L'auto blogue

L'auto blogue - Auteur
  • L’auto blogue

    Voici un blogue destiné à ceux et celles qui s'intéressent à l'automobile sous tous ses boulons: bleue ou rose, petite ou luxueuse, animée d'un moteur thermique ou électrique. Ses auteurs, des journalistes de L'Auto/Mon volant, parlent des dernières tendances et n'ont pas peur de se salir les mains...
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 28 janvier 2012 | Mise en ligne à 15h00 | Commenter Commentaires (23)

    Se faire conduire

    CHARLES RENÉ –

    L’innovation repousse les limites du génie humain. Elle construit notre manière de vivre,  la facilite, la modifie et peut obliger à aller revoir des paradigmes. Dans l’industrie automobile, elle est reine. L’innovation améliore les produits, les rend plus sécuritaires, plus attrayants. Elle fait vendre en suscitant désir et convoitise. Elle jette les bases de campagnes de publicité entières financées avec quantité de capitaux. C’est cette même innovation qui nous conduira sûrement un jour.

    Au nom de la sécurité, les grands de l’automobile investissent des sommes colossales en recherche et développement pour atteindre des degrés de raffinement inédits. Système de contrôle de stabilité, régulateur de vitesse adaptatif, indicateurs d’angle mort : on lègue de plus en plus le contrôle du véhicule à des capteurs et des microprocesseurs qui encadrent le conducteur. La conduite s’édulcore, comme le plaisir qui l’accompagne.

    BMW fait actuellement des essais pour développer un dispositif qui augmentera d’un cran l’intervention de ces béquilles électroniques. Ce programme vise à rendre le véhicule quasi autonome en respectant un itinéraire précis ainsi que les limites de vitesse et les codes de sécurité. Il va sans dire que BMW devra changer son approche pour amadouer le consommateur.

    Bien évidemment, la transition ne se fera pas du jour au lendemain, rassurez-vous. Cependant, l’innovation est souvent imprévisible et pourrait venir bousculer nos repères plus tôt qu’on le pense.


    • Sous l’action… je voulais dire sous la section. Mes vieux…

    • Pourquoi ne pas prendre taxi tout simplement ?

    • Je ne pense pas que le guidage automatique doit etre controle par la voiture mais bien par un serveur aux points chauds du reseau routier.

      Vous imaginez ca vous une voiture qui essaie de se figurer quoi faire au rond-point de l’acadie ? Ou dans le “labyrinthe” de Washington DC avec des rond-points a 3 voies?

    • Au lieu de développer des niaiseries comme ça, pourquoi BMW ne met pas tout ses efforts à sortir une voiture électrique?

      “la technologie n’est pas au point, nous avons besoins de plus de temps pour développer les voitures électriques et les piles qui conviennent”

      Aïe, réveille! la Baker Electric de 1910 pouvait faire 320 km sur une charge! Et on retrouve encore aujourd’hui de leur batterie en parfait état de marche. Cent ans après!!!! Et la Detroit Electric de la même époque avait une autonomie de 340 km! Avec une vitesse maximale de 32 km/h, elle était parmi les plus rapide de son époque! Et ce n’était pas une voiture de luxe, comme peut l’être Tesla aujourd’hui, mais un modèle destiné aux familles!

      Mais il y avait un avantage à l’époque pour les fabricants de voitures électriques: l’opposition de la voiture à essence était très désorganisée. Ce n’est que lorsque Rockefeller c’est mis à comploter en secret avec son voisin de chalet, un certain Henri Ford, que la chute de la voiture électrique c’est amorcée.

      Tout d’abord, Nikola Tesla, un jeune ingénieur serbe (détenteur de 14 doctorats) plein d’idées révolutionnaires pour changer l’industrie automobile se fait arnaqué par un mystérieux groupe d’homme d’affaire acoquiner à l’empire de Rockfeller. Puis, un incendie suspect des ateliers de Tesla détruit toute ses recherches importante à ce moment, ce qui donna le temps voulu à Ford de commercialiser son model T et s’emparer d’une bonne partie du marché. Rockfeller échappa aux accusations et l’affaire tomba vite dans l’oublie. Un autre constructeur automobile, General Motor, lui aussi vendu au pétrole, constatât qu’il ne servait à rien de tenter de combattre les parts de marché de Ford car somme toute, le marché des voitures à pétrole était déjà saturé et les volumes de ventes était négligeable. Ce qu’il fallait, c’était de nouveaux consommateurs.

      C’est là que GM et ses alliés financiers Rockfeller (Standard Oil) et Firestone mirent sur pied une opération pour discréditer le transport en commun et la voiture électrique. À travers la National Highway Line, une société-écran créer pour ces objectifs, ils procédèrent à une série de pression financière, d’offres d’achat hostiles, d’incendie suspect (encore!) et de besognages syndicales mené par la mafia pour acquérir ou mettre en faillite les autres compagnies de transport. À chaque fois qu’un traways électriques disparaît, un bus crasseux de GM apparaît. Bientôt, on pourra dire que GM et NHL sont en situation de monopole dans la majorité des centres urbains des États-Unis.

      Mais ce n’est pas tout. Il fallait convaincre les citoyens américains, maintenant dégoûté par un service de transport peu efficace, de dépenser pour se procurer une voiture, GM de préférence, et de dépenser à chaque semaine pour le reste de sa vie pour ce procurer l’énergie qu’une voiture avec un moteur thermique a besoin, c’est à dire du pétrole. Pour cela il fallait tuer la voiture électrique.

      C’est là que GM propose, en 1939, son documentaire propagandiste “Futurama” dans le cadre de l’exposition universelle de New York. Dans ce film, GM présente SA vision de la société, axé bien sûr sur l’automobile et un réseau de route à travers l’Amériques: les autoroutes. Enfin, et en parallèle, action politique par le National Higway Users Conference (lobby pétrolier) pour promouvoir, avec succès, la construction d’autoroutes pour le bénéfice de l’industrie automobile et pétrolière. Les citoyens se font embobiner par ce projet et c’est l’agonie pour la voiture électrique, qui était pourtant supérieures en tout points aux voitures à essences briseuses à souhait de l’époque.

      Puis, il y a eu quelques efforts dans les années 70 et 80 pour faire renaître les motorisations électriques, mais ces véhicules sont vites tombés dans l’oublie suite au peu d’intérêt des médias complaisants au cartel pétrolier américain.

      Même en 1996, GM, afin de se conformer à de nouvelles loi, commercialisa la EV-1, une voiture exceptionnelle qui avait une autonomie de 200 km. Déjà qu’on était parti de 340 km en 1910 et qu’on était descendu jusqu’à 200 km, mais semble-t-il que c’était encore trop efficace pour GM qui voyait là une voiture qui pouvait nuire aux ventes de ses Impala polluantes et alcooliques. Mais entretemps le lobbys des constructeurs américains font modifier la loi et la voiture électrique n’est plus requise. Donc GM retire TOUT les exemplaires de la EV-1 et les envoies à la casse, et la production de voiture rétrograde s’accélère. La technologie, elle, prend le chemin des voutes secrètes de Chevron qui a “acheté” les brevets.

      Finalement, GM consent à présenter une voiture électrique, la Volt. Initialement prévue pour être une hybride-série branchable efficace équipée d’un moteur de 3 cyl. de 1L. GM se ravise et change ses plans pour offrir une Hybride-parallèle qui ne répond pas aux exigences de consommation des consommateurs, mais aux exigences des financiers qui veulent maintenir le marché du pétrole. Encore aujourd’hui, une des théories soutenues seraient que GM aient traficoter une Volt qui devait passer des tests nationaux, donc un évènements sous les projecteurs des médias, afin qu’elle s’enflamme (encore le feu!) dans le but de nuire à la confiance des américains envers les électriques.

      Aujourd’hui, les voitures électriques peine à faire 160 km et sont coûteuse. En cent ans, on est parti de 340 km d’autonomie et on est rendu 180 km plus bas. Aucun progrès…

      Les fabricants nous BOU-LE-CHI-TE en nous disant que leur technologie n’est pas prête. l’histoire de l’automobile est rempli de malversation, de mauvaise foi et de fraude de la part d’une poignée d’hommes aux mains pleines de merde noire.

      On doit se poser la question: de quoi le monde à le plus besoin: d’une voiture qui se conduit tout seule ou d’une voiture électrique abordable, écologique et économiqueY?

      Ce geste de BMW, qui est maintenant rendu un valet à la solde des intérêts pétroliers de GM depuis qu’ils ont conclus une entente de coopération, est la preuve que BMW ne fait que de la procrastination en refusant de faire les efforts nécessaires pour nous proposer une voiture électrique. Vivement Tesla écrase la misérable série 5 avec leur Model S.

    • Petite coquille de ma part: dans le sixième paragraphe, dans la deuxième phrase, je voulais dire “National City Line”… Mais la National Higway Users Conference, plus bas, demeure.

    • Autobus et taxi. Pour moi ce serait vraiment une innovation inutile. Je vais faire confiance à des logiciels et des capteurs, right…Je travaille avec des logiciels et des capteurs, c’est très fiable. Sauf lorsque ça fait défaut.

    • Honnêtement moi rendu là je vendrais ma voiture. Une fois le plaisir de conduire parti,ne reste plus grands avantages à moins qu`on aime dépenser…L`autobus et le métro seraient rendus avantageux car dans une voiture on serait quand même portés à garder l`oeil sur la route alors qu`en transport en commun on peut vaquer à d`autres occupations sans se soucier de rien d`autre que de s`assurer qu`on est rendus à destination.

    • L’ennui avec les gadgets, c’est que plus vous en rajouter, plus les risques de défectuosité augmentent.

      Il y a aussi la question d’impact consécutif à une défectuosité. Trop se fier au système, s’il fait défaut, peut avoir des conséquences. Personnellement, je ne me fie pas aux indicateurs de “bas niveau de lave glace” par exemple. La dernière fois que j’ai manqué de lave glace sur l’autoroute, je me suis rendu compte que cet appareil, pourtant simple,…ne fonctionnait plus.

      Jacques Bisson, Laval

    • Je verrais des applications ponctuelles dans ce sens pour régulariser le trafic sur l’autoroute le matin. tout le monde à la même vitesse avec la même distance sécuritaire entre chacun. Et pour faciliter les entrées et sorties d’autoroute. Il y a toujours des tarlais qui ne laissent pas passer les gens. Ca pourrait aider à “fluidifier” le trafic.

      @frederico
      De toute façon, personne ne l’a lu votre sixième paragraphe. C’est toujours le même charabia. Vous nuisez à la cause écologique en faisant passer les écolos pour des imbéciles.

    • La voiture entièrement automatisée (peu importe son carburant) est la voiture de l’avenir. Le Google Car a déjà parcourru plus de 300 000 km/h en zone urbaine et autoroutes en mode entièrement automatique. Les mécanismes de sécurité pour palier aux pannes des capteurs font partie intégrante de la conception. Et je ne vois pas ce qu’il y a de pire dans une caméra de positionnement qui flanche vs un bris mécanique ou un pneu qui éclate à haute vitesse.

      Pourquoi la voiture automatisée est la voie de l’avenir: Réduction significative des accidents qui sont pratiquement tous dus à des erreurs humaines, population vieillissante et handicapés pourront se faire conduire sans problème et acquéreront une autonomie qui fait défaut aujourd’hui, augmentation de l’efficacité des routes puisque des véhicules automatisés qui communiquent entre eux pourront circuler plus près les uns des autres et ne feront pas des manoeuvres qui bloquent toute la circulation automobile, ils seront aptes à modifier leurs trajets en fonction de l’achalandage ou des imprévus bien des kilomètres à l’avance.

      Bref, la voiture automatisée permettra de reléguer les Pat Mondoux aux jeux vidéos qu’ils n’auraient jamais dû quitter.

    • @gl000001

      Bonjour,

      En aviation, il y a le système TCAS (Traffic alert and Collision Avoidance System). Les avions dotés de ce système communiquent entre eux et, devant l’imminence d’un croisement, le TCAS “DICTE” aux pilotes la manoeuvre approprié (monter pour l’un et…descendre pour l’autre). Malgré celà, une catastrophe est arrivée (l’un des pilotes a plutôt fait confiance au contrôleur (mauvaise décision) plutôt qu’au système).

      Un système semblable pourrait être mis au point pour l’application que vous sugérez (autoroute, entrées-sorties, etc.).

      Encore plus futuriste: l’élimination de l’effet accordéon (dû au facteur humain) sur les autoroutes aux heures de pointe par un système d’analyse globale.

      Jacques Bisson

    • LA solution de l’avenir, à supposer la disparition du cartel pétro-auto, ce serait des voitures électriques semi autonomes. “Accrochées” virtuellement à la queue leu-leu sur les autoroutes pour les longues distances selon les désirs de leurs conducteurs, qui pourraient choisir de “suivre le train” jusqu’à la ville destination qu’ils auront programmer, et faire autre chose ou simplement admirer le paysage… Ou ils pourraient choisir de conduire lui-même pour leur plaisir comme beaucoup de “vrais”.

      Ces trains-trains existent déjà dans la réalité des nombreux conducteurs du dimanche les jours ouvrables qui n’osent dépasser et se suivent tous en caravane… et qui lors d’un imprévu s’emboutissent tous parce que trop endormis, distraits et/ou slomo pour réagir à l’improviste.

      On peut imaginer aussi sur les plus grandes autoroutes longues distances des plates-formes d’embarquement du style des montes pentes débrayables, pour embarquer sur un futur monorail suspendu comme le projet TRENS-QUÉBEC. Des modules intelligents qui iraient d’eux mêmes d’”accrocher” au train de “porte-voitures” déjà en route ou du monorail lui-même, tout en rechargeant les voitures si besoin..

      Naturellement, ça ne se fera pas car ça réduirait notre consommation de pétrole.

    • @Gl00001

      À quelques détails près , frederico a parfaitement raison, le cartel pétro auto a lentement pris le contrôle des gouvernements, des technologies de piles et des innovations, vers 1910 et ça continue… Les grands fabricants de voiture sont complices et y trouvent leurs bénéfices en nous vendant des voitures qui coûtent plus cher à l’achat (à production égale), sont plus briseuses et coûtent cher d’entretiens.

      Avez-vous idée des profits indécents qui consolident leur cartel à chaque fois qu’ils haussent le prix du litre de 10 ¢ comme la semaine dernière? Sous prétexte d’incertitude vis-à vis l’Iran?!?

      Bordel! Ce sont les pétrolières qui les coincent à faire la guerre comme ils le font partout… et nous les dindons qui payons par les deux bouttes : nous sommes esclaves du prix au litre sans alternative et nous payons pour leurs guerres pour le profit à travers nos impôts.

      Vous ai-je mentionné qu’il en coûterait 10 fois moins de rouler électrique? Que le litre se vend 12¢ au Venezuela? Que nous sommes un pays producteur important mais que nous payons 10 fois trop cher?

    • @Rexie

      Dans tout ce train-à-marre, Rexie, à quoi sert la voiture? Il me semble que rendue à se point elle est inutile et que l’on est mieux de s’en tenir à l’autobus et au train. Pourquoi gaspiller de précieuses ressources pour fabriquer des voitures qui ne serviront qu’à devenir des cabines de train incomfortables?

      Vous avez cependant raison, ça ne se fera pas parce que c’est complètment loufoque. Par contre, le projet de Volvo est beaucoup plus sensé. Il permet à la voiture de suivre un convoi mené par un poid lourds, ce qui permet de partagé la charge aérodynamique et réduire la consommation de carburant, tout en permettant au conducteur de quitter le convoi lorsqu’il le désire. Remarquez que le convoi roule à 80 km/h de façon à réduire la consommation de carburant.

      http://www.youtube.com/watch?v=xM5OuR7ICMc

    • @rexie
      J’ai lu une phrase de ce que vous avez dit et ça a suffi. Vous aussi, vous répétez toujours la même chose. Répéter 100 fois la même chose ne la rendra pas plus vrai.

      @jacques_bisson
      Je suis sur que quelqu’un travaille là-dessus. J’ai hâte que ça arrive.

    • @jacques_bisson
      Je rajoute que ça va se faire assez vite car ça permettrait de sauver beaucoup de pétrole ;-)

    • Moi qui adore conduire, je n’utiliserais jamais ce genre de truc.

      @ frederico
      Crois-tu vraiment que quelqu’un (à part rexie) va lire tout ça ? J’ai arrêté de te lire après 2 lignes ! Toujours la même chose que tu écris (des copié / collé ?) et encore ici, tu es hors sujet ! Le sujet ici c’est les assistances à la conduite, PAS LES CHARS ÉLECTRIQUES ! Ce que tu fais on appelle ça de la pollution sur les blogues ! Comme dit gl000001, tu nuis plus à ta cause que tu l’aides.

    • @gl000001
      29 janvier 2012
      11h10

      t’as totalement raison!!! Perso, j’ai décroché au 14 doctorats de tesla!!!!
      Si quelqu’un est assez imbécile pour faire 14 doctorats, il ne faut pas en faire mention. Pour information à ceux qui sont aussi entêté que moi et qui se sont rendu là, ce sont des doctorats honorifiques: http://fr.wikipedia.org/wiki/Doctorat_honoris_causa

    • @le_petit_bob

      Avec un tel système, on a le meilleur des deux mondes : la tranquillité d’esprit et l’économie des transports en commun, tout en conservant l’intimité de la voiture personnelle, et une fois rendu à destination, son indépendance et sa rapidité.

    • @Rexie

      Rendu à destination, il y a le transport urbain pour te déplacer. Et si tu embarques ta voiture sur une sorte de “plateforme”, tu devras tout de même faire fonctionner la climato ou le chauffage, mettre de la musique, alimenter ton ordinateur…. Donc tu devras faire fonctionner ta voiture de façon beaucoup moins efficace que si tout ces systèmes alimentaient un seul wagon. Tout ça pour avoir ta petite voiture-cabine. Et tu vas relâcher 17 tonnes de CO² (pour fabriquer ta voiture) pour préserver ton confort individuel.

      J’ai longtemps cru que tu étais un écolo naïf et mal informé mais de plus en plus je découvre une personne égoïste qui veut des voitures électriques non pas parce qu’elle veut le bien de la terre mais plutôt parce qu’elle espère que ça va réduire ses coûts reliés à ses déplacement sans trop faire d’effort. Parce que avouons-le; si tu voulais vraiment préserver l’environnement, tu conduirais à 100 km/h max. et tu éviterais de faire la course à tout les coins de rues pour prouver que ta Prius est sportive. Mais tu n’es pas un écologiste, tu veux sauver de l’argent afin de consommer plus et perpétrer ton mode de vie destructeur envers l’environnement.

    • @françois_qc

      Peine perdue ! Personnellement, quand je vois leurs noms dans le “thread”, je clique ailleurs. Cyberpresse ne veut rien faire. J’ai appelé. Chaque clics leur rapporte des sous alors plus on répond à ces crétins, plus l’argent rentre.

    • «BMW fait actuellement des essais pour développer un dispositif …. vise à rendre le véhicule quasi autonome…. en respectant ….un itinéraire précis…. ainsi que les limites de vitesse ….et les codes de sécurité.»

      BMW est en retard ….j’ai épousé un tel système il y a plus de 35 ans d’une fiabilité sans faille et assez souvent Elle prend le volant pendant que je relaxe!….

    • @mononke

      hahahah! excellent! et probablement de fabrication local en plus ;)

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    janvier 2013
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité

    publicité