L'auto blogue

L'auto blogue - Auteur
  • L’auto blogue

    Voici un blogue destiné à ceux et celles qui s'intéressent à l'automobile sous tous ses boulons: bleue ou rose, petite ou luxueuse, animée d'un moteur thermique ou électrique. Ses auteurs, des journalistes de L'Auto/Mon volant, parlent des dernières tendances et n'ont pas peur de se salir les mains...
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 10 octobre 2012 | Mise en ligne à 11h34 | Commenter Commentaires (9)

    Reverrons-nous la 2 CV?

    Le nouveau modèle annoncé à Paris par Citroën sera-t-il le digne descendant de la 2CV ? La version adoptée sera «dans la philosophie de la C Cactus» (ici en photo), un prototype présenté pour la première fois au salon de Francfort de 2007. (Photo Frederic J. Brown, Agence France-Presse)

    Le nouveau modèle annoncé à Paris par Citroën sera-t-il le digne descendant de la 2CV ? La version adoptée sera «dans la philosophie de la C Cactus» (ici en photo), un prototype présenté pour la première fois au salon de Francfort de 2007. (Photo Frederic J. Brown, Agence France-Presse)

    SÉBASTIEN TEMPLIER –

    Allons-nous réellement assister à la renaissance de la célèbre 2 CV dans deux ans? Ou Citroën cultive-t-il l’ambiguïté?

    La marque aux chevrons a profité du dernier Mondial de l’automobile à Paris pour annoncer le lancement d’un produit. Ou pour lancer un «buzz», c’est selon.

    Tout est parti d’une confidence lâchée auprès d’un journaliste du quotidien français La Tribune. «Citroën va faire revivre sa mythique 2 CV. Certes, elle n’aura pas grand chose en commun avec la célèbre devancière d’après-guerre… sinon l’esprit», peut-on lire dans le journal économique.

    L’esprit, c’est celui qui animait les concepteurs de la toute première «deuche», sortie en 1948. En écho à cet esprit, «nous avons un projet de voiture simple, économique, moderne, à un prix abordable», a confié à La Tribune Frédéric Banzet, directeur général de Citroën.

    La plupart des médias français se sont empressés de relayer l’information en spécifiant que «la nouvelle 2 CV» serait construite à Madrid fin 2013 pour une commercialisation quelques mois plus tard.

    Pour reprendre les mots de certains confrères français, il n’en fallait pas plus «pour faire resurgir le fantasme», celui de voir la «deudeuche» renaître de ses cendres, habillée d’un esthétisme relativement fidèle à ses origines, à l’image de la Beetle, de la Mini et de la Cinquecento. Vingt-deux ans après l’arrêt de sa production, la 2 CV continue de séduire, il faut l’admettre. Témoins, ses exemplaires qui parcourent encore les rues. Jusqu’à Montréal, par exemple.

    Seulement voilà, il apparaît que le modèle prévu ne ressemblera pas à la 2 CV. La version adoptée sera, apprend-t-on dans La Tribune, «dans la philosophie de la C Cactus», un prototype présenté au salon de Francfort de 2007.

    Mais sans y ressembler, ajoute-t-on.

    On s’interroge.

    Citroën semble cultiver l’ambiguïté.

    Lorsque la C3 et sa version cabriolet sont apparues au début des années 2000, beaucoup y ont vu un clin d’oeil à la 2 CV. Dès le premier coup d’oeil. Citroën s’est fait discret à ce sujet.

    Si le C Cactus a plus ou moins relancé le débat par la suite, c’est surtout la Revolte qui a fait tourner les têtes en 2009. Toujours à Francfort. Dans ce prototype, le public n’y a vu que la silhouette modernisée et fort réussie de la 2CV. Avec raison. Mais la Revolte n’a jamais eu de descendance.

    Et voilà qu’on nous ressort un projet de voiture conçu soi-disant dans l’esprit de la 2 CV, mais inspiré d’un prototype – le C Cactus – qui n’a rien à voir avec l’icône.

    Cette ambiguïté, Citroën l’a alimentée lorsque la fameuse DS a été promise à une renaissance. La réalité fut tout autre. Seules les deux lettres ont été ré-exploitées, pour définir une nouvelle gamme.

    Oubliée, la voiture de de Gaulle!

    Et la 2 CV de Bourvil? La reverrons-nous réellement?


    • “Nous avons un projet de voiture simple, economique, confortable
      a un prix abordable”

      Non, pas de 2 ch en vue, seulement le gros bon sens que tout
      constructeur automobiles qui se respecte et respecte l’environnement
      devrait appliquer.

    • Une vraie 2 cv requiert que de temps en temps des gens sur la rue te pousse pour demarrer.

    • “Cette ambiguïté, Citroën l’a alimentée lorsque la fameuse DS a été promise à une renaissance. La réalité fut tout autre. Seules les deux lettres ont été ré-exploitées, pour définir une nouvelle gamme.

      Oubliée, la voiture de de Gaulle!”

      C’est un peu court, ça. La magnifique C6 (la voiture présidentielle) a une lunette arrière et une ‘chute de toit’ directement inspirée de la DS21. Googlez les deux, la référence est très claire. Le Président de la République est pas trop dépaysé par rapport à ses prédécesseurs !

      Citroën, comme BMW, a su cultiver une image de marque frappante à travers les époques.

      J’ai fait le tour de l’Europe avec mes parents dans une ‘deuche’. Incroyable, quand même, qu’un 800cc de quoi, 30ch, puisse transporter 4 personnes et bagages à 110 sur l’autoroute !

    • “Seulement voilà, il apparaît que le modèle prévu ne ressemblera pas à la 2 CV. La version adoptée sera, apprend-t-on dans La Tribune, «dans la philosophie de la C Cactus», un prototype présenté au salon de Francfort de 2007.
      Mais sans y ressembler, ajoute-t-on.”

      Le marketing et les Français, ça marche pas! Ils pensent tester le marché mais ne se conforment jamais aux attentes qu’ils créent. Si un jour une nouvelle 2CV était lancée, elle aura probablement 102 CV et une consommation à l’avenant… pourvu qu’elle marche, bien sûr.

    • ……………..Ah quels souvenirs!

      C’tait pas une Deuche mais plutôt sa luxueuse soeur, la Dyane qui n’était qu’une version “luxueuse” de la Deuche.

      On allait, et passait, partout avec ça…pourvu que ce soit lentement (@boulga…110 km/h, vraiment LOL…on ne dépassait le 100 km/h qu’en pente, le champignon bien écrasé et le vent dans l’dos LOL…mais quelle expérience!). On se stationnait même à la porte de la taverne JJ’s en sautant la chaîne de trottoir tellement la suspension était souple…et molle, très molle. L’échangeur d’air, qui fournissait le peu de chauffage à en obtenir, était plus gros que le moteur! On pourrait dire que la Deuche était spartiate (rappellez-vous les sièges en toile et les vitres latérales en 2 morceaux), beaucoup plus que ses consoeurs du temps, telles les Beetle, Mini et Cinquecento…et tellement laide qu’elle était belle.

      Venons en au présent. Citroën en établira-t-il le prix au même niveau que les autres “remakes” (Beetle, Mini et Cinquecento)? Pour les nostagiques du temps, une Deuche se détaillait, à la fin des années ‘60, 995$, une Dyane 1295$…à voir!

    • J’ai conduit une DS5 cette été et tout le monde nous regardait. La série DS attire l’oeil. Leur marketing est très à point même si la voiture est plutot nulle du coté visibilité. Le hayon arrière “à la Aztek” et le double pilier à l’avant n’aident pas beaucoup. Mais la voiture colle à la route. Très agréable à conduire.
      Il n’auront pas de problèmes à les vendre.

    • Je vais faire un Frederico de moi-même en disant que tout le monde étant habitué au peu de puissance de la “deuche”, la nouvelle devrait être électrique. Avec un plus petit moteur pour maximiser la durée des batteries, elle serait poussive à souhait. (blague).

    • La sensation de vitesse qu’on avait avec une 2 CV lorsqu’elle atteignait le 95 km/h venait de son instabilité et des craquements qu’on entendait de partout. C’est pourquoi on avait vraiment l’impression de rouler trop vite.

      Cute ou non, avec les problèmes de fiabilité des voitures française, je passerais mon tour si elles venaient ici. Ces françaises font passer les Chrysler pour des parangons de fiabilité; faut le faire !

    • Peut etre qu il y a des gens qui ne connaissent pas la signification du nom de la Citroen 2 CV.

      A moins que je me trompe, 2cv n est pas son nom mais un sobriquet fesant reference a sa classification dans la fiscalite du prix de la vignette annuelle, qui en France est base sur une echelle de “cheval fiscal”
      Cette Citroen a 2 chevaux ficaux etait la seule voiture de cette categorie, d ou son nom la 2CV, et de ce fait la moins chere a immatriculee
      A titre de reference, ma Pontiac Trans-Am T/A 6.6 litres de l epoque etait classee a 36 chevaux fiscaux

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    novembre 2009
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité

    publicité