L'auto blogue

L'auto blogue - Auteur
  • L’auto blogue

    Voici un blogue destiné à ceux et celles qui s'intéressent à l'automobile sous tous ses boulons: bleue ou rose, petite ou luxueuse, animée d'un moteur thermique ou électrique. Ses auteurs, des journalistes de L'Auto/Mon volant, parlent des dernières tendances et n'ont pas peur de se salir les mains...
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 24 janvier 2012 | Mise en ligne à 12h27 | Commenter Commentaires (5)

    Une roulotte royale pour Richard

    La QTvan (ça se prononce "Cutie-van") est mignonne.

    La QTvan (ça se prononce "Cutie-van") est mignonne.

    DENIS ARCAND -

    Mon ami a une maladie dégénérative incurable. C’est un homme très brave. Il haït sa maladie, cette chienne, et il la combat en participant à des protocoles de recherche médicale. Il lui résiste aussi en continuant à aimer ses enfants et en travaillant. Il vit.

    Notamment grâce à une voiturette électrique comme celle montrée ci-haut, qu’il utilise tous les jours, souvent jusqu’à l’épuisement de la batterie.

    Elle fait 75 cm par 2 m. Son lit accomode aussi bien les monarchistes que les républicains.

    Elle fait 75 cm par 2 m.

    Or, voici que l’Environmental Transport Association, un organisme anglais, a mis sur le marché cette roulotte pour les gens qui se déplacent en voiturette électrique. Elle permet notamment de ne pas craindre de manquer d’électricité. Et l’ETA vend un service d’assistance routière pour voiturettes électriques, en cas de panne. La mini-roulotte QTvan à 5500 livres (8600 $) est assez mince (75 cm) pour être hâlée sur le bord de la route ou le trottoir, mais à 2 m de longueur, elle abrite un vrai lit. QTvan est l’abbréviation « de trois obsessions anglaises : faire la queue, boire le thé et voyager en caravane », dit l’ETA.

    L’organisme a lancé la QTvan quelques semaines avant le mariage royal de l’été dernier « pour les personnes âgées qui veulent mettre la main sur le meilleur point de vue de la procession royale », mais sans dormir sous la tente.

    Il y a une télé pour regarder les visites du Prince Machin et de Kate, ou la Soirée du hockey.

    Il y a une télé pour regarder les visites du Prince Machin et de Kate, ou la Soirée du hockey.

    « Il y a une télé de 19’’ pour regarder la diffusion du mariage, un cabinet à boisson pour porter un toast à la santé du couple royal et tout ce qu’il faut pour faire le thé, donc, l’essentiel pour une journée royale », note l’ETA dans sa présentation pince-sans-rire.

    Pas juste pour les monarchistes

    Mon ami est républicain et indépendantiste, les visites, anniversaires et mariages royaux le font rire. (Et je suis sûr qu’il va se moquer aussi de cette roulotte.)

    Le bar minimaliste permet quand même de porter des toasts à qui on veut.

    Le bar minimaliste permet quand même de porter des toasts à qui on veut.

    Mais il a toujours aimé le camping et n’a jamais rien eu contre l’idée de porter un toast.

    La roulotte QTvan peut aussi être hâlée par un vélo doté d’un moteur d’appoint électrique. Ou un vélo ordinaire pour cyclistes aux gros mollets cherchant un entraînement exigeant. Parions que cela pourrait d’ailleurs être le prochain grand projet rassembleur du maire Tremblay : des QTvan en arrière des Bixi ? Les touristes n’auront même plus besoin d’aller à l’hôtel.

    Un programme d’assistance routière

    La roulotte QTvan est aussi une excellente publicité pour le programme d’assistance routière de l’ETA, offert aux personnes à mobilité réduite qui utilisent une voiturette électrique. Dans sa pub, l’ÉTA rappelle que pour 95 $ par année, l’assistance routière assure dans les grandes villes le dépannage rapide en cas d’avarie mécanique ou d’épuisement de la batterie. Elle dit que la roulotte peut être particulièrement utile à ceux qui ne souscrivent pas à son plan d’assistance routière…

    Au Québec, il n’y a pas de service d’assistance routière privé comme le forfait de l’ETA, qui se compare à ce que le CAA-Québec offre aux automobilistes. Avec le vieillissement de la population, il va y avoir durant deux ou trois décennies beaucoup de voiturettes sur nos trottoirs. Un tel service n’est-il pas une nécessité au Québec ?


    • Le problème, c’est que ces gens circulent dans la rue alors que c’est interdit. La police les tolère, ils ont peur de passer pour des sans-coeur, mais c’est très dangereux. Et bien sûr, s’il y a un accident, même si c’est le quadriporteur qui est légalement dans le tort, c’est le conducteur de la voiture qui sera blâmé et qui se sentira coupable.
      Je n’ai pas de problème qu’ils empruntent des petites rues résidentielles, mais j’ai un gros problème quand j’en vois sur les grands boulevards à l’heure de pointe alors qu’il y a un trottoir.
      Alors j’espère que cette cochonnerie de roulotte ne sera jamais importée ici car c’est clair qu’il y aura de l’abus.

    • À mon retour du travail dimanche vers 18 h, j’ai failli frapper un homme dans une voiturette semblable à celle-ci, qui roulait au milieu de la rue Viau sans phare. Si je l’avais frappé mes assurances auraient sûrement triplé. Aucune tolérance pour ce genre de triporteur et je suis très sensible à la condition de ceux qui les conduisent.

    • J’utilise un triporteur à tous les jours pour aller travailler, faire des courses, m’occuper de ma fille, etc. et jamais je ne paierais pour ce genre d’assistance (et du même coup pour une roulotte!!!). En près de 15 ans, je n’ai eu qu’une ou deux crevaisons et je n’ai jamais épuisé la batterie en restant pris sur le bord d’une route. Je fais facilement 10-12 km avec un chargement de batterie et la batterie recharge pendant que je dors, faut juste planifier un peu!

      Pour les commentaires au sujet de circuler dans les rues vs. sur les trottoirs, j’essaie, dans la mesure du possible de rouler sur le trottoir sauf dans les petites rues. Le problème, dans ma ville du moins, c’est que ce ne sont pas tous les trottoirs qui ont une descente au bout donc je suis coincé à quelques endroits mais jamais je ne roulerais sur une artère principale! Remarquez que peu importe où je circule, on me gueule après, les piétons me disent que je devrais rouler dans la rue, les automobilistes me crient d’aller sur le trottoir.

    • @melou26

      Ça doit faire moins mal se faire entrer dedans par un piéton que par une voiture!

    • Ça peut être intéressant pour la question des batteries pour augmenter l’autonomie. Uniquement pour cette fonction, le constructeur pourrait offrir une remorque de plus petit gabarit (sans espace habitable) et plus manoeuvrable dans les endroits confinés et…plus stable par grands vents. À développer ?

      Salutations

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    novembre 2014
    L Ma Me J V S D
    « mai    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité

    publicité