L'auto blogue

Archive de la catégorie ‘Éric LeFrançois’

Mardi 22 décembre 2009 | Mise en ligne à 15h40 | Commenter Commentaires (38)

Last Call

 alcool

ÉRIC LEFRANÇOIS

Après nous avoir forcé à lever le pied, la ministre des Transports du Québec, Julie Boulet, s’apprête à nous faire baisser le coude le printemps prochain, en sanctionnant les conducteurs dont l’alcoolémie excède 0,05. Une mesure purement symbolique comme le rapporte notre collègue du Soleil, Brigitte Breton puisque ce sera toujours au-delà de 0,08 que la conduite de l’automobiliste serait considérée criminelle.

D’un point de vue scientifique, l’abaissement du taux maximal d’alcoolémie chez les conducteurs se justifie: les perturbations sur la conduite causées par l’alcool commencent à être manifestes au-delà de 0,05 – notamment la diminution de l’attention et de la capacité de réaction. Mais l’adoption de ce nouveau seuil serait injuste, diront certains – la tête vous tourne avec un verre alors que votre voisin de table enchaîne les tournées sans broncher – et, surtout, elle ne serait pas facile à faire respecter. Les policiers seraient sans doute forcés de contrôler tous les automobilistes (et pas seulement ceux qui ont une conduite bizarre), car une alcoolémie légèrement supérieure à 0,05 est plus facile à dissimuler que des taux de 0,08 et au-delà. C’est injuste, mais c’est ainsi: nous ne sommes pas tous égaux devant l’alcool.

C’est vrai que, entre 0,08 et 0,05, la différence est extrêmement sensible, mais il ne s’agit pas d’une mesure symbolique pour autant, comme l’a rappelé le fondateur de Nez rouge, Jean-Marie De Koninck : «le risque d’être impliqué dans un accident mortel est cinq fois plus élevé si le taux d’alcoolémie du conducteur se situe entre 0,05 et 0,08.» On rapporte aussi que l’application de cette limite (0,05) a permis, partout où elle a été appliquée, une diminution des décès de l’ordre de 8 %.

Alors pourquoi ne pas pousser le bouchon un peu plus loin dans le goulot de la bouteille? Permettre aux automobilistes de prendre le volant après avoir bu de l’alcool, n’est-ce pas là de l’hypocrisie? La question mérite d’être à nouveau posée. S’il apparaît essentiel d’apposer sur les paquets de cigarettes que «fumer tue», pourquoi ne pas bannir complètement l’alcool au volant? Bref quand on conduit, on ne boit pas!

Seriez-vous en mesure de l’appliquer?

Lire les commentaires (38)  |  Commenter cet article






Jeudi 17 décembre 2009 | Mise en ligne à 9h57 | Commenter Commentaires (7)

Dany, dessine-moi une (petite) auto!

dany2.jpg Dany Garand (à gauche) en compagnie de Stefan Sielaff, chez du design chez Audi

 

Éric LeFrançois

Jamais deux sans trois. Après Simon Lamarre (Volvo C30) et Louis Morasse (Renault Bebop), au tour d’un autre styliste québécois, Dany Garand, de signer le dessin d’une petite auto, dont il révèle d’ailleurs les grandes lignes sur cette vidéo.



En le regardant dessiner, une idée me taraude l’esprit : est-il naïf de penser que si l’industrie automobile souhaite imposer la petite voiture en Amérique du Nord, elle devrait confier ses crayons à des stylistes québécois? Malgré l’absence d’une industrie automobile nationale, comment expliquer l’essor du design québécois dans le secteur automobile? Est-ce là une conséquence logique du caractère même du Québécois : quelqu’un de flexible, de très ouvert aux autres cultures et de créatif?

Alors le dessin de petites voitures, une future spécialité québécoise?

Lire les commentaires (7)  |  Commenter cet article






Mardi 15 décembre 2009 | Mise en ligne à 12h14 | Commenter Commentaires (24)

Multisegments: êtes-vous sous le charme?

venza.jpg

ÉRIC LEFRANÇOIS

Comment un constructeur automobile peut-il se développer, quand le marché plafonne au Canada et aux États-Unis : en diversifiant sa gamme pour tomber sur la formule gagnante. Il en est une qui fait fureur actuellement : le crossover ou si vous préférez le multisegment. La recette ? Vous mélangez les trois silhouettes dominantes, la berline, le monospace (c’est plus joli que fourgonnette, non?) et le 4×4. Vous saupoudrez d’un design rétro (Chevrolet HHR) ou au contraire hypermoderne (Nissan Murano), vous ajoutez un moteur pas trop gros, vous visez un prix raisonnable… et vous faites tinter le tiroir-caisse trois fois plutôt qu’une. D’autant que ces véhicules mixtes sont bien moins gloutons que les VUS dont personne ne veut s’encombrer aujourd’hui.

De plus, les crossovers, modèles à la carrosserie de 4×4, mais à la motorisation de berline, résistent le mieux à la crise comme en fait foi notre tableau sur les ventes de véhicules neufs au Canada. À ce sujet, voyez comme les segments traditionnels reculent (encore!).

Seriez-vous tombé sous le charme de cette catégorie qui n’excelle en rien, mais qui est capable de tout?

Catégorie 2009 par rapport à 2008

Compacte (ex : Mazda 3, Ford Focus) -13 %

Intermédiaire (ex : Honda Accord, Toyota Camry) -29,5 %

Multisegment compact (ex : Kia Soul, Jeep Compass) -3,1 %

Multisegment intermédiaire (Honda Crosstour, Toyota Venza) -5,5 %


Lire les commentaires (24)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    août 2014
    L Ma Me J V S D
    « mai    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité

    publicité