L'auto blogue

L'auto blogue - Auteur
  • L’auto blogue

    Voici un blogue destiné à ceux et celles qui s'intéressent à l'automobile sous tous ses boulons: bleue ou rose, petite ou luxueuse, animée d'un moteur thermique ou électrique. Ses auteurs, des journalistes de L'Auto/Mon volant, parlent des dernières tendances et n'ont pas peur de se salir les mains...
  • Lire la suite »

    Archive du 30 novembre 2011

    Mercredi 30 novembre 2011 | Mise en ligne à 12h38 | Commenter Commentaires (45)

    Pour qui est la Leaf?

    Aucune émission polluante. Mais pour qui aujuste? (Photo Reuters)

    Aucune émission polluante. Mais pour qui au juste? (Photo Reuters)

    PIERRE-MARC DURIVAGE -

    Voilà. Nous avons rendu la Leaf, après une semaine d’essais.

    Bien honnêtement, c’est à contrecœur que j’ai rendu les clés de la voiture électrique. J’en aurais pris davantage.

    “Grand-papa, c’est quoi la fumée qui sort du tuyau en arrière de la voiture?” Au volant de la Leaf, je me suis imaginé dans 25 ans, quand les rares voitures à essence seront des reliques appartenant à quelques irréductibles bornés. Ça illustre bien à quel point on a l’impression de faire un bond dans le temps quand on conduit une voiture électrique.

    Mais on est vite rappelé à la réalité de 2011. Comme l’a si bien démontré mon collègue Sébastien Templier la semaine dernière, l’autonomie réelle de la voiture limite nos ardeurs; j’étais prévenu et j’ai établi mes itinéraires en conséquence.

    Ça m’a néanmoins permis de constater les qualités de la voiture, parce qu’il y en a bel et bien une autour de cette fameuse mécanique 100% électrique. Tenue de route rassurante, suspension bien calibrée quoiqu’un peu souple, mais qui ne cause pas de roulis en conduite sportive. Car il est en effet possible d’enchaîner les courbes à bon rythme avec la Leaf. On aurait aimé une direction un peu moins légère. Pour ce qui est de l’habitacle, la banquette arrière accueille des sièges d’enfants en toute aisance, le coffre arrière a un volume comparable à d’autres voitures compactes à hayon. Un bémol: si l’équipement est à la fine pointe, la finition n’est pas celle d’une voiture de 40 000$ (avant rabais gouvernementaux).

    Alors, cela étant, qui va vouloir d’une voiture qui coûte relativement cher, qui ne permet pas de faire de longues distances et qui nécessite l’accès facile à un branchement électrique?

    La question qui tue: elle est pour qui, la Leaf?

    Lire les commentaires (45)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    décembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « nov   jan »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité

    publicité