L'auto blogue

L'auto blogue - Auteur
  • L’auto blogue

    Voici un blogue destiné à ceux et celles qui s'intéressent à l'automobile sous tous ses boulons: bleue ou rose, petite ou luxueuse, animée d'un moteur thermique ou électrique. Ses auteurs, des journalistes de L'Auto/Mon volant, parlent des dernières tendances et n'ont pas peur de se salir les mains...
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 30 septembre 2011 | Mise en ligne à 19h41 | Commenter Commentaires (17)

    Hyundai travaillerait sur une boîte de vitesses à 10 rapports

    30692_1_1

    Hyundai Genesis 5.0 R-Spec 2012

    CHARLES RENÉ

    La mode est indéniablement à l’augmentation du nombre de rapports pour les boîtes automatiques et Hyundai le sait trop bien. Le constructeur sud-coréen a introduit, pour l’année-modèle 2012, une toute nouvelle transmission à 8 rapports pour ses grandes berlines, les Genesis et Equus. L’attirail a été conçu par le manufacturier lui-même. Il semblerait cependant que cela ne soit pas assez. On veut plus, deux rapports de plus.

    Park Seong Hyon, président de Hyundai,  a confié à Bloomberg qu’une transmission à 10 vitesses serait en développement, un effort inédit et fait à l’intérieur du groupe Hyundai. Comme pour celle s’exprimant sur 8 rapports, cette boîte devrait être greffée au départ aux motorisations des Genesis et Equus. Son arrivée est programmée pour 2014.

    Les bénéfices d’une migration vers des boîtes de vitesses avec une plage d’utilisation aussi importante sont incontestables. Leurs étagements favorisent des accélérations vives tout en ne pénalisant pas l’économie de carburant à vitesse croisière grâce aux derniers rapports plus longs.

    Inutile de spécifier que cette démarche vise une diminution de la consommation de la gamme du fabricant afin d’être conforme aux nouvelles normes de sobriété aux États-Unis. La teneur du plan du gouvernement américain se fait toutefois toujours attendre…

    SOURCE: BLOOMBERG


    • Rendu à 10 rapports, ça ne leur tente pas rendu là de penser à une CVT ?

    • j’imagine ca, chauffer ma hyundai comme je chauffe ma van è 10 vitesse…

    • Ca use une clutch ca lol.

    • À un moment donné, les bénéfices commencent à diminuer. Passer de 3 à 4 rapports ajoutait quand même 33 % plus de rapports. Passer de 8 à 10, juste 25 % et la boîte devient plus lourde, perd plus de temps à changer toutes les vitesses, est plus difficile à loger dans la structure, coûte plus cher à produire et est moins robuste.

      Rendu là, ne vaudrait-il pas mieux investir dans des systèmes électriques en série ?

    • Il n’y a aucun avantage pour les consommateurs. Le seul avantage est pour les pétrolistes, qui ramassent le magot pendant que l’industrie niaise avec des technologies dépassées alors qu’elle devrait investir dans les voitures électriques.

    • Bientot, avec les voitures electriques, on n’aura plus de transmission. Les fourniseurs mecanique de ces constructeurs commencent a y mettre le paquet pour survivre en commencant avec des transmissions a 10 vitesses.

    • Transmission a 10 vitesses! Ils veulent concurencer les velos?
      10 vitesses c’est 9 de trop!

    • C’est d’un ridicule consommé !

      Si ‘est pour conduire à Montréal et autour des ponts et tunnels, 1 vitesse suffit. Pas besoin de 10…t’a jamais le temps de te rendre à 10 avant l’arrivée au bureau !!

      Investir dans les piles rechargeables et dans l’Hybrid plus performant et moins coûteux, ça se serait gagnant !

    • La vie d’une generation de transmission peut durer quelques années, a mon avis (5 à 10 ans). Oui les voitures électriques n’en on pas, mais cette dernière restera marginale pour encore au minimum 5 à 7 ans . et il y aura toujours des voitures économique à essence tant que la technologie ne permettra pas de faire des batterie et drives au même prix qu’un moteur à piston avec transmission.

      Donc, encore un bon move de Hyundai, mais ce sera surement leur dernière transmission.

    • @denigreur : on ne passe pas à une CVT car ces transmissions n’ont pas une gamme de rapports aussi étendue que pour une boîte classique. Aussi ces transmissions sont souvent moins capable d’accepter de fortes charges, charges qui arrivent avec le moteur TAU V8 de la GENESIS.

      Par contre un système hybride Bi-Mode comme celui d’Allusion, Daimler-Benz, BMW, Chrysler et GM pourrait être envisageable car les moteurs électriques sont dans la boîte, ce qui permet d’avoir deux modes pour chaque rapport : un rapport fixe et un mode variable imputable au moteurs électriques.

    • On est quand même rendu très loin du temps où j’ai commencé à conduire et toutes les voitures à transmission automatique n’avait que 3 vitesses !

      Mes 2 premières voitures à transmission manuel avaient 4 vitesses, j’étais tellement content quand j’ai eu ma 3e voiture manuel avec une 5 vitesses ! hahaha

      Actuellement mon BMW X3 a une transmission 8 vitesses (automatique avec un mode “sport” et un monde “séquentiel”), j’adore !

    • Depuis qu’on parle de voiture électriques que je lis tous les articles que je trouve dans les journaux, et à chaque fois, j’arrive pas à comprendre comment ceux qui écrivent des articles sur le sujet, passent à côté de la track à propos de “brancher, recharger” peu importe le type de batterie.

      Premièrement, une recharge requiert une ligne de 220 volts (oublions la 117 vac/1/60), donc 220 vac/2/60, à 3,000 watts. Retenez le 3,000 watts ici.

      SI, un seul petit million de New-Yorkais branchent en même temps leur voiture en arrivant de travailler le soir, pour environ 4 heures, voici ce qui arriverait … en même temps :

      Le réseau de transport électrique alimentant New-York fondrait, environ 3,000 condensateurs partiraient en fusion, alors que la barrage électrique ne suffirait pas à fournir l’énergie requise, même si le réseau tenait le coup.

      Transportez le scénario au centre ville de Montréal, où, pour installer des bornes électriques, à chaque parcomètre, il faudrait défoncer tous les trottoirs et les refaire à nouveau (ça prendrait minimum 17 ans), en plus d’installer ce qu’il faut pour soutenir la demande .énergétique requise.

      Finalement, demandez à monsieur tout-le-monde qui prend le métro, l’autobus et le train, s’il serait d’accord pour payer la facture pour : bâtir un seul et unique barrage électrique pour Montréal seulement, payer les infrastructures électriques pour un réseau qu’il n’a pas besoin, lui.

      Pour votre information, une recharge de batterie est l’équivalent d’un chauffe-eau qui tire 3,000 watts avec une tension de 220 volts.

      SI seulement la moitié de la population de la Californie switchait à l’électrique, ça prendrait 2 barrages Hoover, ou 3 usines thermonucléaires.

      Juste pour bâtir l’une ou l’autre de toutes ses options, calculez tout le diésel, et toute l’énergie requise pendant la construction, et vous viendrez à 3 fois ce qu’il en coûte vs ce que vous sauveriez !

      Maintenant que cela vous est présenté, demandez à Hydro Québec, ou à une firme d’ingénierie, ce qu’il en coûtera exactement. Après ça, on parlera de voitures électriques.

      La voiture électrique N’EST PAS la solution au problème énergétique.

      Pierre
      Repentigny

    • En fait, faut voir ça comme une 5 vitesses avec une une et demie, 2 et demie, etc.

      Rule of thumb, on baisse de 1,000 rpm par rapport. Là, on baisse de 500 rpm et ça change tout le temps… Déjà que 6 vitesses ça me fatigue à l’usage…

    • pierre-dans-le-450 vous dites « La voiture électrique N’EST PAS la solution au problème énergétique ».

      Je dirais plutôt que la voiture électrique rechargée sur le secteur n’est pas la bonne solution. Dommage qu’on ne mette pas plus d’énergie – pas de jeu de mots volontaire – sur la pile à hydrogène, et la façon de produire l’hydrogène/de le stocker.

    • @simon_c
      La DSG 7 vitesses de VW est plus légère que la DSG 6 vitesses. 150 livres contre 210. Mais elle supporte 180 livre de torque comparé à 260 pour la 6 vitesses.

      Et le double embrayage fait que ca change de vitesse très vite.

      @goldwinger
      A 20 Km/h, je suis déja en 3eme avec ma Jetta TDI DSG 6 vitesses.

    • @ pierre-dans-le-450

      Euh, désolé mais H-Q a déjà fait cette évaluation et ils ont affirmé que le réseau serait capable d’encaisser cette hausse sans problème. En fait, cela augmenterais peu la consommation actuelle sur le réseau. Même que les batteries peuvent servir à fournir un peu d’énergie en cas de très haute demande.

      L’électrique et l’hybride branchable viennent tout juste d’arriver. On en a pour dix ans avant que ça commence à prendre un peu de place.

    • @ tonyverdechi

      J’ai pas de problème avec la capacité de fournir l’énergie nécessaire pour compenser à la nouvelle demande énergétique, au Québec. J’aurais dû mettre plus d’emphase sur nos voisins du sud par exemple.

      La Californie (l’état le plus peuplé des États-Unis, avec plus de 37,2 millions d’habitants en 2010) serait le pire des cas, car présentement, en hautes périodes de production, on délestait les cartiers résidentiels pour fournir à la demande des cartiers industriels. L’état est presqu’en faillite (pas une cenne pour développer), le réseau de distribution électrique qui est d’un autre âge, les compagnies privées d’électricité ne répondent plus à la demande et sont endettées, ou au bord de la faillite, donc ne peuvent trouver du financement pour construire des usines thermo-énergétiques (au charbon….) pour les prochains 20 ans.

      Penser que d’ajouter 12 heures de recharge, à 15 ampères (l’équivalent d’un chauffe-eau à une tension de 220vac) = 3,000 watts, pour rien que 5 millions d’automobiles = “1,5e+10 mega-watts”, ou ce que produira La Romaine.

      Ça c’est UN problème, l’autre s’applique à tous les mangeurs de patates du Québec : QUI paiera pour installer les infrastructures électriques (et les bornes) qui devront être installées tout le long des principales artères achalandées de Montréal (rues St-Laurent, St-Hubert, Ste-Catherine, le cartier centre-ville) …. pèter les trottoirs à nouveau (le fardeau de $125M en taxes municipales), pour installer des bornes à côté des parcomètres, le service d’entretien requis, tout ça, sans oublier ce que les commerçants viennent de subir au cours des derniers 6 ans de “refaisage de trottoirs”, … en résumé, qui paiera pour cette facture quand par exemple, la moitié de la population propriétaire de Montréal, utilise le métro, autobus et les trains de banlieues, donc pas concernés pour acheter un char électrique.

      Qui veut payer pour ça ? …. moi je roule au gas à $1.37/L, et personne a payé pour la station au coin de la rue.

      Ça, on ne l’a pas expliqué.

      Pierre

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    octobre 2014
    L Ma Me J V S D
    « mai    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité

    publicité