Éric Descarries

Archive, décembre 2008

Dimanche 28 décembre 2008 | Mise en ligne à 18h21 | Commenter Commentaires (17)

Avez-vous hâte à 2010 ?


Avez-vous hâte à 2010? Si l’on se fie à tout ce qui est écrit et dit concernant l’an 2009…aussi bien dormir là-dessus, ne rien faire de 2009 et attendre patiemment que 2010 arrive avec toutes ses promesses. Mais ce n’est pas faisable. De toutes façons, comme la «récession économique» s’est matérialisée aussi vite, le «redressement» pourrait être aussi rapide. Enfin…je l’espère.

 

Je l’espère, sinon notre «monde automobile» risque d’être des plus tristes jamais vus. À moins que l’histoire ne se répète et que l’auto nous revienne en force. Durant la Grande Dépression des années trente, Ford (celui-là encore?) nous est arrivé avec ses autos à moteur V8 qui sont devenues légendaires. Puis, il y a eu l’importante récession de la fin des années cinquante avec des «flops» monumentaux comme l’Edsel (Ford encore?) et l’arrivée des fameuses compactes américaines comme la Ford Falcon (Frontenac au Canada pendant six mois), la Chevrolet Corvair et la Plymouth Valiant. Et c’est à peu près à la même époque que la Volkswagen «Coccinelle» («Bug» en anglais) a signalé le début de l’invasion des marques étrangères en Amérique du Nord.

 

Plus près de nous, les problèmes d’embargo de pétrole du début des années soixante-dix est venu nous réveiller alors que le «downsizing» de la fin des années soixante-dix et l’arrivée des «légendaires» Plymouth Reliant, Dodge Aries et Chevrolet Citation (et ses autres jumelles de GM) sont venues «égayer» notre vie automobile suite à un ralentissement économique. C’est à cette époque que les importées, surtout les Japonaises, sont venues changer la face de l’industrie automobile mondiale. Comme quoi tout peut nous surprendre!

 

L’année automobile 2009 débutera avec le Salon de l’auto de Detroit (suivi de celui de Montréal mais celui-ci affiche moins d’importance au yeux des observateurs internationaux…désolé). Je crois que ce Salon risque d’en surprendre plus d’un. En fait, il se pourrait qu’il soit un des salons les plus importants des dernières années. Il est dommage que Ferrari n’y soit pas. Pourtant, l’Amérique n’est-elle pas sa terre de prédilection où la firme italienne vend le plus d’autos? Porsche n’y est pas? Who cares! Le constructeur allemand n’y était pas non plus l’an dernier et je n’ai pas vu de grands articles déplorant son absence. Pourtant, le lancement de sa nouvelle berline Panamera devrait être important pour ses ventes en terre américaine! Nissan n’y sera pas ? Dommage! Même si le constructeur japonais n’a pas de nouveautés automobile à nous présenter, il a toutefois de nouvelles camionnettes commerciales à montrer au public (qui n’est pas nécessairement toujours intéressé qu’aux prototypes et aux exotiques!) Et Nissan a ses bureaux de design dans la région de Detroit…Enfin, Mitsubishi qui n’y sera pas ? Si ce constructeur fait bien au Canada, ce n’en est pas nécessairement le cas aux États-Unis…raison de plus d’être au plus important salon américain!

 

blog-14.jpg

 

Subaru dévoilera une nouvelle génération de sa Legacy au Salon de Detroit

 

Par conséquent, quelques constructeurs chinois en profiteront pour faire d’importantes présentations sur le plancher principal du Cobo Hall. Assisterons-nous encore une fois à un nouveau bouleversement du marché automobile? Serait-ce la consécration de l’industrie automobile chinoise? Déjà les Allemands ont annoncé qu’ils y feront des présentations d’importance. Ont-il vu quelque chose que d’autres n’ont pas prévu? D’autre part, pour une fois, les constructeurs américains n’ont pas dévoilé leurs prototypes et leurs nouveautés en avant-première tuant ainsi le spectacle comme ils l’ont fait dans le passé. Ont-ils décidé d’imiter les constructeurs japonais qui sont passés maître dans l’art de la cachotterie avant tout dévoilement?  

 

blog-25.jpg

 

Peut-être y verrons-nous la nouvelle Aston Martin Rapide à quatre portes?

 

Les organisateurs de ce salon ont annoncé qu’ils attendaient encore plus de 6000 journalistes à leurs jours de presse. Peut-être que ces journées ne seront pas aussi glorieuses qu’elles l’ont déjà été. Mais je reste persuadé qu’elles seront importantes. J’y serai donc!

 blog-34.jpg

 

 

Kia n’a rien voulu annoncer en ce qui a trait au proto que le coréen dévoilera à Detroit mais a quand même publié une photo pour nous agacer un peu

 

Ah oui! Avant de passer aux réponses aux lecteurs (qui encore une fois ont des commentaires de calibre imposant!), j’aimerais souhaiter à tous une BONNE ANNÉE, surtout une Bonne Année Automobile…avec beaucoup de passion !

 

À shotokandm

 

Désolé de vous décevoir, mon véhicule principal est un VUS mais c’est une Jeep TJ à moteur à quatre cylindres de 2,5 litres qui est absolument amusante à conduire de ces temps-ci (elle est superbe dans la neige et se stationne presque partout!). Je possède aussi une ancienne Lincoln Versailles mais dans le cas de cette auto, elle roule moins de 1000 kilomètres par année. J’ai également deux autres projets en marche mais je ne veux pas en parler immédiatement car je n’aime pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. En passant, mon nom s’écrit Descarries!

 

Je n’ai jamais été un gros fan des grands VUS (le S veut dire sport ce dont je doute pour les Expedition, Tahoe, Suburban et autres. Par contre, il s’applique très bien aux Jeep Wrangler, TJ et autres…). Je reconnais leur utilité pour certains usages commerciaux ou pour voyager en tirant de grandes remorques…mais pas plus. J’admets aussi que j’aime bien l’industrie automobile américaine qui a une histoire excitante et qui nous a donné (et nous donne toujours) plusieurs véhicules excitants, la plupart de temps à des prix abordables. Mais je suis aussi un grand amateurs de plusieurs marques européennes (mon fils a une BMW avec laquelle on a beaucoup de plaisir) et de plusieurs produits asiatiques. On ne peut pas tout aimer mais je ne crois pas que l’on doit nécessairement écraser tout ce qui est américain tout simplement parce qu’on n’aime pas les Américains. Des voitures comme les Ford Mustang, Dodge Challenger, Cadillac CTS, Chevrolet Corvette, Ford F-150, Chrysler 300 et j’en passe…ne peuvent être ignorées. Le faire serait un signe d’entêtement…

 

À milaq

 

Pour faire suite à votre remarque sur la Jeep Grand Cherokee dont le moteur diesel pourrait être abandonné l’an prochain, j’ai consulté M. Daniel Labre des relations publiques de Chrysler Canada. Il explique cette «nouvelle» par le fait que la Grand Cherokee sera totalement révisée l’an prochain et qu’elle pourrait nous apporter des surprises techniques (pourquoi pas une version hybride électrique….Chrysler en a déjà l’expérience avec ses Aspen Hybrid). Toutefois, toujours selon M. Labre, Chrysler nous assure qu’il peut suffire à la demande des Grand Cherokee CDI d’ici à la fin de la vie utile de ce modèle.

 

À guynom33

 

Ça se précise. Mais j’aurais de la difficulté à vous recommander les Eclipe de cette époque car on n’a pas suffisamment d’information concernant leur fiabilité et leur rendement. Cependant, si vous êtes un mordu de cette auto et que vous avez certaines connaissances mécaniques ou que vous avez un bon mécano envers qui vous avez confiance (et qui saura réparer ce genre d’auto sans qu’il vous en coûte une fortune), contentez-vous…surtout si le prix est bon! L’Eclipse ne sera pas une auto de collection mais il y a de fortes chances qu’elle attire l’attention lorsque vous vous présenterez auprès d’amateurs de voitures sport. Surtout si vous considérez cette auto comme votre deuxième voiture.

 

À broc473

 

C’est tout un compliment que vous me faites là. En fait, non, je ne me sens pas blasé. Je ne couvre pas que les autos de consommateurs et je ne vais pas qu’aux évènements des constructeurs. Je suis un mordu de l’auto qui fréquente encore les «speed shops», vous me verrez aux courses d’auto (surtout les courses de club) lorsque je ne commente pas les courses de NASCAR à RDS/RIS. Vous me verrez aussi chez d’autres passionnés comme Michel Pigeon de Pigeon Performance à Sainte-Julienne (constructeur de répliques de Cobra et de Ford GT), chez Gilles Lafond l’atelier de débosselage East End  (proprio de Ferrari et constructeur des Callaway Corvette), chez Mauro Lanaro de LM Racing et ainsi de suite. Je couvre aussi le monde des camions de tout gabarit (je suis un des rédacteurs de l’Écho du Transport et j’en suis fier) et celui des pneus (je suis le rédacteur de Pneu Mag). Je suis aussi un collectionneur de miniatures, de livres sur l’auto et un grand consommateur de magazines sur l’auto, de Hot Rod Magazine à Motor Trend en passant par Cars et Racer. Et je fais toujours un peu de mécanique et de carrosserie. Blasé? Je n’en ai pas le temps.

 

En ce qui a trait au LR3, ce n’est pas nécessairement un véhicule que je recommanderais au point de vue fiabilité. Il n’est pas, non plus, un exemple d’économie de carburant. Mais si c’était votre deuxième voiture et que vous étiez un amateur d’excursions hors-route faisant partie d’un club de 4 x 4, je vous dirais que c’est un bon choix. J’ai fait des «trails» exigeantes avec les LR3 et ces Land Rover demeurent à la hauteur de leur réputation ! Si vous êtes un excellent bricoleur en automobile, payez-vous la traite. Mais si vous n’êtes pas parmi ceux qui ont de la «graisse sous les ongles»…cherchez un véhicule plus fiable. Dans cette catégorie? Peut-être un Ford Explorer?

 

À Jon8

 

Excellente remarque concernant le toit totalement mal conçu des Solstice et des Sky (j’ai toujours trouvé la Saturn Sky/Opel GT superbe…mais mal conçue, peu puissante et peu accueillante). Mais en ce qui a trait à la Corvette, surtout la ZR-1, je ne crois pas qu’il faille la regarder d’un air condescendant. La Corvette est reconnue presque par tous les chroniqueurs, voire même européens, comme une voiture remarquable, surtout à un prix (nord-américain) deux fois, voire même trois fois moins élevé que de puissantes européennes (qu’elle bat allègrement en course, que la Corvette soit modifiée ou de série). Je n’ai pas encore mis la main sur la ZR-1 mais j’ai eu le plaisir de conduire des Z06 tant sur piste que sur la route et c’est étonnant comment une voiture aussi puissante avec autant d’habilité en piste (j’ai même eu droit à «toute une ride» dans une Z06 avec le champion canadien Ron Fellows, grand pilote GM de Corvette de course sur un des circuits à haute vitesse de Michelin) puisse être aussi docile en situation urbaine. J’ai aussi mis la main sur une Nissan GT-R à l’AJAC mais je n’ai surtout pas apprécié son confort sur les routes normales. Beaucoup trop rigide. À ce chapitre, la Corvette lui est grandement supérieure. Et puis, à quoi une GT-R pourra-t-elle servir chez nous? Nos routes sont si mauvaises et la surveillance si serrée depuis quelques temps…Alors, tant qu’à dépenser près de 100 000 $ pour une telle auto, pourquoi ne pas acheter une petite auto de course (Formule Ford ou Légende Modifiée), aller prendre des cours de pilotage en piste pour participer à des évènements locaux et profiter au max de la conduite automobile…ce que l’on ne peut faire sur les routes publiques? C’est fou le nombre de pilotes que je connais qui conduisent des voitures très «pépères» mais qui sont des champions en piste…ça dit tout! 

 

À simon_c, python et mephistau

 

Ne lâchez pas. J’aime aussi vous lire. Vous avez des commentaires intéressant et des visions différentes que je n’oserai jamais contredire. En passant, python, il ne faut pas oublier que les usines américaines son parmi les plus vieilles dans le monde de l’automobile et que les syndicats y ont été très puissants. En effet, l’industrie automobile américaine devra se renouveler. Mais ça ne se fera pas seul!

 

BONNE ANNÉE

Lire les commentaires (17)  |  Commenter cet article






Lundi 22 décembre 2008 | Mise en ligne à 18h31 | Commenter Commentaires (45)

Encore les Trois Grands…


Je crois que le sujet de conversation entre les hommes (et peut-être quelques femmes) durant le Temps des Fêtes sera la situation de ce qui était convenu d’appeler les Trois Grands américains il n’y a pas si longtemps. Évidemment, tout le monde y ira de son petit grain de sel. C’est normal. Mais encore une fois, il sera difficile d’avoir «l’heure juste» car trop d’intervenants parlent avec «émotion», mais peu avec une bonne analyse de la situation. Par exemple, dans La Presse de dimanche matin, il y avait la lettre d’un lecteur qui se disait heureux de voir les constructeurs américains couler alors que lui, il vantait ses autos allemandes (sans nommer de marque). Soyons objectifs! Les constructeurs allemands ont bien profité du marché nord-américain (comme bien d’autres constructeurs étranger incluant les Ferrari, les Toyota, les Honda…) pour y vendre leurs produits et je suis persuadé que certains d’entre eux ne seraient pas là où ils sont s’ils n’avaient pas pu profiter des États-Unis! De plus, certaines voitures allemandes n’ont pas été des exemples de fiabilité, de réussite ou de finition au cours des années. On n’a qu’à se souvenir des premières Audi d’importance vendues en Amérique, des Volkswagen (Hecho en Mexico) peu fiables, voire même de récentes livrées dont la peinture était fragile ou encore des Mercedes-Benz relativement récentes avec des problèmes d’accessoires électriques et électroniques! Il y a eu aussi des problèmes parmi les produits asiatiques alors qu’il faut se rappeler que le géant italien Fiat (pas toujours un exemple de fiabilité) a failli y passer aussi! La seule excuse que je trouve à tout ce beau monde, c’est qu’en produisant autant de véhicules (près de 50 millions dans le monde en 2006), il est difficile de ne pas connaître certains petits «problèmes».

 

En ce qui a trait au prêt du gouvernement américain à GM et Chrysler et de l’aide du gouvernement canadien à l’industrie locale, je crois qu’il est plus important de s’occuper des nôtres plutôt que de dépenser des milliards à faire la guerre en Irak et en Afghanistan. Et il y aura moins de jeunes hommes qui y mourront! J’approuve donc cette aide financière. C’est pour nous.

 

L’Amérique présente un marché très polyvalent où les grands VUS côtoient les micro autos, où les V8 de performance plaisent autant que les configurations hybrides électriques et ainsi de suite. Bien évidemment que je suis concerné par l’état de la planète. Bien évidemment que je voudrais que l’on y respecte Mère Nature. Mais alors, il faudrait TOUT arrêter. Désolé aux grands défenseurs de la planète qui vantent les mérites de leur compacte hybride électrique mais qui ne se gênent pas pour commander un billet d’avion (dont les moteurs à réaction consomment tellement plus) pour aller en Europe au lieu d’y aller en bateau à voile plus écologique (comme si c’était possible)! Comme vous le voyez, le monde de l’automobile (et de la camionnette) comporte aussi plusieurs facettes qui doivent correspondre aux besoins individuels de tous et chacun. En passant, avez-vous lu combien de constructeurs d’automobile ailleurs dans le monde demandent aussi de l’aide de leurs gouvernements pour traverser cette crise? «Only in America?» Pas cette fois!

 

Il est certain que la production automobile devra diminuer. Et vu que l’on crée déjà des produits très fiables qui peuvent durer des dizaines d’années, il ne serait pas surprenant de voir les consommateurs reconsidérer l’achat d’une voiture neuve. Quand j’écrivais, il n’y a pas si longtemps, que la PASSION pour l’automobile diminuait à chaque jour, j’aurais du ajouter qu’elle mettrait aussi les ventes d’automobiles en veilleuse. S’il n’y a plus de passion pour l’auto, les consommateurs ne seront plus tentés de changer leur voiture pour une nouvelle auto pour laquelle ils ont eu un «coup de cœur». Je suis un passionné de technologie et de mécanique mais j’avoue que l’arrivée de l’électronique (un vrai petit génie qui nous a donné le contrôle de stabilité, le freinage antiblocage, la gestion des carburants et des boîtes automatiques) me désarçonne complètement. J’admire tout ce que l’électronique peut faire, incluant sauver des vies. Mais pour ceux qui aimaient bien avoir le nez sous le capot une fois de temps en temps…c’est devenu un obstacle. Une autre raison qui fait diminuer la passion pour l’automobile. Pas surprenant que l’on se tourne vers l’auto ancienne!

 

Souhaitons alors que l’industrie automobile se replace et qu’elle nous donne sous peu l’opportunité de revenir à nos essais et à nos comparaisons et surtout à nos petites obstinations…amicales!

 

Dodge Ram, Part 2

 

J’ai déjà abordé le sujet du nouveau Dodge Ram 2009 en août dernier. Je n’ai pas l’intention de revenir dessus avec un long discours. Cependant, j’en ai conduit un toute la semaine dans la région métropolitaine et cela m’a permis de confirmer jusqu’à quel point cette camionnette m’avais plu l’été passé. De plus, cet essai hebdomadaire vient quelques semaines après celui du F-150. De là la possibilité de créer un comparatif rapide.

 

blog-13.jpg

 

Il a vraiment belle gueule ce Dodge Ram 2009 (photo Éric Descarries)

 

En fait, ce qui frappe le plus avec le nouveau Ram, c’est son apparence extérieure. Il est vraiment beau et même un propriétaire de F-150 m’a intercepté au centre commercial pour regarder le Dodge de plus près. Lui aussi, il le trouvait plus beau que le Ford. De plus, je dois vous dire que le V8 HEMI du Dodge est nettement plus rapide que le 5,4 litres du Ford et que j’ai bien apprécié le mode 4 x 4 Auto en circulation urbaine, une fonction que le Ford n’a pas. Oui, le Dodge Ram demeure très confortable, surtout grâce à sa suspension arrière à boudins plutôt qu’à lames.

 

blog-23.jpg

 

La caisse n’est pas assez grande pour un utilisateur commercial (photo Éric Descarries)

 

Là où il y a un problème, c’est que le Ram est moins approprié aux gros travaux, ce que plusieurs acheteurs de pick-up recherchent. D’abord, sa capacité de remorquage arrête à 7 000 livres alors que celle du Ford peut aller au-delà des 11 000 livres. Puis, la caisse de mon Laramie d’essai était trop petite, ce que mon interlocuteur propriétaire de F-150 a aussi noté. L’idée d’incorporer des coffres verrouillables aux flancs de la caisse est bonne (elle avait déjà été exploitée par Chevrolet et son Avalanche). Mais celle de Ford d’offrir des marchepieds escamotables aux côtés de cette caisse et de proposer le petit escalier dans le panneau arrière sera plus utile, plus sûre…et plus ergonomique.

 blog-33.jpg

 

 

L’intérieur est aussi moderne qu’une camionnette puisse être (photo Éric Descarries)

 

En passant, si vous êtes intéressés par le Ram 4 x 4, commandez des marchepieds optionnels pour accéder à la cabine. La marche y est très haute! Si c’est possible d’obtenir les petits coffres dans le plancher du compartiment arrière de la version à quatre portes, je vous y encourage. Le Dodge Crew Cab Laramie 2009 qui a été mis à notre disposition valait un peu plus de 46 000 $ plus les 1350 $ de frais de transport et préparation. Sa consommation a frôlé les 22 l/100 km. Cependant, c’était durant les grands froids, la glace, la tempête de neige et la motricité (automatique) aux quatre roues. Incidemment, le concessionnaire Chrysler l’avait équipé de pneus Goodyear Wrangler Silent Armour (bon pour l’hiver mais pas plus que cela…j’ai les même pneus sur ma Jeep TJ…mais qu’en été !) sur jantes d’acier. Disons qu’ils ont bien fait leur travail mais qu’ils ne m’ont pas impressionné…

 

blog-43.jpg

 

L’idée des coffres dans les flancs de la caisse est bonne (photo Éric Descarries)

 

blog-51.jpg

 

Pas bêtes ces petits coffres dans le plancher du compartiment arrière du Ram Crew Cab (photo Éric Descarries)

 

Suite aux problèmes de l’Aspen

 

Si vous avez lu le problème que mon Aspen d’essai m’avait donné la semaine dernière, vous vous souviendrez que j’avais demandé une explication au technicien de Chrysler. Il vient de me dire avoir lui-même tenté de répéter l’expérience mais vous vous doutez que le véhicule n’a pas voulu le refaire (caler après une brusque reprise). Cependant, l’ordinateur de bord lui a donné pas moins de 16 «codes ». Évidemment, la maison-mère de Chrysler lui a demandé une copie de ces «codes» pour en faire l’analyse. Je ne serais pas surpris que le camion ne refasse plus jamais cette réaction…

 

Réponses

 

Encore une fois, je suis étonné de la qualité des commentaires qui nous parviennent. Cependant, je dois d’abord répondre à deux questions :

 

À guyom33

 

Vous savez qu’il n’y a pas eu beaucoup d’Eclipse 2003 à 2005 au Canada. C’était alors une époque durant laquelle Mitsubishi Canada cherchait à consolider sa position au Canada. Malheureusement, vous ne m’indiquez pas quel modèle vous intéresse. Est-ce un coupé ou cabriolet Spyder ? Est-ce un modèle RS, GS ou GT ? Si vous trouvez un tel véhicule, il faut d’abord savoir si le moteur est le quatre cylindres de 2,4 litres de 147 chevaux ou le V6 3,0 de 200 chevaux. Consumers Report indique que ces autos avaient un taux de fiabilité moyen mais le nombre de répondants à son sondage était maigre. Donc, c’est plus ou moins représentatif. Une chose est certaine, le modèle à moteur V6 est plus rapide et plus agréable à conduire. Si je ne m’abuse, seul le roadster Spyder était disponible en 2005. Les prix peuvent varier entre les 5 500$ à plus de 20 000 $ selon le modèle et sa condition. Avez-vous plus d’information sur votre choix?

 

À milaq

 

Vous avez lu que le Grand Cherokee turbodiesel allait connaître une fin proche? Je n’ai encore rien vu à cet effet. Mais je n’en serais pas surpris vu que Jeep (Chrysler) doit se fier à Mercedes-Benz pour obtenir ce moteur et qu’aux États-Unis, la demande pour les voitures et camionnettes diesel est en baisse vu le prix élevé du carburant diesel. Je vais tenter de m’informer…

 

…et la suite

 

À milaq encore

 

Nous avons également possédé une Honda Civic 1975…et j’ai dû apprendre à travailler sur les petites importées (et acheter des outils métriques) à l’époque. Il ne se passait pas une semaine sans qu’il n’y ait un problème quelconque, surtout électrique. Certains étaient loufoques. Par exemple, si l’on mettait l’allume cigarette en marche en même temps que la portière était ouverte (et que le plafonnier était allumé), le fusible sautait…Quant au mot «sport» dans «utilitaire sport», je suis d’accord avec vous. Outre la Jeep Wrangler cabriolet (et mieux encore, les anciennes TJ), je ne vois pas grand-chose de «sport» dans un VUS actuel.

 

À omni-tag

 

Quand je publie mes chiffres de consommation, je me fie vraiment à ma facture de carburant et au kilométrage parcouru. Ce n’est pas un «estimé» ni les chiffres de Ressources Naturelles Canada. C’est ce qui a expliqué pourquoi l’année dernière, je n’ai pu faire mieux que 10L/100 km avec une Smart à essence alors que j’ai vu des chiffres de moins de 6L/100 km publiés ailleurs. Après avoir consulté les auteurs, ceux-ci m’ont avoué n’avoir consulté que le Guide canadien de consommation. Je ne fabule donc pas et je suis prudent lorsqu’on me vante une consommation exemplaire d’un véhicule qu’on aime particulièrement. Il est vrai que l’on peut obtenir une excellente consommation en conduisant avec soin. Mais, jusqu’ici, et cela malgré les indicateurs au tableau de bord (auquel je ne me fie plus du tout), je ne suis pas arrivé à ces chiffres extraordinaires. Une seule fois, cet été, suis-je arrivé au même chiffre de consommation que celui affiché au tableau de bord. Et les conditions étaient idéales!

 

À bleseb

 

Le prix du Cube au Canada? Je crois qu’il faudra attendre les quelques jours précédents sa commercialisation au Canada avant d’en avoir le prix juste. On pourrait, peut-être, en avoir une bonne idée au prochain Salon de l’auto de Montréal.  

 

À shotokandm

 

Désolé si le modèle d’Aspen ne vous plaît pas. Mais ce n’est pas une raison valable pour souhaiter la faillite d’un constructeur. Sachez que la disparition d’un tel constructeur pourrait entraîner des conséquences désastreuses et que plusieurs de vos constructeurs préférés pourraient aussi en subir des séquelles…

 

À mark_derail

 

Vous n’êtes certes pas la seule «victime» de la Neon. Je vous avoue que ça n’a jamais été mon sujet de conversation préféré…Ce qui est le plus…bizarre (devrais-je dire insultant), c’est qu’il y en a beaucoup qui ont survécu l’épreuve du temps…et que c’est un des véhicules les plus convoités par les voleurs!

 

Enfin, à tous les lecteurs et «collaborateurs», je vous souhaite

 

JOYEUX NOEL!

Lire les commentaires (45)  |  Commenter cet article






Mercredi 17 décembre 2008 | Mise en ligne à 14h11 | Commenter Commentaires (21)

Le Chrysler Aspen qui aurait du être


Non, il ne s’agit pas de la Dodge Aspen des années soixante-dix. Il s’agit plutôt du plus luxueux VUS pleine grandeur de Chrysler aussi baptisé Aspen et qui a déjà été le sujet de ce blogue il y a environ deux ans. Sauf que cette fois, il est question de la version hybride électrique de ce somptueux VUS, un modèle qui, malheureusement aura une vie très courte.

 

En effet, selon le technicien spécialisé dans ce genre de motorisation futuriste qui travaille chez Des Sources Dodge Chrysler Jeep à Dollard des Ormeaux (DDO pour les intimes), il n’y en aura que 200 de produits. Selon Automotive News, l’usine qui construit l’Aspen et le Dodge Durango sur lequel il est basé sera fermée à la fin de décembre. Le produit sera donc abandonné, une autre mesure dictée par les conditions actuelles du marché. Dommage!

 

blog-12.jpg

 

Le Chrysler Aspen est à la fois luxueux et modeste (photo Éric Descarries)

 

En effet, dommage. Car, à mes yeux, le Chrysler Aspen est un VUS très intéressant. D’abord, étant basé sur le Dodge Durango, il est ni trop gros, ni trop petit (c’est ironique, autant j’aimais le Dodge Durango de première génération, autant celui de la deuxième génération m’a laissé indifférent…pourtant, j’aime bien l’Aspen!). J’apprécie le look que les designers de Chrysler lui ont donné à l’avant. Le véhicule fait chic sans faire prétentieux. Puis, l’intérieur est à la fois sobre et luxueux. Tout y a été aménagé avec goût.

 

blog-22.jpg

 

L’Aspen Hybrid est facilement reconnaissable par cet emblème (photo Éric Descarries)

 

Dans le passé, j’ai eu un Aspen semblable mais qu’avec le V8 HEMI de 5,7 litres avec désactivation des cylindres en vitesse de croisière. Cette fois, c’est dans sa version hybride électrique que je l’ai conduit et ce, en plein hiver. Et on lorsqu’on dit hiver, j’ai eu droit à une bonne tempête de neige, de la pluie et des froids à fendre les pierres. La version hybride fait appel à une boîte automatique à cinq rapports dont le volant moteur est remplacé par deux moteurs électriques. Étant à bi-mode, cela veut dire que l’Aspen peut se déplacer strictement avec les moteurs électriques ou avec le V8 combiné à la puissance des moteurs électriques.

 blog-32.jpg

 

 

On ne voit pas le moteur Hybrid du Aspen mais Chrysler s’est assuré qu’on sache qu’il y est ! (photo Éric Descarries)

 

Lorsqu’on met en marche à froid, il n’y a aucun son de démarreur électrique, celui-ci ayant été remplacé par le volant-moteur-électrique. Tout ce que l’on perçoit, c’est le V8 qui prend vie. Il est alors inscrit «ready» au tableau de bord.  On passe en vitesse et, curieusement, le V8 HEMI conserve un certain régime et on avance qu’à l’aide des moteurs électriques. Rendu à quelque 30-35 km/h, on «sent» que c’est le V8 qui prend la relève. Mais le transfert se fait presque imperceptiblement. Après un bon moment au volant du véhicule, on s’aperçoit qu’en ville, le V8 s’éteint lorsqu’on s’arrête aux intersections ou aux feux rouge et que l’on repart qu’avec les moteurs électriques.

 

blog-42.jpg

 

Le tableau de bord de l’Aspen est agréable à l’œil (photo Éric Descarries)

 

Ce que j’explique ici n’est certes pas une surprise pour bien des automobilistes, surtout ceux qui possèdent des véhicules hybrides électriques du genre. Cependant, je me doute que la plupart d’entre eux ont de petites autos ainsi équipées. N’est-ce pas ironique que l’on adopte cette technologie à des véhicules déjà économique? (Qui plus est, avec la plongée des prix du pétrole aux États-Unis, la vente de petites autos avec cette technologie a chuté en même temps!). Par contre, une fois appliquée à des véhicules aussi imposant que l’Aspen, c’est là que l’on en constate l’efficacité ! Si l’Aspen Hybrid disparaît éventuellement du catalogue de Chrysler, on pourra quand même apprécier le travail qui y aura été fait car sa technologie sera transférée sur les pick-up Ram de l’année prochaine. Voilà un autre véhicule qui profitera de la technologie hybride électrique.

 

Évidemment, c’est la consommation qui nous intéresse dans le cas de ce grand VUS à sept passagers. Alors que l’ordinateur de bord indiquait une moyenne de 16,4 L/100 km, mon calcul à la pompe fut de 17,7 L/100 km ce qui fait environ 16 milles au gallon. Pas impressionné? Moi, oui! En effet, je le répète, il a fait froid, très froid, il a neigé, et tout mon essai s’est fait en conditions urbaines (terribles) incluant des heures passées dans une circulation au ralenti (une chance que je connais bien Montréal et que j’ai évité les voies dites rapides…) et ce, avec un camion à traction intégrale. J’aimerais bien répéter cet essai en été…

 

blog-5.jpg

 

L’instrumentation n’est pas des plus complètes mais on peut vérifier le fonctionnement du principe hybride électrique grâce au cadran de droite. (Photo Éric Descarries)

 

Parmi les caractéristiques intéressantes, mentionnons que ce Chrysler Aspen Hybrid affichait un prix de vente de 58 000 $ soit près de 14 000 $ de moins que son principal concurrent essayé plus tôt par votre humble serviteur, un GMC Yukon Hybrid à…72 000 $ C’était en août dernier et par temps idéal, ce gros véhicule m’avait donné une consommation de 13,9 L/100 km!  

 

blog-6.jpg

 

L’espace intérieur de l’Aspen est appréciable, surtout avec la dernière banquette repliée (Photo Éric Descarries)

 

L’Aspen Hybrid affiche une capacité de remorquage de 6000 livres et Chrysler Canada avait eu la décence d’équiper ce véhicule d’essai de pneus d’hiver Bridgestone Blizzak DMZ3 très efficaces. Cette nouvelle génération de pneus est plus que recommandable durant la saison froide. Seul pépin difficile à expliquer, j’ai dû accélérer soudainement avec le moteur froid pour éviter un problème sur la route mais en freinant après la «passe», le moteur a calé (il faisait très froid) et le véhicule n’a pas voulu redémarrer. En fait, il ne réagissait plus du tout à la clé de contact. Il m’a fallu plusieurs essais répétés et c’est après avoir verrouillé et déverrouillé les portes qu’il s’est remis en marche. J’ai donc signalé «l’anomalie» au technicien spécialisé chez Des Sources et il doit me revenir sur le «code» que l’ordinateur aura enregistré. Néanmoins, ce n’est pas ce petit incident qui a refroidi mon ardeur envers ce véhicule. En fait, je me demande de plus en plus si cette solution (hybride électrique) n’est pas de beaucoup supérieure à celle des moteurs diesel…

 

Que de réponses

 

Encore une fois, je suis impressionné par le nombre et surtout la qualité des interventions…

 

Merci à ianlambert

 

Vous avez raison, Ian. Acura commence à faire sa percée dans le monde comme marque affiliée de Honda. Mais c’est tout récent. Acura est d’abord née en Amérique pour l’Amérique. Et c’était certes une bonne idée.

 

À blueprint

 

Des petits pick-up ? Oui. Cependant, il faut se rendre compte de plusieurs défauts. D’abord, lorsque les japonais sont «débarqués» en Californie avec leurs petits pick-up, ils ont connu un grand succès. Malheureusement, les constructeur japonais ont rapidement pris un «mauvais pli» en nous offrant des 4 x 4 trop rigides (et «pourrisseux») pensant que nous étions tous des amateurs d’excursions hors-route. Puis, il y a l’éternel problème de la caisse arrière qui ne peut pas accepter des panneaux de 4 x 8 à plat entre les ailes (pourtant, j’ai un ami qui avait coupé les ailes intérieures de son Chevy S-10 et soudé des pièces de remplacement ce qui lui permettait de charger des 4 x 8 à plat sans que les pneus ne frottent dans les ailes!). Enfin, leur capacité de remorquage en limite une utilisation commerciale ou professionnelle! Ah oui, les autos diesel…Vous en avez nommé plusieurs mais souvenez-vous des «horribles» Lincoln Mark VII et Continental des années 87 ou 88 avec le six cylindres turbodiesel BMW qui était trop bruyant (et trop faible et trop «boucaneux»…). J’ai même eu un ami qui possédait une rare Pontiac 6000 familiale avec V6 diesel Oldsmobile de 4,3 litres de 85 chevaux….quelle poubelle ! C’était en 1984-85 en même temps que les Jeep Cherokee diesel (Renault) et Ford Ranger diesel (Mazda-Perkins) et j’en passe…

 

À simon_c

 

Les moteurs diesel dans les pick-up de Classe 1 (F-150, Silverado 1500, Ram 1500) ne connaîtront pas de popularité pour plusieurs raisons. D’abord, pour justifier l’achat d’une version diesel (une option de 5000, 6000 $ et plus), il faudrait que la camionnette roule au moins 250 000 km. Puis, au prix où le carburant diesel a grimpé, tant chez nous qu’aux États-Unis, il n’y a plus d’économie palpable. Enfin, il est très difficile de revendre une camionnette à moteur diesel, un élément mécanique qui demande un certain entretien parfois coûteux…et négligé. Ah oui! Les fameux châssis de Toyota! Le constructeur a même annoncé une extension de garantie allant jusqu’à 15 ans aux propriétaires de certaines Tacoma plus anciennes pour les châssis qui fissurent ou rouillent et cassent prématurément. Et puis, moi aussi j’ai une «boule» sur ma Jeep TJ. Mais je l’enlève lorsque j’ai terminé mon remorquage. Incidemment, on vient d’inventer un petit «coffre-fort verrouillable» qui se glisse dans le réceptacle carré pour les attaches de remorques. Fallait y penser!

 

À belseb

 

Je suis d’accord avec vous. Il faut changer ses habitudes non seulement de conduite mais aussi d’utilisation de nos véhicules. C’est Csaba Csere, rédacteur en chef de Car & Driver, qui écrivait dans un de ses éditoriaux en début d’année qu’il y avait trop de voitures sur nos routes. En fait, il soulignait même que le crédit facilitait l’achat d’autos de tout calibre par trop de gens, incluant les étudiants qui boudent le transport en commun (des fois, je les comprends!) pour une petite auto économique…et surtout pas cher à l’achat et au financement.

 

À mephistau

 

Merci pour le lien. Si vous aimez ce genre de lecture, je vous propose «Hot, Flat and Crowded» (désolé, je n’en connais pas le titre français) de Thomas Friedman qui nous prouve qu’une «révolution verte» est nécessaire. Friedman a aussi écrit un autre best-seller en économie «The World is Flat»…à conseiller!

 

À Felix C

 

Attendez-vous aussi à une implication du constructeur japonais Nissan dans les grandes camionnettes américaines. Il a reconnu le besoin pour de tels véhicules chez nous et il nous offrira sous peu des véhicules commerciaux devant concurrencer les Ford E-Series (Econoline) et Transit Connect d’ici 2010.

 

blog-7.jpg

 

Nissan produira des véhicules commerciaux strictement pour l’Amérique du Nord sous peu .

 

(De plus en plus long, ce blogue…non?)

Lire les commentaires (21)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    janvier 2007
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité

    publicité