L'auto blogue

Archive, septembre 2012

Mercredi 26 septembre 2012 | Mise en ligne à 15h27 | Commenter Commentaires (8)

Toyota se résigne à peu diffuser sa Scion iQ électrique

iqev022012

CHARLES RENÉ –

On ne se le cachera pas, la mise en marché d’une voiture est loin d’être une tâche simple. Elle requiert une série d’étapes s’imbriquant l’une dans l’autre, un processus aussi varié que complexe. Le degré de difficulté fluctue également selon le mandat donné au modèle et la quantité de nouvelles technologies qui sont employées dans celui-ci. Mais, à la base, le constructeur doit évidemment s’informer sur la demande pour un tel produit. Parlez-en à Toyota qui devra freiner ses ardeurs et offrir sa nouvelle Scion iQ électrique à très petite échelle.

Le géant japonais de l’automobile a pris cette décision après un mea culpa capté par l’agence Reuters. La direction de Toyota affirme qu’elle a mal fait ses devoirs, notamment sur la question de la demande. On croit, avec raison, que cette voiture électrique ne peut pas satisfaire les besoins des consommateurs avec son prix, son autonomie et le temps de charge qu’elle exige. Notons que cette microvoiture doit faire le plein d’énergie à tous les 85 km, ce qui est sans contredit très contraignant.

Reuters affirme que son tirage sera donc limité à 100 exemplaires pour uniquement les États-Unis et le Japon. Une auto laboratoire donc qui devrait bénéficier des avancées technologiques des prochaines années pour s’émanciper réellement. Toyota croit toutefois beaucoup plus en l’hybride, du moins pour l’instant.

SOURCES: REUTERS; TOYOTA

Lire les commentaires (8)  |  Commenter cet article






Jeudi 20 septembre 2012 | Mise en ligne à 13h34 | Commenter Commentaires (3)

McLaren lève le voile sur l’héritière de la F1

01mclarenp1paris2012mres

CHARLES RENÉ –

Trois-cent-quatre-vingt-six kilomètres à l’heure. C’était la vitesse de pointe de la McLaren F1, une donnée enregistrée en 1998. Nul besoin de dire qu’elle entra à l’époque dans le livre des records Guinness comme étant la voiture de route la plus rapide du monde.

Une machine terrifiante donc, axée sur le pilotage pur qui ne traînait que 1140 kilos avec 627 chevaux livrés par un moteur d’origine BMW, un V12 de 6,1 litres. Évanescente, elle ne fut produite que de 1994 à 1998. Vingt ans après le dévoilement de son prototype à Monaco, McLaren la réédite pour le Mondial de Paris. Elle s’appelle, la P1.

Peu loquace à son sujet, le fabricant anglais s’est contenté cette semaine de dévoiler que quelques clichés de l’engin drapé d’orange.  On mise bien évidemment sur le buzz que ces images créent pour préparer le dévoilement officiel de cette étude de style  qui se tiendra à Paris le 27 septembre.

Dans l’attente, la machine à rumeurs s’emballe. Le magazine anglais Autocar soutient qu’elle sera propulsée non pas par un V10 ni un V12, mais bien un V8 biturbo basé sur celui de la MP4-12C. Sa puissance se situerait à 960 chevaux grâce à l’apport d’un moteur électrique qui fournirait 160 chevaux sur de courtes périodes. Ce système fonctionnerait à la manière du SREC (système de récupération de l’énergie cinétique) employé en Formule 1 par l’écurie du constructeur.

Bien évidemment elle sera très légère. La revue affirme qu’elle pèsera moins de 1300 kg grâce à l’utilisation de la fibre de carbone pour façonner nombre de ses composantes.

À en juger par ces diverses pistes de réponse, la P1 sera un bolide agile et extrêmement rapide. Elle ne visera toutefois pas directement la Bugatti Veyron, qui elle se concentre à afficher d’extraordinaires prestations essentiellement en ligne droite. Le résultat final sera révélé l’année prochaine.

SOURCES: AUTOCAR; MCLAREN

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






Jeudi 13 septembre 2012 | Mise en ligne à 21h30 | Commenter Aucun commentaire

Hot Wheels réussit un saut de 28 mètres en tire-bouchon

Corkscrew (1)

CHARLES RENÉ –

Il suffit de sillonner le web pour le découvrir, Hot Wheels fait depuis plusieurs mois dans le marketing événementiel. Pour propulser les produits de sa marque Hot Wheels, le géant Mattel n’hésite pas à dépenser des sommes colossales pour battre différents record sur quatre roues.

La dernière prouesse achevée est le rêve de nombre de garçons: réussir un saut en tire-bouchon avec une voiture réelle, rien de moins!

La cascade est d’une envergure démesurée. Lancé à 86 km/h (vitesse minutieusement calculée), le buggy de course de 1179 kg (le poids d’une Mazda MX-5) a décrit une vrille à la vitesse de 230 degrés à la seconde.

On a confié la mission au cascadeur Brent Fletcher, qui a œuvré sur des plateaux de récents blockbusters américains.

Bien des faits, mais rien ne remplace les images tournées pour bien cerner le tout et retomber en enfance. Disons qu’il fallait une bonne dose de courage pour s’embarquer dans une aventure du genre!

Cliquez ici pour voir la vidéo.

SOURCE: HOT WHEELS


Aucun commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    février 2010
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
  • Archives

  • publicité

    publicité