L'auto blogue

Archive du 17 novembre 2011

Jeudi 17 novembre 2011 | Mise en ligne à 15h14 | Commenter Commentaires (16)

Lincoln se joint à Movember

Le Lincoln MKT 2013, l'élégance à l'état pur ? (Photo fournie par Ford)

Le Lincoln MKT 2013, l'élégance à l'état pur ? (Photo fournie par Ford)

SÉBASTIEN TEMPLIER -

On se demande parfois ce qui peut passer par la tête de certains stylistes et designers. On se fait ici la réflexion en regardant le Lincoln MKT 2013.

Los Angeles devait être l’occasion pour la marque de luxe de Ford de dévoiler ses nouvelles lignes. La marque l’a présenté ainsi.

«Le MKT aura dorénavant une allure de famille propre à Lincoln.»

C’est noté.

«La calandre et le bouclier avant sont nouveaux.»

C’est raté.

Ce n’est pas une grille, ce sont les fanons d’une baleine franche.

À moins que ce ne soit un clin d’oeil de Lincoln à Movember ?… Non ? Movember, salon automobile, novembre, nouveau, opération de sensibilisation, opération charme… Sait-on jamais. Pourquoi pas. Tous les moyens marketing sont bons.

Belle moustache en tout cas, n’est-ce pas ?

«L’exécution de la calandre et des barres de la calandre du nouveau MKT est beaucoup plus raffinée et plus élégante», explique Max Wolff, directeur de la conception de Lincoln.

On avait remarqué que les fanons de cette baleine étaient moins grossiers que ceux de la version précédente. Tout de même. Parler d’élégance… De raffinement…

C’est en fait le véhicule dans son ensemble qui interpelle. Et nous laisse perplexe.

Y’en a qui aime apparemment. Non ?

Lire les commentaires (16)  |  Commenter cet article






Assembler 15 000 Karma ? Le chèque est dans la malle...

Assembler 15 000 Karma ? Le chèque est dans la malle...

DENIS ARCAND –

Fisker Automotive, qui pourrait avoir comme slogan « Pourquoi remettre à demain ce qu’on peut remettre au mois prochain ? » a encore fait une promesse au sujet de sa production, mais cette fois, elle promet que sa promesse est vraie. Promis !

Après une multitude de retards et de contretemps, le constructeur de très belles voitures hybrides branchables haut de gamme affirme désormais produire 150 autos par semaines, ayant surmonté des difficultés récentes à l’usine. La compagnie affirme que les cadences vont augmenter encore et promet d’assembler 15 000 autos du modèle Karma en 2012. C’est ce qu’a affirmé récemment le président du conseil d’administration de Fisker, l’investisseur Ray Lane, au magazine Automotive News.

Quand les poules auront des dents

Au printemps dernier, Fisker avait promis de livrer 7000 autos en 2011, une déclaration qui avait été accueillie avec incrédulité. C’est un des dirigeants de la compagnie qui avait fait cette déclaration durant le Salon de l’auto de Genève.

Scott Gomez, lui, n'a pas promis la lune après sa mauvaise saison : il a juste admis ses torts et promis de mieux jouer.

Scott Gomez, lui, n'a pas promis la lune après sa mauvaise saison : il a juste admis ses torts et promis de mieux jouer.

Fisker admet maintenant qu’elle aura construit seulement 1500 voitures, en fin de compte, en 2011. Fisker dit qu’elle a eu deux malchances. Des pièces mineures (des faisceaux de câbles) ne s’assemblaient pas bien, et du cuir fourni par un sous-traitant a été endommagé par un dégât d’eau.

Fisker, fondé en 2007, a d’abord promis de livrer la première Karma en 2009. Cela a été remis deux fois. Les premières ont commencé à être livrées cet automne.

Fisker a aussi promis de commencer à produire en 2012 un autre modèle, tout électrique, celui-là, à sa nouvelle usine de Wilmington, au Delaware. Pour l’instant, les Karma sont faites en Finlande chez le sous-traitant d’assemblage Valmet.

On ne sait pas si le président du conseil, Ray Lane, compte la production éventuelle de l’usine américaine dans son objectif de 15 000 voitures produites en 2012.

Très belle et très en retard.

Très belle et très en retard.

« On va faire exactement comme on l’a planifié. »

« Quand on lance un nouveau véhicule, tout ne marche pas comme on l’avait planifié, a dit M. Lane à Automotive News. Mais l’an prochain, on va faire exactement comme on l’a planifié. »

Ray Lane est un type intéressant. Et les Karma sont de belles voitures. On aimerait bien que sa compagnie d’auto ne le déçoive pas et livre quelque chose à temps, pour une fois. M. Lane est un ancien dirigeant du géant informatique Oracle qui s’est fait une fortune personnelle aux commandes du fonds de capital-risque Kleiner Perkins. Une fois de temps en temps, ce geek multimillionnaire se laisse aller à des coups de gueule intéressants et pas très diplomatiques : au dernier congrès annuel de la Société internationale des ingénieurs automobiles, à Detroit, il a pris la parole comme conférencier principal et a accusé la moitié du parterre de convives de perdre leur temps avec des niaiseries comme des recherches sur de nouvelles couleurs de peinture d’auto et sur les sièges chauffants. Il leur a dit que tout le monde à Detroit devrait être “obsédé” par le prix de l’essence la nécessité de trouver de nouveaux modes de propulsion.

Le contribuable U.S. a intérêt à ce que la Karma se vende : il garantit un emprunt de 529 millions.

Un visage à 100 000 $.

Autant il prêchait pour sa paroisse, autant il a intérêt maintenant à ce que Fisker se mette à livrer la marchandise. En 2009, Fisker a reçu une garantie de prêt de 529 millions de dollars de l’Administration Obama, via le ministère de l’Énergie américain, pour la production de voitures peu énergivores. Fisker faisait miroiter une cote officielle de 67 milles au gallon (3,5 L/100 km) pour son hybride essence-électricité Karma. Mais récemment, l’Environmental Protection Agency l’a cotée à seulement 52 milles au gallon (4,5 L/100 km). Les lignes ouvertes de la radio de droite ont déjà commencé à réclamer l’argent au nom du contribuable.

52 milles au gallon, c'est huit de moins que l'humble Chevrolet Volt à 40 000 $.

52 milles au gallon, c'est huit de moins que l'humble Chevrolet Volt à 40 000 $.

Si Fisker pète encore une échéance, les critiques ne viendront pas juste de la radio.

En fait, Fisker aurait avantage à faire comme le joueur du Canadien Scott Gomez après sa triste saison 2010-2011 : garder l’argent, ne pas promettre la lune, juste reconnaître qu’il a déçu et promettre de jouer mieux cette année. Et le faire.

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  •  

    publicité

  • Calendrier

    novembre 2011
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité

    publicité