L'auto blogue

L'auto blogue - Auteur
  • L’auto blogue

    Voici un blogue destiné à ceux et celles qui s'intéressent à l'automobile sous tous ses boulons: bleue ou rose, petite ou luxueuse, animée d'un moteur thermique ou électrique. Ses auteurs, des journalistes de L'Auto/Mon volant, parlent des dernières tendances et n'ont pas peur de se salir les mains...
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 15 octobre 2011 | Mise en ligne à 15h36 | Commenter Commentaires (12)

    La Tata Nano, un flop?

    77005 (1)CHARLES RENÉ

    Vous vous en souvenez sûrement. Le géant indien de l’automobile Tata avait dévoilé en 2008 la voiture la moins chère de la planète, la Nano. Avec un prix d’entrée de 2200 $, on prévoyait une véritable révolution de nature socioéconomique. Pratiquement toutes les couches sociales d’Inde auraient dorénavant accès au luxe de posséder une automobile, de goûter à cette aspiration étroitement liée au mode de vie occidental. Deux ans après sa commercialisation, on est à l’heure des bilans. Les choses ne se sont pas passées exactement comme prévu.

    Dire que les ventes de la Nano déçoivent est un euphémisme. Elles sont carrément catastrophiques lorsqu’on les compare aux projections du manufacturier. Tata espérait en vendre entre 20 000 et 25 000 par mois, mais à peine 129 000 Nano ont pris preneur en deux ans et demi. Le manufacturier a les moyens techniques pour produire 250 000 Nano par an.

    L’aspect rustique de l’auto n’aide certainement pas les choses. Elle s’appuie sur un tout petit moteur bicylindre de 624 cc produisant 35 chevaux et n’a pour ainsi dire aucun équipement de série. La bagnole n’a même pas d’hayon arrière pour accéder au coffre. On serait donc tenté de montrer du doigt cette carence en équipement, mais ce serait maladroit, car l’argument de vente prépondérant est le prix.

    Selon la revue Foreign Policy, ce faux départ serait plutôt imputable, dans un premier temps, à un mauvais plan de mise en marché à l’origine. L’entreprise n’a pas réussi à cultiver image méliorative du produit. La notoriété de la Nano est fondamentalement attribuable à son prix extrêmement bas, or le client cible achète l’auto aussi pour nourrir l’impression qu’il grimpe dans l’échelle sociale. Les médias ont également abondamment fait mention, et avec raison, de plusieurs cas de Nano qui prenaient feu (dont les causes sont plutôt mystérieuses), soulevant des doutes sur la qualité générale de la voiture. Bref, l’étiquette de “voiture jetable” pourrait facilement y être associée dans l’esprit du consommateur.

    C’est dans cette dynamique que Tata voudra amadouer des marchés plus nantis durant les prochains moins avec une version plus sophistiquée de la Nano. La firme devra certainement travailler très fort pour rénover son image si elle veut connaître un certain succès.

    Et vous, seriez-vous prêt à sacrifier plusieurs commodités pour moins alléger votre portefeuille?

    SOURCE: FOREIGN POLICY


    • Il y a des voitures plus intéressantes que la Nano et qui sont fabriquées en Chine. Si on faisait des ententes et on ouvrait les marchés, il y aurait un grand nombre de modèles Chinois qui pourraient être offert à des prix proches de la Nano. Qui plus est, il existe de nombreux modèles de petites voitures chinoises qui offrent beaucoup plus qu’une Nano. Alors monsieur Tata, s’est un peu gouré, il a même démontré pour nous les Québécois qu’il était passablement “tata” de n’avoir pas su mieux concevoir son produit et mieux l’offrir à ses futurs clients.
      Gilles Pelletier, Québec

    • Pas simplement une question de prix…une question de fiabillite!….mois une voiture est nanti en equipement moins elle est sujette a etre defectueuse!…je n’ai jamais eu de probleme a baisser une vitre a la main!….les construteurs nous proposent des milliers d’options sauf l’option d’avoir une voiture sans equipement!

    • Imaginez les acheteurs récents de Jaguars (tous modèles confondus) qui doivent maintenant avouer avoir une automobile de…Eh. oui!: Une auto de Tata!!!

    • @guya

      Pourtant, les Jaguars n’ont jamais été aussi fiable qu’aujourd’hui et la qualité de leur production n’a jamais été aussi bonne

    • @guyblouin
      En effet, ça doit pas être drôle pour les propriétaires des récentes Jaguar. D’autres part, les Jaguar, depuis qu’elles ont été secourues par la firme Tata sont absolument magnifiques, modernes avec un look à faire rêver. Sont-elles plus fiables? C’est une autre histoire. Quoi qu’il en soit, dans un avenir rapproché, nous aurons à surveiller l’arrivée de plusieurs produits Indiens qui viendront et c’est tant mieux, faire une concurrence aux autres et ainsi, le consommateur y gagnera au change.
      Gilles Pelletier, Québec

    • J’imagine rouler sur les champs de mines du Québec dans cet «oeuf»! Pas pour moi! Mon F-150 2011 4×4 (roues de 20 po.), c’est le véhicule idéal! Rouler sur les champs de mines du Québec… ça prend un véhicule militaire… mais néanmoins très confortable.

    • @petrolhead

      Les tout-terrains Toyota écrasent ton camion de tolle.

    • Ne s’appelle pas Citroën qui veut !
      La « Deuche », même dans sa version la plus puissante (602cm3, 18 CV), l’était moins que la Tata Nano.
      Et pourtant, quelle carrière fantastique a-t-elle fait !

      Seulement voilà, la Deuche était une voiture robuste, originale et pratique.
      De nos jours, elle pourrait encore en séduire plus d’un.
      Ce n’est pas le cas de la Nano, qui est tout sauf fiable et commode.

      Alors, voyez-vous, le prix n’est pas tout.
      La Nano, c’est une erreur à roulettes.

    • Il est évident que si cette caisse était vendue au Québec, le nom du manufacturier lui-même n’aiderait certainement pas : Tata.

    • Pour ceux qui sont déjà allés en Inde: la Tata Nano a l’air encore moins solide qu’un “motor rickshaw”. Ces petits taxis équipés de moteurs 2 ou 4 temps sont conduits par des téméraires, qui connaissent les villes chaotiques (Mumbai et Delhi sont des enfers routiers) comme le fond de leur poche. Pas étonnant que la classe moyenne indienne en milieu urbain préfère payer quelques roupies par jour pour utiliser un taxi ou un motor rickshaw, plutôt que se payer une boîte de tôle, la conduire dans le chaos routier (au risque de se faire emboutir par n’importe quelle camionnette en acier), la garer entre deux conteneurs et une zone de travaux, et angoisser toute la journée sur le sort de sa petite Nano toute fragile!

      Cette voiture aurait eu du succès dans un autre pays et à une autre époque.

    • Pour 2012, une évolution de la Tata Nano, la Tata Nono.

    • Tse l’Indien moyen veux monter dans l’echelle social… fak il s’achete une Lada!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    juillet 2012
    L Ma Me J V S D
    « juin   août »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité

    publicité