L'auto blogue

Archive de la catégorie ‘Général’

Lundi 4 novembre 2013 | Mise en ligne à 12h08 | Commenter Commentaires (2)

Mécanos top-modèles!

L'une des photos tirées de la session Manigale, mettant en vedette des employés du concessionnaire Moto Corsa, de Portland, en Oregon.

L'une des photos tirées de la session Manigale, mettant en vedette des employés du concessionnaire Moto Corsa, de Portland, en Oregon.

PIERRE-MARC DURIVAGE

On ne s’en sort pas… On a beau être en 2013, et malgré tous les progrès de la société moderne occidentale, la chose motorisée continue de se mettre en valeur en utilisant l’image de la femme de façon plus ou moins ostentatoire (oh, le gros mot!).

Récemment, le concessionnaire Moto Corsa, de Portland, en Oregon, a choisi de faire la promotion de la saisissante Ducati Panigale 1199 en utilisant les aguichantes courbes d’une grande et sculpturale brune. Comme si l’incroyable moto n’était pas assez sexy pour se vendre elle-même… Sans compter que certaines des scènes – quoique très bien rendues – ne pêchaient pas par excès d’originalité…

L’équipe marketing de Moto Corsa a ainsi dû essuyer les commentaires désobligeants de sa clientèle féminine, qui en a manifestement soupé des voir des filles étendues sur des bécanes dans des positions toutes aussi incongrues – mais néanmoins esthétiques – les unes que les autres.

Moto Corsa a donc décidé de reproduire dans les détails la session de photos qu’elle avait suavement baptisée SeDucative en utilisant ses propres employés en lieu et place de la belle demoiselle aux grands yeux de biche. Accessoires, escarpins et petites tenues compris!

L’exercice, qui se veut un clin d’œil comique, met plus que jamais en relief le caractère étrange de l’association de bagnoles, de motos et de pneus avec des filles en petites tenues…

Allez constater par vous-mêmes en cliquant ici!

1199-panigale-desktop-wallpaper-11-1600x1200

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






Mercredi 29 mai 2013 | Mise en ligne à 15h45 | Commenter Commentaires (85)

Voitures électriques: les politiciens rêvent ?

Les politiciens, à l'image d'Angela Merkel, manifestent un empressement à voir la voiture électrique s'imposer. Plus que les consommateurs. (Photo Johannes Eisele, Agence France-Presse)

Les politiciens, à l'image d'Angela Merkel, manifestent un empressement à voir la voiture électrique s'imposer. Plus que les consommateurs. (Photo Johannes Eisele, Agence France-Presse)

SÉBASTIEN TEMPLIER –

Les gouvernements manifestent plus d’empressement que les automobilistes à voir des milliers de véhicules électriques sur les routes nord-américaines et européennes. Optimisme béat, recherche de capital politique ou méconnaissance de la technologie de leur part?

Lundi, la chancelière allemande Angela Merkel a réitéré l’intention de son pays de voir un million de véhicules électriques sur ses routes d’ici 2020.

Intention louable, manifestée déjà en 2009. Quatre ans plus tard, au 1er janvier 2013, seulement 7000 voitures électriques étaient en circulation en Allemagne, selon l’Agence fédérale allemande de l’automobile. (De ce nombre, combien appartenaient d’ailleurs à des entreprises ou à des collectivités locales?)

L’an 2020, c’est demain. Sept années. Un million de véhicules électriques sur les routes allemandes en 7 ans?

En février 2011, le président américain Barack Obama a affirmé la même ambition dans son discours de l’Union : un million de véhicules électriques sur les routes américaines, en 2015.

C’est dans deux ans.

Deux ans et quelques mois après son discours, on estime qu’environ 25 000 véhicules électriques ET hybrides branchables circulent au sud de la frontière, comme le rappelait cette semaine Automotive News.

En supposant que ces 25 000 automobiles aient été vendues entre ce discours de l’Union et aujourd’hui (ce qui n’est pas le cas), ils s’en vendraient à ce rythme 150 000 d’ici… 2020. On est loin du million, qu’il soit ciblé dans deux ans ou dans sept ans.

Chez nous ? Dans son plan d’action 2011-2020, l’ancien gouvernement Charest a estimé qu’il se vendrait presque 120 000 véhicules électriques au Québec en 2020. C’est l’équivalent de plus de 25% des ventes de véhicules neufs de l’an dernier. En date d’aujourd’hui, il ne s’est même pas vendu un millier de véhicules électriques dans la province.

Le gouvernement du Québec souhaiterait voir 300 000 véhicules électriques sur les routes de la province en 2020? Sait-il qu’il s’y est vendu 415 000 véhicules à essence en 2012?

Méchant coup de volant qu’il va falloir donner pour inverser la tendance.

C’est à se demander si tous ces politiciens associent dans leurs projections les voitures électriques aux véhicules hybrides branchables et véhicules hybrides à autonomie prolongée.

Poser la question c’est y répondre.

Associées ou pas, les tout électriques et hybrides branchables n’atteindront pas ces chiffres en 2020.

Quant aux raisons, c’est un autre sujet.

Lire les commentaires (85)  |  Commenter cet article






Vendredi 21 décembre 2012 | Mise en ligne à 14h51 | Commenter Commentaires (61)

La Tesla Model S sous le sapin

Gad Elmoznino est l'un des trois premiers propriétaires de Tesla Model S au Québec. (Photo fournie par Gad Elmoznino)

Gad Elmoznino est l'un des trois premiers propriétaires de Tesla Model S au Québec. (Photo fournie par Gad Elmoznino)

SÉBASTIEN TEMPLIER -

Les premières Tesla Model S ont été livrées ce vendredi au Québec. C’est Noël avant l’heure pour quelques automobilistes de la région de Montréal. Fidèle à ses habitudes, le Père Noël a livré le cadeau fort discrètement…

Sans tambour ni trompette,  Tesla a livré cet après-midi trois exemplaires de Model S, du côté de Laval. Ce sont les premiers modèles de la berline électrique haut de gamme à débarquer au Québec. Pas d’annonce officielle du constructeur californien, pas de communiqué, pas d’invitation à venir immortaliser la prise de possession des clés. Pas grave si les journalistes sont loin des trois heureux propriétaires qui patientaient depuis des mois.

C’est simplement une livraison, aux yeux de Tesla.

Ce dernier pourrait pourtant en profiter pour «mousser» son produit qui arrive dans une province particulièrement branchée, non ?

Tesla s’active en fait à livrer ses voitures le plus rapidement possible pendant les Fêtes. «Notre usine de Fremont produit jour et nuit (…) et notre équipe de livraison travaille très dur pour livrer autant de Model S que possible durant le temps des Fêtes», affirme le constructeur.

Tesla doit répondre aux réservations de 13 200 clients à travers le monde qui ont choisi la Model S. Ils vont devoir patienter. Nos trois premiers propriétaires du Québec devaient avoir la leur en octobre dernier.

Ils sont indulgents avec Tesla, nos trois premiers propriétaires québécois. C’est le genre de retard que l’on peut accepter de la part d’une entreprise émergente victime de son succès, nous dit l’un d’entre eux.

Ce «l’un d’entre eux» fait partie de la quinzaine de Québécois qui rouleront en Model S d’ici le nouvel an. Normalement. Ils seront environ 150 au pays.

L’arrivée de Tesla fait plus que se profiler. L’autonomie est intéressante (de 255 km à 480 km, selon le bloc-batterie choisi), la qualité paraîtrait indéniable (La Model S est la voiture de l’année 2013, selon Motor Trend) et les clients sont de plus en plus nombreux. Malgré le prix. De 64 500$ à 85 900$, comme prix initiaux, selon l’autonomie désirée.

C’est un beau et très bon cadeau. Cher, le cadeau. Mais il est sous le sapin.


Lire les commentaires (61)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    octobre 2014
    L Ma Me J V S D
    « mai    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité

    publicité