L'auto blogue

L'auto blogue - Auteur
  • L’auto blogue

    Voici un blogue destiné à ceux et celles qui s'intéressent à l'automobile sous tous ses boulons: bleue ou rose, petite ou luxueuse, animée d'un moteur thermique ou électrique. Ses auteurs, des journalistes de L'Auto/Mon volant, parlent des dernières tendances et n'ont pas peur de se salir les mains...
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 17 juillet 2012 | Mise en ligne à 12h02 | Commenter Commentaires (9)

    La poupée russe de Volks

    SÉBASTIEN TEMPLIER -

    Campeur, Combi ou Westfalia, Volkswagen s’est fait un nom depuis des décennies avec cette idée du voyage et du camping sur quatre roues. Il faut maintenant ajouter une autre dimension (c’est l’cas de l’dire) et une autre version à la camionnette de Volks: le «Doubleback» – en anglais dans le texte. Un simple module coulissant qui offre une autre perspective aux vacances. On y voit que des avantages. À un détail près.

    C’est simple, mais fallait y penser. Doubleback l’a fait. Penser à quoi? À intégrer dans la caisse du Volkswagen Transporter un compartiment supplémentaire qui, d’une simple pression sur un bouton (eh oui), coulisse en une quarantaine de secondes à l’extérieur de manière à doubler quasiment l’habitacle. L’extension de presque deux mètres repose simplement sur deux pattes et offre un lit double supplémentaire. Supplémentaire, car comme un bon vieux Westfalia qui se respecte, le toit de cette nouvelle version est amovible pour y coucher.

    Cette idée loin d’être saugrenue a germé dans l’esprit de quelques designers de l’entreprise galloise… Doubleback. Volks a aimé. Faut croire.

    La «boîte» supplémentaire est faite d’aluminium et de matériaux composites, d’où son poids plume de 130 kg et sa capacité à supporter une charge de presque 600 kg.

    Pas mal du tout.

    Sous le capot? Un moteur 2,0 litres turbo diesel de 140 chevaux.

    Avec cette extension, le Volkswagen Transporter Doubleback mesure 7,5 mètres de long. De quoi y déployer deux banquettes, une table et un petit coin cuisine.

    C’est quoi le problème, malgré tout? Y’en a pas vraiment. À ceci près qu’une fois sur la route, vous ne pouvez qu’être trois passagers sur l’unique banquette avant.

    Y’en a pas d’inconvénients?

    Ben… son prix. Équivalent à 83 500 dollars.

    Que des avantages ce nouveau campeur qui ne nous est pas promis.

    À un détail près.


    • wow …dommage que le prix soit rédicule

      y-a-t-il des équivalents en amerique mise a part acheter un vieux westfalia des années 1980-90
      (camping-car)?

    • “… qui ne nous est pas promis.”

      Dois-je comprendre qu’encore une fois, Volkswagen nous sort une merveille qui n’est disponible qu’en Europe?

    • Mise à part que pour le même prix, on peut se procurer un motorisé de 30 pieds neufs, je vois pas où d’inconvénients…

    • L’unique banquette avant ne me pose pas vraiment de problème, ni le prix compte tenu de sa versatilité. Ma seule question est: ce véhicule peut-il être équipé pour tirer une remorque? Le cas échéant, combien de kilos?

    • @misskwy:

      Eh oui…
      Sébastien Templier

    • C’est une idée ingénieuse mais comme plusieurs, je trouve que le prix ne fait aucun sens. Comme le dit nicolasperron avec autant d’argent on peut se payer un motorisé de 30 pieds, ou encore une caravane à sellette (fifth-wheel) de 30 pieds plus un pickup pour la tirer ! Pour le même prix vous aurez plus de confort, d’espace et une salle de bain complète, ce que ne peut offrir un Volks Doubleback.

      À 50,000$ ce serait passablement plus intéressant, mais 85,000$ plus taxes !

      Il faut vraiment être un passionné du style Westfalia pour accepter de débourser autant!

      Hugo Malouin

    • J’imagine bien les grincement dans les glissières avec un peu de sable.

      Ou encore les torsions dans la structure après quelques années.

      Ou le plaisir de franchir les Adirondacks avec un moteur de 140 chevaux sur une structure tout de même assez lourde.

      Le tout pour 85 000 $ ? Je laisse passer.

      Détail : ce genre de truc n’est que rarement admis ici. Nos normes de sécurité sont rarement compatibles avec des modifications structurelles.

    • Il existe une solution beaucoup moins chère et tout aussi plaisante.

      http://www.sportzbynapier.com/products/index/

      Une compagnie canadienne en plus…

    • J’ai eu un Westfalia pendant 3 ans et j’ai aussi loué un Winnibago pour descendre en Floride: ce sont 2 expériences complètement différentes. Avec un motorisé ou un fifth wheels on est limités à dormir dans les terrains de camping ou les stationnements de Wallmart. Avec un Westfalia on peut s’arrèster n’importe ou, un petit chemin sur le bord d’une rivière, un quai sur le bord de la mer ou meme le terrain privé d’un ami.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    juillet 2012
    L Ma Me J V S D
    « juin   août »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité

    publicité