L'auto blogue

L'auto blogue - Auteur
  • L’auto blogue

    Voici un blogue destiné à ceux et celles qui s'intéressent à l'automobile sous tous ses boulons: bleue ou rose, petite ou luxueuse, animée d'un moteur thermique ou électrique. Ses auteurs, des journalistes de L'Auto/Mon volant, parlent des dernières tendances et n'ont pas peur de se salir les mains...
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 1 décembre 2014 | Mise en ligne à 19h00 | Commenter Commentaires (17)

    Une appli géniale qui comprend les panneaux de parking

    Même Stephen Hawking aurait de la misère.

    Même Stephen Hawking aurait de la misère.

    DENIS ARCAND -

    Comprendre quand et où on peut stationner dans certaines rues montréalaises requiert un quotient intellectuel d’au moins 145 ou beaucoup d’application et d’intuition.

    Einstein aurait-il su stationner à Montréal ?

    Ce Prix Nobel aurait-il su stationner sans ticket à Montréal ?

    Même quand il y a un parcomètre, c’est loin d’être toujours clair.

    Mais plus besoin d’être un génie pour éviter les contraventions. La nouvelle version de lappli « P$ Service mobile » promet de décrypter même la signalisation la plus alambiquée imaginée par la Ville de Montréal sur ses panneaux.

    Lapplication gratuite compatible sur iPhone, BlackBerry et Android « a pour but de faciliter la compréhension du stationnement pour lautomobiliste », a annoncé Stationnement de Montréal, la pieuvre administrative créée pour encaisser largent du parking dans la ville aux 100 000 parcomètres.

    L'application anti-ticket P$ Service Mobile

    L'application exégète P$ Service Mobile.

    Désormais, avant de verser son tribut dans le gobe-sous, on peut inscrire le numéro de la place convoitée sur son téléphone, puis appuyer sur le lien « Tarification et réglementation » pour savoir tout ce quil faut pour éviter une contravention dans cette place de stationnement. Par exemple, sil est interdit dy stationner entre 15 h 30 et 21 h à tous les premiers vendredis du mois tombant sur une date impaire, de décembre à avril les soirs de pleine lune quand le Canadien joue à Boston, cette période sera ombragée en rouge et affichera l’indication « Stationnement  interdit ».

    Si le stationnement est permis, l’appli P$ Service Mobile vous précisera à quel montant s’élève votre contribution au trou sans fond des finances publiques municipales, ainsi que la période autorisée, dont la fin correspond à l’instant où une Aubergine pourrait surgir de nulle part pour vous en coller une entre le pare-brise et l’essuie-glace.

    Bote techno 1er dcembre - Application P$ Service Mobile.jpg


    • Vous croyez vraiment que la ville va se priver des revenus de ces contraventions

    • «Par exemple, s’il est interdit d’y stationner entre 15 h 30 et 21 h à tous les premiers vendredis du mois…»

      Hahahaha parce que c’est pas mal ÇA !

      Merci pour l’info.

    • Si vous entrer votre numéro de stationnement à la borne de paiement et que vous êtes dans une période interdite, la borne vous le dira et refusera votre paiment. Je le sais, ça m’est arrivé. Donc, pas besoin de cette application pour le savoir. Au mieux, ça vous évite de sortir de votre voiture pour faire la vérification.

      Ce qui serait vraiment intéressant, c’est une application pour déchiffrer les panneaux de signalisation là où il n’y a pas de parcomètre, justement! Vous savez, ces endroit qui parfois sont réservés aux résidant d’un quartier, mais seulement entre 8h et 20 h, sauf 1h par jour, le mercredi, sauf un côté de la rue, 1 mardi sur 2, etc…

      Ce que l’appli devrait faire: on prend une photo des panneaux, on ouvre l’application et elle nous dis si oui ou non on peut stationner. Mais peut-être que même nos téléphones ‘intelligent’ ne le sont pas encore pour déchiffrer tout ça!

    • Il y a un mois je me promenais sur la rue et je me suis fait interpeller par un asiatique qui voulait acheter un billet pour l’autobus 747. Sur la boîte pour payer le parcomètre toutes les instructions étaient visibles mais rien ne fonctionnait. Il me semble que stationnement montreal pourrait concentrer ses énergies à d’autre place comme par exemple rendre impossible d’acheter du temps pour une place de stationnement où c’est interdit de stationner ou transformer les bornes pour payer en ditributrice de billet de 6-49.

    • Et si on a pas cette technologie intelligente ?

      On est condamné à payer un ticket si on a un Qi de 120…

    • @binbon,

      il est relativement simple de développer un algorithme pour lire les panneaux via une photo et ensuite extraire leur signification.

      La vraie question est plutôt de savoir si tous les panneaux qui s’applique à une place en particulier se trouvent tous en même temps sur le même poteau ou bien s’il faut accumuler les informations de panneaux sur des poteaux différents pour extraire l’horaire.

      Tout ça pourrait être rendu bien plus facile si la ville de Montréal se donnait la peine de faire un petit effort. Tout est presque déjà en place.

    • J’ai déjà fait parvenir une suggestion au maire Coderre l’effet d’afficher sur le poteau un code QR qui ferait le lien avec une page internet contenant les informations pertinentes aux permissions de stationnement pour le lieu ciblé.
      Les téléphones intelligents sont, à ma connaissance, tous capables de lire les code QR et monsieur et madame tout le monde en possède déjà un. Souhaitons que l’idée sera retenue.

    • Correction : “J’ai déjà fait parvenir une suggestion au maire Coderre l’effet d’afficher …”

    • Quebec sEn vient bien aussi!Pourquoi faire simple?Parce que le fonctionnaire perdra sa job!

    • @binbon a raison. Si vous voulez mettre de l’argent dans un parcomètre et que vous êtes stationné dans une période interdite, la borne vous le dira et refusera votre paiement. L’idée vaut la peine pour les zones sans parcomètre!

    • @Jeanti306,

      il y a bien plus simple que les codes QR qui de toute façon sont en déclin et qui n’ont jamais réussi à s’imposer nulle part. Les coûts associés sont aussi importants puisqu’il faut ajouter des milliers de ces codes sur les panneaux actuels, certains n’ayant pas l’espace nécessaire.

      Il n’y a aucun incitatif financier à ajouter des codes QR, surtout quand on peut faire plus simple et beaucoup moins cher. Le problème c’est de rentabiliser une telle application.

      D’ailleurs, je serais curieux de savoir comment ils comptent entrer dans leurs frais les développeurs de cette application si elle est offerte gratuitement. Ont-ils une garantie légale? Disons que l’application se trompe et que vous avez une contravention, ils vont la payer ou c’est votre responsabilité? Prendrez-vous le risque que l’application puisse se tromper? Pourrez-vous faire annuler une contravention à cause d’une erreur de l’application? Sinon, vous devrez quand même vous assurer vous même que l’application ne se trompe pas, l’avantage devient nul.

    • Et quand il n’y a pas de parcomètre ni de zone délimitée par des bandes au sol et qu’il y a une borne fontaine à proximité, ne faite pas l’erreur de vous baser sur la distance entre une zone délimitée dotée d’un parcomètre et une borne fontaine car la plupart du temps, les zones à parcomètre ne respectent pas la distance minimale entre le stationnement et la borne fontaine. Vous pourriez donc écoper d’une contravention et bonne chance pour la contester en vous basant sur le non respect de cette distance minimale par la ville elle-même.

    • Si vous n’êtes pas capable de comprendre les panneaux de circulation, prenez l’autobus !!!!!

    • Celui qui a développé cette apli devait ètre mort de rire de les avoir embobinés.
      La borne ne vous permet de payer que pour le où il est permis de le faire à cet endroit.
      Vous ne pouvez payer2 heures si dans 1 heure vous serez en infraction.
      Et si le stationnement y est interdit, impossible de payer.

      Et ça ne prend pas un BAC pour lire les panneaux, même s’il a l’air d’une arbre de Noel.
      Le premier du haut prime sur le second.
      Si le 1er l’autorise, le second prime.
      Si le 1er et le second l’autorisent. le 3e prime, etc.
      Si c’est trop compliqué, il reste les transports en commun.

    • La borne ne vous permet de payer que pour le TEMPS où il est permis de le faire à cet endroit. Désolé.

    • A Gordon.sawyer….vous vous déplacez probablement à vélo;) parfois les panneaux sont placés de façon telle que l’on ne sait dans quel sens pointe la flèche. Il faut donc marcher jusqu’au panneau suivant pour valider. Et oui, quand ça fait plusieurs panneaux que vous lisez il est possible qu’une erreur d’inattention se glisse. De plus le soir l’éclairage laisse parfois fortement à désirer. Impossible de lire à partir de la voiture. Quand la majorité des gens se plaignent de la complexité c’est généralement un signe qu’il est possible, voir souhaitable, de simplifier.

    • un bon ajout pour cette application serait d’indiquer si il reste du temps sur la borne choisie, afin de ne pas payer pour rien si il reste 30 minutes et qu’on a besoin de 15 minutes.. mais bon, pas de danger que la ville accepte, elle qui a volontairement conçu le système pour que le temps se remette à 0 entre chaque usager afin de facturer un double…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    décembre 2014
    L Ma Me J V S D
    « nov   avr »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives