L'auto blogue

L'auto blogue - Auteur
  • L’auto blogue

    Voici un blogue destiné à ceux et celles qui s'intéressent à l'automobile sous tous ses boulons: bleue ou rose, petite ou luxueuse, animée d'un moteur thermique ou électrique. Ses auteurs, des journalistes de L'Auto/Mon volant, parlent des dernières tendances et n'ont pas peur de se salir les mains...
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 9 novembre 2012 | Mise en ligne à 21h48 | Commenter Commentaires (2)

    Mercedes dévoile une version plus musclée de sa SLS AMG

    SLS AMG CoupŽ Black Series, AMG Solarbeam, (C 197), 2012

    CHARLES RENÉ –

    Dévoilée à Francfort en 2009, la SLS AMG va bientôt avoir quatre ans. Le vaisseau amiral de la gamme Mercedes n’a toutefois pas pris une seule ride grâce à un savant mélange de rétromodernisme. La belle, fortement inspirée de l’intemporelle 300SL  Gullwing, s’adapte également aux goûts du jour en s’alignant avec une motorisation électrique.  Ceci dit, elle n’a pas perdu sa raison d’être : une sportive au sens le plus épurée du terme. Voilà donc qu’intervient dans la chronologie une livrée Black Series, une méchante veuve noire.

    Non, elle ne sera pas offerte qu’en noir cette Black Series. Ce sont plutôt ses énormes bottines qui le seront (P275/35R19 à l’avant et 325/30RR20 à l’arrière) ainsi que différentes pièces de carrosserie en fibre de carbone, question d’ajouter à son magnétisme déjà indéniable.

    Vous deviez vous en douter, les changements sont bien loin d’être esthétiques. Comme pour l’ensemble des modèles du constructeur qui ont reçu le traitement Black Series au fil des ans, cette SLS AMG gagne quelques chevaux au passage. Son V8 de 6,2 litres atmosphérique modulé par une boîte à double embrayage (7 rapports) voit son rupteur embarquer à 8000 tours/minute (7200 tours/ minute pour la livrée de base). Ceci, conjugué avec l’amélioration de certaines  de ses pièces internes, permet un gain appréciable de 60 chevaux.  On a donc droit au final à un moteur atmosphérique de 631 chevaux, un exploit il va sans dire.

    Les ingénieurs ont également largué 70 kilogrammes au passage pour un poids total de 1550 kg en employant plusieurs éléments faits de plastique renforcé par de la fibre de carbone. Les performances s’annoncent époustouflantes avec un 0-100 km/h communiqué de 3,6 secondes et une vitesse de pointe de 315 km/h.  Son aérodynamisme a été revu pour éviter les mauvaises surprises en courbe et refroidir les composantes mécaniques fortement sollicitées en piste.

    Pour les intéressés qui ont les poches profondes, cette magnifique création sera offerte dès l’été prochain  comme année-modèle 2014.

    SOURCE: MERCEDES-BENZ


    • ”On a donc droit au final à un moteur atmosphérique de 631 chevaux, un exploit il va sans dire.”

      Avec les avancés technologiques actuels concernant les turbocompresseurs, y a-t-il encore une ”noblesse” au moteur atmosphérique ?

      Je préfère encore une GT2 RS -sportive épurée pour de vrai celle là- que ce gros truc là.

    • Une phrase sur la version électrique, cinq paragraphes de propagande pro-pétro. Merci Power Corporation.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    avril 2011
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives

  • publicité

    publicité