L'auto blogue

L'auto blogue - Auteur
  • L’auto blogue

    Voici un blogue destiné à ceux et celles qui s'intéressent à l'automobile sous tous ses boulons: bleue ou rose, petite ou luxueuse, animée d'un moteur thermique ou électrique. Ses auteurs, des journalistes de L'Auto/Mon volant, parlent des dernières tendances et n'ont pas peur de se salir les mains...
  • Lire la suite »

    Archive du 17 juillet 2012

    Mardi 17 juillet 2012 | Mise en ligne à 12h02 | Commenter Commentaires (9)

    La poupée russe de Volks

    SÉBASTIEN TEMPLIER -

    Campeur, Combi ou Westfalia, Volkswagen s’est fait un nom depuis des décennies avec cette idée du voyage et du camping sur quatre roues. Il faut maintenant ajouter une autre dimension (c’est l’cas de l’dire) et une autre version à la camionnette de Volks: le «Doubleback» – en anglais dans le texte. Un simple module coulissant qui offre une autre perspective aux vacances. On y voit que des avantages. À un détail près.

    C’est simple, mais fallait y penser. Doubleback l’a fait. Penser à quoi? À intégrer dans la caisse du Volkswagen Transporter un compartiment supplémentaire qui, d’une simple pression sur un bouton (eh oui), coulisse en une quarantaine de secondes à l’extérieur de manière à doubler quasiment l’habitacle. L’extension de presque deux mètres repose simplement sur deux pattes et offre un lit double supplémentaire. Supplémentaire, car comme un bon vieux Westfalia qui se respecte, le toit de cette nouvelle version est amovible pour y coucher.

    Cette idée loin d’être saugrenue a germé dans l’esprit de quelques designers de l’entreprise galloise… Doubleback. Volks a aimé. Faut croire.

    La «boîte» supplémentaire est faite d’aluminium et de matériaux composites, d’où son poids plume de 130 kg et sa capacité à supporter une charge de presque 600 kg.

    Pas mal du tout.

    Sous le capot? Un moteur 2,0 litres turbo diesel de 140 chevaux.

    Avec cette extension, le Volkswagen Transporter Doubleback mesure 7,5 mètres de long. De quoi y déployer deux banquettes, une table et un petit coin cuisine.

    C’est quoi le problème, malgré tout? Y’en a pas vraiment. À ceci près qu’une fois sur la route, vous ne pouvez qu’être trois passagers sur l’unique banquette avant.

    Y’en a pas d’inconvénients?

    Ben… son prix. Équivalent à 83 500 dollars.

    Que des avantages ce nouveau campeur qui ne nous est pas promis.

    À un détail près.

    Lire les commentaires (9)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    juillet 2012
    L Ma Me J V S D
    « juin   août »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité

    publicité