Éric Descarries

Archive du 12 janvier 2011

Mercredi 12 janvier 2011 | Mise en ligne à 19h10 | Commenter Commentaires (24)

BMW Série 5 Gran Turismo xDrive et le Salon de Detroit

Je viens tout juste de passer une semaine au volant de la toute nouvelle BMW Série 5 Gran Turismo xDrive. Je dis toute nouvelle car malgré le fait que cette auto ait été lancée l’année dernière, sa version xDrive à traction intégrale vient à peine de nous arriver.

Je vous fais grâce de mes commentaires concernant l’allure générale de cette auto. C’est une ligne qui plaît ou qui ne plaît pas. En fait, n’est-ce pas un peu l’histoire qui se répète, comme je vous le soulignais il y a quelques mois suite à mes commentaires sur l’Acura ZDX? Vous souvenez-vous des Ford Torino, Dodge Charger et AMC Marlin dits « fastback » des années soixante? Ne serait-ce pas cette « mode » que l’on voudrait relancer? Mais en voulons-nous vraiment? Surtout que BMW a repris le style « fastback » intégralement car il ne s’agit pas ici d’un hayon arrière relevable mais bien d’une lunette fixe (qui accumule bien la neige mais qui n’a pas d’essuie-glace) avec une petite ouverture pour accéder au coffre.

blog-1

La BMW 550i x-Drive Gran Turismo me semble plutôt basée sur la Série 7 que la Série 5 (photo Éric Descarries)

D’autre part, je m’explique mal que l’on ait inclus cette auto dans la gamme de Série 5. En effet, son empattement, sa longueur totale et sa largeur sont presque identiques à celles de la toute récente Série 7. Et son avant est presque identique à celui de la Série 7. Qui plus est, son poids est encore plus élevé que celui de la 7 (plus que 4 600 livres!). D’ailleurs, lorsqu’on la conduit, on ne peut que se croire au volant d’une très grosse auto.

blog-2

Le toit aux lignes fuyantes est-il vraiment à la mode? (photo Éric Descarries)

Ma voiture d’essai était mue par le V8 biturbo de 4,4 litres qui ne développe que 400 chevaux. Je dis « que » car je peux vous nommer une foule de moteurs (surtout américains) de cylindrée semblable ou à peine plus gros qui font plus et ce, sans turbo! Cependant, il faut mentionner que la boîte automatique de cette BMW était à huit rapports. Oui, à huit rapports! Et il faut tous ces huit rapports pour déplacer l’auto qui fait un 0 à 100 km/h en environ sept secondes. Ce n’est pas lent mais j’ai un peu de difficulté à considérer cela comme rapide. Par contre, il faut que je vous signale que je n’ai pu atteindre que 13,8 L/100 km (d’essence super, soulignons-le) avec cette auto à traction intégrale alors que j’ai fait presque que de l’autoroute. Je m’attendais à mieux, peut-être 10 ou 11 L/100 km. Outre cela, la voiture affichait un comportement irréprochable avec une direction précise, un freinage puissant mais des reprises très conventionnelles. La traction intégrale est très utile dans la neige et sur la glace mais on n’est pas porté à en forcer la note. Incidemment, BMW Canada avait chaussé l’auto de pneus Dunlop Winter SP d’hiver qui ont bien fait leur travail.

blog-3

Le coffre n’est pas à hayon! (photo Éric Descarries)

IMPORTANT!

VOIR LE BLOGUE SUIVANT POUR UNE CORRECTION À CET EFFET !

En revanche, je dois vous avouer que l’intérieur m’a épaté. Le tableau de bord est toujours aussi bien disposé, comme toujours chez BMW mais je ne m’habituerai jamais à cette commande rotative centrale qui gère tout! Cependant, j’ai apprécié au plus haut point l’affichage de la vitesse par réflexion dans le pare-brise. Voilà un élément que je considère important au point de vue sécurité. Sans baisser les yeux, on voit en image réfléchie la vitesse à laquelle on roule. C’est aussi bon pour éviter les « tickets »! Évidemment, vous vous attendiez à ce que je vous souligne l’écran de navigation qui se transforme en écran de télé pour la marche arrière. Regardez bien la forme de l’auto et vous comprendrez que cet accessoire est très utile avec cette auto. Les sièges d’avant dont le coussin avait des extensions ajustables (électriques) pour soutenir les cuisses étaient confortables à souhait. À l’arrière, il y avait deux places très généreuses (il y avait aussi une troisième place au centre si l’on relevait l’accoudoir central mais elle était certes moins confortable) mais mes passagers y ont noté que les coussins étaient un peu courts (ils ont bien aimé le grand toit vitré par contre!). Quant à la malle, oui, elle était profonde et on pouvait l’agrandir en abaissant les dossiers d’arrière mais l’ouverture du coffre en limitait un peu l’usage.

blog-4

Évidemment, la GT possède un tableau de bord très classique (Photo Éric Descarries)

blog-5

Mais les passagers d’arrière peuvent voyager en style (Photo Éric Descarries)

À quelque 90 000 $, la BMW 550i n’est pas donnée et je me demande jusqu’à quel point elle connaîtra le succès. Jusqu’ici, on ne peut pas dire que les X6, Acura ZDX et Honda Crosstour avec des toits aussi fuyants connaissent une popularité fulgurante. J’ose espérer que BMW ne se soit pas trop trompée en mettant ce genre d’auto sur le marché. L’avenir nous le dira!

blog-6

En quelque part sous ces décorations de plastique se cache un V8 biturbo! (Photo Éric Descarries)

Le triste Salon de l’auto de Detroit

Je reviens tout juste d’un court voyage de trois jours au Salon de l’auto de Detroit. Si quelques reportages vous ont fait croire que ce fut un salon grandiose, à mon point de vue, ce fut un salon presque aussi triste que celui de l’année dernière. J’y vois plusieurs raisons. Mais pour ce faire, il faut que je mette de côté mes souvenirs de ce salon dans ses heures de gloire. En effet, durant les années quatre-vingt et quatre-vingt dix, le salon de Detroit était tout simplement fou. Tous les autres salons du monde entier voulaient l’imiter. Des nouveautés qui passaient au travers les vitres, des camionnettes qui tombaient du plafond ou qui survolaient la concurrence, des explosions, de la musique à tue-tête…tout cela n’est plus que mémoire.

Non, ce qui m’a surtout déplu cette année, c’est que plusieurs « nouveautés » avaient déjà été dévoilées soit dans l’Internet, soit dans les magazines avant d’être « lancées » à Detroit. Puis, il y a l’arrogance de certains constructeurs qui ont préféré nous faire connaître leurs nouveautés au salon de Los Angeles il y a quelques semaines plutôt que d’attendre à Detroit, la ville à laquelle ils appartiennent. Je dois souligner, par contre, la grande participation de Ford à ce salon. Et je ne suis pas le seul à le mentionner. Ford se réserve depuis des années l’aréna Joe Louis (annexe au Cobo Hall où se tient l’exposition) pour faire ses présentations. On y met de l’effet, la musique y est, le son, les couleurs, les mouvements…nettement moins triste que les deux présentations de GM (dont les photos des véhicules circulaient depuis déjà plusieurs jours dans Internet et dans les publications). Chrysler, qui, autrefois, était le champion des présentations extraordinaires et spectaculaires, était plus réservé mais quand même plus enthousiaste en « dévoilant » ses Chrysler 300 (déjà vus dans les magazines) et Jeep Compass (que vous avez vu ici dans ce blogue).

La goutte qui a fait déborder le vase, c’est que les administrateurs de ce salon ont eu la « brillante » idée de placer tous les dévoilements importants durant la même journée qui s’est terminée à 19h00 lundi soir. Imaginez, Porsche (dont c’était le retour au salon de Detroit après quelques années d’absence) avait choisi 6h00 du matin pour y tenir un petit déjeuner et un dévoilement…de prototype de voiture de course hybride! Il y avait, en fin de journée, des journalistes (du monde entier mais moins nombreux que dans le passé) épuisés qui devaient aussi faire leurs reportages en soirée.

Ah oui! Combien d’annonces de véhicules hybrides et électriques? On se croyait presque au Consumer Electronics Show (c’est là que Ford y a annoncé sa Focus électrique à venir)!

Décidemment, le salon de Detroit m’a laissé un goût amer cette année, moi qui y vais depuis 1989. Je me demande même si je ne le manquerai pas en 2012! Ah oui! Les vraies nouveautés? On pourrait mentionner à peine quelques voitures conceptuelles (les fameux prototypes) dont celui de la future Ford Escape à venir et ceux des Honda Civic à venir, le dévoilement de quelques autos d’origine étrangère dont une autre petite Hyundai aux lignes osées et un VUS bizarre de Kia et fort possiblement le lancement de la Volkswagen Passat qui sera « Made in U.S.A. » (mais dont les images circulaient déjà dans Internet la veille. Il manquait aussi plusieurs constructeurs à ce salon dit « international ». Pas de Nissan (ni d’Infiniti, bien entendu), pas de Mitsubishi, peu de voitures exotiques…Quand même, en voici un petit photoreportage.

blog-7

Ford connaîtra certes le succès chez nous avec son C-Max. Aux États-Unis? Pas certain (Photo Éric Descarries)

blog-8

C’est Ford qui avait les plus belles et plus excitantes présentations médiatiques à Detroit (incluant une nouvelle Focus familiale…) (Photo Éric Descarries)

blog-9

Non, ce n’est pas un Lexus RX 350 mais un BYD (Build Your Dream…!) chinois tout électrique… (Photo Éric Descarries)

blog-10

GMC exposait ce prototype de grand Sierra qui pourrait concurrencer les Ford Raptor et Dodge…pardon, Ram Power Wagon (Photo Éric Descarries)

blog-11

Pour les amateurs de Subaru de ce blogue, ce prototype d’Impreza avait déjà été dévoilé à Los Angeles (Photo Éric Descarries)

blog-12

Volkswagen a dévoilé à Detroit sa nouvelle Passat «Made in U.S.A.». Qu’en pensez-vous? (Photo Éric Descarries)

blog-13

Porsche était de retour au Salon de Detroit, cette fois avec ce prototype de voiture de course hybride. (Photo Éric Descarries)

blog-14

Cette étude de style nous dévoilait la plus petite Prius à venir (Photo Éric Descarries)

blog-15

Chrysler exposait sa berline 300 retouchée…(Photo Éric Descarries)

blog-16

Honda a dévoilé à Detroit des études de style menant à une nouvelle version de la Civic (Photo Éric Descarries)

blog-17

Ce prototype (mondial) de Ford pourrait tr`s bien annoncer la prochaine génération d’Escape (Photo Éric Descarries)

blog-18

Jeep célébrait le 70e anniversaire de la marque! (Photo Éric Descarries)

Je crois que la belle époque, la deuxième de l’âge d’or de l’automobile est révolue. On en est rendu à des autos électriques, des hybrides (même pour l’Audi A6) et aux grandes nouveautés chinoises. Je me demande vraiment ce que demain nous réserve. La passion de l’auto reviendra-t-elle? J’espère que le Salon de Montréal sera plus intéressant!

À gl000001

La Turbo S n’a pas que 30 chevaux de plus. Elle a aussi ce système de boîte PDK à double embrayage et tous ses ajouts électroniques dont le lancement au point mort et surtout les freins de céramique et carbone.

À omni-tag

L’Edge est un de ces nouveaux VUM (multisegments) dont font aussi partie les Chevrolet Traverse, Buick Enclave, Toyota Venza (certains à cinq, d’autres à sept passagers) et autres…faudrait-il tous les fustiger? Il y a tellement d’automobilistes qui les apprécient!

À python-1

La Porsche en hiver? Pas de problème de sel ou de rouille….il n’y a pas de neige cet hiver, avez-vous remarqué?

À benlevelo

Lâche pas, mon vieux! Merci pour les souhaits de santé…Disons que j’y ai goûté cette année…Je sais de quoi tu parles!

À blueprint

C’est vrai que l’ABS sur la glace, ça peut être traître. J’en ai vécu l’expérience sur plusieurs autos dont une Honda Prelude neuve dans le passé. Sur la belle glace, les quatre roues bloquent et, n’ayant pas de friction, l’ABS n’y détecte pas de différence entre les roues et elles restent bloquées. Ma femme l’a déjà vécu avec une Windstar toute neuve. J’étais avec elle…c’est l’autobus qui passait qui nous a arrêté…8000$ de dommage!

Lire les commentaires (24)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    avril 2014
    L Ma Me J V S D
    « mar    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité

    publicité