L'auto blogue

L'auto blogue - Auteur
  • L’auto blogue

    Voici un blogue destiné à ceux et celles qui s'intéressent à l'automobile sous tous ses boulons: bleue ou rose, petite ou luxueuse, animée d'un moteur thermique ou électrique. Ses auteurs, des journalistes de L'Auto/Mon volant, parlent des dernières tendances et n'ont pas peur de se salir les mains...
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 3 octobre 2012 | Mise en ligne à 8h24 | Commenter Commentaires (11)

    Audi travaille sur un compresseur électronique

    A4Q110038

    CHARLES RENÉ -

    Les constructeurs empruntent de plus en plus l’avenue du downsizing, cette philosophie de diminution de la cylindrée dans le but d’optimiser l’efficience énergétique des moteurs. Ceci dit, on ne peut diminuer le volume d’un moteur sans laisser de côté une poignée de chevaux, une logique qui pousse les constructeurs à employer différentes technologies de  suralimentation. C’est dans cette optique qu’Audi s’affaire à développer un compresseur uniquement alimenté par l’énergie électrique.

    Intéressante par son côté inédit, cette technologie a cependant une visée bien précise; la souplesse du moteur. Les motorisations dotées de turbocompresseurs doivent souvent composer avec un délai de réponse plus ou moins important, une conséquence de l’inertie de leurs turbines. Le compresseur électrique n’est pas tributaire des gaz d’échappement, ce qui lui permet d’intervenir à plus bas régime, question de stabiliser la pression d’air acheminée aux cylindres. De plus, il ne freine pas le flux d’air d’échappement, ce qui augmente l’efficacité générale du moteur.

    Présentement à l’essai sur un V6 diesel biturbo, il est placé après le turbo conventionnel dans le circuit et n’entre en action qu’à bas régime. Il s’alimente en électricité grâce à un système de régénération de la batterie.

    Audi n’a pas communiqué les détails concernant sa mise en marché, mais il ne serait pas étonnant de le retrouver dans quelques moteurs de prochaine génération.

    SOURCE : AUDI


    • Bonne idée, je me demande par contre le stress que ça va faire sur l’alternateur, donc le moteur… Je me questionne donc sur le côté efficacité de la chose.

      À mon avis il doit s’agir d’un très petit turbo qui n’a comme fonction que de ”kickstarter” en bas de 2-3krpm avant la prise en charge du ”vrai” turbo. Bref, c’est utile seulement en mode bi (ou tri?) turbo et non comme solution autonome.

      La meilleure chose à mon avis est d’appliquer cette solution sur un véhicule électrique puisqu’il y a un gros stock de batteries. Ne répondez pas à ça, it’s a trap! hehe

    • Petite précision, il semble que le compresseur ne soit pas uniquement alimenté à l’énergie électrique, auquel cas il ne mériterait d’ailleurs pas l’appellation de turbocompresseur (qui implique l’usage d’une turbine, laquelle serait absente). Cet écart de langage m’étonnait de la part d’ingénieurs allemands…

      Non, il semble plutôt que le moteur électrique n’ait pour fonction que d’aider le rotor du turbo à accélérer, diminuant ainsi le délai de réponse lorsque l’accélérateur est enfoncé. Une fois la turbine à pleine vitesse, les gaz d’échappement prennent le relai.

      Merci de m’avoir mis au fait de ce concept vraiment intéressant !

      Réponse de Charles René: Une coquille s’est effectivement glissée dans le texte. Il s’agit bel et bien d’un compresseur indépendant et non d’un turbocompresseur. Merci !

    • Bon… il semble que c’est plutôt le site que j’ai consulté qui était dans l’erreur !

      Il y a effectivement deux compresseurs, un turbocompresseur et un compresseur électrique. La dénomination “biturbo électrique” est trompeuse.

      Je ne crois toutefois pas que cette technologie vise à remplacer entièrement les turbos à court terme : ceux-ci augmentent l’efficacité globale du moteur puisqu’ils tirent de l’énergie des gaz d’échappement qui serait autrement gaspillée.

      Mais les turbos pourraient disparaître si on adopte des moteurs à cycle Miller, qui ne gaspillent aucune énergie dans l’échappement. La pression prévalant dans le cylindre à l’ouverture de la soupape d’échappement étant égale à la pression atmosphérique, un turbo serait inutile, voire nuisible, et un compresseur électrique alimenté par l’énergie récupérée au freinage serait très avantageux.

      Voici d’ailleurs le site fautif… mes excuses. (Pourtant, il cite une source qui explique très bien le concept.)

      http://gas2.org/2012/09/24/audi-thinks-electric-turbochargers-are-the-future/

    • Sur le plan théorique, démarrer le turbo à plus bas régime avec un moteur électrique est intéressant, car ça ouvre la porte à des turbocompresseurs plus gros mais dont le temps de réponse est typiquement plus grand. En éliminant ce désavantage, on peut donc miser sur de gros turbos qui compenseraient pour de petites cylindrées.

      À faible charge, ça ferait des moteurs vraiment plus économes. En pleine charge de travail par contre, faut pas s’attendre à des miracles.

    • @jon8
      Un piège ? Hummmm !!!
      On se part un site web qui parle de turbo-compresser les électrons pour une plus grande efficacité des voitures électriques versus les véhicules puants et fumants que les pétroleux nous enfoncent dans la gorge et les poumons. Frederico et Rexie vont tomber dans le panneau (électrique) ;-)

    • Un turbo électrique est une idée complètement farfelue lorsque l’on sait qu’un moteur électrique est coupleux, silencieux et propre. De plus, il contient 1/3 moins de pièces qu’un moteur thermique et ce turbo électrique sera sûrement fabriqué pour être briseux et renforcer psychologiquement l’idée répandue par les propagandistes pro-pétroles que tout ce qui est électrique n’est pas fiable.

    • ce n’est plus vraiment le tmeps d’ameliorer les voitures a essence. on a presque consomme la moitie du petrole. faudrait plutot se concentrer sur la voiture electrique et les bornes de chargements.

    • Tout ca pour economiser quelques lites de carburants . Je l’ai la solution, au lieu d’essayer de commercialiser et essayer de nous vendre des grosses cambuses comme les A4 et A6, Audi devrait oufrir une plus grande famille de moteur et de finition a la A3 et importer la A1 tout en offrant dans les 2 cas plusieurs moteur diesel et a gaz. Mais pour nous, americains bourgeois aux derriere de plus en plus pesant, on ne verra pas ca de ci-peu. En attedant on nous fait accroire que l’avenir est au hybride et autre technologie bidon de ce genre

    • Bon dieu, je ne savais pas que le conglomérat des voitures électriques avait fondé une secte !

      C’est toujours comme ça ici ? Est-ce encore autorisé de parler du moteur à explosion ou c’est tabou ?

    • @jon8
      Fonder une secte ? Bonne idée. Mais je crois que c’est toujours la même personne qui a plusieurs pseudonymes. On ne ferait pas beaucoup d’argent avec un seul membre. ;-)

    • @jon8

      Ce n’est pas tabou. Ne plions pas devant une poignée d’intégristes.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    septembre 2014
    L Ma Me J V S D
    « mai    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité

    publicité