L'auto blogue

L'auto blogue - Auteur
  • L’auto blogue

    Voici un blogue destiné à ceux et celles qui s'intéressent à l'automobile sous tous ses boulons: bleue ou rose, petite ou luxueuse, animée d'un moteur thermique ou électrique. Ses auteurs, des journalistes de L'Auto/Mon volant, parlent des dernières tendances et n'ont pas peur de se salir les mains...
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 30 novembre 2011 | Mise en ligne à 12h38 | Commenter Commentaires (45)

    Pour qui est la Leaf?

    Aucune émission polluante. Mais pour qui aujuste? (Photo Reuters)

    Aucune émission polluante. Mais pour qui au juste? (Photo Reuters)

    PIERRE-MARC DURIVAGE -

    Voilà. Nous avons rendu la Leaf, après une semaine d’essais.

    Bien honnêtement, c’est à contrecœur que j’ai rendu les clés de la voiture électrique. J’en aurais pris davantage.

    “Grand-papa, c’est quoi la fumée qui sort du tuyau en arrière de la voiture?” Au volant de la Leaf, je me suis imaginé dans 25 ans, quand les rares voitures à essence seront des reliques appartenant à quelques irréductibles bornés. Ça illustre bien à quel point on a l’impression de faire un bond dans le temps quand on conduit une voiture électrique.

    Mais on est vite rappelé à la réalité de 2011. Comme l’a si bien démontré mon collègue Sébastien Templier la semaine dernière, l’autonomie réelle de la voiture limite nos ardeurs; j’étais prévenu et j’ai établi mes itinéraires en conséquence.

    Ça m’a néanmoins permis de constater les qualités de la voiture, parce qu’il y en a bel et bien une autour de cette fameuse mécanique 100% électrique. Tenue de route rassurante, suspension bien calibrée quoiqu’un peu souple, mais qui ne cause pas de roulis en conduite sportive. Car il est en effet possible d’enchaîner les courbes à bon rythme avec la Leaf. On aurait aimé une direction un peu moins légère. Pour ce qui est de l’habitacle, la banquette arrière accueille des sièges d’enfants en toute aisance, le coffre arrière a un volume comparable à d’autres voitures compactes à hayon. Un bémol: si l’équipement est à la fine pointe, la finition n’est pas celle d’une voiture de 40 000$ (avant rabais gouvernementaux).

    Alors, cela étant, qui va vouloir d’une voiture qui coûte relativement cher, qui ne permet pas de faire de longues distances et qui nécessite l’accès facile à un branchement électrique?

    La question qui tue: elle est pour qui, la Leaf?


    • Pour les cies qui veulent (encore) taper sur le clou écolo pour se donner une image verte ?

      Pour les cies qui offrent la livraison ?

      Pour les hipsters qui ont un papa riche ?

      Pour les urbains qui ont la chance d’avoir un garage intérieur avec une prise 240 ?

      Et bien sûr pour les écolos-vegan-adeptes-de-yoga qui ne reculeraient devant rien.

    • Pour une famille qui possède deux véhicules et qui parcourt entre 50 et 75 km par jour?

    • La Leaf, c’est pour le fonctionnaire ou l’entrepreneur en construction qui est capable d’absorber instantanément le coût d’achat élevé, qui ne sort pas de Montréal et ne va pas à Québec, Sherbrooke où ailleurs au Québec (on oublie d’aller visiter Gaspé à moins de prendre une semaine pour se rendre (150 km par jour).

      La voiture électrique sera pour Monsieur et Madame tout le monde quand il sera possible de recharger ou REMPLACER la batterie après 400-500 km en moins de 15 minutes, qu’elle sera utilisable à au moins 90% en hiver comme qu’en été.

      D’ici là, c’est une jouet de luxe pour les plus nantis qui sont capable de débourser les 35′000$ qu’il faut pour se la procurer (38′000$ + taxes – 8500$ subvention). Et à ce prix là, ce n’est pas une famille qui gagne 70′000 par années qui avoir les moyens de se payer ce luxe.

    • Je sais que beaucoup de gens sont urbains et se déplacent partout au Québec, mais il y a aussi beaucoup de gens comme moi qui sont en région, qui habitent proche de tout, qui ont leur famille dans la même ville ou tout près, qui n’ont pas souvent de raison/occasion de faire des longues distances. Il reste ce bon sang de prix élevé cependant!

    • Peut-etre aussi pour certaines municipalites
      qui ne subissent pas de rudes hivers (Vancouver, Victoria) et
      une bonne partie des USA

    • Comme elle est faite dans le moment elle est plus patrique pour les livraisons à court rayon d’action, les services d’auto-partage comme Communauto et à la rigueur pour la madame de Town of Mount-Royal pour aller au bridge ou au five o’clock tea chez ses amies de Town of Westmount.

    • Est-ce que le mode “trafic” (départ / arrêt) diminue considérablement l’autonomie? Sinon, pour les 25 km aller et 25 km retour à parcourir entre le travail et la maison, en passant par un pont de la rive-sud, je crois quelle est pour le type d’utilisateur que je suis, à condition d’avoir un autre véhicule pour les plus long trajet…

    • @ jon8

      En tout cas pas pour les nostalgiques qui s’ennuient de leurs écrans cathodiques…

    • J’aime pas quand on dit zero emission alors que c’est completement faux. La batterie n’est pas une source d’énergie mais un moyen de l’emmagasiner. Quand on recharge une batterie, la question est : Quelle est la source?

      Aux états-unis, la source c’est souvent la centrale thermique au gaz…Aussi bien de bruler le gaz direct dans le char, ca fait moins de perte et donc moins d’émission au final. Ensuite, il faut regarder l’énergie consommée par la fabrication et la récupération des batteries. Est-ce qu’on les recycle à 100% ? Est-ce que les déchets sont toxiques? Un arbre peut filtrer le CO2, pas le lithium.

      Je ne suis pas en train de dire que la voiture électrique n’est pas bonne, mais avant de crier le mot environnement, il faudrait d’abord voir si elle est prête pour avoir l’étiquette écolo.

      Le meilleur compromis est encore le transport en commun ou encore la marche et le vélo pour les courtes distances.

      Merci et bonne soiree!

    • Et aussi: à qui sont les Chiefs?

    • Pour ceux que ça ne dérange pas de se faire prendre pour des valises par des constructeurs automobiles qui se servent de certains de leurs clients comme cobayes. Il y en a toujours qui vont sauter sur la dernière “nouveauté” juste pour être cool, sans se douter qu’ils viennent de se faire avoir. VOus vous souvenez de la voiture à turbine de Chrysler dans les années 50 ?

    • Les batteries chimiques lithium ion.. ca ne sera jamais bon à mon avis. Il faudrait miser sur la production d’hydrogène MÊME SI ca coûte plus cher d’energie à produire que ca ne produit d’énergie et toute la bagatelle habituelle qu’on connais déjà.

      Avec un plein d’hydrogène et un fuelcell il serait aisé de faire 500 kms avec une source d’énergie 0 déchets toxiques, 0 emissions, on aurais qu’à aller mettre du gaz, comme d’habitude.

      À mon avis, dans moins de 100 ans on aura développé la technologie de la fusion pour produire de l’électricité, à ce moment, ce sera simple de produire de l’hydrogène très facilement et pour tout le monde!

      Ce n’est pas le lithium Ion l’avenir, c’est l’hydrogène.

    • Un peu les mêmes baby boomers que j’ai vue en Smart à ses débuts ! Le prix est plus élevé et l’autonomie moins grande, mais l’utilité quotidienne doit être semblable j’imagine …

      Et c’est “cute” de se promener la dedans en plus !

      Et toutes les réponses précédentes et subséquentes, évidement !

    • La LEAF est une citadine qui va parcourir son petit 75 Km par jour sans soucis même en hiver. Avec une bonne planification, elle pourra faire jusqu’à 150 Km, mais il faudra respecter des règles (type de conduite, mode ECO, controller le chauffage et la climatisation, etc.)

      Il faut pouvoir installer une borne de recharge 240 pour limiter le temps de recharge, ce qui n’est pas simple pour les gens en condo ou en logement par exemple.

      Le garage est idéal, mais non essentiel, puisque la LEAF pourra réchauffer l’habitacle en utilisant le courant de la borne avant de partir.

      Après 4 semaines d’utilisation et 1500 km, je vous confirme que c’est une toute nouvelle expérience que de conduire une toute électrique. Je ne regrette pas mon choix.

    • Le premier marché dans laquelle la Leaf pourrait percer massivement c’est le marché de l’ultra-local: location de voitures aéroport/centre-ville, locations d’entreprise, livreurs locaux en milieu urbain (restaurants, services aux entreprises), etc.

    • Qui vivra verra.

      Elle est pour qui peut et en veut une, c’est tout.
      Acura, Audi, Mercedes, Cadillac, BMW ou Land ou Range Rover que l’on voit dans certain quartier ne sont pas donner non plus et perde toutes leurs valeur en moins d’une d1zaine d’années.

      Pourtant on en voit partout, le prix freine bien des gens, pas tous.

    • La leaf est pour les gens qui roulent en moyenne moins de 100 km par jour, ce qui correspond à 95% des usagers. Pour les trajets plus long, nous verrons en 2012 la multiplication progressive des bornes de recharge rapide. À tous ceux qui descendent cette nouvelle merveille technologique, je vous déclare de mauvaise foi. L’argument économique ne tient pas la route. Vous trouvez ça cher 38000$ pour rouler en voiture? Pourtant vous paierez bien plus au cours des 10 prochaines années avec le prix du pétrole. Faites le calcul: au prix actuel de l’essence ( je dis bien actuel, car les prix ne vont pas cesser de monter) il est facile de dépenser 3000 $ en essence par année. Dans 10 ans, vous aurez dépensé 30000$ en essence seulement. Donc, une voiture de 20000$, si vous la gardez 10 ans, vous aura coûté bien plus que la leaf qui consomme 10 fois moins cher avec l’électricité. Alors rangez vos calculatrices défectueuses et dites la vérité: vous préférez quand ça fait vroum-vroum, à 125 km /heure dans la voie de gauche, le pied et les hormones dans le tapis. Quand les hommes auront compris (ce dont je doute) qu’une voiture n’est qu’un moyen de transport, pas un symbole de statut social, un outil, pas un jouet, une responsabilité, pas un privilège, peut-être aurons-nous une planète propre pour nous et nos descendants.

    • La question qui tue: elle est pour qui, la Leaf?

      pour la personne qui demeure en haut d une côte et qui travaille en bas de la côte ou vice et versa

      albert bela

    • 1.comptez les jours de l’année où vous faites + de 100 km. Il n’y en a pas beaucoup…
      2.comptez le nombre de foyers qui possèdent 2 véhicule… Il y en a beaucoup!
      3. comptez honnêtement ce que vous dépensez chaque année en essence. Vous verrez que le $10000 de plus d’une Leaf s’amortit en 4-5 ans.

      Y a rien comme savoir compter pour combattre les préjugés…

    • Ouf! Vous avez rendu la Leaf avant la date d’obligation de munir les voitures de pneus d’hiver. Quelle coïncidence!

    • @pbusque
      “La Leaf, c’est pour le fonctionnaire … qui est capable d’absorber instantanément le coût d’achat élevé … ce n’est pas une famille qui gagne 70′000 par années”

      Pour le fonctionnaire?

      Et combien gagne une infirmière monoparentale? Un couple de commis au gouvernement? Un préposé à la paye? Un cuisinier d’hôpital?

      Faudrait ajuster vos statistiques!

      Selon l’Institut de la statistique du Québec, le revenu MOYEN des familles- (couples avec enfants) était de 92 054$ en 2008, au Québec.

      http://www.stat.gouv.qc.ca/donstat/societe/famls_mengs_niv_vie/revenus_depense/revenus/revfam08_tab1.htm

    • Mais pensez-y, si, actuellement, l’autonomie des batteries ne permette que de si faible distance entre rechargement, pourquoi payer si cher alors que bus-métro vous conduit, certes en plus de temps, pour une fraction du prix ?
      C’est bien beau cette Leaf et autre Miev, mais elles ont tout de même une grande empreinte écologique dans leur fabrication et, en prime, on doit fortement les subventionner, pour faire ” bonne figure ” !
      Oui, je crois que les moteurs à combustion seront obsolètes, mais de façon graduel, mais cela prendra 20-25 ans, question que l’offre et la demande fasse son oeuvre et non de devoir, coûte que coûte, subventionner des ” happy fews “, voire, pire, des ti-amis gravitant autour de nos « riches » gouvernemamans avec ces rabais pris à même nos taxes et impôts, ne l’oubliez pas !

    • Etude americaine; la leaf et la volt comme 2ieme ou 3ieme voiture, gens ayant des revenus de plus $150,000.00 annuel. La prius 1iere auto avec des revenus de moins de $100,000.00 annuel. Dans 20 ans l’electrique compteras pour 10% du parc automobile… Dans 5ans une auto feras moins de 5 litre au 100km et mieux encore…

    • Avec des attentes grosses comme ca, on a participé au lancement de la nouvelle “Leaf” de Nissan en septembre, 1re voiture de masse à rouler au Canada entièrement à l’électricité.

      Notre verdict? Même si elle est pleine de qualités et de promesses, on ne l’achètera pas. L’argument majeur contre est venu de ma blonde:

      “Si on l’achète pour 35,000$ et des poussières +taxes, ça serait dans l’espoir d’économiser sur les frais de carburant (et aussi pour rouler “vert”!). Or, si elle a une autonomie qui est limitée à 160km (dans le meilleur des cas), on ne s’en servira pas comme voiture principale, mais plutôt comme voiture secondaire, pour faire 8 à 10,000km par an. Donc on ne réalisera pas d’économie assez substantielle pour que ça en vaille le coup (et le coût!). Donc, même si elle est confo, amusante, spacieuse, et que les enfants ont adoré, non merci.”

      On s’en reparle dans 5 ans?

    • Quand on choisit une voiture “conventionnelle” l’autonomie n’est pas une considération importante. Pourquoi le serait-ce il y a des postes d’essence partout. Quand il y aura des postes de recharge partout et que la durée de recharge sera de quelques minutes il en sera pareil pour une Leaf.

      Est-ce qu’on a pas rechargé une Nissan en moins de 8 minutes récemment au Japon? Est-ce qu’Hydro n’a pas une batterie qui peut être rechargée des milliers de fois? Est-ce que l’électricité n’est pas aussi disponible que le pétrole?

      Est-ce qu’au Québec on ne devrait pas être les plus électriques au monde?

      Pour qui la voiture électrique? Soyez sérieux.

    • au prix actuel du fuel pour une personne qui fait moyennement de milleage une leaf est rentable .Imaginez quand l’économie repartira emportant le prix du fuel avec elle.

    • @logiquem et autres:

      Ce n’est pas seulement la question de la longueur des parcours, ou du prix de l’essence. C’est aussi combien on en fait dans une journée! Il est vrai que je fais la plupart du temps des courses de 20 ou 25km aller-retour, sauf que les samedis et dimanches, je dois en faire souvent plusieurs, et souvent cela totalise 150 ou 200km. Comment je fais avec une Leaf? Même en supposant qu’il y a des stations pour la brancher aux endroits où je vais, je ne peux pas attendre des heures entre chaque course pour la recharge. Comment je fais pour aller faire du camping? Ma Leaf de $40,000 ne peut même pas m’y emmener, ni me ramener à la maison (pas de station de recharge en forêt ou dans les parcs de camping). C’est un beau jouet écolo, mais pas encore un véhicule pratique. Il faudra attendre que les autos électriques offrent une autonomie d’au moins 300km pour que ce soit vraiment pratique.

    • La plupart des ménages en banlieue ont 2 voitures. Moi, je crois que comme 2ème voiture, ce serait idéal.Même si on fait seulement 8 à 10000 km/ an, on sauve tout de même 1200 à 1400 dollars d’essence annuellement.

    • @logiquem

      Là, je vous arrête.
      On s’entend que présentement, vu la limitation du rayon d’action, c’est une 2e voiture pour la très très grande majorité des gens qui possède un véhicule. Personnellement, la plupart des gens que je connais qui ont une 2e voiture ont une petite voiture de ~20 000$ ou qui ont acheté une voiture usagée de 3-4 ans qui leur a coûté 10 000$. On parle alors, d’une différence de prix de 10 000 – 20 000$. Le premier véhicule est généralement un véhicule de plus gros gabarit pour traîner toute la marmaille et le stock qui vient avec et ce véhicule est généralement plus cher à l’achat.

      Ajouter au fait que votre deuxième voiture risque de faire seulement 10 000 à 15 000 km (selon mes humbles observations des gens qui m’entourent. Vous arrivez à un montant d’environ 1200$ d’essence pour une 2e petite voiture si je prends 6 L au 100 km à 1.30$ le litre.
      J’aimerais sincèrement que vous m’expliquiez comment vous amortissez 10 000$ – 20 000$ en 4-5 ans ? Surtout que votre 4-5 ans inclus un changement de pile lithium à la fin de la période de 4-5 d’amortissement.

      S’il vous plaît, votre calcul est sommaire et ne fait tombé aucun préjugés si facilement. Pour le moment, la Leaf est un véhicule plein de promesses mais dans une frange très marginale des besoins automobiles. Mais comme toute innovation technologique, elle s’améliorera, sera plus accessible et ne sera pas qu’un outil de gratification pour des classes aisée ou des gens à l’idéologie plus poussée. Comme l’est toute nouvelle technologie automobile (GPS, coussin gonflable) ou autre (Télé 3D, Blu-Ray).

    • Pour Qui la Leaf ? Pour des gens riches qui ont les moyens de payer 40,000$ pour une seconde voiture qui ne peut faire plus de 100 ou 120 km avec une charge et que sur du 110V prend près de 20 hrs pour être rechargé !

      Bref, vraiment, mais vraiment pas pour moi ! Cette Leaf ne correspond ni à mes goûts ni à mes besoins ! Et même si j’ai payé 50,000$ (+txs) pour mon véhicule actuel, je ne paierais jamais 40,000$ pour un petit char qui ne peut faire plus de 100 ou 120 km avec une charge, c’est ridicule !

    • Une question qui n’a pas été posée: elle sera offerte à quel prix en location ou en location-rachat?

    • @misterb
      Votre famille avec 2 enfants (qui gagne 75 936$ en revenu disponible et non 92′000$ en passant), ne s’achètera pas une Leaf.
      Essayez de rentrer 4 personnes avec leurs bagages dans une Leaf et de garder une autonomie sérieuse. J’en doute que Madame va se servir de la Leaf pour apporter les enfants à l’école et les reprendre le soir.

    • @denigreur

      Ok, je reprend…
      1. Comptez rigoureusement le nombre de journées dans l’année où vous faites plus de 100 km. L’avez vous dejà fait? Moi oui. Vous seriez probablement surpris du petit nombre de journées où c’est le cas…
      2.servez vous de votre 2ième voiture (celle au pétrole!) ou d’un véhicule loué ces journées là en attendant que les recharge publiques se soient généralisées ou lors de votre périple annuel aux USA ou sur la Côte Nord.
      3. la batteries de la Leaf est garantie pour 8 ans 160000 kil, pourquoi au juste voulez-vous la changer après 4 ans?
      4.si mes calculs ne vous suffisent pas, consultez des sites comme http://canmetenergy-canmetenergie.nrcan-rncan.gc.ca/fra/transports/vehicules_hybrides_electriques.html .
      Vous y trouverez un fichier Excell pour la comparaison de coût entre véhicules à moteur à combustion et electrique.
      5. Je ne vois pas la pertinence de comparer ici le coût d’achat d’un véhicule usagé à un véhicule neuf, vraiment…
      6.Pour finir, Le truc du jour: si vous habitez un appartement loué, si vous préférez rouler en SUV ou en van, si vous pensez que la voiture électrique n’est qu’un concept de science fiction, alors, n’en achetez pas, tout simplement… Non?

    • @chris_montreal

      ”J’aime pas quand on dit zero emission alors que c’est completement faux. La batterie n’est pas une source d’énergie mais un moyen de l’emmagasiner. Quand on recharge une batterie, la question est : Quelle est la source?”

      Effectivement.

      On oublie beaucoup trop souvent ce fait essentiel. Mais comme l’humain est fort dans le pelletage en avant, on se ferme les yeux au nom d’une bonne conscience gnangnan.

    • @piedoq

      Le problème, c’est que la côte, il faut la remonter chaque fois qu’on la descend peu importe si c’est le travail qui est en bas ou la maison…

      Mais plus sérieusement, c’est vrai qu’en bout de ligne, pour la considérer écolo, il faut considérer la source de l’énergie qui est utilisée dans sa fabrication et sa recharge, et non pas considérer seulement le fait qu’elle ne brûle pas de pétrole lors de la conduite.

      Quant à savoir pour qui elle est, moi je dis que si on peut me garantir que l’électricité servant à la construire est le fruit de l’hydroélectricité et que les batteries sont recyclables et/ou réutilisables sous une autre forme en plus de l’ensemble de la voiture, je me laisserais bien tenter. Reste à savoir si ces conditions sont respectées…

      Je crois qu’elle peut convenir à n’importe quelle personne qui est sensible aux problèmes liés à l’environnement, qui se déplace essentiellement en ville et qui est prêt à faire quelques compromis dans sa vie quotidienne pour la planète…

    • @pbusque

      >Essayez de rentrer 4 personnes avec leurs bagages dans une Leaf et de garder une autonomie sérieuse.

      L’avez-vous essayé la Leaf, ou vous dites ça comme ça à partir d’un feeling?
      Ça prend quoi exactement pour transporter un famille de 4 selon vous?

    • La voiture tout électrique est une étape dans l’histoire automobile. Pour le moment, on est rendu à l’hybride, pas à la voiture électrique. Les fabricants aiment “shower off” leur nouvelle technologie à l’avance. La Leaf est peut-être un exemple de technologie future.

      Ca me rappelle un peu la guerre entre le HD DVD et le Blue Ray. Maintenant qui entre l’hybride et la toute électrique va l’emporter?

      Moi je dis l’hybride car il y a en masse d’essence à vendre encore et qu’avec l’hybride on va continuer d’acheter du pétrole même si il coûte 2$ le litre, tout en coupant une partie des gaz à effet de serre.

      Ca parrait bien et c’est payant.

      Pour la leaf, il s’agit d’une démonstration des bonnes intentions environnementale d’une compagnie auto qui pourrait se résumer à penser ceci:

      “Voyez ce que notre compagnie compagnie inovatrice peut produire. Si l’amérique achetait notre technologie innovatrice on pourrait réaliser kyoto, on pourrait couper tous beaucoup des GES.”

      C’est un argument très lourd et puissant pour changer le monde, une étape incontournable alors que l’humanité complète est menacée par le réchauffement climatique.

    • Pour acheter une LEAF, faut avoir un endroit pour la recharge, idéalement un garage avec une sortie de 240V.

      Faut aussi demeurer à moins de 50 km de distance de sont travail.

      Ensuite, faut avoir un horaire prévisible pour planifier les recharges.

      Finalement, faut avoir accès à une seconde voiture. Pas nécessairement la posséder, mais on peut louer. Louer une voiture lors de quelques fins de semaine, c’est pas le fin du monde (financièrement).

      C’est pas une voiture pour tout le monde, mais nombreux sont ceux pour qui elle conviendrait.

      Si, par exemple, 500 000 personnes font en moyenne 12 000 km par année avec une LEAF au lieu d’une compacte qui fait 6,0 L au 100 km (un écologiste fait de l’éco-conduite, par définition), ça fait 360 millions de litres d’essences non-brûlés et, à 1,4 $ par litre d’essence (dont au moins 60 ¢ sortent du Québec), 216 millions de dollars qui restent ici.

      Ça fait aussi moins de cash dans les poches des pétro-tyrans comme Ahmadinejab ou Chavez, et plus de cash ici pour Hydro-Québec, dont nous sommes propriétaires.

    • @simon_c

      Voilà des propos sensés! À propos, une compacte consomme beaucoup plus que 6 L au 100 km en moyenne…

      En conditions de conduite normale et de climat tempéré, une Corolla (réputée économique) consomme en réalité 8,5 L/100 km en moyenne selon les données de ConsumerGuide.

    • @Logiquem : J’ai maintenant 24 000 km au compteur de ma Focus SEL 2009 manuelle, un compacte dont la réputation de consommation est ordinaire : rien de fantastique, mais pas une cancre non plus. Selon mon chiffrier (je rentre toutes mes factures de voiture dans mon iPhone, puis dans un chiffrier excel), ma moyenne est d’environ 6,7 L / 100 km.

      Avec un Chevy Cruze Eco manuel, une compacte de nouvelle génération, je pourrais facilement couper un bon litre au 100 km. Faut dire que j’ai toujours eu plus de facilité à battre les cotes de consommation avec des voitures américaines qu’avec des japonaises, car ces dernières manquent trop souvent de couple à bas régime, ce qui me force à changer les rapports trop haut en conduite normale pour obtenir une consommation réaliste.

      Personnellement, une LEAF ne correspond pas à mes besoins, mais dès qu’une voiture électrique, ou à tout le moins une électrique à autonomie prolongée comme la Volt, convenant à mes besoins sera disponibles, je serai probablement acheteur. J’ai, à grands frais, fait installer une sortie 240 V durant la reconstruction de mon garage, ce qui m’a obligé à percer la fondation de la maison et faire passer la ligne sous terre (le garage étant séparé de la maison). Je suis prêt, comme dirait un politicien local…

    • @simon_c

      Faire d’un cas personnel une généralisation, n’est pas souhaitable.
      Votre consommation contrôlée ne reflète pas la moyenne du troupeau, et de loin.
      Tout le monde peut, avec beaucoup de soin et de patience, atteindre ou même battre la côte de consommation annoncée. En réalité, dans la vie tumultueuse de tous les jours, l’immense majorité, la dépasse très, très largement.
      Le même raisonnement s’applique à ceux qui croient que 100 à 160 km d’autonomie est une limitation extrême. En fait, jour après jour, les faits en “grande majorité” démontrent le contraire.

      Ceux qui partent toutes les fins de semaine dans le Nunavut avec une famille de 7 sont anecdotique et n’ont comme solution à leur “besoin” qu’une remise en question de leur vie.

      Mais les préjugés ont la vie dure.

    • @Djoni : regardez mon message du 2 décembre 11:44. Je dis que pour plusieurs, c’est une excellente option. Donc je ne fais absolument pas d’un cas personnel une généralisation.

      Par contre, il faut savoir que ceux qui pratiquent, comme moi, l’éco-conduite, sont les seuls qui approcheront les valeurs d’autonomie annoncées par les fabricants. Si on obtient des une consommation de 25 % supérieure aux cotes, bien le même style de conduite pénalisera d’autant, sinon plus, l’autonomie d’une voiture électrique.

      Mon usage de la voiture est particulier, je le sais très bien. Mais j’espère avoir une solution de voiture électrique bientôt.

    • @imon_c
      Je tiens à vous féliciter pour votre écoconduite, que j’essai d’appliquer à la lettre mais je dois ajouter que je suis privilégié de travailler de 15h30 à 23h30 et en sens inverse du gros trafic, en après-midi, ce qui me permet de ne pas ” retarder ” les pressés ! Par contre, lorsque je dois bosser de 7h30 am à 15h30, oh ! Là ! Là ! On est comme aspiré par le flot de voitures sur l’autoroute, sans oublier que l’on arrête pas d’accélérer et de freiner, alors là, je dis adios à mon écoconduite !
      Ayant eu à aller à St-hyacinthe 3x il y a deux semaine, j’ai alors réussi à obtenir ma meilleure moyenne à vie pour mon Impreza, en novembre ( !! ) car, enfin, je ne l’ai pas seulement conduite pour mes aller-retour au travail ( 50 km ). Là, ce fut du 145 km, dont 125 sur l’autoroute.
      Comme vous, j’ai notés tous mes pleins d’essnce et leurs moyenne depuis 2003, toutes des Subaru ayant quasiment le même moteur, et je vois bien que ma consommation moy. est bien meilleure !
      Note perso., j’ai atteint les 14000 Km sur le Marinoni hier pour 2011 ! Pour les « incultes », c’est un … vélo !!!

    • Chez moi la Leaf ferait le travail. On est sur l’ile et on n’a pas à la traverser pour aller travailler.

      @benlevelo, bravo pour votre kilométrage! Depuis quand avez-vous ce vélo?

    • @felixc
      Depuis 2004 ! C’est mon 3è ! 1990, 1996 et 2004 ! C’est ma meilleure saison depuis 2000. J’ai atteint les 20000 km/an en 3 occasions`91-93 et 99 !! Mais plus ces vélos sont légers, plus ils coûtent cher à entretenir et en pièces.
      Disons qu’avec tous ces km, j’ai dû raccoucir, ou jouer, avec mon expérence de vie, tellement ils y a des cons sur nos routes vs la France ! Ciao et Joyeuses Fêtes !!!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    novembre 2009
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité

    publicité