L'auto blogue

L'auto blogue - Auteur
  • L’auto blogue

    Voici un blogue destiné à ceux et celles qui s'intéressent à l'automobile sous tous ses boulons: bleue ou rose, petite ou luxueuse, animée d'un moteur thermique ou électrique. Ses auteurs, des journalistes de L'Auto/Mon volant, parlent des dernières tendances et n'ont pas peur de se salir les mains...
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 20 septembre 2012 | Mise en ligne à 13h34 | Commenter Commentaires (3)

    McLaren lève le voile sur l’héritière de la F1

    01mclarenp1paris2012mres

    CHARLES RENÉ –

    Trois-cent-quatre-vingt-six kilomètres à l’heure. C’était la vitesse de pointe de la McLaren F1, une donnée enregistrée en 1998. Nul besoin de dire qu’elle entra à l’époque dans le livre des records Guinness comme étant la voiture de route la plus rapide du monde.

    Une machine terrifiante donc, axée sur le pilotage pur qui ne traînait que 1140 kilos avec 627 chevaux livrés par un moteur d’origine BMW, un V12 de 6,1 litres. Évanescente, elle ne fut produite que de 1994 à 1998. Vingt ans après le dévoilement de son prototype à Monaco, McLaren la réédite pour le Mondial de Paris. Elle s’appelle, la P1.

    Peu loquace à son sujet, le fabricant anglais s’est contenté cette semaine de dévoiler que quelques clichés de l’engin drapé d’orange.  On mise bien évidemment sur le buzz que ces images créent pour préparer le dévoilement officiel de cette étude de style  qui se tiendra à Paris le 27 septembre.

    Dans l’attente, la machine à rumeurs s’emballe. Le magazine anglais Autocar soutient qu’elle sera propulsée non pas par un V10 ni un V12, mais bien un V8 biturbo basé sur celui de la MP4-12C. Sa puissance se situerait à 960 chevaux grâce à l’apport d’un moteur électrique qui fournirait 160 chevaux sur de courtes périodes. Ce système fonctionnerait à la manière du SREC (système de récupération de l’énergie cinétique) employé en Formule 1 par l’écurie du constructeur.

    Bien évidemment elle sera très légère. La revue affirme qu’elle pèsera moins de 1300 kg grâce à l’utilisation de la fibre de carbone pour façonner nombre de ses composantes.

    À en juger par ces diverses pistes de réponse, la P1 sera un bolide agile et extrêmement rapide. Elle ne visera toutefois pas directement la Bugatti Veyron, qui elle se concentre à afficher d’extraordinaires prestations essentiellement en ligne droite. Le résultat final sera révélé l’année prochaine.

    SOURCES: AUTOCAR; MCLAREN


    • Est ce qu’on sait si Mr. Bean se projette d’en acheter un exemplaire ?

    • D’une inutilité absolue sur les routes de notre belle province! L’éventuel proprio a avantage à habiter près d’une piste de course s’il veut profiter un tant soit peu de son bolide. Sinon, un simple objet de collection.

    • Légereté, agilité, et une augmentation remarquable de la force du moteur sont des facteurs plutôt convaincant. Échanger un V-12 de 6.1 litres pour un V-8 Biturbo à 960 chevaux est une amélioration de 333 chevaux et une perte de poids considérable. L’ajout d’un moteur électrique livrant approximativement 160 chevaux sur de courtes période est tout aussi surprenant, puisquec’est du nouveau dans l’histoire des autos de courses. Ce petit moteur exploite le SREC (système de récupertation de l’énergie cinétique). L’utilisation du fibre de carbone est une très bonne idée, compte tenu de la rareté de ce précieu matériau. Il est un arme secrète concernant la perte de poids du véhicule.
      Personnellement, j’ai bien hâte de voir le dévoilement de cette machine à Paris, mais surtout le résultat finale, qui ne sera révelé seulement l’an prochain, malheureusement.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    septembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité

    publicité