L'auto blogue

Archive du 26 juillet 2012

Jeudi 26 juillet 2012 | Mise en ligne à 16h39 | Commenter Commentaires (3)

Pas d’hydro aux J.O.

Les autobus à hydrogène de Londres ont été retirés à l'approche des Jeux. (Photo Manan Vatsyayana, Agence France-Presse)

Les autobus à hydrogène de Londres ont été retirés à l'approche des Jeux. (Photo Manan Vatsyayana, Agence France-Presse)

SÉBASTIEN TEMPLIER -

J.O. et hydro ne font pas bon ménage. Avant même la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques, les cinq autobus à hydrogène qui assuraient un service de transport en commun sur une ligne londonienne ont été priés de rester au garage jusqu’à la mi-septembre, date de clôture des Jeux paralympiques. Dans l’intérêt de tous. Lire: pour des raisons de sécurité. Ouch! Ça fait mal aux tenants de la pile à combustible.

L’hydrogène est une substance bien trop dangereuse. Du moins pour un évènement planétaire comme les Jeux olympiques qui drainent des dizaines de milliers de spectateurs.

C’est ce que sous-entend clairement l’autorité en charge des opérations de transport sur le site olympique. Celle-ci estime que le point de ravitaillement des bus à hydrogène est trop proche du site olympique où des restrictions sur les livraisons «de matières dangereuses» ont été imposées.

En fait, cette suspension des autobus est convenue depuis longtemps, nous apprend le site web London SE1.

Qu’importe.

Ces autobus ont été épinglés par le magazine Bus and Coach qui souligne qu’ils ont été hors service la moitié du temps en raison de problèmes de maintenance et de pièces de rechange indisponibles.

Les apôtres de l’hydrogène ont au contraire vanté leurs mérites: pas d’émissions de gaz et une autonomie suffisante.

Ce sont bien là des avantages.

Reste que la sécurité des réservoirs d’hydrogène ne rassurent pas tout le monde. La preuve.

Et puis honnêtement, l’hydrogène est soit chère, soit polluante à produire. Et on ne parle pas de l’infrastructure de recharge…

«Les autobus à hydrogène sont loin d’être totalement fiables. Il est temps de se concentrer sur la technologie qui marche vraiment, soit des autobus propulsés à 100% par l’électricité», a lâché au site London SE1 Caroline Pidgeon, présidente de la commission des transports au conseil municipal de Londres.

Ces fameux autobus à hydrogène ont été remplacés.

Par des autobus au diesel.

Pas sûr que ce soit un gage de sécurité non plus…

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  •  

    publicité

  • Calendrier

    juillet 2012
    L Ma Me J V S D
    « juin   août »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité

    publicité