L'auto blogue

Archive du 4 février 2013

L'acteur Sebastian Beacon est tenté par le diable et par Kate Upton dans une pub de Mercedes-Benz

L'acteur Sebastian Beacon est tenté par le diable, par une CLA et par Kate Upton dans une pub de Mercedes-Benz

DENIS ARCAND –

Oui, heureusement que le match était bon, parce que les pubs d’autos étaient dans l’ensemble… pas pire. Mais sans plus.
C’est une question de goût; peut-être qu’avec les années, on devient blasé; ou peut-être que je suis encore de mauvaise humeur que les 49ers aient perdu (à cause de l’arbitrage style LNH sur le jeu où Jimmy Smith a retenu Michael Crabtree dans la zone des buts).
Mais la cuvée 2013 des annonces automobiles du Superbowl n’est pas un grand cru.

Si vous n’êtes pas d’accord, indiquez-le dans les commentaires en bas. Vous n’êtes pas gênés d’habitude, allez-y.

La bonne nouvelle, c’est que Volkswagen a fini de faire des annonces mettant en vedette des chiens, comme l’an dernier. Cette année, d’ailleurs, Volks avait une des meilleures annonces : celle du gars du Minnesota qui parle avec un accent jamaïcain, au rythme d’une chanson reggae de Jimmy Cliff.

Des esprits sensibles –sûrement bien intentionnés–  ont trouvé l’annonce raciste. C’est clair qu’elle exploite un stéréotype racial, la bonne humeur des Jamaïcains, mais c’est un trait national plutôt sympathique, non ? Même le ministre du Tourisme de la Jamaïque l’a aimée : “J’enjoins tous les habitants de la planète de faire exactement ce que montre cette pub, soit trouver en soi leur Jamaïcain intérieur et être heureux”, a dit le ministre Wykeham McNeill.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

En attendant, tenez, vous pouvez télécharger tout à fait légalement la chanson de Jimmy Cliff en cliquant ici.

Mercedes-Benz s’est payé une très bonne pub mettant en vedette le diable, un jeune homme et son nouveau modèle CLA moins cher qui vise les jeunes qui ont des parents riches ou une grosse marge de crédit. La pub a dû coûter un bras, il a fallu payer les droits sur la chanson Sympathy for the Devil.

Mercedes-Benz, les Rolling Stones et le Diable

Celle d’Audi est pas mal aussi. Dieu sait qu’il existe toutes sortes de façons de rentrer du bal des finissants avec un oeil au beurre noir. Si mes souvenirs sont exacts, même pas besoin d’Audi.

Audi et piquer sa blonde au jock de l’école

Voici une bonne petite pub qui fait sourire. Efficace. Sympathique. Sans prétention. Décidez vous même ce qui est le plus épeurant : le camion avec les missiles nucléaires, celui avec les feux d’artifice ou l’auto avec les chiens qui bavent.

Hyundai et les raisons de dépasser

Quand à cette autre pub de Hyundai ? Bof…

Un peu n’importe quoi…

Mais passons aux choses sérieuses, très sérieuses. C’est le moment  des …

Pubs songées de Chrysler 2013 :

Depuis que Fiat a racheté Chrysler et que le Français Olivier François est le patron mondial de la publicité, on a vu des pubs de Chrysler-Fiat associant les marques du constructeur à des causes politiques et humanitaires. M. François est convaincu que la compagnie peut connecter à un niveau très profond avec ses clients en affichant des valeurs sur des sujets d’une certaine gravité, que partagent les citoyens qui achètent des autos. Cela donne des annonces d’auto qui se ressemblent à de véritables manifestes socio-politiques. L’annonce avec Eminem, Imported From Detroit était un chef-d’oeuvre. Celle de l’an dernier, Half-time in America, avec Clint Eastwood, donne encore la chair de poule un an après.

Cette année, Chrysler a fait une annonce qui ajoute une huitième strophe à la Genèse. Le huitième jour, Dieu créa le fermier. L’allusion biblique et le rythme du narrateur qui parle comme un preacher glorifie les valeurs de travail et de ténacité qui sont un des mythes fondateurs des États-Unis et qui font de la ferme une institution. L’annonce ne dit pas qu’il reste environ 2 millions de fermiers aux État-Unis (127 millions en 1935) et que toutes les fermes familiales sont dans la mire des conglomérats agro-industriels. Mais c’est une fichue bonne annonce. (NDLR : Pour connaître l’exégèse et l’auteur du texte parlé de l’annonce, lisez l’instructif commentaire de Python-1, qui ne s’y connait pas seulement en groupes moto-propulseurs.)

“Le huitième jour, Dieu créa le Fermier”

Pour flatter le patriotisme américain, Chrysler a aussi fait une pub de Jeep montrant le retour du soldat. L’avantage avec cette pub, c’est qu’elle pourra servir encore, les États-Unis étant presque toujours en guerre quelque part.

Le retour du guerrier

Après tout ce patriotisme et cette exaltation du devoir et du sacrifice, passons à un thème plus léger. Pensez-vous vraiment que les Américains feraient un Superbowl sans une pub avec une jolie femme faisant des choses suggestives ? Sex sells, comme chante Katy Perry . Ce n’est pas vraiment une publicité d’auto, mais la top-modèle Kate Upton (encore elle) fait ça dans une auto, dans un ciné-parc. On est presque inquiet pour la pauvre Kate, qui semble dans un tel état de délire érotique au sujet d’un hamburger (ou était-ce un sandwich ?) que ça semble lui faire mal. Dans quel état d’affolement total sera-t-elle quand elle rencontrera le cuisinier ?

Kate brule de désir pour ce sandwhich épicé qui la rend chaude

Kia en a fait une très amusante pour la Sorento, qui joue sur la question que tous les petits enfants posent un jour à leurs parents : Papa-maman, d’où viennent les bébés ? Le papa sert une réponse semi-raëlienne à son enfant.

Les bébés viennent d’une autre planète


Kia a aussi emprunté un vieux thème de science-fiction pour son modèle Forte, l’androïde sexy capable de tuer, comme Pris la réplicante Nexus-6 du film Blade Runner. L’annonce s’appelle “Respect the Tech” et, évidemment, l’annonce n’a rien retenu du côté sombre de ce type de personnage. À la fin, l’hôtesse-réplicante fait un botté de placement (mais avec les mains) sur quelqu’un qui ne respecte pas la technologie.

Une réplicante-hôtesse de Salon de l’auto. Pas de coup de pied dans le pneu…

Pour ce qui est des autres, les voici en rafale.

Mon collègue Pierre-Marc Durivage dit que celle de Toyota est plus drôle si on connait la série télé dont elle est tirée.

Trois voeux

Kia : les pubs avec les enfants, ça pogne toujours au moins un peu…

Recrutement intensif

En tout cas, les nouvelles Lincoln ont besoin d’être plus imaginatives que ces deux pubs-là.

Pourquoi montrer ça au Superbowl ?

Pourquoi montrer ça n’importe où ?

Allez, maintenant, à vous : si vous avez le goût de partager ce que vous pensez de toutes ces pubs,  allez-y, il y a de la place pour ça dans la boîte de commentaires, faites comme chez vous. Si vous n’êtes pas d’accord avec l’auteur de ces lignes, il vous encourage, ça mériterait des points si on avait un concours. Si vous avez des idées de pub pour le prochain Superbowl, écrivez-les ici, mais ne vous plaignez pas si quelqu’un vous les pique et devient riche à votre place.

Lire les commentaires (12)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  •  

    publicité

  • Calendrier

    mars 2012
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité

    publicité