L'auto blogue

L'auto blogue - Auteur
  • L’auto blogue

    Voici un blogue destiné à ceux et celles qui s'intéressent à l'automobile sous tous ses boulons: bleue ou rose, petite ou luxueuse, animée d'un moteur thermique ou électrique. Ses auteurs, des journalistes de L'Auto/Mon volant, parlent des dernières tendances et n'ont pas peur de se salir les mains...
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 10 août 2011 | Mise en ligne à 15h24 | Commenter Commentaires (25)

    Ford F-150: les V6 supplantent les V8 dans les ventes

    2011_F150_SKV_5185

    CHARLES RENÉ

    Signe que peut-être un changement de mentalités s’exerce chez les acheteurs de camionnettes, Ford vend en ce moment aux États-Unis plus de F-150 équipés de moteurs six-cylindres que de V8. Cette tendance jamais vue depuis 1985 chez le constructeur est forte en éloquence, surtout si l’on considère que l’acheteur cible du créneau voit généralement dans sa soupe de gros V8 costauds et rugissants. Ford, le précurseur?

    Il faut dire que l’offre de Ford aide à entretenir l’engouement. Les deux nouveaux V6 très modernes qui ont complété le calepin d’options cette année peuvent certainement assurer une concurrence soutenue aux V8 des opposants, dont certains datent du paléolithique. Il y a également la question de la consommation d’essence qui se révèle  légèrement moins élevée avec ces moulins.

    Le fameux V6 Ecoboost que Ford propulse à l’avant-plan s’offre comme la solution de rechange la plus intéressante à un V8. Ce six-cylindres de 3,5 litres s’appuie sur deux turbocompresseurs pour produire 365 chevaux et 420 livres-pied de couple, des chiffres qui traduisent une bonne souplesse.

    Par ailleurs, le duo, complété par un V6 de 3,7 litres atmosphérique (302 chevaux), détient 80 % des parts de marché des V6 du segment dans le pays de l’oncle Sam.

    Et vous, amateurs de camionnettes, seriez-vous prêt à délaisser le V8?

    SOURCES: AUTOBLOG; FORD


    • Force est d’admettre que ce blogue n’est pas tres populaire.
      Je risque 2 raisons: 1- on n’est pas aux Etats
      2- les gars de chars ne lisent pas La Presse et ne
      visitent pas les blogues, trop intellectuel pour eux?

    • Il était grand temps que les constructeurs se réveillent et offrent une alternative plus économique que les V8. Par contre, bien que les V6 soient appréciés, je suis persuadé qu’il y aurait un marché pour les “pick up” de petite et moyenne dimension proposant un petit moteur diésel (ex un V6 turbo d’environ 200 HP) pour les personnes qui n’ont pas besoin d’autant de puissance, et de la consommation qui vient avec. Pour l’instant, les seuls moteurs diésel disponibles sont d’énormes moulins V8 double turbo de +300HP placés dans les plus grosses camionnettes à un prix ridicule (souvent + 50 000$). C’est pratique un pick up, et je suis persuadé que la première compagnie qui réussirait à placer dans une plateforme un petit moteur diésel présentant un prix et une consommation abordable vendrait beaucoup d’exemplaires.

    • Plusieurs évaluations montrent que lorsqu’il travaille, le V6 EcoBoost consomme autant qu’un V8, sinon plus. Son avantage, c’est que lorsqu’on est délicat avec l’accélérateur, il est délicat avec le portefeuille.

      Pour un achat sur du long terme et travailler avec le camion, j’irais vers le V8, dont la mécanique plus simple pourrait bien valoir des économies d’entretien à moyen et long terme. Par contre, pour un usage occasionnel ou pour une location, j’irais vers le V6.

      Pour la question du V6 turbo diesel : présentement, V6 ou V8, les systèmes de dépollution coûtent pas mal la même chose et c’est eux qui ajoutent vraiment au prix de fabrication, alors aussi bien flatter l’égo des propriétaires. Ford avait travaillé sur un “petit” V8 turbo diesel de 4,4 L et GM avait dans les cartons une version réduite du son duramax, un 4,5 L au lieu du 6,6 L. Tous abandonnés : les études de marché montre que, quitte à payer des dizaines de milliers de dollars de plus pour du diesel, aussi bien y aller pour le plus gros.

    • J’étais très septique quand j’ai fait l’essaie du V6 Echoboost de Ford …….mais tellement , tellement surpris par sa puissance mais aussi par sa souplesse ….. le V8 va bien mais un peu brutal ….. Donc oui , j’ai délaissé le V8 pour me procurer mon premier V6 …. on verra bien , de toute facon , sa se vend toujours une bébelle a moteur .

      PS: Jutamat : Bin oui , on est tous des colons nous les gars de chars …..on lis pas , on utilise pas la technologie …. Ah misère !! mais tu as raison sur un point , on est pas intello , on est méchano !

    • Le gros six cylindres diésel en ligne de Chrysler dans le Ram attire quand même une bonne part de marché. C’est sans doute dû à la réputation d’endurance et de longévité véhiculée par son frabricant Cumming qui fabrique aussi des moteurs pour les gros camions (tracteurs).
      Si un tel fabricant offrait un moteur plus petit genre trois litres diésel pour un pick-up de la taille du défunt Dakota, il pourrait peut-être frapper dans le mille. Mais est-ce qu’ils oseront et les économies pour les utilisateurs feraient vraiment une différence?
      L’achat d’un pick-up ne relève pas des mêmes critères que pour ceux de l’achat d’une automobile dite de promenade.

    • @jutamat

      Ce blogue n’est pas populaire puisqu’à force de publier un article (souvent de qualité moyenne) à chaque 5-6 jours, les blogueurs se tannent et ne consultent plus la section “Mon volant” (quel nom de m**de, en passant).

      Il s’en passe des choses dans le monde automobile. Il y a assez de contenu intéressant pour alimenter plusieurs blogues. Mais non! C’est répétition après répétition après répétition de sujets faciles et inintéressants.

    • @ Jutamat
      Toute personne lisant ce blogue ne désire pas nécessairement émettre son opinion. J’aime lire la chronique mon volant, j’y suis même abonné. Quant-à donner mon avis sur le camion de Ford, je n’ai malheureusement pas encore essayé la nouvelle motorisation, mais étant vendu Ford, je doute que mon avis soit impartiale.

      @Frank
      Tout dépendant des besoin, je crois que pour un usage intensif, le V8 s’imposera. Il y a plusieurs raisons à cela, mais notez ici qu’il ne s’agit que de mon opinion et non de faits, car je n’ai pas testé le V6.

      Raison 1 : De par sa conception, le V8 est plus solide que le V6, la raison est simple, plus de pistons, donc on répartit mieux l’explosion dans les cylindres. La force exercée sur les pièces est moindre que sur un V6.

      Raison 2 : Ford a éprouvé de gros problèmes avec ses systèmes turbopropulsés diesel dans les années 2000, ce qui avait poussé une partie des industries à se tourner vers les modèles à essence 5.4l, sinon à regarder vers un autre constructeur, tout simplement. Turbos remplacés à répétition, refroidisseur des gaz d’échappement défoncés, on aurait cru que le diable s’était emparé de la gamme diesel de Ford. Le coût des réparations, une fois la garantie échue, était, est-il nécessaire de le mentionner, astronomique. Combien coûte le remplacement d’un turbo sur leurs V6? Une turbine qui tourne à l’aide d’un roulement, il faut le remplacement un jour ce roulement-là, c’est normal. Faut-il remplacer l’unité complète? Quand le roulement d’un turbo éprouve un problème, est-ce que des résidus de métaux de retrouvent dans la chambre de combustion?

      Raison 3 : Ce nouveau V6 turbo dans les F-150 n’a pas encore fait ses preuves, j’attendrais de parler à quelqu’un qui fait le même usage que moi avec son camion. Après quelques mois, on pourra savoir ce que vaut réellement cette nouvelle motorisation.

      Appel à tous : Malgré mes recherches, j’ai de la difficulté à trouver de l’information à propos des récents développement des moteurs à hydrogène. Où en est-on? Plusieurs constructeurs avaient ce moteur sur leurs tables à dessin, mais depuis, plus rien, ou sinon quelques miettes. Les autobus de Vancouver semblent bien se porter, non?

      Frédéric Mercier

    • Volkswagen propose déjà des diesel qu’il suffirait d’adapter au niveau de la puissance et du couple, par exemple avec le Tiguan… D’autre part, Chrysler détenait un bon filon avec Jeep (Liberty et GC CRD) mais le reserrement des réglements en matière d’émissions aura eu raison de ceux-ci, et ces derniers continuent de se faire voir partout ailleurs sauf en Amérique du Nord…

      Mon Liberty CRD “légèrement modifié” développe 210hp à 4000 rpm, pour un couple de 370lb/pi à 1800 rpm. Ma consommation moyenne sur 1 an se situe à 8,5 l/100km avec 70/30 comme répartition. Une fois les problèmes de fiabilité réglés (coins ronds négociés par Chrysler), on se retrouve avec un véhicule multi-fonctions, 4×4, capable de tracter 5000lbs… Que demander de plus? Qu’on nous en ramène une panoplie, le marché mondial en est plein. Mais puisque nous sommes les dindons de la farce….

    • @ justanopinion
      Entierement d’accord avec vous, je m’interesse aux recherches et
      developpements automobiles fournissant des nouvelles technologies
      suseptibles d’apporter un renouveau dans la conception des vehicules de demain.

      Donc lorsqu’il est sujet de gros maudits pick-up, je decroche

    • @jutamat : les gros maudits pick-up sont de moins en moins utilisés comme véhicules personnels : le marché se restreint de plus en plus vers ceux qui en ont besoin, comme les artisans et les agriculteurs. J’ai beau être écologiste, mais bons dieux que j’étais content d’avoir des copains oeuvrant dans la construction et possédant des pickups lorsqu’est venu le temps de rénover ma maison.

      J’aurais difficilement vu 40 planches de cloisons sèches format 4 X 8 (du gyproc !) sur le toit de ma voiture.

      Et mon copain éleveur de porc biologique a bien besoin de son gros 3500 Turbodiesel …

      Les camions modernes sont, malgré les apparences, des bijoux de technologie, peut-être même plus que les compactes et sous-compactes vendues ici.

      @ricklap : toujours intéressant de lire les messages d’un propriétaire.

      @mercier20 : je ne sais pas quels sont les récents développement mais si je me souviens bien, les autobus à hydrogène de Vancouver devaient être ravitaillés par de l’hydrogène produite au Québec et transporté à l’autre bout du continent.

    • À moins que je ne me trompe, le f-150 avec le v6 ecoboost n’est offert qu’avec le petit réservoir de 98l. Avec le v8 5l ou 6.2l, on peut avoir le réservoir de 136l.

      Considérant que le v6 ecoboost consomme autant (sinon plus) que les v8 en mode remorquage, 98l ce n’est pas assez pour avoir une autonomie raisonnable. Ford aurait intérêt à offrir le réservoir de 136l.

      Pour moi, étant donné les longues distances que je parcours en mode remorquage, je ne peux être intéressé par le v6 ecoboost.

      Certains que le nouveau power stroke reste la meilleure option pour remorquer. Mais maudit qu’il coûte cher.

      Les petits gars qui roulent en hybrid ou en 4cyl n’aiment certainement pas les gros pick up. Reste que ce type de véhicule demeure très très en demande en raison de leur véritable utilité.

    • @Mercier_20, je doute de la valeure scientifique de vos propos… tous les moteurs ne sont pas construits égaux. Rêgle général, les composantes internes d’un moteur turbocompressé sont concue pour etre beaucoup plus robuste qu’un moteur atmosphérique.

      Pour le F150, il faut choisir le supercab à 31k$ pour avoir accès au V6 ecoboost qui demande alors 2k$ de plus. Je crois que rendu là, le V6 vaut la peine et va se rentabiliser MAIS….

      Pour avoir eu une voiture ford de l’année 2000 et vendu en 2009 sur laquelle j’ai: Remplacer 2 coils spring cassé, percer un silencieux car il se bouchait de glace en hivers, remplacer des bras de suspensions, changer un module d’allumage, remplacer la hose a prestone, remplacer la pompe a power steering, remplacer la pompe a gas/niveau sans compter un moteur qui claquait terrible. Je doute fort que la réorganisation de Ford, en 10 ans, ait changé la culture de fiabilité.
      Je me questionne quant a leur capacité d’avoir une bonne conception quand on parle ici d’un moteur assez complexe.

    • @gujutras : les indicateurs actuels de fiabilité placent Ford au même niveau que Toyota et Honda. De plus les camions américains ont toujours étés solides et durables.

      Pour l’expérience vécue avec une marque, moi c’est ma Toyota, première voiture neuve achetée, qu’il m’a coûté une fortune (autant que le prix d’achat !) en réparation sur 7 ans. Si on ajoute le coût des entretiens, j’ai dû dépenser près de 32 000 $ sur une voiture achetée 17 000 $, en 7 ans. C’est énorme et pourtant l’APA continue à baver béatement devant le sigle Toyota. Pourtant, cette voiture, je l’ai bichonnée et jamais battue, au contraire. J’ai toujours fait tout les entretiens préventifs et ai toujours utilisé un chauffe-moteur dès que la température descendait sous le -5 °C. Toujours de l’huile synthétique. Alors fiabilité pour fiabilité…

    • @jutamat

      Ce blogue sert juste à vendre des gros chars à des gens qui n’en ont pas besoin et qui pensent que ça les rend plus important que les autres. Ce journal n’arrête pas de promouvoir l’auto et le pétrole et de descendre les transports en commun et le vélo. Aujourd’hui, on fait tout un plat parce qu’on couperait 300 arbres sur la rue Pie-IX pour une voie réservée pour les autobus alors qu’en fait, la plupart de l’espace est utilisé par les autos. En même temps, si quelqu’un a le malheur de récupérer un bout de rue pour améliorer la qualité de vie des gens, c’est un drame. Hier, on arrête un projet de train pcq il y a dépassement de coût alors que quand c’est pour construire une route, on fait rien. Par contrre, ça tombe bien parce que ces deux projets pourrait empêcher d’augementer le traffic sur le nouveau pont et diminuer les profits d’une entreprise privée. Enfin, pas vraiment parce s’il n’y a pas assez de traffic, c’est le gouvernement qui va payer une pénalité.

    • @sinsin

      Vous avez parfaitement raison lorsque vient le temps de dire que le transport en commun n’a pas le même traitement de faveur que l’autos. Mais la réponse est bien simple

      Le gouvernement paie (subvention) pour aider le transport en commun qui n’est pas rentable seul

      Le gouvernement reçoit des taxes sur l’essences à la tonnes lorsqu’on prend notre autos.

      Et comme le gouvernement court après l’argent, dans quel direction pensez vous qu’il va ? le ToC? non…

    • J’ai passer une semaine de vacance dans charlevoix avec un v6.
      Mon v6 avais de la misère a monter ceraine côte et je tirais rien.
      Imagine celui qui tire une grosse roulotte ces pas un v8 mais v10 que ca prendrais.

    • @frank
      Bien d’accord avec toi pour les pickups compacts. Peut-être que GM va réussir l’exploit si la nouvelle génération de Colorado est effectivement lancé sous la même forme que le protoype présenté récemment. On parle ici d’un pickup compact avec un 2.8L turbodiesel. Malheuresement, aucune confirmation quant à savoir si, ni quand, on le retrouvera sur le marché. Semble-t-il qu’il serait commercialisé uniquement “hors Amérique du Nord”. Ce qui serait bien dommage…

    • @davidbourque

      Mon commentaire était surtout à propos du contenu des journaux. Les usagers du transport en commun payent aussi pour le service. Vous assumez que les taxes sur l’essence et autres revenus reliés à l’utilisation de l’automobile couvrent tous les frais. Apparemment, ce n’est pas le cas. Naturellement, on ne peut pas compter sur la presse pour nous informer la-dessus. La seule chose que je sais, c’est que ça me coûte beaucoup moins cher et que c’est bien mieux pour ma santé de me déplacer en vélo et en transport en commun qu’en F150, même V6. Si vous trouvez que le gouvernement est logique de promouvoir l’auto parce que ça rapporterait de l’argent, pourquoi les gens ne choisissent pas des moyens de transports plus économiques.
      Enfin, il faudrait que vous compreniez que toutes les décisions du gouvernement sont faites pour servir leur intérêt d’abord. Les gouvernements mettent de l’argent dans les routes pour gagner des votes et pour récompenser ceux qui les financent.

    • Je suis toujours surpris d’entendre les gens autour de moi de vouloir des camions puissants comme le f.150 mais ils souhaitent l’économie d’une fiat 500. Comme mon père disait, la qualité c’est rarement à rabais. Aujourdhui plus qu ‘avant…..

    • @sinsin, En dehors de votre ile, il y a tout un monde vous savez, pour qui le transport en commun est inexistant, et pour qui le vélo, comme moyen de transport, n’est pas tellement adapté! Les pick-up, ne s’adresse pas au citadins, mais à ceux qui en ont de besoins, c’est le seul véhicule qu’on peut réellement nommer “utilitaire”!
      C’est sur qu’il y a du monde qui ont ça pour flascher, mais avec le prix de l’essence actuel, il y en a de moins en moins!
      Toutefois, sur vos 2 dernières phrase, je suis bien d’accord!

      @richard guimond, Bien d’accord avec vous!

    • @mercier_20

      Le V-8 diesel à problèmes de Ford était produit par un sous-traitant, International. Les nombreux problèmes de ce moteur ont fait manchette et ont résulté en un bris de l’accord commercial entre les deux firmes. Le nouveau moteur a été produit à l’interne par Ford et il semble très avancé du point de vue technologique. Reste à voir pour la fiabilité!

      @ les autres:

      Ne pas oublier le projet de 4 cylindres turbo-diesel de Cummins pour les gros pick-ups “légers”. Ce moteur, prévu pour Chrysler mais abandonné par Fiat, poursuit son développement dans des “mulets” Nissan Titan. Dossier à suivre.

      Le petit pick-up se meurt en Amérique du Nord. Le seul vrai petit qui reste, le Ranger, va disparaître bientôt et les autres grossissent (Tacoma, Dakota, Frontier) ou disparaissent (ne pas retenir son souffle pour le Colorado “2.0″).

    • @sinsin

      Le transport en commun est abordable parce qu’il est subventionné. (et c’est très bien comme ça, c’est ainsi que ça doit être)

      Cependant, l’argent provenant des taxes sur l’essences est une mine d’or pour le gouvernement qui n’est pas trop enclin a couper dans ces revenus. S’il peux en avoir plus, tant mieux. Les hausses successives du prix de l’essences ont permis au gouvernement de toucher encore plus de revenus tout en faisant passer les pétrolière pour les méchants.

      Ensuite, l’autos, c’est un tas de dépenses, l’achat, l’entretien, etc. Tout ça taxé. Ensuite ceux qui ont des autos ont la possibilité d’acheter plus de trucs dans les grande surfaces et autres magasin, encore taxé.

      Les usagers du transport en commun eux n’ont pas d’autos et sont plus libre dans leur dépense. Ils se trouve souvent des appartement plus petits et consommes moins que les gens en banlieue. Ils sont donc moins intéressant(taxable $$$).

      Quand vous dites, il faudrait que vous compreniez que toutes les décisions du gouvernement sont faites pour servir leur intérêt, je me dit que vous n’avez pas bien du comprendre mon message qui expliquait d’un autre manière exactement cela.

    • Sinsin, davidbourque,

      Les impacts de la pollution atmosphérique, principalement celle des combustibles fossiles, et la santé pulmonaire fut mon sujet de maîtrise. Pour couper court, disons simplement que si on additionne tous les couts de santé, les taxes payées par nous, automobilistes, semblent bien moins importantes. On estime à environ 1000 décès prématurés la pollution des voitures dans le corridor Gatineau-Québec. Et c’est sans compter les hospitalisations, les pertes de productivités et les appels au 811.

      D’autres ont tenté de calculé les couts de la minéralisation, nécessaire au mode de vie axée sur la voiture, des sols et les conséquences : refoulements d’égouts et ilots de chaleur. D’autre se sont penchés sur le bruit. Enfin, d’autres chercheurs se demandent à quel point l’automobile contribue à notre immense déficit commercial.

      À court terme, la voiture semble être une vache à lait et le transport en commun une dépense, quoique les automobilistes sont souvent des bénéficiaires du TEC, via les routes moins encombrées, mais si on calcule tout, absolument tout, incluant les frais pour l’étalement urbain, alors pour le Québec, qui ne produit ni pétrole ni voitures, le meilleur choix économique pourrait bien être le transport en commun au maximum, là où c’est possible.

    • Fabriquer des “VEAUX” comme dans les années 1970 comme si rien n’avait changé, est d’une insoucianse impardonnable,et on continu de flatter l’égo des gros beefs que nous croyons être en tant que nord-américains !
      Manches retroussées,les gros bras ont vraiment besoin de ces dévoreurs d’énergie pour vous en boucher un coin…
      J’en reviens pas !
      Surtout quand je vois mon voisin grimpant péniblement la côte de ma rue à chaque fin de semaine,avec son motorisé de $500.000 et son auto attaché en arriére…
      de la provocation presque,mais aussi une insoucianse totale de l’écologie.
      Ca prend vraiment une “vision” plus futuriste et responsable pour animer ce blog.
      Désolé.

    • @gujutras

      Vous ne pouvez pas comparer un Ford construit en 2000 avec un 2011. Le renouvellement de beaucoup de véhicules s’est fait entre 2004-2006 et c’est à partir de ceux-ci que vous aurez une meilleure idée.

      @simon_c

      Moi j’adore ma vieille Altima ‘99, qui fonctionne à merveille depuis 2 ans et que j’ai acheté pour une bouchée de pain (1900$). Nissan a gagné un client pour plusieurs années!

      @bleuetenforce

      Vous débitez le discours écolo sans réflechir, alors que les technologies ont tellement évoluées depuis les années 70 et continue d’évoluer! Blâmer le machisme au passage, ça donne au final un commentaire assez vide.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    décembre 2014
    L Ma Me J V S D
    « nov    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité

    publicité