L'auto blogue

L'auto blogue - Auteur
  • L’auto blogue

    Voici un blogue destiné à ceux et celles qui s'intéressent à l'automobile sous tous ses boulons: bleue ou rose, petite ou luxueuse, animée d'un moteur thermique ou électrique. Ses auteurs, des journalistes de L'Auto/Mon volant, parlent des dernières tendances et n'ont pas peur de se salir les mains...
  • Lire la suite »

    Archive, janvier 2012

    Mardi 24 janvier 2012 | Mise en ligne à 12h27 | Commenter Commentaires (5)

    Une roulotte royale pour Richard

    La QTvan (ça se prononce "Cutie-van") est mignonne.

    La QTvan (ça se prononce "Cutie-van") est mignonne.

    DENIS ARCAND -

    Mon ami a une maladie dégénérative incurable. C’est un homme très brave. Il haït sa maladie, cette chienne, et il la combat en participant à des protocoles de recherche médicale. Il lui résiste aussi en continuant à aimer ses enfants et en travaillant. Il vit.

    Notamment grâce à une voiturette électrique comme celle montrée ci-haut, qu’il utilise tous les jours, souvent jusqu’à l’épuisement de la batterie.

    Elle fait 75 cm par 2 m. Son lit accomode aussi bien les monarchistes que les républicains.

    Elle fait 75 cm par 2 m.

    Or, voici que l’Environmental Transport Association, un organisme anglais, a mis sur le marché cette roulotte pour les gens qui se déplacent en voiturette électrique. Elle permet notamment de ne pas craindre de manquer d’électricité. Et l’ETA vend un service d’assistance routière pour voiturettes électriques, en cas de panne. La mini-roulotte QTvan à 5500 livres (8600 $) est assez mince (75 cm) pour être hâlée sur le bord de la route ou le trottoir, mais à 2 m de longueur, elle abrite un vrai lit. QTvan est l’abbréviation « de trois obsessions anglaises : faire la queue, boire le thé et voyager en caravane », dit l’ETA.

    L’organisme a lancé la QTvan quelques semaines avant le mariage royal de l’été dernier « pour les personnes âgées qui veulent mettre la main sur le meilleur point de vue de la procession royale », mais sans dormir sous la tente.

    Il y a une télé pour regarder les visites du Prince Machin et de Kate, ou la Soirée du hockey.

    Il y a une télé pour regarder les visites du Prince Machin et de Kate, ou la Soirée du hockey.

    « Il y a une télé de 19’’ pour regarder la diffusion du mariage, un cabinet à boisson pour porter un toast à la santé du couple royal et tout ce qu’il faut pour faire le thé, donc, l’essentiel pour une journée royale », note l’ETA dans sa présentation pince-sans-rire.

    Pas juste pour les monarchistes

    Mon ami est républicain et indépendantiste, les visites, anniversaires et mariages royaux le font rire. (Et je suis sûr qu’il va se moquer aussi de cette roulotte.)

    Le bar minimaliste permet quand même de porter des toasts à qui on veut.

    Le bar minimaliste permet quand même de porter des toasts à qui on veut.

    Mais il a toujours aimé le camping et n’a jamais rien eu contre l’idée de porter un toast.

    La roulotte QTvan peut aussi être hâlée par un vélo doté d’un moteur d’appoint électrique. Ou un vélo ordinaire pour cyclistes aux gros mollets cherchant un entraînement exigeant. Parions que cela pourrait d’ailleurs être le prochain grand projet rassembleur du maire Tremblay : des QTvan en arrière des Bixi ? Les touristes n’auront même plus besoin d’aller à l’hôtel.

    Un programme d’assistance routière

    La roulotte QTvan est aussi une excellente publicité pour le programme d’assistance routière de l’ETA, offert aux personnes à mobilité réduite qui utilisent une voiturette électrique. Dans sa pub, l’ÉTA rappelle que pour 95 $ par année, l’assistance routière assure dans les grandes villes le dépannage rapide en cas d’avarie mécanique ou d’épuisement de la batterie. Elle dit que la roulotte peut être particulièrement utile à ceux qui ne souscrivent pas à son plan d’assistance routière…

    Au Québec, il n’y a pas de service d’assistance routière privé comme le forfait de l’ETA, qui se compare à ce que le CAA-Québec offre aux automobilistes. Avec le vieillissement de la population, il va y avoir durant deux ou trois décennies beaucoup de voiturettes sur nos trottoirs. Un tel service n’est-il pas une nécessité au Québec ?

    Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article






    Lundi 23 janvier 2012 | Mise en ligne à 13h41 | Commenter Commentaires (3)

    La ville moderne vue par un artiste

    CHARLES RENÉ –

    Le sujet est sur toutes les lèvres et le sera pour bon nombre d’années encore. La circulation automobile est une problématique incontournable. L’augmentation du nombre d’autos et camions légers immatriculées au Québec – 445 828 de plus en 2010 en comparaison à 2005 – étrangle notre réseau routier. Il est vétuste, on le sait tous. À peine quelques kilomètres suffisent pour comprendre l’ampleur de l’écueil.

    Sa conception, datant des grands ouvrages des années 60, date. Le réseau peine à avaler le flux d’automobiles incessant. Les heures de pointe deviennent de plus en plus infernales et l’économie écope lorsque les moteurs tournent au ralenti.

    C’est sur cette problématique qu’un artiste américain c’est penché, celle de la présence de l’automobile dans les grandes villes modernes. Chris Burden a conçu une immense sculpture symbolisant une mégapole. Baptisée Metropolis II,  elle est habitée par 1200 voitures miniatures qui la sillonne à des vitesses variables. Le projet, très spectaculaire, est présenté dans un court documentaire épuré qui laisse l’œuvre parler par sa stature et le vacarme qu’elle produit. Une magnifique réflexion sur le rôle de l’automobile dans la culture occidentale.

    Et vous, quelle solution prônez-vous afin de s’attaquer à ce casse-tête sociétal ?

    Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






    Une Volt chargée à bloc sous les palmiers

    Une Volt chargée à bloc sous les palmiers (Photo : GM)

    DENIS ARCAND -

    Voici quelques photos envoyées par un de nos lecteurs et commentateurs, qui est allé à Las Vegas récemment (pour des raisons strictement professionnelles, précise-t-il, c’est juste un hasard si son hôtel était celui où se donne le spectacle Crazy Girls). On note aussi que son séjour à Las Vegas coïncidait avec la tenue du Consumer Electronics Show, où Fisker a montré son hybride rechargeable Karma.

    Mandalay Bay - EV charging available here - blogueOn ne sait pas combien il y a de Leaf, de Volt, de Mitsubishi EV-1, de Fisker et de Tesla dans la Ville du Péché, mais il commence à y avoir des bornes de recharge publiques dans les stationnements des casinos. On peut recharger son auto tout en se faisant plumer au blackjack.

    mandalay bay - plaque - blogueComme le montre une des photos prises sur l’iPhone de notre correspondant d’un jour (merci, Kiroulbien !), les bornes publiques sont installées depuis juillet dernier. Montréal et Québec auront chacun un embryon de réseau d’ici quelques mois.

    Les annonces faites par Hydro-Québec sont raisonnablement modestes et c’est très bien comme ça.

    Les analystes en marché ne donnent pas de très bons “odds” aux chances de l’auto électrique dans l’avenir prévisible. Selon la plupart des experts qui étudient le comportement des consommateurs dans le domaine automobile, le taux de pénétration de l’auto électrique devrait atteindre 2 % d’ici 2020. Et ça, c’est le pronostic optimiste.

    Stationnements avec chargeurs - blogueLe grand constructeur qui parie le plus sur l’auto électrique est le tandem Renault-Nissan, avec la Leaf et, en Europe, la Fluence Z.E., qui malgré son nom, n’a pas d’échappement. On aimerait vraiment que ça marche et qu’il se vende plein de Leaf et de Fluence (les autres marques aussi) mais on pense que Carlos Ghosn va perdre sa chemise et sa job sur ce pari.

    Pep station - blogueLes photos nous rappellent qu’à Las Vegas, on peut vraiment gager sur n’importe quoi. Le domaine des paris exotiques est à peu près sans limite et si assez de lecteurs de La Presse Auto en manifestaient le désir, un sympathique bookie du Nevada offrirait demain matin des odds sur le nombre de voitures électriques qui vont se vendre au Québec.

    Personnellement, l’auteur de ces lignes pense qu’il n’y en aura pas beaucoup.

    En attendant, une question pour Loto-Québec : le réseau de bornes publiques récemment annoncées pour Montréal n’a rien prévu au Casino de Montréal. Pourquoi ne pas suivre l’exemple des casinos de Las Vegas ? Après tout, ces braves gens qui vont faire des contributions fiscales volontaires à notre casino méritent bien ça.

    Lire les commentaires (25)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    décembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « nov   jan »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité

    publicité