L'auto blogue

Archive, juin 2013

Jeudi 13 juin 2013 | Mise en ligne à 13h39 | Commenter Commentaires (26)

Une publicité d’impact ? Ça dépend du point de vue

DENIS ARCAND –

Avant de faire tourner cette vidéo, mettez le volume assez fort et cliquez sur plein écran.

Et éloignez vous un peu. Ça fesse.

C’est une publicité du gouvernement britannique visionnée près de 5 millions de fois sur YouTube en une semaine. Elle se passe dans la toilette d’un bar (un pub, en fait), et vise à rappeler aux conducteurs les risques de mélanger alcool et conduite automobile. Elle fait partie d’une série de vidéos intitulées Think ! À la fin, on demande “Quel impact boire pourrait-il avoir sur votre soirée ?”

Elle est très percutante et on voit où le réalisateur veut en venir : avant de quitter le pub, on passe à la toilette et c’est en se lavant les mains qu’on peut se voir dans un miroir, se regarder soi-même dans les yeux et décider si on est apte ou non à conduire. Et il fait un lien entre le miroir et un pare-brise.

Cette vidéo a un effet-choc, mais a-t-elle un effet dissuasif ?

Il y a quelque chose qui cloche dans cette pub tournée et fournie gratuitement par la firme de publicité Leo Burnett Worldwide. D’abord, on dirait que le réalisateur est surtout intéressé à montrer la réaction choquée et surprise des acteurs à son effet spécial, c’est-à-dire le visage en plastique (intact et l’oeil maquillé) qui saigne du ketchup dans le miroir cassé. Et justement, ce miroir de toilette publique qui se transforme en pare-brise d’auto, c’est gros.

Quand on compare avec publicité toute en retenue de la SAAQ contre la vitesse, qui tourne ces jours-ci à la télé –cohérence, clarté de l’enjeu, lien entre la cause et l’effet, pudeur dans le traitement, pas d’effets spéciaux gratuits– on comprend mieux ce qui manque à la pub de la campagne Think! Ou tout ce qu’elle a en trop.

Le défi des concepteurs de publicités en prévention routière est de trouver l’équilibre entre la nécessité de montrer la conséquence de la conduite dangereuse sans basculer dans l’effet juste pour l’effet-choc et l’effet de surprise. On ne veut faire de procès d’intention à personne, mais cette vidéo du publiciste Leo Burnett Worldwide s’intitule Pub Loo Shocker (Choc à la toilette du pub) et sur son site YouTube, la compagnie dit que la vidéo “fait tourner les têtes”.

Ce n’est pas parce que ça fesse que ça a un impact.

Qu’en pensez-vous ?



Lire les commentaires (26)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    juin 2013
    L Ma Me J V S D
    « mai   août »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives