. La finition y est exemplaire mais, curieusement, il y avait un bruit de carrosserie agaçant dans la portière du conducteur (ça beau être un Lexus de Toyota, rien n’est parfait dans ce domaine!). Il y a suffisamment d’espace de chargement tout à l’arrière et la visibilité n’y est pas trop mauvaise.

blog-4

Les places arrière sont, quand même, assez généreuses (photo Éric Descarries)

Question performances, le RX 450H affiche des accélérations intéressantes et des reprises très rassurantes. Malheureusement, les déplacements urbains en «électrique seulement» se sont faits assez rares car il a fait très froid toute la semaine de mon évaluation. Et c’est là que la bât blesse. La moitié de mes déplacement se sont faits en ville (encore une fois, dommage pour mes détracteurs, je n’ai pas utilisé le RX 450H comme une voiture de course…je n’ai pas le pied pesant!). Qu’est-ce que j’ai obtenu? Une consommation moyenne de…13,6 L/100 km ! Mais ce n’est pas tout! L’ordinateur de bord, lui, indiquait 11,1 L/100 km (les 13,6 L, ça me réconcilie avec le Ford Edge à moteur EcoBoost qui, en hiver aussi, m’avait donné 12,5 L/100 km). Décidemment, l’hiver a une importante influence sur la consommation! En fait, j’ai été fouiller dans les archives de ce blogue et en 2009, j’avais réussi, EN ÉTÉ, une moyenne de 8,75L/100 km avec un Lexus RX450H semblable. Ce qui est drôle, c’est qu’à cette époque, j’avais noté un bruit de carrosserie dans le tableau de bord. Cette fois, c’est, je le répète, dans une portière.

blog-5

Le compartiment pour les bagages possède une toile qui assure une certaine intimité et un peu de sécurité (photo Éric Descarries)

Qu’importe, en situation hivernale, ce RX s’est très bien débrouillé sur la glace et dans la neige (pour le peu de neige que nous ayons eus!). Les pneus Toyo qui l’équipaient étaient à la hauteur de la situation offrant à fois adhérence et silence de roulement. Petit problème, il y a un prix à payer pour ce véhicule techniquement très évolué. De base, le RX 450H de 2012 vaut 59 700 $. Ajoutez à cela 7 000$ d’options, 100 $ de taxe d’accise fédérale pour la climatisation (vous connaissez mon opinion sur cette taxe!) 5 $ de frais du COCVA (what’s that?), 29, 20$ de frais de gestion environnemental des pneus (!?!) 1$ de frais de gestion environnementale des filtres (!?!) et 1 950$ de frais de préparation. La facture finale? 68 785,20$ Ouf!
blog-6
Pas facile de pouvoir observer toute la mécanique (électricité?) sous le capot du RX 450H! Tout y est couvert de plastique! (photo Éric Descarries)

La journée Michelin

Cette semaine, je fus aussi invité par Michelin au centre d’essai Mécaglisse de Notre-Dame-de-la-Merci pour essayer les nouveaux pneus X-Ice Xi-3 d’hiver de ce manufacturier français. Cette nouvelle gamme de pneus est une suite logique des X-Ice Xi-2 mais ces produits ne seront disponibles qu’à l’automne 2012.
blog-7
Le nouveau pneu d’hiver Michelin X-Ice Xi3 ne sera disponible qu’à l’automne prochain (photo Éric Descarries)

Évidemment, ce nouveau pneu d’hiver arrive avec des améliorations importantes et surtout plus de performance sur la glace et dans la neige. Ce que les consommateurs retiendront d’abord, ce sera la garantie de 60 000 km autant avec les pneus d’indice de vitesse T que H. Le marché de ces derniers prend, selon le spécialiste local de Michelin, M. Normand Latrémouille, de plus en plus d’importance. L’automne prochain, les concessionnaires Michelin proposeront 33 dimensions de ce pneu pour jantes de 14 à 18 pouces, des séries 65 à 45, de largeur 175 à 235 avec indice de vitesse T et H. Les prix seront annoncés plus tard (certains participants ont noté que les produits Michelin sont très souvent plus chers, ce à quoi les gens de Michelin ont rétorqué en pointant que le X-Ice Xi-3 durait beaucoup plus longtemps que les produits de la concurrence, parfois même de deux hivers de plus).

blog-8

Michelin avait mis à notre disposition plusieurs véhicules intéressants représentant divers segments de l’industrie automobile (photo Éric Descarries)

La présentation a été suivie d’essais sur piste de neige et de glace de divers produits Michelin en plus d’essais comparatifs impliquant des pneus de qualité semblable d’autres manufacturiers dont Goodyear, Toyo, Nokian, Bridgestone et même…Kebek! En effet, les Mazda3 de location qui ont servi à certains exercices avaient été livrées avec des pneus de cette marque. Selon nos premières observations, ces pneus seraient de construction asiatique.

blog-9

Le superbe site de Mécaglisse, un complexe de pistes d’essais situé à Notre-Dame-de-la-Merci au nord est de Montréal. (photo Éric Descarries)

Outre les Mazda3, il avait aussi sur place des Cadillac CTS et des pick-up Ford et GM. En ce qui a trait aux pneus Michelin X-Ice Xi3, il est évident qu’ils se soient distingués des autres marques presque à tous les points de vue. Parmi les exercices auxquels nous avons participé au centre spécialisé Mécaglisse de Notre-Dame-de-la-Merci, il y avait ceux d’accélération et de freinage (autour des 30 à 35 km/h), des comparaisons avec la concurrence sur la neige, dans les courbes, en manœuvres d’évitement. Bref, des tests qui sont presque impossible de reproduire sur les routes publiques. Oui, le X-Ice Xi3 est supérieur à la concurrence mais il faut avouer que cela devient de plus en plus difficile à prouver. Les technologies des dernières années ont tellement évolué dans ce domaine, surtout au niveau des pneus de haute qualité, que cela devient difficile de juger de la supériorité d’une marque sur les autres. Même le Kebek en a impressionné plus d’un (selon les conditions qui prévalaient cette belle journée de janvier!).

Lire les commentaires (50)  |  Commenter cet article






Mercredi 18 janvier 2012 | Mise en ligne à 19h11 | Commenter Commentaires (77)

Salon de Montréal et Volks Jetta TDI

À peine revenu du Salon de Detroit, on pourrait s’attendre à ce que je critique le Salon de l’auto de Montréal car on n’y trouve pas mes mêmes voiture vedettes. Mais si je me mets à la place des amateurs locaux d’automobiles, je devrais plutôt me dire qu’ils sont très bien servis. C’est un peu notre lot de devoir nous plier devant les Américains lorsque vient le temps de ces grands évènements. Bien des gens me demandent si la nouvelle Fusion est à Montréal ou si l’on y verra la Dodge Dart (décidément, ces deux autos auront soulevé plus de passion que prévu) mais je dois répondre par la négative. Toutefois, « notre » Salon n’a rien à envier aux autres salons canadiens. Oui, celui de Toronto aura quelques unes des nouveautés dévoilées à Detroit. Mais il lui manquera celles du Salon de Chicago dévoilées à peine quelques jours plus tard. Je me demande si le Salon de Québec les aura, ces nouveautés?

Là où je veux en venir, c’est que le Salon de l’auto de Montréal vaut la peine d’être visité si vous êtes un amateur de voitures. Je déplore un peu le manque d’éclairage du septième étage du Centre des Congrès où il y a les véhicules de performance (décidément, il faudrait vraiment qu’un véritable « show de hot rods » revienne à Montréal) mais pour le reste, c’est bien, même très bien! Nous avons des Rolls-Royce (il n’y en avait pas à Detroit), des Bentley, des Ferrari (y’en avait pas à Detroit), des Lotus (pas à Detroit), des Jaguar et des Land Rover (non, pas à Detroit) et une foule d’autres autos intéressantes.

blog-1

Mitsubishi expose son étude de style de petite auto urbaine à Montréal (photo Éric Descarries)

Des nouveautés, nous en avons. Le nouveau Ford Escape, par exemple. La Lincoln MKS redessinée (si peu mais enfin…), le petit prototype de Mitsubishi (pas à Detroit) et surtout les Hyundai Veloster Turbo et Genesis Coupé (deux vedettes de Detroit), l’Acura RDX (vedette de Detroit!) et l’unique Nissan NV3500 pour passagers (vu pour la première fois dans un salon…bon, ce n’est pas si spectaculaire mais au moins, l’effort y est!).

blog-2

Des Aston Martin….à Montréal, bien sûr! (photo Éric Descarries)

Tout cela pour dire qu’il vaut la peine de visiter ce salon. C’est un des évènements « sociaux » les plus importants de l’année à Montréal et il faut y participer si l’on veut que ça revienne. D’ailleurs, si vous vous y rendez, j’aimerais bien avoir vos commentaires, que ce soit sur le Salon lui-même ou sur un ou deux véhicules en particulier!

blog-3

Honda a réussi à obtenir le nouvel Acura RDX pour le Salon de Montréal (photo Éric Descarries)

blog-4

Le stand de Chrysler expose fièrement sa nouvelle Fiat 500 Abarth…derrière le joli mannequin, bien sûr! (photo Éric Descarries)

blog-5

Bravo à Hyundai de nous avoir obtenu les nouvelles Genesis coupé (photo) et Veloster Turbo…comme à Detroit! (photo Éric Descarries)

blog-6

Vue au stand de Mercedes-Benz, la nouvelle B200 (Photo Éric Descarries)

blog-7

Chez GM, il y a la Camaro ZL-1 (Photo Éric Descarries)

Volks Jetta diesel

Quant à moi, je viens de laisser une Volkswagen Jetta diesel, le véhicule avec lequel je me déplaçais depuis les deux dernières semaines. Lorsqu’on y regarde de près, cette Volks devrait être le véhicule idéal. Ses dimensions devraient être idéales, ni trop grandes, ni trop petites. La visibilité y est très bonne tout le tour et l’ensemble mécanique..idéal, lui aussi. Le moteur à quatre cylindres turbodiesel de 2,0 litres avec ses 140 chevaux et 236 livres-pied de couple est à la fois silencieux et efficace. Non, ce n’est pas, comme le disent mes confrères, un foudre de guerre. Mais il « fait très bien la job » comme on dit communément. La boîte de vitesses à double embrayage DSG s’est avérée relativement efficace sauf que lorsque je voulais faire marche arrière de mon allée de garage (en pente vers la porte), il me fallait presser l’accélérateur et même jouer de la pédale pour obtenir un résultat. Cet exercice devenait alors laborieux et irrégulier…pas mieux qu’avec la Ford Focus équipée d’une boîte semblable!

blog-8

La Volkswagen Jetta TDI est devenue presque légendaire (photo Éric Descarries)

J’ai effectué la majeure partie de mon « essai » en situation urbaine. La version Highline qui m’a été prêtée était équipée de sièges dont la sellerie en vinyle ressemblait tellement à du vrai cuir…qu’il fallait utiliser les « chauffe-foufounes » lors des journées froides. Et des journées froides, il y en a eues. En passant, le démarrage du moteur n’était pas si laborieux. Grâce à la commande à distance, il ne fallait que presser un bouton pour lancer le moteur, pas besoin de clé. Quand il fait froid, il faut attendre quelques secondes avant que le système s’enclenche (les « glow plugs » doivent faire leur travail). Le moteur fait un peu de bruit au départ mais cela s’estompe vite. Une fois lancé (et le véhicule sorti de l’allée en pente!) tout se passe en douceur sauf quelques soubresauts de la boîte de vitesse au froid (un phénomène qui disparaît quand même rapidement). Pour le reste, la conduite est agréable. L’instrumentation est simple mais très lisible (a-t-on vraiment besoin d’un si gros compte-tours quand on utilise une boîte automatique?). Les sièges sont relativement confortables et la conduite précise. Le freinage m’a paru solide mais la suspension demeure un peu sèche. Évidemment, la tenue de route est plus que respectable pour une voiture de ce créneau. Et j’ai apprécié les pneus d’hiver Continental qui se sont avérés très efficace. Les places arrière sont un peu à l’étroit mais appréciables pour les petites personnes. Quant au coffre, il m’a paru assez vaste et surtout facile d’accès.

blog-9

On reconnaîtra les Volkswagen à moteur diesel à cet emblème (photo Éric Descarries)

Mes deux semaines au volant de la Volkswagen Jetta diesel ont produit une consommation moyenne de 9,6 L/100 km. Le chiffre peut vous sembler « effrayant » mais pour certains confrères (que je considère « honnêtes ») que j’ai rencontrés, il leur a paru très réaliste, surtout en situation urbaine de grands froids. La Jetta Highline qui me fut confiée affichait un prix de 28 575$ (incluant l’option Technology de 1290$ comprenant un système de navigation dont l’écran m’a paru trop petit!) auquel il faut ajouter les 1365$ de transport et 100$ de taxe d’accise….pour le climatiseur! Franchement, connaissez-vous bien des autos qui n’arrivent pas d’usine avec un climatiseur! Quelle arnaque…comme les inspections obligatoires que le gouvernement veut nous imposer…au bout de sept ans alors que certains constructeurs offrent des garanties de dix ans…

blog-10

Le tableau de bord de la Jetta fait un peu «ordinaire» mais tout y est efficace (photo Éric Descarries)

blog-11

Les places arrière ne sont pas nécessairement généreuses (photo Éric Descarries)

blog-12

Le coffre est suffisamment vaste avec un bas seuil de chargement mais quand Volkswagen se débarrassera-t-il de ces énormes charnières au profit de charnières en ciseau qui sont moins intrusives (photo Éric Descarries)

Alors, pourquoi est-ce que je ne coure pas m’acheter une Jetta diesel? Je vous avoue sincèrement que, en toute logique, l’auto m’apparaît des plus respectables. Mais, malheureusement, elle ne répond pas complètement à mes attentes. Son apparence des plus caractéristiques ne m’attire pas et, de toutes façons, j’aime mieux la robustesse d’une camionnette ou les performances d’une sportive. Mais, en ce qui a trait au moteur diesel, difficile de contester son efficacité. Dommage qu’il faille être très prudent au ravitaillement (une seule goutte sur vous et l’odeur vous suivra partout pendant des heures) et que ce ne sont pas tous les postes d’essence qui ont une pompe au diesel! Puis, il y a cette réputation de manque de fiabilité qui continue de s’accrocher aux Volkswagen quoiqu’elle soit à disparaître assez rapidement. De toutes façons, je n’ai pas retenu ce critère. Mais il est vrai que le choix des matériaux à l’intérieur n’est pas des plus impressionnants.

blog-13

Le secret de la Volkswagen Passat TDI? Ce moteur turbodiesel si efficace (photo Éric Descarries)

Cependant, si c’est le genre de véhicule qui vous attire, je vous incite à visiter votre concessionnaire Volkswagen local. Le choix pourrait s’avérer très judicieux.

À exgo2

Je crois que vous avez eu de bons conseils des autres participants à ce blogue, ce que j’apprécie beaucoup d’ailleurs. J’approuve ces suggestions  (sauf, peut-être la CT200h dont l’intérieur pourrait vous paraître étroit) y compris la Jetta TDI dont il est question ici. Les Fusion et Malibu pourraient très bien être les meilleurs choix de demain. Il y a aussi le nouveau Mazda CX-5! Mais il vous faudra attendre un peu que ces véhicules arrivent sur notre marché.

À volt_air et à felix_c

Merci de vos bons mots…

À nickoterrible

Moi aussi j’aurais aimé ajouter d’autres photos, surtout d’intérieur. Mais il me manque à la fois de temps et…d’espace!

À tous

À ceux qui iront ou qui ont été au Salon de l’auto, donnez-moi vos impressions. Ne vous gênez pas, je mets ce blogue à votre disposition pour cela!

Lire les commentaires (77)  |  Commenter cet article






Mercredi 11 janvier 2012 | Mise en ligne à 22h17 | Commenter Commentaires (28)

Du Salon de l’auto de Detroit

Je ne sais pas par quel bout commencer. Lorsqu’un passionné de l’auto comme moi assiste à des lancements d’un Salon de l’auto aussi important que celui de Detroit, il ne faut surtout pas lui demander de résumer l’évènement en 500 mots ou moins. Juste à regarder mon calepin de notes, j’ai compté pas moins de 44 sujets à développer. Et parmi ceux-là, il y aurait au moins 35 nouvelles autos!

Le Salon de l’auto de Detroit de 2012 fut un des plus spectaculaires des dix dernières années. Évidemment, il n’avait rien à voir avec celui de 1989, la première année que je me suis déplacé dans cette capitale de l’auto pour voir le plus fou des salons de l’auto que je n’avais jamais vus! Et les années qui suivirent furent tout aussi spectaculaires. Celui de 2012 n’était pas fou. Mais il était spectaculaire. Décidemment, les constructeurs américains locaux que sont les Ford, GM et Chrysler (et on peut y ajouter Toyota qui y a d’importants laboratoires et qui sait très bien que sa «vache à lait», ce sont les États-Unis) ont bien fait de se retenir et de ne pas faire des dévoilements spectaculaires au Salon de Los Angeles. Oui, le marché y est bon. Mais c’est Detroit qui a besoin d’un coup de pouce, non seulement comme ville mais aussi comme région industrielle.

Donc, je me suis encore une fois rendu à Detroit en train (en fait à Windsor, du côté canadien de la rivière devant Detroit). Le train de Via Rail (dans lequel j’ai été traité comme un roi et en français de surcroît, même par des employés d’origine anglaise…et les trains étaient à l’heure!) est un endroit idéal quand vous avez de gros travaux à écrire. On n’y perd pas de temps comme dans les aéroports et le service Wi-Fi de l’Internet y est disponible (gratuitement et efficacement)….enfin, je ne suis pas payé par Via pour faire un commercial mais le service vaut la peine d’être souligné. Je voulais vous le dire… De Windsor, j’ai pris la navette pour me rendre au Cobo Hall de Detroit où se tient le Salon.

Je ne pourrai pas vous faire part de toutes mes découvertes sur place mais voici quelques remarques sur les véhicules les plus importants. D’abord, le juré assigné au concours de la voiture de l’année a choisi la Hyundai Elantra comme Auto de l’année et la Range Rover Evoque comme Camionnette de l’année. Ironie du sort, Range Rover brillait par son absence au Salon de Detroit tout comme Jaguar…des véhicules dont les moteurs proviennent de Ford.

Parlant de Ford, ce constructeur a encore une fois utilisé le Joe Louis Arena pour y lancer sa nouvelle Fusion (que des quatre cylindres, 2,0 L, 1,6 L, hybride ou électrique en 2013) dont la ligne, comme je vous en avais parlé, est remarquable. Puis ce fut au tour de Dodge de lever le voile de sa Dart, la remplaçante de la Caliber….mais que j’ai trouvé un peu décevante, ressemblant trop à une ancienne Focus. Chevrolet a tenté de nous en mettre plein les yeux avec la version RS de sa Sonic (!) et deux protos basés sur la Cruze, des études de style d’étudiants en design. Incidemment, GM avait aussi dévoilé sa «petite» Cadillac ATS la veille, en privé, devant un groupe de journalistes spécifiquement invités…je n’y fais pas de commentaires. Lexus a aussi épaté la galerie avec son prototype de coupé sport LF-LC (dont malheureusement l’image est galvaudée depuis déjà quelques semaines).

blog-1

Comment la trouvez-vous la nouvelle Fusion 2013? Saura-t-elle remplacer avec brio la version actuelle? Votre opinion, s.v.p.! (Photo Éric Descarries)

blog-2

Êtes-vous attiré par la Dodge Dart? La Caliber avait un look original. La Dart, succès ou échec, selon vous? (Photo Éric Descarries)

blog-3

Nissan a exposé, sans tambour ni trompette, ce prototype devant annoncer le prochain Pathfinder. (Photo Éric Descarries)

Les constructeurs allemands sont, en général, actifs à Detroit sauf pour Porsche qui ne s’y est pas présenté pendant deux ou trois ans. Mais il y était cette année avec la version cabriolet de sa nouvelle 911. Mercedes-Benz a levé le voile sur sa nouvelle SL et sur le prototype de pick-up (!) de la Smart alors que BMW mettait en vedette une Série 3 «Active Hybrid» et la Mini Roadster, tous des véhicules qui avaient été d’abord vus en photo sur Internet ou dans les magazines. Volkswagen nous a montré une version Hybride de sa Jetta et une sorte de cabriolet à toit rigide démontable de la Beetle avec motorisation hybride. Enfin, Audi avait à son immense stand le prototype Q3 Vail (peu de chance que la Q3 soit commercialisée en Amérique) et de la RS4. Bentley a profité du Salon de Detroit pour nous faire connaître son nouveau coupé sport avec moteur V8!

blog-4

Malheureusement, on l’avait vu sur Internet et dans certains magazines, ce prototype LF/LC de grande sportive de Lexus. Mais ses lignes sont quand même excitantes, n’est-ce pas? (Photo Éric Descarries)

blog-5

Il y a peu de chances que le prototype A3 Vail d’Audi soit destiné pour l’Amérique du Nord. Mais alors, pourquoi l’avoir dévoilé à Detroit? (Photo Éric Descarries)

blog-6

Superbe, ce prototype de l’Acura NSX. Et il sera construit en Ohio! (Photo Éric Descarries)

Puis, ce fut au tour d’Acura de nous montrer trois protos, celui de la petite berline ILX qui remplacera la CLS, celui de la nouvelle RDX (maintenant à moteur V6…bye-bye quatre cylindres turbo) et de la sportive NSX…nettement plus belle que l’originale…et construite en Ohio! Hyundai a orgueilleusement ouvert sa présentation avec la mention de la Voiture de l’année pour son Elantra dont une version prototype complètement électrique trônait dans le stand. Incidemment, Hyundai a surpris tout le monde en annonçant que les batteries au lithium-polymère qui allaient équiper ses hybrides et électriques seraient garanties à vie! Hyundai a aussi dévoilé la Veloster Turbo (disponible avec une peinture matte) et le coupé Genesis révisé avec des moteurs quatre turbo et V6 plus puissants. Volvo en a profité pour nous faire connaître le prototype de son XC-60 avec configuration hybride. Au travers tout cela, Chrysler a glissé, sans tambour ni trompette, un prototype plutôt bizarre, le 700 C. Il s’agit ici d’une étude de style de…fourgonnette (peut-être) avec aucune autre explication. Chrysler nous a dit que le véhicule y était que pour analyser les réactions du public!

blog-7

Chrysler a exposé, à Detroit, cette étude de style d’une fourgonnette, sans autre information que son nom, 700C. Chrysler veut alors tâter le pouls du public. Vous, qu’en pensez-vous? (Photo Éric Descarries)

blog-8

Avec cette étude de style, Toyota veut nous annoncer un prochain produit. Lequel? Ça vous plaît? (Photo Éric Descarries)

blog-9

Jim Farley, vice-président du marketing de Ford (il était autrefois chez Toyota) pose devant le prototype de la Lincoln MKZ à venir. Qu’en pensez-vous? (de la Lincoln, bien entendu!) (Photo Éric Descarries)

Ça, c’était le premier jour. Le lendemain, mardi matin, la journée a débuté avec la présentation de trois nouveaux modèles de Shelby Mustang pour souligner le 50e anniversaire de la fondation de Shelby American, les GTS, GT350 et Super Snake (de 800 chevaux). Mais, le clou du spectacle fut certes le dévoilement du prototype de la Lincoln MKZ qui, selon plusieurs de mes confrères, fut leur «coup de cœur». Puis, Toyota a donné un grand coup en présentant la version de production de la Prius C, la Scion iQ électrique et le RAV4 électrique à venir. Mais le véhicule le plus intéressant fut certes le prototype NS4 qui devrait représenter un modèle à venir de 2015 du constructeur japonais. Honda a continué la fête avec son prototype de coupé Accord 2013 (peu convaincant, quand à moi) alors que Buick lançait son VUM compact Encore, une version miniaturisée de l’Enclave. Nissan a fermé la marche avec le prototype du VUS Pathfinder à venir flanqué d’une version électrique du fourgon NV200!

Parmi les curiosités, mentionnons le coupé de grand tourisme Falcon (comment peut-on utiliser ce nom qui, on le sait, appartient à Ford d’Australie) et des camionnettes GM transformées en hybrides électriques par la société Via. J’espère n’avoir rien oublié!

blog-10

Buick a dévoilé son VUM compact Encore à Detroit (Photo Éric Descarries)

blog-11

Maserati a aussi dévoilé ce prototype de VUS. Il serait basé sur la plateforme de la Jeep Grand Cherokee…mais on ne sait pas ce qu’il cache sous le capot? V8 HEMI ou Maserati? (Photo Éric Descarries)

blog-12

Honda nous a fait connaître son prototype de Honda Accord 2013. La transformation est-elle suffisante pour relancer la marque? Qu’en pensez-vous? (Photo Éric Descarries)

Pourquoi les nouveaux véhicules ne sont-ils pas plus économiques?

Tout au long du Salon de l’auto de Detroit, les présentateurs ont mentionné l’économie de carburant que chaque nouveau véhicule devrait accomplir. Que c’est différent de la course aux «horsepower» du Salon de 1989. Mais, en vérité, les résultats ne sont pas aussi bons qu’ils devraient l’être. Si l’on se fie aux analyses de l’économiste Christopher Knittel du Massachusetts Institute of Technology (MIT), toutes les innovations technologiques des trois dernières décennies n’ont produit qu’un gain plutôt mince. En effet, selon ce recherchiste, entre 1980 et 2006, la consommation moyenne des véhicules en Amérique ne s’est améliorée que d’un peu plus de 15%. Pas mieux que cela? Pas surprenant puisque le poids moyen des autos a également augmenté de 26% et que la puissance des moteurs (en chevaux-vapeur) a grimpé de 107%. Selon le résultat des recherches de Knittel, «Automobiles on Steroids» paru dans l’American Economic Review, l’économie de carburant a vraiment connu une amélioration de 60%. Si les Nord-Américains d’aujourd’hui conduisaient des autos de dimensions et de poids semblables à ceux de 1980, la consommation moyenne des voitures passerait des 27 mpg actuels (environ 10,5 L/100 km) à environ 37 mpg (environ 6,6 L/100 km). Malheureusement, tout le progrès technologique dans le but de sauver du carburant a du être utilisé à compenser pour le poids et les chevaux-vapeur. De plus, il faut dire qu’en 1980, les camionnettes n’occupaient qu’environ 20% du marché de l’automobile. En 2004, cette part du marché (incluant les VUS) était passée à 51%! Mais c’était (et c’est toujours) ce que les consommateurs voulaient. Le président Obama a annoncé que le nouveau standard de consommation devra être de 35,5 mpg d’ici 2016 et 54.5 en 2015. À moins de baisser le poids des autos d’au moins 25%, je ne vois pas trop comment cela arrivera!

Aux participants

J’ai décidé de ne pas publier certaines remarques de participants à ce blogue qui contenaient des insultes. Toutefois, j’aime beaucoup cette discussion sur l’environnement. On a beau y faire attention, il y a quelque chose qui me dit que c’est trop facile de ne blâmer QUE les automobiles. Il est vrai que leurs propriétaires tombent facilement dans le panneau de payer sans mot dire. Je me demande ce qui se passerait si TOUS les automobilistes décidaient VRAIMENT de ne pas utiliser leur bagnole pendant un mois. Voyez-vous la panique? L’année dernière, au déjeuner du Salon de l’auto de New York, si je me souviens bien, un reporter de l’Associated Press nous apprenait que dans certains états de l’Ouest américain, les propriétaires de voitures électriques auraient à payer une surtaxe de 100$ (pour commencer!) afin de compenser pour la perte en revenus de taxes à la pompe à essence. Pas pire, n’est-ce pas?

À babe12

C’est à moi que s’adresse votre question? Auriez-vous oublié Toyota, Volkswagen, Subaru, BMW et plusieurs autres? Mais, dites-moi, combien avez-vous été payé, vous, pour vouloir ternir ma réputation? J’aime bien la réponse de lopus. C’est vraiment cela, je reçois le double des autres compagnies qu’il mentionne. Donc deux fois zéro, ça fait combien? Savez-vous compter? C’est comme mon «salaire» de ce blogue…Ouf! On n’a pas vraiment besoin de cela…

Lire les commentaires (28)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  •  

    publicité

  • Calendrier

    juin 2011
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité

    publicité