Éric Descarries

Éric Descarries - Auteur
  • Éric Descarries

    Chroniqueur automobile depuis près de 20 ans, Éric Descarries a été adjoint à la rédaction de L'Almanach de l'auto de 1985 à 1999...
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 27 janvier 2009 | Mise en ligne à 1h27 | Commenter Commentaires (23)

    Traverse, Bombardier et mise au point


     

    Il y a un peu moins d’un an, j’assistais au dévoilement du VUS multisegment Traverse de Chevrolet au Salon de Chicago en me disant : «Mais quand GM va-t-elle arrêter de faire des clones?» En effet, pourquoi avoir créé une quatrième version de ce VUS après le superbe Buick Enclave et les plus modestes Saturn Outlook et GMC Acadia?  Aujourd’hui, il y a une rumeur voulant que Saturn disparaisse (ce ne sera pas si facile à faire, GM devra compenser les pertes de bien des concessionnaires) et que GMC ne devienne qu’une lignée de camions plus robustes. À ce moment-là, il ne restera plus que la Buick Enclave et le Chevrolet Traverse avec cette caisse. GM a-t-elle vu venir le coup?

     

    Au risque de me répéter (j’ai déjà couvert l’Enclave, l’Outlook et l’Acadia dans ce blogue), j’ai pris livraison d’un Traverse la semaine dernière en me disant que peut-être je perdais mon temps. Mais je dois avouer que ce ne fut pas le cas. Le véhicule qui me fut prêté était un modèle LT à traction avant, un véhicule relativement modeste mais aussi efficace. Au départ, je me disais que le Traverse était un peu gros pour rencontrer les plus récentes exigences du public. Mais à rouler avec ce VUS, je me suis rendu compte que l’Enclave-Outlook-Acadia est un véritable succès. J’en ai vu des dizaines autour de moi.

     

    blog-110.jpg

     

    Le Chevrolet Traverse est le quatrième larron d’un quatuor qui est déjà composé des Buick Enclave, Saturn Outlook et GMC Acadia (Photo Éric Descarries)

     

    Tous ces GM sont mus par un moteur V6 assez moderne de 3,6 litres qui développe 281 chevaux, 288 avec les échappements doubles. Ils sont tous combinés à une boîte automatique à six rapports qui peut se manipuler manuellement en passant à la position L et en «jouant» avec la commande «+ et -» sur le pommeau du levier. Ce V6 affiche une puissance assez intéressante malgré le poids (très) élevé de 4 720 livres (à vide!) ou 2 141 kilos. Avec la traction intégrale, le Traverse passe à 4 925 livres (toujours à vide selon les spécifications du constructeur) ou 2 234 kilos ! Faisons une petite parenthèse ici. Comment cela se fait-il que les autos de tout calibre deviennent de plus en plus lourdes? Quelque chose a-t-il changé depuis les années cinquante? Par exemple, je fouillais dans Hemmings Classic Car et j’ai découvert qu’une DeSoto Firesweep 1958 (une grande berline jumelle de l’immense Chrysler d’une longueur de 216,5 pouces incluant de grandes ailes d’avion) et mue par un V8 B-Block de 350 pouces cubes (5,7 litres) de 280 chevaux ne pesait «que» 3 660 livres (1660 kilos)! Une Packard Model 120 1940 en pesait 3,800 livres (1723 kilos), une Plymouth 1950 de base, 2946 livres (1336 kilos)!  La Plymouth faisait 4737 mm de long, une Honda Civic 2009 en fait 4400 et pèse…1307 kilos! Oui quelque chose a changé. On utilise plus de plastique, on conçoit des véhicules monocoques et on fait appel à des matériaux plus «légers» incluant de petits moteurs en aluminium…pourtant, les véhicules sont plus lourds…beaucoup plus lourds!  

     

    blog-26.jpg

     

    Les feux arrière du Traverse ressemblent à ceux de la Camaro à venir (Photo Éric Descarries)

     

    Revenons-en au Traverse. Pour une fois, j’ai peu de reproches à faire à un produit GM. Bien construit, très silencieux (et c’est là sa qualité principale) et relativement pratique, le Traverse peut accueillir huit personnes à son bord. Le tableau de bord est moins flamboyant que celui de l’Enclave mais il est pratique. J’ai bien aimé la petite caméra de marche arrière qui projette une image claire dans le rétroviseur (en autant que la lentille dans le hayon est propre!). On se sent bien à l’aise à bord de ce véhicule surtout que la position de conduite élevée nous donne une belle sensation de commande de la route. Le compartiment arrière est confortable et spacieux pour les passagers du centre mais moins invitant pour ceux de la dernière banquette. Mais cette dernière sera fort possiblement rabattue la majeure partie du temps ce qui procure un espace de chargement généreux. La traction avant «seulement» ne m’a pas causé de problème (peut-être que l’intégrale aura une meilleure valeur de revente plus tard) et les (très) gros pneus d’hiver Toyo Observe G02 Plus ont très bien fait leur travail. Ils n’ont pas été plus bruyants qu’il ne le faut mais ils ont été efficaces. Ce qui m’amène à un autre point. En adoptant de grosses roues de 18 pouces, les équiper de pneus d’hiver de qualité coûte assez cher, merci!

     

    blog-38.jpg

     

    Le tableau de bord du Traverse est plus discret que celui de l’Enclave mais il demeure bien exécuté (photo Éric Descarries)

     

    Il a fait très froid durant mon essai mais le Traverse a toujours bien démarré. J’ai obtenu une consommation de 15,7 L/100 km (18 m/g) avec une utilisation surtout urbaine (GM annonce 12,7 L/100 km en ville en conditions idéales). Je considère cette consommation relativement raisonnable pour un véhicule de ce poids en période de grand froid. Le prix de base d’un Traverse est de 37 860$, mon véhicule d’essai affichait un prix total (avec 1300$ de frais d’expédition) de 39 775$.

     

    blog-48.jpg

     

    Les pneus d’hiver Toyo Observe G02 Plus se sont avérés efficaces (photo Éric Descarries)

     

    En vérité, malgré que l’on qualifie ce genre de véhicule de «VUS multisegment», une traduction libre de l’américain «crossover», je trouve que ces camionnettes demeurent de grands VUS. On utilise aussi le terme «multisegment» pour certains véhicules qui ressemblent plutôt à des familiales, des «station wagon»..quoi?…a-t-on maintenant peur de ce qualificatif?

     

    blog-56.jpg

     

    Les dossiers de banquette du Traverse se replient pour offrir un bon espace de chargement…comme dans une «station wagon»…

     

    Merci Denis!

     

    Un gros merci à Denis Paquette, un Lavalois avec lequel j’ai refait connaissance dimanche dernier lors d’une rencontre de propriétaires d’autoneiges Bombardier au Club de Motoneiges de Laval. Ceux-ci, incluant le légendaire collectionneur Gilles Samson, donnaient des ballades aux visiteurs qui le voulaient bien. Quant à Denis, il a tenu à ce que je conduise son B-12 de 1957, un gros véhicule à chenilles mû par un moteur Chrysler Industrial à six cylindres en ligne avec soupapes latérales (tête plate en bon Québécois) et boîte de vitesses à trois rapports avec levier à la colonne de direction. Denis a «corrigé» l’invention du légendaire Joseph-Armand Bombardier en remplaçant les roues du centre par des glissières en érable qui donnent au véhicule plus de stabilité dans la neige folle. Je le sais, je l’ai conduit. Disons que ça prend des bras pour tourner le volant. Mais le moteur Chrysler a un couple incroyable déplaçant même le véhicule à bas régime en troisième!  Ballade intéressante pour un mordu de vieilles voitures, croyez-moi.

     

    blog-65.jpg

     

    Denis m’a permis de conduire cet impressionnant Bombardier B12 1957. Remarquez les glissières de bois qui remplacent les roues du centre du pont.  (Photo Denis Paquette)

     

    Pourquoi?

     

    Jeudi soir, j’avais une réunion avec d’autres collaborateurs d’un magazine de camions. Je suis parti de Laval pour la réunion à Boisbriand. À Laval, l’essence se vendait tout près de 0,90 $ le litre. À Boisbriand, «juss l’aut’bord de la rivière», on y affichait un prix de…0,78$ le litre. Elle est où la «pogne»? Je vous le demande!

     

    Mise au point

     

    D’abord, à Belseb, s’il-vous-plaît, ne changez rien à vos arguments, ils ont beaucoup de valeur à mes yeux. Je vous lis avec intérêt (tout comme les autres intervenants, d’ailleurs). Mais j’avais hâte de vous répondre ainsi qu’à omni-tag et d’autres intervenants. Si, à vos yeux, je fais du «Toyota bashing», ne soyez pas offusqués, c’est de bonne guerre. D’ailleurs, mes remarques ne sont pas à demi teintées. Elles le sont COMPLÈTEMENT. Je m’explique. J’ai autant de respect pour Toyota que j’en ai pour Ford, pour GM, pour Mercedes-Benz et ainsi de suite. Mais je suis aussi capable de distinguer les faiblesses de tout constructeur. Pour moi, le succès de Toyota repose beaucoup sur ses Camry, ses Corolla, voire même ses Prius en Amérique du Nord et sur ses camionnettes Land Cruiser dans le reste du monde. Mais ce ne sont pas tous les produits Toyota qui sont des succès. Et je suis aussi sûr que vous que Toyota va demeurer en tête des constructeurs en ce qui a trait à ses ventes pendant de nombreuses années. Malheureusement, tout comme GM l’a fait dans le passé et Ford avant lui, le succès et la diversification un peu à l’aveuglette des produits peut conduire à des erreurs. Puis, lorsqu’on construit un million de véhicules, on risque de faire quelques erreurs et connaître quelques véhicules défectueux. Lorsqu’on en fait huit millions et plus, comme c’en est le cas aujourd’hui pour Toyota, on risque alors de faire plus de gaffes! Tiens, en passant, vous avez vu le rappel de milliers de Lexus la semaine dernière…une canalisation d’essence qui risque de céder et mettre le feu…ça arrive à presque tous les constructeurs, non? Pour moi, le «mythe japonais» est terminé. Il a eu son temps lorsque les Américains et les Européens nous offraient des véhicules plus ou moins fiables ou bien assemblés. Les japonais n’ont pas diminué de qualité. Ce sont les autres qui les ont rattrapé. Si le Tundra n’est pas un succès, ce n’est pas parce que les consommateurs nord-américains sont «patriotiques». C’est tout simplement parce que Toyota na pas fait le véhicule que les consommateurs voulaient (habituellement, c’est ce que l’on reproche à GM!). Si Toyota corrige son tir, alors, il faudra le reconnaître! Tiens, en parlant de Japonais, que dire de Nissan qui a connu ses heures de gloires mais qui a «dérapé» et qui est maintenant sous l’égide Renault. Pourtant, il y avait même des livres américains qui décrivaient le «miracle Nissan» et qui le comparaient à la «déchéance de Ford». Heureusement, Ford a su se relever. Notez que Nissan a connu un important échec avec son Titan (qui sera construit par Chrysler l’an prochain) et sa Quest dont la qualité fait cruellement défaut! Du «bashing»? Non, tout simplement des faits!

     

    À omni_tag

     

    La phrase «demandez à quelqu’un qui en possède une» est-elle vraiment utilisée dans une pub américaine de voitures japonaises? Je ne l’ai pas vue. Mais si c’est vrai, c’est donc du plagiat des commerciaux de Packard des années quarante et cinquante dont la pub était : «Ask a man who owns one» (Demandez à un homme qui en possède une). Hmmm! En passant, vous avez raison, les constructeurs japonais font travailler les Nord-Américains…

     

    À Python-1

     

    Oui, vous avez raison. Il y a les utilisateurs et les passionnés. Mais l’opinion de chacun des groupes m’intéresse vivement. Car en plus d’être un passionné, je suis aussi un utilisateur…

     

    À felix_c

     

    En effet, les deux prochaines années risquent d’être nettement plus intéressantes que les cinq dernières. Fiat associé à Chrysler…qui l’eut cru?


    • Le succès des crossovers GM s’explique des deux côtés de la frontière : au sud, on les voit comme une alternative “économique” aux gros VUS, et ici ils remplacent les minifourgonnettes pour ceux qui y sont allergiques.

      Quand à moi, je prends une minivan “any day”, qui sera plus légère, plus spacieuse, plus pratique et plus agréable à conduire à prix et conso inférieures. Évidemment, j’ai trois enfants, alors j’ai besoin de cet espace au quotidien, pas comme un de mes voisins, célibataire, qui roule en Acadia 7 passagers…

      Le Outlook reste à mon avis le plus réussi du quatuor GM, à l’intérieur comme à l’extérieur. Dans ce genre, j’avoue mieux aimer l’approche débridée de Ford avec son Flex.

    • @Blueprint

      J’ai une minivan, on avait pas trop le choix en 2005 à l’annonce que l’on attendait des jumeaux. En fait si, on a toujours le choix, mais nous voulions la simplicité. Ce n’est pas ce qu’il y a des plus intéressants à conduire mais bon, le côté pratique y est. J’aimerais bien autre chose maintenant qui saura tout aussi pratique mais sera plus agréable à conduire. J’ai moins le côté sportif qu’avant, disons que la sécurité prend plus de place avec des enfants. Depuis quelques années je m’intéresse à la traction intégrale. Pour certains ce n’est pas un must mais moi avec nos hivers je trouve que tous les véhicules devraient en être muni. C’est pourquoi j’ai un œil sur Subaru depuis quelques années, eux ne se compliquent pas la tête, tout vient de série en TI et ce, depuis des années. J’ai donc pleinement confiance en leur système.

      J’ai cherché pour une minivan TI et la seule que j’ai trouvé en 2005 était fait par Toyota et le prix ne nous convenait pas. Aussi je m’interrogeais sur la performance/fiabilité de leur système de TI.

      Aujourd’hui on a pas plus d’argent qu’avant, je termine la location de la minivan dans 2 mois. Je crois que nous allons devoir la conserver. Moi qui aurait tant aimé avoir la nouvelle Forester, surtout que en 2010 elle sera disponible PZEV, ce qui ferait bien plaisir au petit côté vert de ma douce.

      Je me demande s’il y aura plus de minivan TI dans le futur? De plus en plus de voitures américaines proposent la TI…

    • @ M. Descarries,

      Écoutez présentement, en soirée, ABC pendant au moins 30 min. et vous aller la frapper. En 40 et 50 je n’étais pas de ce monde mais je me rapelle très bien de celle-ci du début des années 80 concernant ford : “have you driven a ford lately ?” Et nous répondions en coeur dans le salon “oui justement” ! lol … C’était l’époque des Fairmont et Monarques !!!

    • Étonnant ce gros bombardier ! Il m’aurait été fort pratique le 8 mars 2008 sur l’autoroute 25 à Masecouche entre 19 et 21 heure. :-)

      Même les gros SUV avec 4 pneus à clous en bavaient.

    • La photo du B-12 m’a rappelé une inoubliable randonnée dans ce véhicule; j’étais très très jeune à l’époque et le Bombardier, comme on l’appelait alors, servait de taxi dans les campagnes lorsque les chemins d’hiver devenaient impraticables (très souvent). Je me souviens de l’odeur d’échappement, du bruit assourdissant du moteur et des chenilles dans la cabine mais surtout du roulis et du tangage qui nous faisait glisser à côté des sièges de bois lorsque le véhicule sautait les bancs de neige. Une expérience inoubliable pour le petit bonhomme que j’étais. On n’avait pas besoin de La Ronde pour avoir des sensations fortes.
      Merci M. Descarries pour m’avoir permis de revivre un aussi beau moment.

    • Moi aussi je trouve que 4 produits si similaires, c’est trop. GM à beau tenter de les rendre uniques, faut dire qu’il y redondance et chevauchement. La plateforme aurait pu, selon moi, servir à donner au moins une version fourgonnette et une version purement utilitaire (probablement GMC).

      Le produit semble bon dans son ensemble. Vous n’êtes pas le seul à l’apprécier. Pour la consommation, faut dire que durant la même semaine l’Echo de ma femme est passée de 6,2 L/100 km (moyenne en temps ordinaire) à plus de 9,0 L/100 km.

      Les pneus d’hiver, la perte de motricité et le froid augmentent la consommation d’environ 50 % en ville. J’ai observé ça sur toutes les voitures que j’ai eu ou conduit dans de telles conditions. Donc je ne doute pas que le Traverse ait un consommation réelle près de celle affichée.

      D’un autre côté, j’ai une question toute technique pour M. Descarries. Le Traverse est équipé de l’injection directe, système qui, selon ce que j’ai pu constaté, rend souvent les moteurs plus bruyants, surtout à froid. Qu’en est-il du Traverse par rapport aux versions antérieures des frères (Acadia/Enclave/Outlook) qui étaient équipées d’un moteur à injection ordinaire ?

      Les Audi et Jetta équipées du 2,0 Turbo FSI faisaient un de ces boucans au démarrage les matins froids de la semaine dernière.

    • @daniel_l.

      Priez fort et peut-être Subaru vont-ils produire la Exiga…Faites quelques recherches sur le web et vous trouverez la voiture qu’il vous faut ;-)

    • Quelle deception. Moi qui pensait que tu allais parler du Spyder ;-) . J’habite les Etats-Unis et en ce moment je travaille en Oklahoma. Lors d’une foire cet ete, une vraie la, avec des vaches des cochons, des concours, des chevaux, des cowboys, comme dans les films lol. Bref, comme je disais, a la foire il y avait un dealer Honda qui presentait le Spyder, quand j’ai decouvert qu’il etait maintenant disponible ici j’ai commence a faire mes demarches pour re-obtenir mon “endossement Moto” et au Printemps je vais rouler Quebecois. Le meilleur des deux monde, un Jeep et un Spyder.

    • @daniel_l.

      Juusqu’à récemment, j’avais deux minivan, pas trop le choix avec 3 sièges d’enfants. On a gardé l’Odyssey 2003 (qui fait 14.7 l/100 km en ville ces temps-ci, pas si mal) et remplacé la Mazda MPV 2004 par une Sentra 2008 (près de 11 l/100 km dans les mêmes conditions…). Je sais pas quelle minivan vous avez, mais l’Odyssey ‘99-’04 est sans doute la plus sportive du genre sur le marché, et pas mal du tout en hiver.

      La Sienna est maintenant disponible en version de base (CE) TI au Canada seulement, dans les mi-30k$. Le hic avec cette Toyota : pas de pneu de secours, donc des “run-flats” coûteux qui durent 2 ans tout au plus.

      En fin d’année, le Subaru Tribeca se vendait 33k$ après rabais …

    • @simon_c

      Cette plate-forme GM devait donner naissance à une nouvelle génération de minivans, mais le projet a été tué dans l’oeuf étant donné l’impopularité du segment aux USA.

    • @babanou

      J’ai trouvé, pas si mal mais le volant n’est pas du bon côté! Bon je blague… hahaha! Je me demande quelle est la longueur totale, j’ai la Caravan courte et une chance, pas certain que la longue entrerait dans le garage.

      Elle ressemble un peu à une Outback familiale, non?

    • 40 000 $ pour un char de même… avec 15,7l / 100km et même pas de bancs en cuir et un tableua de bord semblable à la Pursuit !. Tout ça pour une traction en plus. Ouf, j’ose pas imagnier avec une intégrale. Sérieusement M. Décarries, vous trouvez ces chiffres raisonnables ! Moi, je les trouve pratiquement honteux. Anyway, je dois pas être le client cible.

      Moi, je ne comprend pas la nécécité d’avoir autant d’espace. Nous étions 2 garçons chez nous et nous nous sommes toujours promener dans la RX-7 sans aucun problème. ( Ok, y’a des justes milieux, mais c’est pour illustrer que je ne suis pas mort ! ). ET ne me dites pas que c’est différent en région, j’étais en région !

    • À propos de Toyota, un oncle et mon père on eu des camry 92-93 et ma soeur une corolla 97. Mon oncle s’est racheté une camry 98 en pensant faire affaire avec le même produit qu’il avait acheté 6 ans plus tôt. Il a été déçu à un point tel que c’est l’auto qu’il a gardé le moins longtemps dans sa vie. Mon père a considéré une toyota, mais n’a pas racheté cette marque. Il était déçu comme mon oncle de la qualité, des petits «plus» qui n’étaient plus là, de l’arrogance des vendeurs. Ma soeur souhaite que sa corolla lui durera le plus longtemps possible, elle ne trouve rien chez toyota qui est «mieux» qu’il y a 12 ans.
      Personnellement, j’ai magasiné chez toyota en 2006. J’ai essayé la yaris et je ne comprends pas qu’on puisse en vendre. Oui, je prononce une opinion, mais une arrogance de vendeur que «si tu vas voir ailleurs(que chez toyota), tu ne connais les «bonnes» autos». Il y a aussi la position de conduite… 1 fois ça va, mais j’en ai conduite à nouveau et je vous jure que j’aurais pleuré 1 mois après avoir signer un contrat de location de 4 ans. OK, je mesure 6′2″, mais il y a des limites. (un ami (5′9″)qui en a signer m’a avoué plus tard que pour lui c’était limite, sauf qu’il devait changer parce que son echo(qui avait 3 ans et 50k km) avait des problèmes de clutch et qu’il ne savait pas si c’était garanti, au lieu d’éveiller des soupçons chez le concess. il a changer. Pour finir, des mois d’attente pour une petite yaris, franchement…

      Les américains encore «bof», mais selon moi ça s’améliore(inject. directe, ecoboost, qualité gén. qui augmente, désactivation des cylindres), mais toyota…. ça ou un coréenne moins chère.

    • @BluePrint :

      Merci pour l’information. C’est tout de même un peu dommage, étant donnée le côté pratique des fourgonnettes. Veut ou veut pas, les longues portières des véhicules comme le Pilot, le Flex ou le Traverse, c’est une garantie de d’éraflures pour les autres voitures à court ou à moyen terme dans les stationnement, surtout si c’est manipulé par des enfants.

      C’est pas réellement mieux lorsqu’on ouvre la porte si on est stationné sur le côté de la rue, surtout si celle-ci est étroite ou passante.

      Les portes coulissantes, c’est peut-être pépère, mais ça reste difficile à battre pour l’encombrement et l’accessibilité.

    • daniel_l.

      Il y a aussi la Venza qui est pas si mal d’après ce que j’ai vu chez le Toyota du coin cet aprèm…

      Un tribeca à 33K ou une venza à 33k? Hum…

    • @daniel_l.

      Bon point : le Venza débute dans les 28k$ en 4 cyl. TAV et les commentaires semblent bon à date. Spacieux, et 4 cylindres en plus, avec l’intégrale en option. Un hic pour le budget : les pneus de 19po … allo la facture des pneus d’hiver !! Probable que des jantes 16 po de Camry peuvent faire, avec un pneu de taille compatible.

      Plus bas budget : la Mazda 5, somme toute assez pratique quand on a pas plus de 2 enfants. En décembre, j’ai vu des 2008 neuves annoncées dans les 17k$ !!

      Plus “funky” : Honda Element (4 places seulement). Dans le genre. le Nissan Cube arrive, ainsi que le Kia Soul et le Scion Xb.

      Mon Odyssey rentre dans le garage, mais on ne peut ouvrir le hayon arrière plus que 30 degrés. En comparaison, avec mon ancienne MPV, je pouvais ouvrir le hayon au complet avec la porte de garage fermée !

      @simon_c

      Moi, mes portes coulissantes électriques, je les trouve plutôt “cool” !!

    • Merci M. Descarries de me faire sentir le bienvenu. Je dois vous avouer que mon dernier post était un adieu mais vous m’avez convaincu. Désolé aux autres qui commençaient peut-être à croire que c’était trop beau pour être vrai.

      J’aimerais répondre un seul commentaire concernant Toyota. Les produits Toyota nord-américains sont drabe parce qu’ils sont faits pour notre marché, pour plaire à nos consommateurs. La Camry a toujours été une berline américaine a la japonaise. Si vous préférer une voiture américaine avec une qualité supérieure a la moyenne. Des MR2 ou des CRX (wow ca c’était le fun en tabarnouche) ou des Pulsars se n’est pas assez payants. Des Corolla oui. C’est leur marché. Leur pain, leur beurre. Oui les pick-ups sont une mega gaffe. Ca arrive.

    • M.Descarries, lorsque vous dites; “Les japonais n’ont pas diminué de qualité.”, je ne suis pas d’accord. Les américains ont fait plus de chemin vers le haut que les japonnais en ont fait vers le bas, il n’y a pas de doute.
      Mais il y a 15 ou 20 ans, la première année d’un nouveau véhicule améraicain venait avec, en standard, une série de rappels… pas les japonnais! Maintenant, depuis une dizaine d’années, on voit des choses qu’on était pas habitué de voir: des remplacements de moteur sur des Subaru, plusieurs problèmes sur la Echo, sur la Corolla, rouille sur les Mazda, consommation d’huile sur les Honda, problème de suspension sur les Civic… Et ce sont des problèmes pluôt majeurs!
      Ceci dit, si on parle seulement des petites voitures, à part peut-être la Focus qui se rapproche un peu, les Japonnais sont encore devant pour la qualité et le comportement routier.

    • C’est vrai que les voitures sont plus lourdes! J’ai remarqué ça en 2003 lorsque j’ai acheté mon Protegé, il est plus lourd que mon 626 1994… Mais j’ai aussi remarqué que le chassis est plus rigide, la différence est facile à voir. L’augmentation de poids est dû en bonne partie je pense par cette rigidité accrue, mais aussi par l’augmentation de la sécurité. Les “cages” ultra rigide tout le tour des occupants, c’est rien qu’y parait mais le poids y est quand même. Si on ajoute à ça tout les bidules qui étaient absents dans les anciennes voitures (cataliseur, EGR, A/C, coussin gonflable), ça contribue aussi au poids supplémentaire…

    • Comme je m’intéresse au monde de l’auto depuis mon enfance ou presque,je vais voir des sites web made in France, comme www.autojournal.fr et www.automobile-magazine.fr, question de me rendre jaloux de leurs bagnoles et là je vois des Subaru diésel et rumeur, une Impreza…traction !
      Tant qu’au débat USA vs Nippon vs Europe, je vois qu’on complète sa mise en échec ! Pour ma part, je me rappelle des années 70-80 et 90 où les seules voitures en panne étaient quasiment des américaines, suivis des européennes et quasiment jamais des japonaises, sauf si le réservoir était à sec !!
      Remarquez que les japonaises fabriquées en Amérique sont moins fiables que les 100% made in Japan; notre mentalité finissant par dépeindre sur eux !
      J’ai bien hâte que Ford importe et impose enfin ses modèles européens, allez sur www.ford.fr et voici la gamme, ouf ! Je n’aurais jamais dit cela il y a 1 ou 2 ans, car je suis Subaru dans l’âme. Au plaisir de vous lire, merçi

    • je me rappelle des années 70-80 et 90 où les seules voitures en panne étaient quasiment des américaines

      Pour suivre votre analogie au hockey, je dirais que vous êtes actuellement dans le coin de la patinoire, la tête baissée et le dos au jeu. ;-)

    • Ma Subaru est une traction, construite à Lafayette. C’est le véhicule le plus fiable que j’aie possédé. Si les Subarus à traction réapparaissent ici, je vais les considérer à nouveau.

    • Les modèles européens sont biens beaux. Sauf qu’ils ne peuvent pas être importés ici à moins d’être sérieusement modifiés pour répondre aux normes de sécurité et environnementales nord-américaines, qui sont bien plus strictes. De plus, la Mondeo, à 22 241 Euros pour le modèle de base se vendrait facilement ici plus de 35 000 $ avec la conversion.

      Je ne sais pas pour vous, mais 35 000 $ pour une voiture avec un moteur diesel de 125 chevaux, diesel qui n’est pas encore propre (ajoutez un gros 1 000 $ de plus), je trouve ça cher quand on peut avoir une Fusion, aussi volumineuse, avec le même équipement, pour un 12 000 $ à 14 000 $ de moins. Moins spectaculaire, je l’accorde, mais à 35 000 $ – 36 000 $, c’est quasiment le prix d’une Mercedes classe C.

      Par contre Ford a annoncé qu’elle allait passer à des plateformes mondiales, c’est à dire que la prochaine Mondeo intégrera des éléments de la plateforme de la Fusion et de celle de la Mondeo actuelle et qu’elle pourra aller dans les usines de Ford partout sur la planète.

      La Mazda 3/Focus européenne/Volvo S40 est un bon exemple de partenariat : on a commencé par prendre les éléments de la Focus du début des années 2000, des éléments de la Mazda Protegee, on a combiné le meilleur des deux, avec 30 ingénieurs de chaque compagnie et voilà, une superbe plateforme. Un peu chère par contre à produire.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  •  

    publicité

  • Calendrier

    octobre 2012
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité

    publicité