L'auto blogue

L'auto blogue - Auteur
  • L’auto blogue

    Voici un blogue destiné à ceux et celles qui s'intéressent à l'automobile sous tous ses boulons: bleue ou rose, petite ou luxueuse, animée d'un moteur thermique ou électrique. Ses auteurs, des journalistes de L'Auto/Mon volant, parlent des dernières tendances et n'ont pas peur de se salir les mains...
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 27 mars 2012 | Mise en ligne à 11h25 | Commenter Commentaires (49)

    Les États-Unis et le Canada champions de l’essence pas chère… et du chiâlage

    Si l'essence continue à augmenter, le président Obama risque de ne plus rouler dans la Cadillac présidentielle après les prochaines élections. Au fait, l'Obama-mobile consomme 29 L/100 km. (PHOTO AFP)

    Si l'essence continue à augmenter, le président Obama risque de ne plus rouler dans la Cadillac présidentielle après les prochaines élections. Au fait, l'Obama-mobile consomme 29 L/100 km. (PHOTO AFP)

    DENIS ARCAND -

    À huit mois des élections américaines, la plus grande menace à la réélection du président Barack Obama est la hausse du prix de l’essence, qui fait rager dans les chaumières aux États-Unis.

    Or, l’hebdomadaire anglais The Economist a publié hier matin un tableau qui compare l’inflation annuelle du prix de l’essence dans les pays développés de février 2011 à février 2012. On y voit que l’essence augmente à des vitesses variables, plus ou moins que l’augmentation du prix du pétrole brut (+ 15 %) sur la même période. C’est essentiellement dû aux différents taux de taxation sur l’essence, d’un État à l’autre.

    Mais les chiffres vraiment intéressants, les prix à la pompe dans chaque pays, sont dans la colonne de droite. Et les Américains n’ont pas à se plaindre.

    Inflations et prix de l'essence, selon la revue The Economist.

    Inflations et prix de l'essence, selon la revue The Economist.

    Non seulement les Américains continuent-ils d’avoir l’essence la moins chère (essentiellement parce que la moins taxée), leur prix moyen à la pompe a augmenté moins vite que l’inflation mondiale du pétrole brut (12 % au lieu de 15 %) entre le 12 février 2011 et le 12 février 2012. Au pays du gros VUS 4X4, l’essence se vendait 93 cents US le litre en février 2012, en moyenne.

    À noter que le prix a continué d’augmenter (partout au monde) depuis la compilation de ce tableau à la fin de février. Le prix moyen américain rapporté trois semaines plus tard –le 19 mars–par le Département américain de l’énergie est de 1,02 $ US le litre.

    L’inflation des derniers deux mois est en grande partie due aux inquiétudes que cause le bras de fer entre l’Iran et Israël. Comme les stocks sont bas partout, à la première escarmouche, regardez bien les prix monter.

    Pas cher non plus au pays du sirop d’érable

    Ici aussi, on aime bien se plaindre du prix de l’essence. Mais à part les États-Unis, où trouvait-on l’essence la moins chère ? Un indice : c’est pas loin des États… Oui, monsieur, c’est au Canada, avec un prix moyen de 1,39 $ US le litre en février dernier. (Si 1,39 $ vous paraît un peu plus élevé que votre souvenir d’il y a un mois et demie, vous avez raison. Selon notre ministère des Ressources naturelles, c’était 1,27 $ CAN à la mi-février. Le tableau de The Economist exprime tous les prix en dollars US; le billet vert valait un peu moins que le huard en février.)

    Si les Américains et les Canadiens comparaient leurs prix à la pompe avec ceux du reste du monde, ils se plaindraient peut-être moins.

    Parmi les autres curiosités dans ce tableau, l’endroit où l’essence augmente le plus vite ? L’Italie (18 %), qui augmente ses taxes pour rétablir ses finances publiques, et où l’essence avait atteint 2,30 $ US le litre le 12 février. En Grèce, en faillite technique, notoirement allergique au paiement des taxes, l’essence s’est appréciée moins vite que l’augmentation du brut sur un an (8 % d’inflation annuelle, 7 points centésimaux sous l’augmentation du prix du pétrole brut…). Mais l’essence y était déjà chère, 2,27 $ US le litre.

    Les Norvégiens paient leur essence chère, même si leur pays est exportateur net de pétrole.

    Les Norvégiens paient leur essence cher, même si leur pays est exportateur net de pétrole.

    Autre curiosité culturelle, l’endroit où l’essence est la plus chère ? La Norvège ! Ce petit pays protestant exportateur de pétrole de la Mer du Nord, où les taxes et le niveau de bien-être sont les plus élevés au monde, et où les redevances pétrolières s’accumulent et prospèrent dans le “Fond de pension gouvernemental”, au bénéfice des générations futures. Les Norvégiens payaient 2,58 $ US le litre le 12 février dernier, soit 177 % de plus qu’aux États-Unis. Et aux dernières nouvelles, les Norvégiens ne protestaient pas dans la rue et le gouvernement social-démocrate était toujours au pouvoir.

    Un dernier détail : au bas du tableau, on voit que le prix moyen de l’essence en France avait légèrement baissé (… à 2,10 $ le litre !) entre février 2011 et février 2012. On ne sait pas pourquoi. Ça n’empêche pas l’essence d’avoir récemment atteint 10 $ US le gallon à Paris, note un blogue américain. C’est un chiffre qui frappe.


    • Pas chere par rapport à quoi ?

      Cet analyse ressemble tellement au charabia habituel que nous défilent les lobbyistes de l`industrie. On peut faire dire ce qu`on veut aux chiffres et tout comparatif ne tient pas. Si on le situe dans le contexte du reste de l`économie on voit bien que les prix à la pompe dépassent tout .

      Il y a 3 ans on était prêts à sortir dans la rue parce que ca frolait le $1. 20 parfois et maintenant plus rien ! Pourtant ,à gauche et à droite s`accumulent les jugements prouvant la collusion et si on en parle le moindrement revoila les classiques explications de la situation mondiale ( la saveur du jour c`est la Syrie ) ,la diminution des réserves et pourtant pour garder le prix élevé on diminue à souhait la production.

      Pendant ce temps un sheik s`achete une station de ski dans le désert et un Boeing 747 mais maudit que ca va mal pis ca coute cher à produire pis les marges bénéficiaires sont minces.

      Quand Obama brandit la menace des énergies vertes,les lobbies s`activent signent des cheques et on en parle plus ! C`est simple ! Sinon comment expliquer qu`apres la faillite technique des 3 grands de l`automobile rien n`ait changé et que les gros F350 et S.U.V. du même acabit soient encore en production ?

    • Intéressants ces chiffres mais ça ne dit pas tout.

      Pour avoir une vraie idée, faut le prix moyens de l’essence mais aussi le salaire moyen dans ce même pays. Car si l’essence est plus chère mais le salaire moyen plus élevé, ben ça revient au même que l’autre où l’essence est moins chère mais le salaire moyen plus bas. Tout est relatif !

      À noirod
      De 1, juste GM et Chrysler ont fait faillit, pas Ford.

      De 2, s’ils produisent encore des F350 et SUV, ben c’est parce que ça se vend encore, les gens en veulent et les marges de profits sont très grandes sur ces véhicules.

    • Le prix de l’essence dans les autres pays m’importe peu. Ce qui m’importe, c’est que je doive payer de plus en plus pour faire le plein. Au moins, j’ai la chance d’habiter à quelques kilomètres de Frelighsburg où, proximité de la frontière US oblige, l’essence est systématiquement moins chère de 0,05$ le litre.

    • Venezuela 12¢/Litre

      Réponse de D. Arcand : 12 cents le gallon. Subventionné. Comme l’Arabie Saoudite et le Nigéria. Cette liste traite des pays développés.

    • Encore la même rengaine encore et encore.

      Il faudrait comparer des pommes avec des pommes.

      Le Canada et les États-Unis n’ont pas la densité de population aussi élevée que dans la majorité des pays européens. De plus, tu peux rentrer 2-3 pays à même le Québec. Le coût est reflété par le fait que les distances sont beaucoup plus élevées ici qu’en Europe.

      Traverser la France, c’est presque un allez-retour Montréal-Québec. A moins d’habiter dans une famille ‘plateau’ qui ne sort pas, de nombreux Québécois devront faire l’équivalent de la longueur de la France pour aller visiter la famille ou une autre région.

    • Dans les pays producteurs normalement le prix est beaucoup moins cher qu’au Canada, 1er fournisseur des États-Unis.

      Venezuela 17¢, l’Iran 7 ¢, l’Arabie Saoudite 12 ¢, le Qatar 14 ¢, l’Algérie 24 ¢, les Emirats arabes unis 36 ¢, Égypte 36 ¢, etc.

      Bref y’a qu’au Canada qu’on paie le prix des pays qui n’ont pas de pétrole.

      http://www.challenges.fr/finance-et-marche/20120322.CHA4613/decouvrez-combien-coute-l-essence-dans-170-pays.html

      ET il y en a pour nous traiter de “chialeux” …

      On dit bravo aux médias et a leurs employés, toujours là pour nous informer de la réalité du monde…

    • Il faudra que quelqu’un m’explique un jour pourquoi en 2008, avec le dollar canadien à US$0.60 et le baril de pétrole à US$150, le litre était sensiblement au même prix qu’aujourd’hui. Le dollar est à parité avec celui des américains, et le baril est loin du US$150…

    • @Denis Arcand
      Ah… je savais pas que le pétrole et son extraction coûtait plus cher dans les pays riches… et producteurs comme le canada.

      Pouvoir choisir, je prendrais volontiers les subventions plutôt que de payer trop cher + des taxes pour nous auto-empoisonner.

    • Bonjour,

      L’étude manque des données fort importantes… qu’en est-il du coût de la vie et du salaire moyen de ces pays? En norvêge, les salaires sont bien meilleurs que ceux du Canada et par conséquent il est normal que tout est plus cher…

      Aussi, qu’en est-il des distances moyennes parcourus par les automobilistes dans chaque pays? Les états-unis et le Canada sont de grands pays. Je suis sûr qu’un automobiliste canadien fait plus de kilomètres qu’un français moyen …

      Ce serait des données fort intéressantes pour analyser ce type d’étude et non pas se limiter juste au prix de l’essence qui ne peuvent se comparer entre pays sans tenir compte de facteurs importants économiques…

    • Attendez, vous avez pas fini de payer. Un paquet de nouveaux consommateurs de pétrole vont s`ajouter parce qu`ils vont avoir maintenant les moyens. Ça va propulser le prix de l`essence et de plusieurs autres produits à la hausse :

      http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/opinions/chroniques/richard-dupaul/201203/26/01-4509286-asie-la-fin-du-cheap-labor-se-profile.php

    • Est-ce que quelqu’un a pensé au fait qu’à part le Canada et les États-Unis, aucun autre pays listé est de grande superficies?

    • Il serait temps que le Canada se retire de cette organisation criminelle qu’est l’OPEP. Qu’on nationalise le pétrole comme on le fait au Québec avec l’électricité. Ainsi on pourra payer moins et consommer nous même nos ressources naturelles au lieu de les donner à Pierre Jean Jacques.
      Quand je pense que le Canada à vendu, oops … donné Pétro Canada à des intérêts étrangers pour une bouchée de pain.

      By the way, je m’en sacre comme en l’an quarante du coût du pétrole en Europe et en Asie, je demeure en Amérique du Nord et je devrais être autosuffisant en matière d’énergie. C’est quoi qu’on va donner après: NOTRE EAU !!!

      Réponse de D. Arcand : Le Canada n’est pas membre de l’OPEP. La Norvège non plus, ni plusieurs autres pays exportateurs.

    • @ Denis Arcand,

      Autrement dit : La conclusion de votre article c’est “ferme ton clapet et paye.” ?

      Désolé mais je n’adhère pas à ce raisonnement. Pourquoi, chaque fois que j’empogne le fusil d’une pompe à essence j’ai l’étrange conviction de me faire rouler dans la farine ? Pourquoi les prix jouent au yoyo, le plus souvent à la veille de congés qui engendre de nombreux déplacements ? Pourquoi il y a souvent 5¢ à 10¢ de différence entre deux villes ou villages dans plusieurs régions du Québec ? Pourquoi c’est toujours soit “virgule-quatre” soit “virgule-neuf”, il y a quand même 10 décimales possibles pour un chiffre après la virgule ?

      Pourquoi en juillet 2008, alors que le prix du baril de pétrole (lite crude) était autour des 150$ US on payait 1,50$ CAN à la pompe, et qu’aujourd’hui alors que le baril (lite crude) est autour des 110$ US on paye 1,39$ CAN ? Une simple règle de trois et vous verrez que ça n’a aucun sens. (L’analogie est aussi vraie pour le “brent” de la mer du nord, auquel cas la règle de trois est encore plus fausse).

      Et finalement pourquoi ça fluctue autant ? Vous rapppelez-vous des années ‘80 et début ‘90 ? Le prix de l’essence était une valeur fixe, il augmentait une fois aux six mois ou une fois par an de quelques un ou deux sous sans plus. Pourtant dans ces années là il y avait bien autant de conflits dans le monde et bien autant de “rivalités” concernant cette précieuse ressource qu’est le pétrole.

      Non désolé tant qu’on ne m’aura pas donné de réponses convaincantes à toutes ces questions je demeurre convaincu de me faite rouler totalement par les pétrolières, par les raffineurs et par les détaillants.

      Benoît Duhamel.

    • Quel rôle a-t-elle la superficie du pays dans cette comparaison? Parce qu’on s’en sert plus qu’on devrait payer moins? Puisque la grande majorité de Canadiens vivent en milieu urbain, je ne suis pas convaincu que la superficie ait autant d’importance; c’est pas comme si on roule entre Montréal et Québec tous les jours. Les Européens ont beaucoup plus de choix en matière de transport que nous, et ce, à cause du prix de l’essence historiquement bas au Canada et aux Etats-Unis (qui se trouvent dans une situation semblable) — nous n’en avions pas besoin!

    • @francois_qc

      Vous avez raison de me corriger.

      Toutefois au sujet des F-350 et S.U.V de ce monde je ne crois pas que nous devions blâmer le consommateur mais bien plus les constructeurs. C`est certain que le consommateur achete ce qu`on lui offre tout comme il se procurerait un véhicule plus vert sì on lui offrait. Suis bien prêt a admettre que les pick -ups sont des outils de travail pour certains mais un Cadillac Escalade fais moi pas acroire que t`achête ca pour aller faire de la trail…

      J`ai ben de la misere avec le titre de cet article. On dirait qu`on devrait se sentir cheaps de chialer et quasiment de remercier les bonnes pétrolieres d`être si généreuses envers nous…

    • Effectivement, une étude qui vaut pas grand chose sans parité de pouvoir d’achat… Surtout dans le cas norvégien, où le coût de la vie est astronomique.

      @pbusque

      La France grande comme ‘un aller-retour’ Québec Montréal !!!

      Commentaire typique d’un Nord-Américain qui a jamais roulé en Europe. Juste en restant en France, il faut 1,300 km pour rouler de Nice à Brest. Soit à peu près la distance entre Gatineau et Hâvre St-Pierre… En somme, le Québec habité…

      Oui, c’est ‘grand’ le Québec, mais personne n’y va jamais… y’a pas de route.

      L’immense majorité des voitures, dans le monde entier, sort rarement d’un rayon de 50km.

    • Autocorrection après avoir google-mappé :

      Brest-Nice, c’est 300 km PLUS LOIN que Gatineau/HSP. C’est même plus long que Gatineau/Natashquan !

      C’est long en batinse, 3,000 km aller retour pour aller voir sa belle soeur sur la riviéra, quand on est Breton !

      C’est p’tit les zeuropes ! Hé boy…

    • Il est intéressant de constater que dans ce tableau, c’est en Norvège que le prix de l’essence est le plus élevé – $2.58 le litre – alor que la Norvège est souvent cité en exemple par la gauche Québecoise comme un modèle à suivre.

      Pourtant, la Norvège est un des plus grands producteur de pétrole au monde. En plus, le pétrole y est nationalisé, comme le souhaiterait la gauche Québecoise.

    • M. Arcand

      Avec cet article (courageux en passant), vous donnez un coup de pied dans la fourmilière des faux pauvres québécois qui braillent que leur voiture coute cher à remplir alors qu’il y a des peuples dans ce monde qui n’ont même pas de se nourrir. Le p’tit nombril va en prendre pour son rhume.

      Réponse de D. Arcand : Rien de bien courageux là-dedans, M. Python. J’ai trouvé ça bien amusant. Au fait, le Québec, c’est vraiment très, très bien. Quel endroit formidable.

    • Ce qui se passe dans notre patelin et affecte notre petite vie est bien plus important que ce qui se passe ailleurs, genre le prix de l’essence en Hongrie. Une petite hausse des frais de scolarité est catastrophique ici alors qu’en Afghanistan ce n’est même pas une préoccupation. Ceux qui voyagent un peu ou sont un peu informés réalisent qu’ont est pas si mal mais encore, ce n’est qu’une question de perspective, assaisonnée de résistance au changement. On est supposément bons pour s’adapter mais ca prend un peu de temps, et de chiâlage. La frustration dans le cas de l’essence, c’est que certains s’enrichissent en passant.

    • Quelle analyse simpliste. J’ai le droit de me plaindre parce que contrairement à l’europe je n’ai pas d’autre moyens de me déplacer. Il y a des gens en dehors de Montréal vous savez. Je me servirais BEAUCOUP moins de mon véhicule si j’avais accès à tout ce fantastique système ferroviaire. Ici, on n’a que la route. Les trains sont hors de prix. Alors qu’on ne vienne surtout pas me traiter de chialeux parce que je m’oppose à ce que le prix de l’essence monte.

      Quel philosophie aplaventriste que de se comparer bêtement aux autres pays sans tenir compte du contexte. On le sait tous qu’on se fait avoir, chaque jour. Pourquoi tenter d’expliquer l’inexplicable?

    • il faut toujours relativiser si on paye à peine plus que les Américains on paye quand même près de 40% de plus…

      Le grand Mesmer en moi vous fait une prédiction pour la fin de semaine de Pâques;, un prix a la pompe plus élevé, mais aucunement relié au fait que nous allons en grande partie avoir à se déplacer. Il s’agira d’un fait complètement farfelu presque comme ce tableau qui devrait nous réjouir… il ne tient en rien au niveau de taxes globales, des salaires moyens, du coût de la vie, etc.

    • @ _boulga
      ça n’empêche pas que la France entre 6 fois dans le Québec

    • C’est clair que le monde est chialeur ici (notre sport national). Pis le ventre plein en plus. La philosophie de beaucoup de gens est: je vais m’acheter le plus gros véhicule que mon budget me permet.

      À l’été 2008, lorsque l’essence a atteint 1,40$/l, je disais à tout le monde: «allez-y mollo sur la pédale à gaz, c’est payant». À tous ceux à qui je l’ai dit et qui chialaient en masse, c’est beau si il y en a 1 sur 20 qui a modifié ses habitudes de conduite… Mais ça chiale, ça chiale…

    • @ fox22

      Tu y vas souvent à Puvimituq?

    • @fox22
      Le Québec habité ?

      @superunivers7
      Et ils se bâtissent un fond de pension national pour plusieurs générations avec le pétrole qu’ils vendent et qu’ils consomment.

    • @ludovico
      Comment ils l’ont bâti leur système ferroviaire ? En taxant plus l’essence. Ici, on a choisi de favoriser les voitures.

    • À Denis Archand : Le Vénézuela est un pays développé. Prière de vous informer.

    • @gl000001

      Le système ferroviaire Européen a commencé à se développer bien avant la venue du marché débile de l’essence! Ici on ne choisi pas de favoriser la voiture, on ne peut simplement pas se permettre de décider tout d’un coup de construire des voies ferrées, c’est trop cher, ça demande un réaménagement quasi impossible à certains endroits, et on a pas la population pour le rentabiliser. Les réalités sont différentes.

    • @baal666
      Va faire un tour et tu nous en donneras des nouvelles

      @omni-tag
      En 2008 le $ canadien valait bien plus que $0.60. De plus seul le Brut WTI qui est bloqué au centre des USA vaut $110. Le prix mondial est de $125. Les prix du pétrole et les principales réservés sont contrôlés par l’OPEP, (Arabie, Iran ,Vénézuela et autres 35 pourcent), et les Russes (10 pourcent). Avec des amis comme ça préparez vous à payer

    • On dirait que pour certains le prix de l’essence est encore très bas. J’ai encore vu des gens ce matin utiliser leurs démarreurs à distance pour de longues minutes. Et départ en trombe après un feu de circulation. Et des excès de vitesse en quantité.

      Bref, des comportements de gaspillage d’essence qui ne correspond pas avec une impression de payer trop cher.

    • Ça va bientôt faire quatre ans que j’habite en Norvège et je n’ai jamais entendu un Norvégien se plaindre du prix de l’essence. J’étais découragée la semaine dernière lorsque le prix a atteint 2,75$ US le litre, mais c’est comme ça. Il y a des tunnels et des ponts en construction partout à travers le pays et ils doivent se payer. Ça me fait toujours rire lorsque j’entends des Québécois se plaindre du prix de l’essence, de la TVQ et de l’état des routes. Il faut payer pour recevoir. Même chose pour la santé et l’éducation; il faut payer plus pour recevoir davantage. La taxe sur les biens et services est de 25% en Norvège alors c’est bien normal de ne pas attendre chez le médecin et d’aller à l’université entièrement gratuitement.

      Mais le prix de l’essence, ce n’est pas ce qu’il y a de pire. Le prix des voitures est astronomique en Norvège. Notre petite Volvo V60 DRIVe (moteur 1.6 l diésel, 115 hp) a coûté 68 000$. Plus de la moitié de ce montant est allé au gouvernement. Au moins ça rend les gens plus responsables ou du moins ça les force à l’être. La majorité des voitures sur les routes sont petites et économiques et je n’ai jamais vu autant de Prius de toute ma vie.

      Et n’allez pas penser que les salaires sont deux fois plus élevés en Norvège. Certains le sont, comme les emplois au salaire minimum, mais la plupart ne le sont pas.

      Et traverser le pays du sud au nord, c’est presque 3000 km de fjords et de montagnes avec une vitesse moyenne de 60 km/h (vitesse maximale 80 km/h).

    • Moi, ça m’agace toujours lorsque quelqu’un affirme quelque chose qu’il n’a pas vérifié.

      @fox22,
      La France entre TROIS fois dans le Québec. Je l’avais appris quand j’étais jeune au siècle dernier… ;-)

      http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9ographie_du_Qu%C3%A9bec
      http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9ographie_de_la_France

      Et je founis des références.

      @f_herpe,
      Vous avez oublié l’Australie.

    • @Virginie.n.h

      Le système que vous décrivez est viable lorsque les citoyens sont alertes à le protéger, les lois conséquentes et les lobbies industriels muselés.
      Ici, quand bien même on payerait plus de taxes, le retour en services ne vient pas , court-circuité par la corruption et détourné vers le privé par les lobbies.

      Notre système de santé est malade parce qu’il est patiemment sapé par les puissants lobbies des pharmaceutiques depuis 40 ans, de gouvernements en gouvernements.
      Le système d’éducation est saboté de la même façon parce que ce n’est pas dans l’intérêt des dirigeants industriels globalitaires d’avoir une population organisée et critique de leurs abus.

      Nous sommes sur le continent-royaume du cancer militaro-industriel qui mine les gouvernements et appauvri les populations. Alors l’essence, on paye 2 fois le prix parce que 95% des médias sont contrôlés par le club des grands prédateurs industriels et nous désinforment continuellement sur les alternatives au pétrole, qui en passant n’est PAS d’origine fossile.

      Les charbons goudrons huiles et autres hydrocarbures sont les restes des débuts de la formation de la planète il y a des milliards d’années. La croûte terrestre en est saturée. La sonde Cassini l’a démontré en analysant Titan, une des +cent lunes de Saturne, couverte de rivières de pétrole et à l’atmosphère de méthane.

      Pic et pénurie sont des fables pour augmenter les profits pendant que l’atmosphère devient de plus en plus toxique.

    • Le monde chiale, mais ne font pas grand chose. Moi pour manifester
      mon désaccord envers nos pétro-voleurs,je pars de st-jean et je vais
      au vermont faire le plein et malgré le trajet, j’économise.
      Imaginer maintenant que les automobilistes fassent comme les
      étudiants et organise une mafifestation chaque semaine qui
      partirais de Montréal jusqu’a Champlain (N.Y ) , 65 kilomètres,
      pour aller y faire le plein,
      cette mafifestation toucherais directement nos pétro-voleurs
      et ceux ci cesserais peut être leurs arnaque hebdomadaire.
      Mais comme je l’ai dit au débuts, le monde chiale
      mais ne font rien de concrets.

    • @_ludovico
      “Ici on ne choisi pas de favoriser la voiture”
      Le choix a eté fait il y a bien longtemps et maintenant on est pogné avec. Et le mur s’en vient vite !!
      Et leurs lignes de TGV on été construites, il y a pas si longtemps.

    • @ Rexie,

      Je seconde chaque virgules.

    • Il y aurait le monorail TrensQuébec (Transport Rapide Électrique National Suspendu) économique, convivial, vert , plein de bon sens… Mais avec le gros défaut de diminuer la consommation de pétrole… donc ça ne se fera pas.
      www.trensquebec.qc.ca

    • @rexie

      Bonne analyse mais j’ai une question. Qui vous force à subir ce “système” comme vous dites. Qui vous force à utiliser du pétrole, branchez votre maison à Hydro-Québec ou acheter votre nourriture au marché ? À la limite, qui vous force même à rester sur ce continent « militaro-industriel ». Personne !

      La simplicité volontaire, l’auto-suffisance, vous connaissez ? Vous êtes bricoleur, vous savez comment harnacher l’énergie renouvelable ? Pourquoi ne pas vous batir une certaine autonomie énergétique qui vous tiendra loin de toute cette corruption que vous decriez chaque jour.

      C’est bien beau de parler d’un “système” mais à partir du moment où vous trouvez plus « pratique » de profiter de la modernité, vous devez en acccepter les regles. Le monde auquel vous revez n’existe pas. Les hommes ont décidé de s’unir et de bâtir des sociétés organisées : l’homme étant ce qu’il est, il y aura toujours de la corruption, des alliances et des gens qui profiteront des faibles qui ne peuvent s’auto-suffirent.

      Quand je mets de l’essence dans ma voiture, je suis parfaitement conscient que c’est du vol, tout comme le vinaigre que la SAQ nous vend à gros prix ou un litre d’eau sucrée à 2$ qu’on appelle du Coke. Un iPad vaut-il 600$, un condo à MTL vaut-il 600K$. On peut se poser la question pendant des siècles, ca ne changera rien. Tant qu’il y aura des gens qui trouveront ça convenable, vous devrez payer le prix qu’eux-mêmes ont choisi de payer. On appelle ça l’offre et la demande et actuellement, c’est ce principe qui régit l’économie mondiale. Pour vous en soustraire, il faudra changer de planète.

    • @python le ssssserpent

      Alors c’est ça? On se résigne à demeuré des esclaves exploités sans broncher?

      tu dis “Tant qu’il y aura des gens qui trouveront ça convenable” je dirais plutôt “tant que la majorité des gens ignorerons qu’il y a du salut hors du pétrole”.

      Je suis de l’époque de René Lévesque et de l’espoir d’un monde meilleur… un monde sans pétrole.

    • Quelle véritable arnaque le marché pétrolier. On se fait jouer un film offre/demande/pic/guerre/catastrophe naturelle/instabilité économique devant nos yeux pour justifier un prix beaucoup trop élevé sur une denrée presque essentiel (pas dans sa forme, dans sa fonction). La désinformation et la résilience nous on forcé a accepté cet état de “mé-fait”, une escroquerie banco-politique visant à nous cacher que les grandes pétrolières pompe en secret d’énormes quantité de pétrole abiotique non-répertoriées dans les registres officiel.

      Normalement le cafouillage entourant l’incident de Blackwater Horizon aurait dû mettre BP en banqueroute mais ses claims sur la région de la Louisiane sont trop important pour les États-Unis que le gouvernement leur a imposé qu’un brouillon d’amende afin de s’assurer que BP poursuive en toute quiétude son schéma de prospection du Canyon du Mississipi (Macondo Prospect)

    • “Je suis de l’époque de René Lévesque et de l’espoir d’un monde meilleur…”

      rexie, René Levesque, qui avait beaucoup voyagé, connaissaient les dangers qui guettent les peuples qui s’acharnent à défendre un seul idéal. Lorsqu’il a accepté “le beau risque”, les plus radicaux lui ont reproché de fléchir devant l’ennemi. En fait, il avait déjà compris que parfois, il est plus sage et plaisant de cohabiter en pliant sur ses convictions que d’être seul à les défendre. Dommage que vous ayez passé à coté de son message.

    • Pas cher, pas cher, vous dites. Calculez donc ce que l’Européen dépense en essence ds une année. Il fait 250 km de distance il peut être rendu ds plusieurs pays différents, nous c’est la distance Mtl-Qc. Comparez des pommes avec des pommes et non avec des petits pois. Et pour vous Messieurs les chroniqueurs auto, si c’est toujours mieux en Europe pourquoi pas y demeurer?

      Réponse de D. Arcand : Parce que l’essence y est trop chère. ;-)

    • @ Python-1

      Votre messsage rejoint la publicité sociale de Renault intitulée Changeons de vie. Changeons l’automobile que l’on peut toujours voir sur youtube.

      Lorsque le litre de régulier se vendait environ 1.20$, il était au même prix en dollar constant qu’en 1976, année où j’ai obtenu mon permis de conduire. Le prix n’a fait que suivre l’inflation jusqu’à tout récemment.

      Les gouvernements aux États-unis aimeraient bien taxer davantage le carburant, surtout que 2010 a été la première années où les revenus de la taxe fédérale n’ont pas été suffisants pour payer les travaux routiers. Le gouvernement avait dû puiser dans le fonds général. Les Américains sont aussi chatouilleux que nous sur le prix à la pompe et les élections de mi-mandat empêchent toute augmentation nécessaire des taxes sur le carburant. Deux ans n’est pas assez longue pour que les électeurs finissent par oublier.

      Les Français ont aussi une autre bonne raison de modérer leurs déplacements en périodes de vacances. Le gouvernement croulent sous une dette publique énorme. Il n’a jamais été capable d’équilibrer un budget au cours des 25 dernières années. Il a donc vendu pour 11 milliards d’euros une bonne partie du réseau d’autoroutes. Lorsque la petite famille parisienne veut aller à la mer à Marseilles, elle doit débourser environ 55 euros l’aller simple pour les péages des autoroutes pour une distance de 770 kilomètres.

      Cessons de nous plaindre.

    • Je viens tout juste d’importer une Chevrolet Volt au Québec. Achetée au Michigan, je l’ai importée au Canada en passant par Sarnia, là, j’ai fait faire l’inspection fédérale et obtenu un transit pour la conduire jusqu’à Montréal. Le trajet s’est fait en mode essence.
      Résultat: 840 km parcourus avec 46.5 litres d’essence. 5.5 l/100km

      Depuis, je roule à l’électricité. 0 l/100km.
      J’ai entendu parler de rumeurs qui laisseraient entendre que l’essence a augmenté?
      désolé, je ne peux les confirmer, je n’arrête plus aux stations service que pour m’acheter un …
      café!
      Est-ce que la Volt est rentable par rapport à une voiture à essence?
      Vérifiez le vous-même avec le chiffrier:
      http://roulezelectrique.com/?page_id=71
      Et que dire du plaisir de conduite? cette voiture est incroyable! Silencieuse, rapide, équipée.
      Ma femme s’en est commandée une aussi!

    • @ frankydude

      Félicitations!

      J’aimerais savoir ceci. Puisque vous l’avez acheté aux États-Unis, aurez-vous droit au rabais à l’achat de 7 769$ offert par Revenu Québec? Depuis le 1er janvier, il ne s’agit plus d’un crédit d’impôt.

    • @franky dude
      Félicitations! Le seul hic, c’est que la Volt n’est pas une électrique, c’est une hybride plugin…

    • @ rexie

      “Le seul hic, c’est que la Volt n’est pas une électrique, c’est une hybride plugin…”

      Qu’espériez-vous relancer avec ce commentaire? C’est un avantage fantastique qu’elle soit une hybride. Aucun souci d’autonomie.

      N’est-ce-pas ce que les automobilistes recherchent s’ils utilisent leur automobile plutôt que se déplacer avec les modes de transports en commun? La liberté. On part quand on veut et avec une hybride, on arrive à destination quand on veut et non pas quand on peut.

      Et si notre gouvernement, qui gratte tous les fonds de tiroirs ces temps-ci, est assez inconséquent pour offrir un rabais à l’achat qui profitera aux mieux nantis, eh bien profitez-en!

    • Je ne veux rien relancer, juste rétablir les faits occultés par la désinformation.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  •  

    publicité

  • Calendrier

    mars 2011
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité

    publicité