L'auto blogue

L'auto blogue - Auteur
  • L’auto blogue

    Voici un blogue destiné à ceux et celles qui s'intéressent à l'automobile sous tous ses boulons: bleue ou rose, petite ou luxueuse, animée d'un moteur thermique ou électrique. Ses auteurs, des journalistes de L'Auto/Mon volant, parlent des dernières tendances et n'ont pas peur de se salir les mains...
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 2 juillet 2012 | Mise en ligne à 22h40 | Commenter Commentaires (15)

    La France exporte à nouveau des autos au Canada: ce sont des japonaises

    coq gaulois - blogue

    DENIS ARCAND -

    Cocorico ! Des voitures Made in France bleu-blanc-rouge rouleront à nouveau sur les routes nord-américaines dès 2013. Oh, mais attention, ce ne seront ni des Renault, ni des Peugeot ni des Citroën; ce seront des Toyota Yaris.

    Toyota a annoncé que les Yaris destinées au marché nord-américain ne seront plus faites au Japon, comme c’est le cas actuellement. La production sera transférée à l’usine Toyota de Valenciennes, dans le Nord de la France, tout près de la frontière belge. La production annuelle prévue est de 25 000 Yaris adaptées pour les normes nord-américaines, qui seront exportées vers le Canada, les États-Unis et Porto-Rico.

    C’est l’usine de Valenciennes qui assemble les Yaris européennes depuis le début des années 2000. En 2011, Toyota a investi 150 millions d’euros pour moderniser la chaîne d’assemblage et pour l’adapter à la 3e génération du modèle. Selon le site de l’usine, 2 128 000 Yaris ont été construites à Valenciennes depuis janvier 2001.

    yaris - blogueAvant d’expliquer pourquoi Toyota délocalise sa production japonaise en France, prenons le temps de souligner l’ironie, pour les quelques irréductibles québécois de la voiture française, de voir Toyota réussir là où les constructeurs français ne semblent même plus essayer.

    Peugeot et Citroën ont quitté l’Amérique du Nord durant les années 70. Renault a fermé son usine de Saint-Bruno en 1974.  Renault a tenu le coup un peu plus longtemps en achetant American Motors et lui faisant assembler aux États-Unis des Renault 9 (Alliance) et des Renault 11 (Encore), avant de lancer définitivement l’éponge en 1987.

    En France aussi on trouve que l’initiative de Toyota fait mal paraître Renault et PSA (Peugeot et Citroën), mais pour des raisons différentes :  “C’est le monde à l’envers. Des Japonais fabriquent désormais en France des voitures qu’ils exportent vers les Etats-Unis! A une époque où nos propres constructeurs parlent d’assembler ailleurs les autos qui nous sont destinées, avouez que c’est surprenant…”, écrit le blogueur Hughes Serraf.

    En effet, les constructeurs français, comme tout le monde, fabriquent leurs modèles très économiques dans les pays d’Europe de l’Est et d’Afrique du Nord où ils sont le plus populaires. Et ils profitent des bas salaires de ces pays pour produire aussi des unités supplémentaires qu’ils ramènent sur le Vieux Continent et qu’ils vendent aux moins bien nantis d’Europe.

    Puisqu’on parle de coûts, c’est pour cela que les Yaris de Valenciennes seront exportées ici. Toyota, comme tous les exportateurs japonais, souffre de la dévaluation du dollar américain par rapport au yen. Toyota, Honda et Nissan ne font plus d’argent en exportant leurs sous-compactes fabriquées au Japon vers le marché américains. Nissan et Honda s’installent au Mexique.

    Pour Toyota, qui assemble des modèles intermédiaires dans des usines non syndiquées du Sud des États-Unis, l’usine Toyota de Valenciennes est un choix logique à cause des économies d’échelle et de la capacité de production.

    Avec ses 4300 employés et sa bonne productivité, l’usine de Valenciennes filait le parfait bonheur depuis janvier 2011, mais la récession européenne a réduit de 22 % les ventes de la Yaris en Europe. Les 25 000 Yaris par année destinées à l’Amérique du Nord tombent bien, elles compenseront en partie le ralentissement des ventes en Europe et permettront de garder l’usine occupée et rentable pour le moment. Et ça ne coûtera que 8 millions d’euros à Toyota pour adapter la chaîne de montage aux spécificités nord-américaines (moteur de 1,5 litre, conçu spécifiquement pour ici, une boîte automatique et un pare-chocs arrière différent).

    Rappelons que quelques jours après l’annonce des 25 000 Yaris  Toyota à Valenciennes, Renault a annoncé l’élimination de 300 emplois à son usine de Flins, près de Paris. Les deux nouvelles ne sont pas liées, mais ça donne une idée du contraste.


    • Ce qui prouve ce qu’on a toujours su en dedans de nous:
      les français font de mauvais ingénieurs mais de très bons employés d’usine.
      lol

      Plus sérieusement, j’ai hâte de lire dans les manuels automobile la phrase: “la Yaris n’étant plus montée au Japon, nous attendons avant de vous confirmer qu’elle est toujours fiable”.

    • Les produits français n’avaient pas la solidité ni la qualité qu’il faut pour traverser l’hiver québécois. Les Renault avaient des problèmes électriques récurrents qui parfois les faisait flamber et les freins hydroliques de Citroën lâchaient à tour de bras. Quant aux Peugeot, elles étaient laides. J’admets toutefois que la Renault 5 faisait la job hiver comme été mais les autres modèles, en particulier la tristement célèbre Fuego, n’avaient pas ce qu’il fallait côté fiabilité. J’en ai eu une et bon sang que je l’ai haïe! Les produits japonais, quant à eux, nous ont habitué à des voitures impeccables à tout point de vue.

    • ente 25 000 et 300 il y a une différence, même si renault délocalise trop.

      Pour moi la france connait une crise économique beaucoup moins évidente que le Canada.

      Mais il y a un des deux médias qui ne fait pas son travail. Le nombre d’entreprises qui ferment rien qu’à montréal dans le silence le plus complet me fait très peur …

      Je sais qu’il y a un malaise par rapport aux produits français, pourtant, toyota et renault, peugeot sont en concurrence depuis les années 80-90 dans le reste du monde hors canada-usa.

      les japonnaises copient les françaises et vis versa.

      Leur fiabilités sont comparables, pour le même kilomètrage environs 200 000 j’ai beaucoup plus de problèmes électroniques, plus de consommations avec ma honda qu’avec la renault que j’utilise en France, même année.

      Citroën et Peugeot font aussi de très bons produits.

    • Ces Yaris “made in France” seront sans doute sujette à faire de fréquentes rencontres avec les mécaniciens pour quantités d’ajustements, de vérification et de contre-vérifications comme dans le temps de nos bonnes vieilles Renault et Peugeot, à la différence c’est que Toyota a toujours donné un bon service après vente et a, surtout, généralement honoré ses garanties. On ne peut pas en dire autant des produits Français dont les manufacturiers n’ont pas compris qu’au Canada, il faille bien garantir ses produits et donner le meilleur service qui soit. C’est sans doute pourquoi les manufacturiers d’automobiles français préfèrent vendre leurs voitures en Afrique ou dans les pays émergents ou dans tout pays n’ayant pas une législation très poussée sur le respect des garanties et de la qualité des produits.

      Quand les Français seront prêts à vendre de la qualité et de garantir ses produits pour éviter les casses têtes à ses clients, alors là, ils pourront inonder le marché de ses Clio et de ses Peugeot à quatre roues.
      Gilles Pelletier, Québec

    • Je trouve les commentaires sur la qualités des voitures françaises complètement déconnectés de la réalité actuelle. Est-ce qu’on parle des autos des années 60-70 ou des années 2000??? Pour avoir conduit plusieurs voitures française (Peugeot et Renault) en France à chacun de mes séjours là-bas, je trouve que leur qualité se compare aisément à celle des Japonaises!
      Les Français sont seulement de très mauvais vendeurs en Amérique, comparés aux Allemands, aux Japonais et aux Coréens… c’est là leur plus grand défaut! Car leurs autos n’ont pas à rougir de la concurrence!

    • Peu de gens le savent, mais Renault roule ici à nouveau depuis 2007. En effet, l’actuelle Nissan Sentra est une Renault Mégane Berline à peine retouchée, et elle roule “grand confort” comme une française.

      Idem avec la Versa hatchback, basée sur la Clio.

      Quand aux Yaris, il s’agit probablement des nouveaux hatcbacks, et non de la vieille berline montrée sur la photo. Des coffres fermés et des boites automatiques, pas très désirables en France!

    • Les Français de mauvais ingénieurs?

      Sans les ingénieurs français pas d’aviation à ses débuts, pas de train haute vitesse, pas de Concorde. C’est un pays qui a également construit son propre programme spatial (avec bp moins de ressources que les USA et l’URSS) et qui a créé son propre arsenal nucléaire. Sans parler des structures comme le viaduc de Millau ou du tunnel sous la Manche. Oui, de très mauvais ingénieurs. J’ai bp plus confiance en nos viaducs et nos ponts.

    • Voilà une bonne nouvelle.

      Contrairement à Chrysler, Honda et Ford, Toyota a décidé de continuer d’assembler la Yaris dans un pays où les salaires payés aux assembleurs génèrent de bons impôts dans les coffres des gouvernements et permettent ainsi de maintenir le filet social. Acheter une Yaris ne mettra pas de pression à la baisse sur les 25-32$ l’heure que gagnent les travailleurs nord-américains comme le font les 500, Fit et Fiesta.

      Y-a-t-il quelqu’un à la section Auto qui pourrait s’intéresser aux salaires versés aux travailleurs des manufacturiers automobiles par pays? Le dernier tableau que j’ai vu remonte à plus de 20 ans dans le magazine Times.

    • Je conduis en ce moment une voiture française en France et elle est à des années-lumières en avant de ce que les américains peuvent concevoir pour le même prix. Ils ont toute une imagination. Chaque modèle de voiture a le choix de 3 moteurs à essence et 2 diésel. Les américains se font royalement “organiser” dans les choix qu’ils ont (ou l’absence de choix).

    • Au fait, les Smart ne sont-elle pas aussi des voitures « made in France » ? A moins que les modèles destinés au marché nord-américain ne soient distincts des autres, il me semble que l’usine d’assemblage est bien située à Hambach en Moselle.

    • @gl000001

      Moi je pense que ceux qui se font “organiser”, ce sont ceux qui acceptent de payer leur voitures 25% plus chère assortis d’une TVA qui frise le prêt usuraire. Moi, ca me fait toujours rire, les Francais qui viennent precher la bonne nouvelle sur les blogues québécois. Le pays parfait n’existe pas. Oui le choix des motorisation est plus vaste en Europe, pricipalement à cause du pouvoir d’achat limité et du prix de l’essence. Pour le reste, avoir à payerr 16 000 euros pour une Fiesta qui se vend 14 000$ ici, je ne sens pas la pression de quitter mon pays.

    • @python-1
      Je suis un québécois en vacances en France. Le prix est un autre débat.

    • @gl000001

      Le prix, c’est ce qui dicte la tendance d’un parc automobile. Mettez l’essence au même prix qu’ici et vous allez voir que les manufacturiers ne se casseront plus la tête à offir un 1.2L, 1.3L, 1.5L et 1.6L sur le même modèle. Toute cette variété engendrent des couts supplémentaires que seule l’économie d’essence peut justifier.

    • @python-1
      Et le cout de la vie ? Il est comme chez nous ?

      C’est chez nous qui devrions mettre l’essence à leur prix. On diminuerait le gaspillage et le pollution.

    • Les voitures françaises sont excellentes! En 2002, j’ai loué une Renault Twingo pendant un mois et elle était vraiment supérieure aux petites voitures qu’on nous vend ici. Elle roulait à plus de 140 sans problème et se comportait très bien. Les commentaires que je lis ici sont très ‘américains’, ceux qui ont toujours été contre les autos françaises. Ailleurs, comme en Grande Bretagne d’ailleurs, les françaises sont très bien appréciées.

      Une erreur à signaler dans cet article : Peugeot a seulement quitté l’Amérique vers 1991, je le sais car j’avais une 405 de 1991 achetée aux USA chez un concessionnaire Peugeot. Ah, nostalgie !

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  •  

    publicité

  • Calendrier

    septembre 2014
    L Ma Me J V S D
    « mai    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité

    publicité