L'auto blogue

L'auto blogue - Auteur
  • L’auto blogue

    Voici un blogue destiné à ceux et celles qui s'intéressent à l'automobile sous tous ses boulons: bleue ou rose, petite ou luxueuse, animée d'un moteur thermique ou électrique. Ses auteurs, des journalistes de L'Auto/Mon volant, parlent des dernières tendances et n'ont pas peur de se salir les mains...
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 10 avril 2013 | Mise en ligne à 16h49 | Commenter Commentaires (4)

    Rush: la première bande-annonce du film atterrit sur le web

    CHARLES RENÉ -

    On a eu droit cette semaine à un premier coup d’œil sur Rush, l’ambitieux projet du réalisateur américain Ron Howard (Apollo 13, Frost/Nixon, Da Vinci Code). Le film, qui dépeint le vibrant  duel entre les pilotes de Formule 1 Niki Lauda et James Hunt, plonge pieds joints dans l’univers de la discipline reine au beau milieu des années 70. La mission, aussi colossale soit-elle, est d’autant rendre justice à l’époque par une reproduction historique minutieuse que de séduire les vrais amateurs de course.

    Si  Ron Howard réussit le tour de force, Rush pourrait devenir le seul vrai bon film de course (excluant Le Mans) depuis Grand Prix tourné par John Frankenheimer et sorti en salles en 1966.  Yves Montand et James Garner étaient à l’époque les têtes d’affiche de la production qui nous a offert parmi les plus belles scènes de course de l’histoire du cinéma. Elle avait d’ailleurs remporté trois oscars.

    Les parallèles entre Grand Prix et Rush seront certes inévitables.  L’œuvre d’Howard repose cependant sur une trame narrative plus solide, appuyée sur deux héros aux antipodes : Lauda l’Autrichien méthodique (Daniel Brühl) et Hunt l’Anglais playboy (Chris Hemsworth). L’esprit perfectionniste du réalisateur l’a même poussé à utiliser les F1 d’époque pour le tournage.

    La bande-annonce a de quoi mettre l’eau à la bouche. Je suis déjà fébrile, pas vous?


    • Pour une fois j’ai l’intention de voir ce film au cinéma.Le prix faramineux démandé par les salles de cinéma sera peut-etre plus facile a avalé pour un amateur de Formule 1.
      J’ai également vu Grand Prix au cinéma lors de sa sortie;une expérience inoubliable.
      Souhaitons que Ron Howard y est allé molo avec les histoires d’amour superficielles qui encombres Grand Prix.

    • Le problėme des films de course est le manque de réalisme. Et dans ce court extrait, cela semble encore le cas quand on voit les quatre pneus de la F1 quitter le sol.

    • @ergi

      Il n’y a pas manque de réalisme, bien au contraire. Dans les années 70, les circuits n’étaient pas sécurisés comme aujourd’hui, et il n’était pas rare de voir les voitures décoller sur des bosses.
      Les circuits étaient souvent des routes nationales fermées a la circulation le week-end du grand prix.
      (cf spa-francorchamp, hockeneim, le mans ).

    • Pas fou de Rush, à part La Villa Strangiato… C’est une blague! Bien sûr que j’aime les films de char, de motos, de courses, de Forumle 1, 2, Indy, de courses de rue et de vitesse pas possible. Et je vais le louer aussitôt qu’il sera disponible dans un vidéo-club près de chez moi.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    avril 2013
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité

    publicité