L'auto blogue

L'auto blogue - Auteur
  • L’auto blogue

    Voici un blogue destiné à ceux et celles qui s'intéressent à l'automobile sous tous ses boulons: bleue ou rose, petite ou luxueuse, animée d'un moteur thermique ou électrique. Ses auteurs, des journalistes de L'Auto/Mon volant, parlent des dernières tendances et n'ont pas peur de se salir les mains...
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 4 février 2013 | Mise en ligne à 17h40 | Commenter Commentaires (12)

    Pubs du Superbowl 2013 : heureusement que le match était bon…

    L'acteur Sebastian Beacon est tenté par le diable et par Kate Upton dans une pub de Mercedes-Benz

    L'acteur Sebastian Beacon est tenté par le diable, par une CLA et par Kate Upton dans une pub de Mercedes-Benz

    DENIS ARCAND –

    Oui, heureusement que le match était bon, parce que les pubs d’autos étaient dans l’ensemble… pas pire. Mais sans plus.
    C’est une question de goût; peut-être qu’avec les années, on devient blasé; ou peut-être que je suis encore de mauvaise humeur que les 49ers aient perdu (à cause de l’arbitrage style LNH sur le jeu où Jimmy Smith a retenu Michael Crabtree dans la zone des buts).
    Mais la cuvée 2013 des annonces automobiles du Superbowl n’est pas un grand cru.

    Si vous n’êtes pas d’accord, indiquez-le dans les commentaires en bas. Vous n’êtes pas gênés d’habitude, allez-y.

    La bonne nouvelle, c’est que Volkswagen a fini de faire des annonces mettant en vedette des chiens, comme l’an dernier. Cette année, d’ailleurs, Volks avait une des meilleures annonces : celle du gars du Minnesota qui parle avec un accent jamaïcain, au rythme d’une chanson reggae de Jimmy Cliff.

    Des esprits sensibles –sûrement bien intentionnés–  ont trouvé l’annonce raciste. C’est clair qu’elle exploite un stéréotype racial, la bonne humeur des Jamaïcains, mais c’est un trait national plutôt sympathique, non ? Même le ministre du Tourisme de la Jamaïque l’a aimée : “J’enjoins tous les habitants de la planète de faire exactement ce que montre cette pub, soit trouver en soi leur Jamaïcain intérieur et être heureux”, a dit le ministre Wykeham McNeill.

    Et vous, qu’en pensez-vous ?

    En attendant, tenez, vous pouvez télécharger tout à fait légalement la chanson de Jimmy Cliff en cliquant ici.

    Mercedes-Benz s’est payé une très bonne pub mettant en vedette le diable, un jeune homme et son nouveau modèle CLA moins cher qui vise les jeunes qui ont des parents riches ou une grosse marge de crédit. La pub a dû coûter un bras, il a fallu payer les droits sur la chanson Sympathy for the Devil.

    Mercedes-Benz, les Rolling Stones et le Diable

    Celle d’Audi est pas mal aussi. Dieu sait qu’il existe toutes sortes de façons de rentrer du bal des finissants avec un oeil au beurre noir. Si mes souvenirs sont exacts, même pas besoin d’Audi.

    Audi et piquer sa blonde au jock de l’école

    Voici une bonne petite pub qui fait sourire. Efficace. Sympathique. Sans prétention. Décidez vous même ce qui est le plus épeurant : le camion avec les missiles nucléaires, celui avec les feux d’artifice ou l’auto avec les chiens qui bavent.

    Hyundai et les raisons de dépasser

    Quand à cette autre pub de Hyundai ? Bof…

    Un peu n’importe quoi…

    Mais passons aux choses sérieuses, très sérieuses. C’est le moment  des …

    Pubs songées de Chrysler 2013 :

    Depuis que Fiat a racheté Chrysler et que le Français Olivier François est le patron mondial de la publicité, on a vu des pubs de Chrysler-Fiat associant les marques du constructeur à des causes politiques et humanitaires. M. François est convaincu que la compagnie peut connecter à un niveau très profond avec ses clients en affichant des valeurs sur des sujets d’une certaine gravité, que partagent les citoyens qui achètent des autos. Cela donne des annonces d’auto qui se ressemblent à de véritables manifestes socio-politiques. L’annonce avec Eminem, Imported From Detroit était un chef-d’oeuvre. Celle de l’an dernier, Half-time in America, avec Clint Eastwood, donne encore la chair de poule un an après.

    Cette année, Chrysler a fait une annonce qui ajoute une huitième strophe à la Genèse. Le huitième jour, Dieu créa le fermier. L’allusion biblique et le rythme du narrateur qui parle comme un preacher glorifie les valeurs de travail et de ténacité qui sont un des mythes fondateurs des États-Unis et qui font de la ferme une institution. L’annonce ne dit pas qu’il reste environ 2 millions de fermiers aux État-Unis (127 millions en 1935) et que toutes les fermes familiales sont dans la mire des conglomérats agro-industriels. Mais c’est une fichue bonne annonce. (NDLR : Pour connaître l’exégèse et l’auteur du texte parlé de l’annonce, lisez l’instructif commentaire de Python-1, qui ne s’y connait pas seulement en groupes moto-propulseurs.)

    “Le huitième jour, Dieu créa le Fermier”

    Pour flatter le patriotisme américain, Chrysler a aussi fait une pub de Jeep montrant le retour du soldat. L’avantage avec cette pub, c’est qu’elle pourra servir encore, les États-Unis étant presque toujours en guerre quelque part.

    Le retour du guerrier

    Après tout ce patriotisme et cette exaltation du devoir et du sacrifice, passons à un thème plus léger. Pensez-vous vraiment que les Américains feraient un Superbowl sans une pub avec une jolie femme faisant des choses suggestives ? Sex sells, comme chante Katy Perry . Ce n’est pas vraiment une publicité d’auto, mais la top-modèle Kate Upton (encore elle) fait ça dans une auto, dans un ciné-parc. On est presque inquiet pour la pauvre Kate, qui semble dans un tel état de délire érotique au sujet d’un hamburger (ou était-ce un sandwich ?) que ça semble lui faire mal. Dans quel état d’affolement total sera-t-elle quand elle rencontrera le cuisinier ?

    Kate brule de désir pour ce sandwhich épicé qui la rend chaude

    Kia en a fait une très amusante pour la Sorento, qui joue sur la question que tous les petits enfants posent un jour à leurs parents : Papa-maman, d’où viennent les bébés ? Le papa sert une réponse semi-raëlienne à son enfant.

    Les bébés viennent d’une autre planète


    Kia a aussi emprunté un vieux thème de science-fiction pour son modèle Forte, l’androïde sexy capable de tuer, comme Pris la réplicante Nexus-6 du film Blade Runner. L’annonce s’appelle “Respect the Tech” et, évidemment, l’annonce n’a rien retenu du côté sombre de ce type de personnage. À la fin, l’hôtesse-réplicante fait un botté de placement (mais avec les mains) sur quelqu’un qui ne respecte pas la technologie.

    Une réplicante-hôtesse de Salon de l’auto. Pas de coup de pied dans le pneu…

    Pour ce qui est des autres, les voici en rafale.

    Mon collègue Pierre-Marc Durivage dit que celle de Toyota est plus drôle si on connait la série télé dont elle est tirée.

    Trois voeux

    Kia : les pubs avec les enfants, ça pogne toujours au moins un peu…

    Recrutement intensif

    En tout cas, les nouvelles Lincoln ont besoin d’être plus imaginatives que ces deux pubs-là.

    Pourquoi montrer ça au Superbowl ?

    Pourquoi montrer ça n’importe où ?

    Allez, maintenant, à vous : si vous avez le goût de partager ce que vous pensez de toutes ces pubs,  allez-y, il y a de la place pour ça dans la boîte de commentaires, faites comme chez vous. Si vous n’êtes pas d’accord avec l’auteur de ces lignes, il vous encourage, ça mériterait des points si on avait un concours. Si vous avez des idées de pub pour le prochain Superbowl, écrivez-les ici, mais ne vous plaignez pas si quelqu’un vous les pique et devient riche à votre place.


    • Pendant que les politiciens étatsuniens s’affairent à déchirer leurs chemises au jeu de mon papa est le plus fort que le tien, les publicistes (publiciens?) de chrysler chauffe le mythe à grandes claques d’America dans le dos.
      .
      La pub qui définit et/ou conforte une identité.
      .
      Le nationalisme qui fait vendre.
      .
      Pas juste au Québec…
      .
      Dommage que les pubs de chrysler soient de meilleure qualité que les chars (paraît-il).

    • “L’allusion biblique et le rythme du narrateur qui parle comme un preacher glorifie les valeurs de travail qui sont un des mythes fondateurs des États-Unis.”

      Le narrateur en question est Paul Harvey. Lisez un peu sur lui, vous comprendrez sa notoriété. Son “speech” était en fait un extrait d’une allocution prononcée devant la Future Farmers Association en 1978, un groupe qui vante l’agriculture auprès des jeunes. On veut vendre des Dodge RAM ici, pas des Prius. Je pense que le message est assez bien ciblé.

      http://en.wikipedia.org/wiki/So_God_Made_a_Farmer

      L’autre pub de 2 minutes, Jeep est commanditaire de L’USO et offre son support à l’opération Safe Return (tel que montré à 1:12). Le texte est lu par Oprah, une apôtre de la paix dans le monde. Jeep passe son message d’implication sociale. Marchionne a compris que c’était vendeur.

      http://www.reuters.com/article/2013/02/04/jeep-uso-safe-return-idUSnPnDE53517+160+PRN20130204

      Ajoût de Denis Arcand : Voici le texte de l’animateur de radio rurale Paul Harvey, évoqué par M. Python-1 :

      “And on the 8th day, God looked down on his planned paradise and said, “I need a caretaker.” So God made a farmer.

      God said, “I need somebody willing to get up before dawn, milk cows, work all day in the fields, milk cows again, eat supper and then go to town and stay past midnight at a meeting of the school board.” So God made a farmer.

      “I need somebody with arms strong enough to rustle a calf and yet gentle enough to deliver his own grandchild. Somebody to call hogs, tame cantankerous machinery, come home hungry, have to wait lunch until his wife’s done feeding visiting ladies and tell the ladies to be sure and come back real soon — and mean it.” So God made a farmer.

      God said, “I need somebody willing to sit up all night with a newborn colt. And watch it die. Then dry his eyes and say, ‘Maybe next year.’ I need somebody who can shape an ax handle from a persimmon sprout, shoe a horse with a hunk of car tire, who can make harness out of haywire, feed sacks and shoe scraps. And who, planting time and harvest season, will finish his forty-hour week by Tuesday noon, then, pain’n from ‘tractor back,’ put in another seventy-two hours.” So God made a farmer.

      God had to have somebody willing to ride the ruts at double speed to get the hay in ahead of the rain clouds and yet stop in mid-field and race to help when he sees the first smoke from a neighbor’s place. So God made a farmer.

      God said, “I need somebody strong enough to clear trees and heave bails, yet gentle enough to tame lambs and wean pigs and tend the pink-combed pullets, who will stop his mower for an hour to splint the broken leg of a meadow lark. It had to be somebody who’d plow deep and straight and not cut corners. Somebody to seed, weed, feed, breed and rake and disc and plow and plant and tie the fleece and strain the milk and replenish the self-feeder and finish a hard week’s work with a five-mile drive to church.

      “Somebody who’d bale a family together with the soft strong bonds of sharing, who would laugh and then sigh, and then reply, with smiling eyes, when his son says he wants to spend his life ‘doing what dad does.’” So God made a farmer.”

    • @M. Arcand

      Comme je le disais, le message s’adresse aux fermiers, aux gens qui ont des valeurs traditionnelles plutôt rurales. En plein la clientèle cible pour vendre un pick-up. Cette pub ne cherchait pas à vanter les vertus RAM en milieu urbain sinon on aurait parler de la transmission 8 vitesses ou de la suspension pneumatique.

      En tout cas, selon le WSJ, ce fut un bon “move”.

      http://blogs.wsj.com/drivers-seat/2013/02/04/farmer-ad-gives-ram-trucks-big-boost-study-says-video/

      Réponse de Denis Arcand : Je n’ai jamais pensé le contraire, M. Python, c’est une fichue bonne annonce. Mais elle ratisse beaucoup plus large que le marché des fermiers. C’est une ode à l’Amérique.

    • La pub d’AUDI, définitivement ma préférée. (Bal de finisant) À la fois drôle, divertissante et touchante, dans l’esprit des films d’ado de John Hughes.

    • M.Arcand: il est grand temps que vous cessiez de transmettre vos fantasmes en public:

      http://www.nfl.com/news/story/0ap1000000135865/article/michael-crabtree-refs-not-to-blame-for-super-bowl-loss

      et aussi: http://www.nfl.com/news/story/0ap1000000136309/article/mike-pereira-jimmy-smith-didnt-hold-crabtree

      Tant qu’aux pubs: aucune ne me fera choisir telle ou telle voiture.

    • @moiseulement
      Mike Pereira est une sommité. Phil Simms va dans la même sens. Avec trois temps d’arrêt, les Ravens auraient pu revenir. Ils n’ont pas volé leur victoire.

      J’ai beaucoup aimé la pub de Tide et la fameuse tache à la Joe Montana.

    • Blâmer les arbitres pour la défaite des niners, ça fait mauvais perdant. Les Ravens ont gagné ce match et même la question d’avoir retenu sur le jeu que vous citez est très discutable.

    • pourquoi est ce correct pour les femmes d’être violentes avec les hommes dans le commerciaux mais pas le contraire

    • Je préfère celle discutant autour de la création des Fermiers par Dieu.

      Ça rejoint plusieurs valeurs humaines… (qui tendent à disparaître de nos jours) et qu’importe si elles s’adressent aux valeurs rurales ou urbaines, l’important ce sont les valeurs qui y sont véhiculées.

    • Merci monsieur Arcand pour avoir mis en ligne la liste des publicités automobiles du Superbowl.

      J’ai cessé d’écouter les matches de sports professionnels il y a bien des années. Un sociologue les a tellement bien résumés en disant qu’il sont une forme de décompresseur social. La formule moderne de Juvénal: “Donnez-leur du pain et des jeux.”

      Le sport professionnel n’est plus du sport. C’est du spectacle. Cela expliquerait aussi les salaires extraordinaires versés à des gens qui ne pourraient pas commander le même revenu si leur carrière se terminait abruptement.

    • M. Arcand, vous êtes mon dieu.

      J’aime bien celle d’Audi.
      Et celle de Mercedes, c’est moi. Gna-ha-ha!

      p.s. kiroulbien “Le sport professionnel n’est plus du sport. C’est du spectacle.”
      Et c’est probablement pour ça que vous ne regardez plus de films, de spectacles musicaux ou de feux d’artifices. BRA-VO!

      Réponse de Denis Arcand : M. Méphistau, j’envoie tout de suite votre commentaire à mon patron, ma dernière conversation de nature salariale avec lui n’allait pas exactement dans le sens où je le souhaitais.

    • @mephistau

      “Heureux les yeux qui n’ont pas besoin d’illusion pour voir que le spectacle est grand.”

      Maurice Maeterlinck (1862-1949)
      Prix Nobel de littérature en 1911

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  •  

    publicité

  • Calendrier

    décembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « nov   jan »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité

    publicité