L'auto blogue

L'auto blogue - Auteur
  • L’auto blogue

    Voici un blogue destiné à ceux et celles qui s'intéressent à l'automobile sous tous ses boulons: bleue ou rose, petite ou luxueuse, animée d'un moteur thermique ou électrique. Ses auteurs, des journalistes de L'Auto/Mon volant, parlent des dernières tendances et n'ont pas peur de se salir les mains...
  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 20 mai 2012 | Mise en ligne à 15h00 | Commenter Commentaires (10)

    BMW Série 3 Touring : être parent sans s’emmerder au volant.

    Ceci n'est pas un VUS. Ni une charrette à foin.

    Ceci n'est pas un VUS. Ni une charrette à foin.

    DENIS ARCAND -

    Ce blogue n’aidera pas à dissiper l’impression que nous sommes des fanatiques de la familiale, mais ce n’est pas notre faute si BMW a annoncé juste après notre Spécial familiale (lundi dernier)  le lancement imminent des versions Touring de la nouvelle Série 3 BMW 2012.

    Impossible de ne pas noter le fossé culturel qui sépare l’Europe de l’Amérique du Nord dans la perception non seulement de la familiale mais, peut-être, de l’identité de parents. Cette voiture montre bien la conception européenne de la familiale, très différente de la représentation très domestiquée, plutôt pépère et franchement nostalgique que s’en font encore les nord-américains. Y a-t-il un sociologue dans la salle ? Peut-il nous dire si c’est la représentation européenne de la famille qui diffère de la nôtre ?

    Quand les petits sont chez les grands-parents, on peut rouler un peu.

    Quand les petits sont chez les grands-parents, on peut rouler un peu.

    En tout cas, la famille européenne roule plus vite que la nord-américaine. Tous les parents européens ne roulent pas en BMW Touring, on s’entend. Surtout pas la version 330d, la plus sport de cette Série 3 familiale électroniquement bridée à 250 km/h, qui est presque une caricature avec son 0-100 km/h en 5,6 secondes et son diesel turbo de 248 chevaux générant un couple de 413 livres-pied; pour vous donner une base de comparaison, c’est 8 lb/pi de plus que la Subaru STI LP400 dopée par le préparateur Julien Poulin et son équipe de Lachute Performance.

    Évidemment, vous allez dire qu’on compare un 6-cylindes en ligne diesel avec un 4 cylindres à essence, mais quand même, on parle d’une familiale qui a plus de couple qu’une véritable bombe tout juste légale sur la route.

    Sportive et vive

    Ceci n’est pas une apologie de la vitesse et on décourage quiconque de rouler vite, avec ou sans les petits à bord. On note seulement que l’identité parentale de l’automobiliste européen et de son épouse ne vient pas avec ce renoncement qui nous incite, nous les Nord-Américains, à s’embarquer dans fourgonnettes ou des VUS ornés d’un losange “Enfants à bord”, des véhicules qui procurent le même plaisir de conduite qu’une charrette à foin.

    Une fois les petits à leur match de soccer, hop !

    Une fois les petits à leur match de soccer, hop !

    On dirait qu’une fois les enfants déposés à l’école, les couples européens aiment encore avoir une bagnole qui a du sex-appeal, du punch durant les dépassements, du mordant dans les courbes et un volant qui permet de sentir la route.

    Et pas juste ceux qui ont assez de fric pour se payer une Béhème : regardez la Cruze familiale, qui ne sera pas distribuée en Amérique du Nord. C’est une très jolie voiture, aussi vive que peut l’être une compacte grand public, et avec de l’espace en masse en arrière pour les bagages.

    Le moteur diesel de la Série 3 Touring 330d –dont on vous parlait plus haut– ne traversera probablement pas l’Atlantique. BMW n’a pas précisé quels moteurs seront disponibles dans la familiale en Amérique du Nord, mais parions que ce sera comme dans la berline 2012 : la 335i Touring aura un 6-cylindres en ligne de 300 chevaux et 300 livres-pied, ce qui est quand même plus que suffisant dans n’importe quelle voiture, a fortiori une familiale.

    BMW familiale_1 - trois quart devant foncée - blogueLa 335i Touring devrait être à peine moins nerveuse que la 335i berline, qui fait le 0-100 km/h en 5,7 secondes, selon BMW, ce qui est une accélération suffisante pour mener les petits à la garderie. Ne riez pas, avoir une BMW et des enfants ne fait pas une 100-watts de tous les conducteurs.

    Le modèle de base sera un quatre cylindres turbo de 241 chevaux et 258 livres-pied de couple, dans la 328i Touring (plus puissant et 20 % moins goulu que le 6-cyl. en ligne de la version 2011).

    De la place en masse pour le parc Graco

    L’apparence générale de la bagnole est la même que la berline, de la calandre au montant central. La voiture a gagné presque 10 cm en longueur et la ligne de toit semble plus étirée que sur la version précédente de la familiale. Par contre, le hayon a élargi et il y a une bonne raison à cela.

    La photo est prise au grand angulaire, mais 1500 litres, c'est grand.

    La photo est prise au grand angulaire, mais 1500 litres, c'est grand.

    L’espace de chargement quand les sièges arrières sont pliés a augmenté de 10 % pour atteindre 1500 litres, sur une surface de charge presque plate. La photo ci-contre est prise avec un grand angulaire, mais c’est quand même impressionnant. Lorsque les dossiers sont relevés, la soute a quand même gagné 35 litres pour atteindre 495 litres.

    C’est kif-kif avec la soute de la Mercedes Classe E et, si je ne me suis pas trompé en convertissant les données en pieds cubes d’Audi USA en litres, c’est 71 litres de plus que dans une Audi 4 familiale.

    Ce résultat a été obtenu en augmentant l’empattement de 5 cm et en allongeant presque autant les essieux (47 mm). Cela corrige un défaut de l’ancienne version, dont la soute était réputée exigüe.

    Cet espace intérieur supplémentaire profite aussi aux passagers arrière : ils ont 17 mm de plus pour les genoux et 9 mm de plus d’espace au dessus de la caboche.

    BMW familiale_6 - intérieur - blogueLa lunette arrière s’ouvre indépendamment du hayon et il y a une option électrique. Autres options, le hayon s’ouvre en passant le pied sous le pare-chocs.

    Et malgré la défaveur de la familiale en Amérique du Nord, les ergonomes de BMW ont quand même pensé aux automobilistes américains : ils ont mis un porte-gobelet assez king-size pour recevoir une bouteille d’un litre de Coke ou de Dr Pepper. À ceux qui trouvent ça crasse, BMW offre de le remplacer par un vide-poche.

    Cet article a été modifié pour corriger la vitesse maximale de la 330d. Merci, Motorbob !)


    • Ici on préfère les VUS… dommage, car la familiale est par défaut plus stable sur route et consomme moins, surface frontale et masse plus petites obligent. Mais bon, les familiales intéressantes ici ne sont pas légion et ce n’est pas parce que les fabricants n’essaient pas. Des modèles intéressants sont présentés à intervalles réguliers par les constructeurs et n’ont pas de succès sur le marché.

      Par exemple, j’ai vu plusieurs Cadillac CTS (peut-être la plus belle berline de production de moins de 100 000 $ des 10 dernières années) en versions berlines, mais seulement une version familiale. Pourtant, le produit est intéressant.

    • Les européens ne roulent pas tous en BMW touring. Non, ils roulent dans des béhèmes wagon ordinaires. Et ça il y en a partout, car elle sont abordables. Des Mercedes wagon ordinaires aussi, et plein d’autres marques de wagons ordinaires. Pas besoin de demander longtemps pourquoi elles se vendent encore bien. Les familiales vendues là-bas sont les versions normales. (Même chose pour les berlines.) Pas des versions de luxe, 4×4, à gros moteur, à suspensions et autres artifices sportifs (…), bref pas ce que les fabricants ont décidé de proposer ici. Ces super versions ne se vendent pas mieux en Europe. Ces gens sont plus pragmatiques que nous face aux autos.
      J’ai eu une béhème familiale en allemagne. Roues d’acier, sièges en tissu, comme tout le monde. Malgré votre photo, l’espace de chargement est loin de celui d’une Legacy, si on aime les comparaisons. Mais quel agrément de conduite!
      Pour paraphraser un de nos blogueurs favoris, il y a une conspiration des fabricants pour ne pas qu’on aime les familiales en Amérique du Nord. Moins payantes qu’un VUS. Quel dommage car comme vous dites la Cruze Wagon est une si jolie voiture. Le problème est que s’ils la proposent ici sous la pression populaire, ce sera une version survitaminée à prix gonflé, et qui bien sûr ne se vendra pas bien.

      @simon, je suis entré dans une CTS familiale. Je me suis senti comme dans un tank. Si belle et paraissant si grande de l’extérieur, et pourtant on se sent à l’étroit là-dedans. Une finition intérieure telle que j’aurais peur de m’en servir pour ne pas la salir. De la misère à imaginer une famille, les enfants, le chien, qui reviennent du camping avec les tentes sales, les bottes, et des cornets de crème glacée. Je ne sais pas qui peut vouloir d’une telle auto comme véhicule familial. C’est pas ça une familiale. Je pense aux Pontiac 2000 et 6000 wagon et leurs clones des trois autres marques. Il y en avait plein sur nos routes. Des Escort et des Taurus wagon aussi. C’est celles-là qui ont été sacrifiées, pour nous vendre des mini-fourgonnettes qu’ils ont cessé de fabriquer 10 ans plus tard pour faire place aux VUS. Bon j’arrête…

    • Ça prend pas un cours en sociologie pour comprendre que la versions Touring de la nouvelle Série 3 BMW 2012 est inaccessible aux classes moyennes alors que les autres familiales le sont.

    • BMW et Mercedes sont des chars batis pour la Californie. Ici, au minimum, tu dois avoir un pickup sinon tu vas maganer tes ball-joints dans les niz de poule 4 saisons assez vite merci.

    • Il y a évidemment une clientèle pour les familiales, même celles avec tous les gadgets et le grand luxe mais cette clientèle est limitée. La question est quel manufacturier va prendre le risque d’introduire un modèle abordable quand les études de marché ne sont pas favorables. Ceux qui offrent déjà des familiales n’en vendent pas plus qu’il ne le faut.

      Quant au fait que les produits Européens qui se rendent ici sont des modèles de luxe, il faut peut-être blâmer la valeur de l’Euro d’une part et le prestige de la marque qu’il ne faut pas ternir avec des modèles plus ordinaires. Les Audis, BMW et M-B seraient stupides de briser cette combinaison gagnante.

      Et évidemment, il y a aussi la qualité de nos routes qui encouragent les véhicules plus massifs (et certains diront la qualité de notre alimentation…).

    • Clavier anglais d’un ordinateur public donc pas d’accent.

      Ce n’est pas seulement une question d’argent mais de confort. Les BMW arrivent avec des pneus “run flat” qui donnent une impression de conduite sur un chemin de fer. Ils peuvent etre endommages facilement a cause de leur profil bas et ne sont pas reparables et ils sont terriblement couteux a remplacer. Les roues n’acceptent que ce type de pneus.

      Cependant, je me rejouis des propos de l’auteur. Il semble que la passion des automobiles commence a le gagner!

    • @Felix : je ne suis pas allé à l’intérieur d’un CTS mais j’imagine qu’avec son immense pilier D, la visibilité ne doit pas être géniale. Dans la berline, c’est vrai que la finition est remarquablement luxueuse mais ça doit être la même chose pour la BMW série 3 ou une Mercedes-Benz classe c, qui sont aussi des voitures de luxe.

      Pour l’offre de familiale, je pense que nous pouvons dire que les constructeurs ont fait de bonnes tentatives mais il faut juger des ventes à l’échelle du continent et non juste pour le Québec car nous constituons un marché distinct. Les ventes de la Focus familiale étaient bonnes ici, mais médiocres pour le continent, donc non rentable de reconduire le modèle. La Malibu Maxx était vraiment bien pensée mais fut abandonnée pour les mêmes raisons.

      Il se pourrait aussi que les normes du CAFE aient à jouer là-dedans. Je donne un exemple la Civic. Offrir la Civic en version familiale coûte cher et, à cause de la masse et du profil aérodynamique, consomme plus, donc fait augmenter la moyenne de consommation des voitures Honda. Par contre diriger le client vers un CR-V à traction avant (sans l’intégrale), un véhicule à bonnes marges de profit et à un espace intérieur semblable à celui d’une familiale, permet non seulement faire plus d’argent mais aussi et surtout d’abaisser la moyenne de consommation des camions Honda.

    • M Arcand.

      Une BMW 330D bridée à 155km/h ! Non ce n’est pas possible. Vous voulez dire 155 mi/h ou 250 km/h sûrement !

      Réponse de D. Arcand : Absolument. J’avais oublié de prendre mon Bovril. C’est 155 mi/h. Je change mon texte tout de suite, merci.

    • Le modèle de base sera un quatre cylindres turbo de 241 chevaux et 28 livres-pied de couple.

      Me semble qu’à 28 lbs/pi ça manque de “torque” :)

      Réponse de D. Arcand : 258; merci, j’ai corrigé. Y a des jours comme ça…

    • Est-ce qu’on parle de version X drive pour 2013 dans la série Touring?

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    janvier 2013
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité

    publicité