Éric Descarries

Archive, août 2008

Jeudi 28 août 2008 | Mise en ligne à 16h12 | Commenter Commentaires (44)

Le nouveau Dodge Ram m’a vraiment impressionné

Je sais que le sujet de discussion préféré de bien des lecteurs de ce blogue, c’est l’économie de carburant. De plus, lorsqu’il est question d’automobiles, la plupart d’entre vous préfèrent de discuter de voitures économiques. C’est normal puisque près de 40% du marché canadien de l’auto est composé de petites autos économiques. Mais saviez-vous que le deuxième segment le plus populaire au pays, c’est celui des grands pick-up? Ne sursautez pas! Et c’est encore ainsi chez nous malgré la hausse du prix de l’essence. Pendant des années, c’est le Ford F qui a été le plus vendu chez nous. Cette année, il s’est fait damer le pion tout récemment par Honda et sa Civic. C’est le même phénomène qui s’est produit aux États-Unis la fin du printemps mais qui n’a pas duré. Le Ford F est revenu en tête des ventes au mois de juillet. Au Canada, selon Mme Christine Hollander de Ford, les habitudes d’achat ne sont pas les mêmes que chez nos voisins du sud. Les Canadiens achètent surtout des grands pick-up parce qu’ils en ont de besoin. Beaucoup de petits entrepreneurs ont besoin de pick-up de tout gabarit. Et les plus petits Ranger et Mazda B, malgré leur grande popularité ne suffisent pas toujours au travail. Quant aux pick-up intermédiaires, tant qu’à en payer le gros prix, aussi bien choisir un grand pick-up. Ne soyez pas surpris alors si le Ford F finit l’année en tête des ventes encore en 2008!

 blog-24.jpg

Il a vraiment une belle gueule, le nouveau Dodge Ram (Photo Éric Descarries)

 

J’ai donc accepté l’invitation de Chrysler Canada pour essayer les nouveaux Dodge Ram et je me suis rendu en Californie au début de la semaine pour conduire ce nouveau véhicule. Éventuellement, je prendrai une de ces camionnettes pour un «essai» d’une semaine. J’en calculerai alors la consommation chez nous. Pour le moment, tout ce que je peux dire, c’est que le nouveau Ram m’a impressionné.

blog-16.jpg

Le nouveau Ram a une importante capacité de remorquage (photo Éric Descarries)

 

Il est certain que son style sort de l’ordinaire. J’aime son look à la Dodge Charger avec sa calandre repliée vers l’avant. Il a vraiment l’air d’un «truck». Ne vous inquiétez pas pour le coéfficient de traînée, les ingénieurs de la marque l’ont même abaissé grâce à un dessin du pare-chocs et de ses accessoires qui recouvrent les ouvertures sous la calandre. Dodge nous propose une nouvelle formule Crew Cab (cabine à quatre grandes portes) qui n’existait pas avant dans cette gamme de 1500. Les cabines régulières et QuadCab allongée sont toujours au catalogue. Les caisses de 8, 6.4 et 5.7 pieds sont toujours disponibles et notons que cette dernière est disponible dans sa version Ram Cab qui a des compartiments de rangement avec ouverture sur le dessus des flancs et une partition amovible très polyvalente, une option de 1500 $.

blog-43.jpg

La caisse RamBox est très bien pensée (Photo Éric Descarries)

 

Puis, il y a l’intérieur, tellement plus agréable à l’œil que celui de la génération actuelle! Il est aussi plus confortable avec des matériaux plus agréables au toucher. Parmi les options, notons un volant chauffant ! Et de la place, il y en a, surtout avec la Crew Cab. Et enfin, il y a une console centrale avec levier de vitesses au plancher en option.  

blog-34.jpg

Le Ram a enfin un tableau de bord plus agréable à l’œil (Photo Éric Descarries)

 

Question moteurs, peu d’automobilistes choisiront le V6 de 3,7 litres et passeront au V8 de 4,7 litres plus puissant que jamais. Mais Dodge fait surtout la promotion de V8 5,7 litres HEMI qui développe maintenant 390 chevaux et 407 livres pied de couple (qui, grâce au calage variable des soupapes et du principe de neutralisation des cylindres en vitesse de croisière est 4% plus économique que celui de 2008). Avec ce moteur, le Ram peut tirer une caravane ou une remorque de 8 950 livres et charger près de 1 800 livres! Et sa consommation est semblable à celle du 4,7 litres nous dit la compagnie. Les V8 sont combinés à une boîte automatique à cinq rapports que l’on peut manipuler manuellement. La motricité aux quatre roues sur commande y est disponible. La grande innovation mécanique de Dodge pour 2009, c’est la suspension arrière à ressorts hélicoïdaux avec cinq bras tirés par côté. On y obtient donc un véhicule qui sautille moins de l’arrière sur route cahoteuse, qui procure un certain confort de roulement mais qui peut quand même être chargé selon la capacité des ressorts choisis.

 

Nous avons conduit la plupart des modèles disponibles (le V6 étant surtout destiné aux utilisateurs commerciaux) mais je dois vous dire au départ que le V8 Hemi procure des accélérations intéressantes et des reprises rassurantes. Je le sais…Ce n’est pas ce qu’il y a de plus économique au monde mais on peut s’amuser des fois, non? C’est surtout intéressant lorsqu’on tire une remorque.

 

Il y a tellement à dire sur ce genre de camionnettes que je pourrais continuer pendant des pages. Mais je me réserve un petit coin plus tard lorsque je ferai un essai plus prolongé du Dodge Ram, le cinquième véhicule le plus vendu au Canada. Ce n’est nécessairement un véhicule à vocation urbaine ni un véhicule de tourisme mais il a son importance sur le marché, comme vous pouvez le constater!

 

En passant, des versions hybrides électriques et diesel de Ram 1500 nous arriveront pour 2010. Au même moment, Dodge nous présentera la nouvelle version Heavy Duty 2500 et 3500 de ces mêmes camionnettes qui offriront la cabine Mega Cab.  

 

À felixc

 

Concernant l’usure inégale de vos pneus, vous ne me mentionnez pas la marque de l’auto. Mais après consultation auprès d’une excellente référence dans le domaine, M. Joël Thériault de Pneus Express à Laval, la permutation en croix éliminera une bonne partie du bruit des pneus mais ne «ramènera» pas les pneus. Plusieurs marques d’autos recommandent toujours la permutation de gauche à droite en croix. Mais, si ce sont des pneus de remplacement, avez-vous respecté l’indice de charge (le dernier chiffre sur code comme 97 H ou quelque chose du genre!)

 

À belseb

 

Je suis comme vous, je ne regarde pas l’origine mais la qualité et l’intérêt du produit. C’est que trop souvent, des gens me consultent mais ils débutent la conversation en disant qu’ils ne veulent pas d’Américaines. Et c’est pourquoi j’aime bien faire tomber ce mythe d’Américaine pas bonne au départ et de Japonaise (ou Européenne) excellente d’emblée. Ce n’en fut pas le cas pour Volkswagen il y a quelques années ou pour Toyota tout récemment avec ses Tundra énergivores avec plusieurs rappels ou encore ses Tacoma dont le châssis est tellement vulnérable à la rouille que le constructeur en rallonge la garantie. Nissan a vécu des problèmes de qualité avec ses Quest et Titan alors que Mercedes-Benz a passé au travers d’une séquence de problèmes électriques. Acura vient de rappeler sa TL 2008 pour des problèmes de canalisation sous pression de la pompe de servodirection. Si vous voulez en savoir plus sur les nombreux rappels, consultez le www.internetautoguide.com !

Lire les commentaires (44)  |  Commenter cet article






Vendredi 22 août 2008 | Mise en ligne à 14h22 | Commenter Commentaires (31)

Achèteriez-vous un véhicule hybride électrique ?

Non mais, vraiment, achèteriez-vous un véhicule hybride électrique? Moi, je ne sais pas. Je suis encore attiré par l’option diesel. Mais je reçois constamment de l’information concernant les ventes de véhicules à propulsion hybride électrique et, sauf pour la Prius, ça ne semble pas décoller fort. Honda vient d’annoncer qu’il allait construire un véhicule pour concurrencer la Prius. Pourtant, il offre déjà la Civic hybride. Celle-ci ne se vend pas trop mal. Mais on est loin des chiffres de vente de la Prius. D’autre part, Toyota offre aussi d’autres véhicules avec cette configuration (Camry, Highlander) mais on ne pourra pas dire qu’on en voit des tonnes.

 

Selon Automotive News, on ne se bouscule pas non plus pour acheter les gros pick-up et les gros VUS hybrides de GM (et je m’imagine que ce n’est pas la ruée non plus pour les Saturn Vue et Aura hybrides…). C’est curieux car, connaissant l’amour des Américains pour les grosses camionnettes, j’aurais pensé que ces véhicules auraient tout bouleversé le marché.

 

Où est donc le problème? Parce que, selon ce que je lis partout, c’est la solution ultime. Même Coca-Cola s’est commandé des camions PACCAR (Kenworth et Peterbilt construits à Ste-Thérèse, une usine dont on ne vante pas souvent les mérites) avec la configuration hybride. Peut-être que l’on s’obstine à construire des versions trop luxueuses de ce genre d’auto ou de camionnette?

 

J’ai récemment mis la main sur un gros GMC Yukon Hybrid Two Mode. Celui-ci fonctionne avec un puissant V8 de 6,0 litres (qui possède la désactivation des cylindres en vitesse de croisière) qui est combiné à un moteur électrique placé entre le bloc cylindres et la boîte de vitesses automatique à quatre rapports. Impressionnant, vous dis-je! Cependant, à plus de 70 000 $, je mets les freins! Si au moins les constructeurs offraient des hybrides avec des versions de base (car ce Yukon était équipé au max!).

 blog-15.jpg

Mon Yukon hybride électrique d’essai valait plus de 70 000 $ (photo Éric Descarries)

 

Je vous fais grâce de toutes mes impressions de conduite et de tous les détails entourant la finition de ce grand VUS.. Notons cependant sa capacité de remorquage de plus de 6000 livres qui a surtout impressionné un couple à moto (Harley-Davidson) que j’ai rencontré et qui n’en avait que pour le GMC Hybrid. Ce qui importe surtout, c’est la consommation que j’ai obtenue avec ce gros camion, soit de 13,9 litres au 100 soit environ 21 milles au gallon. Pas si mal pour de la conduite principalement urbaine, n’est-ce pas? Mon plus gros «thrill», c’était de revenir du poste de télé RDS (près du pont Jacques-Cartier)  vers Laval en traversant Montréal avec presque seulement le moteur électrique comme motivation. Au dessus de 35 à 40 km/h, le V8 revenait à la vie. Seul problème, on est plus concentré à chercher à obtenir ce genre de bonne économie de carburant en conduisant ce qui nous distrait un peu de la route…ou étais-je plus concentré que jamais sur ma conduite?

blog-33.jpg

L’indicateur au tableau de bord nous dit quand le moteur électrique est en action (photo Éric Descarries)

 

Il faut dire que l’on était en été. En hiver, j’ai eu plus de difficulté à faire fonctionner un Escape Hybrid avec le moteur électrique seulement au froid. Puis, en été, il faut fermer le climatiseur pour obtenir un bon résultat. Oui, je serais prêt à de l’hybride électrique…mais j’aimerais passer au diesel avant!

blog-23.jpg

(photo Éric Descarries)

 

La chicane est pognée dans’ cabane

 

Je suis avec intérêt les commentaires de nos lecteurs sur ce blogue. Et je vois bien que la discussion Europe vs USA est loin d’être terminée. C’est certain qu’il y a des mordus des Européennes et des mordus des Américaines. En ce qui a trait aux fans de voitures Asiatiques, je constate moins de passion mais plus d’intérêt pour la consommation et, peut-être la fiabilité.

 

Je règle immédiatement ce premier point. Oui, certaines voitures japonaises ont donné une leçon à tout le monde (oui, oui, incluant les Européens) avec leur fiabilité. Sachez, cependant, que c’est surtout du côté des Américains que l’on a noté une importante amélioration de ce côté, surtout si l’on se fie aux sondages de J.D. Power et de Consumer Reports (faites-en ce que vous voudrez, je me fie pas mal à ces sondages!). On retrouve plus de voitures américaines abordables parmi les premières places que d’européennes. Du côté des Asiatiques, oui, il y a des modèles exemplaires mais oui, il y a aussi des problèmes. On n’entend parler que des bonnes autos…

 

J’ai toujours eu beaucoup de respect pour les Européennes dont je suis l’évolution depuis les années soixante (non, je ne suis pas jeune). Nos lecteurs les plus jeunes n’ont pas connu les Européennes des années soixante. Elles n’étaient certes pas fiables au Québec. Certaines étaient amusantes à conduire, d’autres économiques mais peu étaient vraiment fiables. La preuve? On n’en trouve presque plus sur nos routes et peu de gens en collectionnent. Attention, j’y suis toujours intéressé quand même (surtout les vieilles Anglaises…ah! les maudites!). J’ai vu certaines marques débuter modestement et devenir, aujourd’hui, des marques de luxe. Mais je ne suis pas sûr que la fiabilité n’y soit encore…avec tous les commentaires qui me sont confiés…Et, en ce qui a trait à leur consommation…on repassera!

 

Je ne suis pas toujours d’accord lorsqu’on tape sur les Américaines. J’en possède, toute ma famille en possède et nous sommes satisfaits de ce que nous avons. Et ne venez pas me servir de remarque déplaisante me disant que je me contente de peu. L’industrie automobile américaine a tellement contribué à l’histoire (et elle le fait toujours) qu’il faut en reconnaître la valeur. Je le répète, aucun autre continent nous offre des Corvette, des Mustang, des Jeep, des Chrysler 300, des pick-ups et ainsi de suite à un prix aussi raisonnable. On ne peut tenir compte que de la consommation d’essence comme seul critère. La durabilité des Américaines est indéniable. Elles durent si longtemps… on n’a qu’à prendre l’exemple des Ford Model T, des vieilles Chevelles toujours sur les pistes de stock-car, des Jeep et ainsi de suite. Ni les Européens, ni les Asiatiques n’ont encore atteint ce seuil.

 

Cela étant dit, oui, il y a plusieurs Européennes dont je rêve mais elles ne sont pas abordables ($$$). Et il y a tellement d’Asiatiques qui sont superbement construites qu’il faut les reconnaître. On ne peut pas toutes les aimer, on ne peut pas toutes les détester. Dans mon cas, je dois demeurer impartial même si j’aime faire du «off-road» en Jeep ou en Hummer, même si j’aime faire de la piste en Lexus IS-F, même si j’aime voyager à New York avec une grande berline et ainsi de suite. TOUTES les autos et les camionnettes m’intéressent!

 

Incidemment, je lisais cette semaine un article inquiétant sur la déclaration de Buzz Hargrove, cet ancien président (à la retraite) des Travailleurs Canadiens de l’Automobile qui voit l’industrie automobile nord-américaine perdre beaucoup de plumes au cours des années à venir. Et cela devrait inclure même les Asiatiques comme Toyota et Nissan qui sont installés en Amérique. Les ventes de Toyota ont également baissé aux États-Unis, tout comme les Ford, GM et Chrysler de ce monde. Toyota et Nissan ont visé à côté du but en voulant attaquer le marché des camionnettes aux États-Unis, ce qui prouve qu’ils ne sont pas infaillibles.

 

Non, ce qui m’inquiète, c’est l’émergence de la Chine et de l’Inde et la richesse que ces pays sont à accumuler. Les Américains se sont fiés aux Japonais puis aux Coréens pour construire leurs petites autos. L’Europe s’est déjà fié aux Américains pour leurs moteurs de performance durant les années soixante puis pour sortir son industrie auto du trou durant les années quatre-vingt et quatre-vingt dix (Renault avec Chrysler puis maintenant avec Nissan, Jaguar avec Ford, Land Rover avec BMW puis avec Ford et maintenant avec Tata, tout comme Jaguar, Mercedes-Benz avec Chrysler et j’en passe) et le Japon commence à demander aux Américains de l’aider (Nissan avec Chrysler) mais avant longtemps, il se pourrait que la Chine et l’Inde vienne tout acheter tant en Amérique, en Europe ou encore au Japon. Surveillez bien ce pays (l’auteur français Alain Peyrefitte avait écrit le livre «Quand la Chine s’éveillera, la terre tremblera» (que j’ai lu avec intérêt durant les années quatre-vingt et que je devrai relire…))…je sens déjà que «ça commence à shaker sous mes pieds»! Notre bien-aimée industrie automobile, qu’elle soit américaine ou européenne va certainement changer!!!!

Lire les commentaires (31)  |  Commenter cet article






Mardi 19 août 2008 | Mise en ligne à 19h20 | Commenter Commentaires (21)

L’Acura TSX a-t-elle perdu de sa saveur?

Je viens de passer une semaine au volant de la nouvelle Acura TSX. J’avais déjà conduit cette auto au printemps dernier lors de la présentation du modèle à la presse spécialisée mais, bien évidemment, rien ne vaut un essai plus long dans son propre patelin pour une véritable évaluation d’un véhicule.

 

Avant de commencer, je dois vous dire que j’aimais bien l’ancienne version de la TSX même si je trouvais que le dessin de l’arrière manquait d’un vrai pare-chocs (je me demande combien ça coûte réparer une TSX lorsqu’on la frappe, même légèrement, de l’arrière?). Cette petite berline était «vivante» et affichait un petit air sportif qui indiquait que son propriétaire ou conducteur) était un amateur de belle conduite.

 

La nouvelle Acura TSX est non seulement plus imposante que la version qu’elle remplace, elle en est plus raffinée. L’avant affiche très bien la nouvelle philosophie du design Acura alors qu’à l’arrière, on lui a ajouté le pare-chocs dont je parlais plus haut. C’est, dans l’ensemble, bien réussi. Mais j’ai bien peur que Honda ait enlevé une partie de l’esprit sportif que dégageait l’ancienne TSX.

blog-14.jpg

La nouvelle TSX adopte le design général de toutes les Acura (photo Éric Descarries)

 

Sous le capot, Acura (Honda) fait toujours appel à un moteur à quatre cylindres de 2,4 litres mais il est un peu moins puissant au niveau des chevaux, 201 au lieu de 205 mais plus puissante au niveau du couple, soit 172 au lieu de 164 ce qui lui est très utile. La voiture de presse qui m’a été prêtée par Honda Canada était équipée d’une boîte manuelle à six rapports, ce que je préférerais si je voulais acheter cette auto. Notons qu’une automatique à cinq rapports y est disponible avec les commandes au volant…mais ce n’est jamais une manuelle.

blog-22.jpg

Il y a maintenant un pare-chocs (ou presque) à l’arrière des TSX (Photo Éric Descarries)

 

L’intérieur de la nouvelle TSX est bien élaboré. Mon véhicule d’essai était muni d’une système de navigation (une option coûteuse…je me demande si un petit GPS Garmin à 300$ ne serait pas mieux…) dont l’écran servait pour la marche arrière (ça, j’aime!) et de la radio XM (ça aussi j’aime!). L’aménagement intérieur est irréprochable et la finition exemplaire. La position de conduite est agréable et tout est à la portée de la main (sauf qu’il y en des commandes et des boutons!)

blog-32.jpg

L’intérieur est bien aménagé mais qu’il y en a des boutons et des commandes (photo Éric Descarries)

 

Mais…

 

J’ai utilisé la TSX pour mes déplacements urbains et pour me rendre une journée au Grand Prix de Trois-Rivières. Tout a bien été, la voiture s’est comporté à merveille mais il m’a semblé qu’il fallait pousser le moteur à un régime élevé avant d’obtenir de bonnes performances. J’ai toujours une bonne opinion de la TSX mais tout soudainement, je me suis senti au volant d’une grosse auto. Même qu’à basse vitesse, la direction m’a semblé tendre. D’autre part, sur des routes urbaines mauvaises, les suspensions faisaient du bruit, mais c’est exceptionnel. J’espère que Honda (Acura) ne tombera pas dans le syndrome «bigger, better» qui frappe tous les constructeurs étrangers comme nous l’avons toujours reproché aux Américains (ils ont vraiment le dos large, ces Américains, mais les Asiatiques et les Européens les imitent trop souvent!).

 

J’ai obtenu une consommation moyenne de 9,76 L/100 km (29 mpg) lors de ma semaine d’évaluation. Ce n’est pas si mal. Cependant, tout ce beau confort, toute cette technologie vient à un prix. L’Acura TSX qui m’a été confiée par Honda Canada affichait un prix de 39 000 $. Me semble qu’à ce prix-là, j’aurais pris un turbocompresseur avec cela…

 

Que de réactions

 

WOW! Que de vives réactions concernant la Flex, les fourgonnettes et la VUS. Certaines m’ont plu, voire même amusées (mais messieurs, contineur de vous respecter, s.v.p.). Cependant, je reviens sur le terme «crossover» et même sur celui des Véhicules Utilitaires Sports (VUS) qui sont de plus en plus galvaudés. Je suis d’accord avec ceux qui voient dans plusieurs petits VUS les «station wagon» qui manquent à notre marché. Par exemple, en ce qui a trait au RAV4 dont il est question dans la discussion (quatre cylindres ou V6?), voilà ce que je considère comme une familiale. Les vrais «utilitaires sport», comme je les vois, devraient être capables de certains menus travaux comme tirer des caravanes ou des remorques ou encore accepter de petites charges utiles. Je ne suis pas tout à fait un grand admirateur de troisième et dernière banquette car je les considère plutôt dangereuses en cas d’impact arrière. Mais, je vois une grande différence entre un Jeep Liberty, par exemple et un RAV4. Et il est vrai que les petits «VUS» japonais sont très chers! Par exemple, en revenant de chez Honda cette semaine, je conduisais un Honda CR-V. Excusez-moi, mais ce n’est certes pas un VUS. C’est une belle familiale, «cute» et facile à conduire…mais à quelque 35 000 $ ?  De plus, ce sont des véhicules qui coûtent très cher à réparer suite à un petit accrochage. Et ils n’ont aucune capacité hors-route. Il est vrai que ce n’est pas tout le monde qui fait du hors route (surtout dans la région de Montréal) mais si l’on visite un peu en campagne, on verra que l’on utilise vraiment certaines camionnettes dans des situations exigeantes, plus exigeantes que ces petits supposés VUS (Escape, RAV4, CR-V, Santa Fe et autres) peuvent vraiment faire (je sens qu’il y aura des répliques à celle-ci!).  

 

À Belseb

 

Oui, la Civic a momentanément dépassé la Ford F au point de vue ventes en mai aux États-Unis. Mais la F est revenue à sa première place en juillet. Faut dire que Honda n’a pas suffi à la demande et qu’une nouvelle usine américaine viendra en renfort en octobre. Au Canada, la Civic mène au point de vue des ventes (la Ford F est deuxième) mais le grand pick-up n’est pas considéré comme une auto de promenade au Canada comme aux États-Unis. Il est plutôt vu comme un outil de travail. Et dans ce créneau, les ventes ont toujours été cycliques.

 

À sim_car

 

GM délaisse la location au Canada mais on peut s’attendre à des prix plus raisonnables et à des taux d’intérêt moins élevés. Mais, comme on dite en anglais, «wait and see». Il n’y a pas que les constructeurs américains qui subissent des pertes de revenu. Regardez le cas de Toyota aux États-Unis. Il n’est pas plus joyeux, croyez-moi!

 

À blueprint

 

Et pourquoi pas la Toyota Matrix ou encore la Ford Focus? Jusqu’ici, la Focus semble rallier bien du monde, même ses plus ardents critiques.

 

Les pare-chocs ou «pare-ures»

 

J’en reviens encore aux totalement inutiles pare-chocs que j’appelle allégrement «pare-ures». Le dernier bulletin de l’Insurance Institute for Highway Safety (IIHS) nous montre l’inégalité entre les pare-chocs avant des VUS qui frappent ceux d’arrière d’une Sonata à 10 milles à l’heure (16 km/h). Seul le pare-chocs du Ford Explorer s’aligne parfaitement avec celui de la Sonata mais à basse vitesse, il réussit quand même à lui faire plus de 1 500 $ de dommage (deux petites perforations dans la «décoration» recouvrant les pare-chocs cachés) alors que le Ford subit lui-même 866$ de dommage. Mais frappée par le Mitsubishi Endeavor, le Jeep Grand Cherokee et le Hummer H3, on y voit des dommages de plus de 4 000 $ sur la Sonata et de respectivement 1, 129$, 1 324 $ et 1 700 $ pour les trois VUS. C’est de l’argent pour de simples chocs, cela ! Non seulement les pare-chocs n’étaient-ils pas alignés, ils sont aussi «faiblettes» ! On réclame des lois pour que les pare-chocs soient alignés. Moi, je réclame de véritables pare-chocs!        

Lire les commentaires (21)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    décembre 2007
    L Ma Me J V S D
    « nov   jan »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité

    publicité