L'auto blogue

Archive du 16 décembre 2012

Dimanche 16 décembre 2012 | Mise en ligne à 16h20 | Commenter Commentaires (9)

Hélas, pas de Firebird Trans-Am vice-présidentielle pour Joe Biden.

Ce photoshop de Joe Biden, fait par un magazine satirique, est probablement à l'origine d'une pétition adressée à la Maison Blanche.

Ce photoshop de Joe Biden, fait par un magazine satirique, est probablement à l'origine d'une pétition adressée à la Maison Blanche.

DENIS ARCAND

Le vice-président des Etats-Unis, Joe Biden, 70 ans, est peu connu hors des Etats-Unis. Mais là-bas, ce fils de vendeur d’autos qui aime les muscle cars fait l’objet d’un culte bon enfant et volontairement absurde de la part de certains citoyens et automobilistes.

Le mois dernier, quelqu’un a réussi à faire inscrire sur le site des pétitions de la Maison Blanche une pétition visant à ce que chaque vice-président se fasse attribuer une « Firebird Trans Am vice-présidentielle personnalisée » en plus de la limousine blindée qui vient avec les fonctions de No 2 des Etats-Unis d’Amérique.

« Des fonds publics seront alloués à l’achat et la restauration d’un parc de Pontiac Firebird Trans-Am, une auto incarnant l’esprit américain et emblématique d’une ère révolue du savoir-faire manufacturier automobile américain. Dès l’assermentation de chaque nouveau vice-président, une Trans-Am lui sera assignée (…) le jour de son serment d’office (…), après avoir été personnalisée selon ses instructions », indique la pétition, que nous avons pu copier avant qu’elle ne soit enlevée, récemment, du site de la Maison Blanche.

La pétition a obtenu quelques centaines de signatures avant qu’un responsable la disqualifie comme contraire aux règles du site internet de la Maison Blanche.

Évidemment, la pétition était un gag et n’a jamais eu la moindre chance de passer. Elle demandait aussi la création d’une nouvelle tradition annuelle, où le vice-président, pour inaugurer les vacances d’été, irait laver sa voiture dans l’entrée de la Maison Blanche tous les 21 juin avec une classe d’élèves de 3e année invités pour l’occasion…

Pour comprendre le gag, il faut savoir qu’un site internet qui fait de la satire et de l’humour politiques de haut niveau, The Onion, a créé au fil des ans un personnage caricatural de Joe Biden.

Un autre photomontage du magazine satirique The Onion.

Un autre photomontage du magazine satirique The Onion.

En 2009, The Onion avait publié un article intitulée Joe Biden lave sa Trans Am torse nu, dans l’entrée de la Maison Blanche. Les photomontages que vous voyez ci-haut et ci-contre accompagnaient l’article. L’histoire était une blague, bien entendu, et elle s’est répandue comme une trainée de poudre sur internet.

Plusieurs commentateurs ont noté que cette caricature est populaire parce que « en fait, on peut imaginer notre vice-président prenant une bière, faisant jouer du rock des années 80 à tue-tête et disant aux journalistes des choses comme : “il faut que mon auto brille si je veux impressionner les filles” » explique la chroniqueuse Taylor Bigler, du quotidien internet Daily Caller.

Ce faux personnage de Joe Biden a pris racine et les parodie du même genre sont  fréquentes sur internet.

Le vice-président des Etats-Unis est le fils d’un concessionnaire automobile qui a eu des concessions GM, Chrysler et Ford, mais jamais d’importées. Joe Biden a toujours eu des muscle-cars et possède encore aujourd’hui une Corvette 1967 décapotable verte (que les services de sécurité de la Maison Blanche lui interdisent de conduire, comme tous les hauts dirigeants de l’État américain). Ce politicien très compétent ne se prend pas au sérieux et donne des entrevues à des magazines automobiles comme Car & Driver, dont une durant laquelle il semblait amusé par la pétition. Il admet aussi qu’il ne déteste pas brûler des pneus et faire de la boucane sur son entrée privée quand un ami vient lui montrer son muscle car.

Débatteur pugnace, orateur sans filtre

Biden, quand il était Sénateur du Delaware et membre de comités importants au Congrès, a montré qu’il est un politicien de substance. Et on a vu ses talents de débatteur l’automne dernier lors du débat vice-présidentiel, quand il a complètement terrassé son adversaire républicain Paul Ryan.

Mais comme orateur, il a une réputation tout à l’inverse de celle de son patron. Barack Obama est un orateur éloquent qui sait toujours trouver le mot juste pour en dire juste assez mais pas trop. Biden, lui, a un côté « sans filtre » qui rendent ses discours imprévisibles. Il a tendance à dévier de son texte écrit, partir sur des tangentes et dire ce qu’il pense sans se soucier des conséquences pour lui, de la ligne de parti ni de ce qui est politiquement correct.

Ses gaffes sont légendaires et on en trouve plusieurs listes de ses faux-pas sur internet.

La pétition sur le site de la Maison Blanche est éliminée, mais il y a toujours une campagne de souscription publique de 25 000 $ pour acheter une Trans Am au vice-président. Ils ont déjà près de 15 000 $ de dons publics.

À la suggestion d’un lecteur (merci voeckler !) on conclut en vous posant la question suivante : quel politicien voudriez-vous voir laver son auto devant le Parlement ou l’Assemblée Nationale ? Il faut nommer l’auto. Pas absolument nécessaire de dire dans quelle tenue (et rappelez vous de notre nétiquette).

Lire les commentaires (9)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    janvier 2013
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité

    publicité