L'auto blogue

Archive, juin 2011

Jeudi 16 juin 2011 | Mise en ligne à 20h29 | Commenter Commentaires (18)

La nouvelle BMW M5 sans camouflage

P90078288

CHARLES RENÉ

Le constructeur allemand BMW a présenté les premiers clichés de sa toute nouvelle M5 2012, la plus athlétique des Série 5. La livrée fait un retour remarqué après un an d’absence et laissera tomber le V10 de l’ancienne génération pour un retour au V8. Bien évidemment, pour déployer une puissance concurrentielle, la suralimentation s’invite au bal au risque de choquer les puristes.

C’est donc un V8 de 4,4 litres de cylindrée qui prend place à l’avant de cette berline hors du commun. Gavé par deux turbocompresseurs, le moteur atteint les 560 chevaux et surtout 502 livres-pied de couple (de 1500 à 5750 tours/minute) pour permettre une plus grande souplesse par rapport au V10. Ce fougueux moteur sera guidé par une boîte robotisée à sept rapports, un duo qui permet gagner les 100 km/h après le départ arrêté en 4,4 secondes.

Regorgeant de béquilles électroniques pour discipliner son comportement, la M5 pourra être reconnue grâce bien évidemment à son prestigieux badge M, mais aussi par certains éléments qui décoreront sa caisse essentiellement au niveau des pare-chocs avant et arrière redessinés.  Des pneus de 19 pouces à profil bas et extrêmement larges (295 mm à l’arrière) complètent cette signature visuelle tout en permettant de transmettre efficacement le couple au sol.

Bref une nouvelle venue qui a tous les atouts pour se mesurer aux prodigieuses créations des maisons concurrentes et même possiblement décrocher la couronne.

SOURCE: BMW

Lire les commentaires (18)  |  Commenter cet article






Jeudi 9 juin 2011 | Mise en ligne à 20h55 | Commenter Commentaires (10)

Une nouvelle Mini joint les rangs

P90077647

CHARLES RENÉ

Le constructeur Mini, division du groupe BMW, a officiellement annoncé l’ajout d’un tout nouveau modèle à la famille. La Mini coupé reprend quasi intégralement le dessin du concept éponyme qui a été présenté au Salon de Francfort en 2009. Elle s’annonce comme la Mini la plus sportive de la gamme.

La Coupé est essentiellement basée sur la Cooper hatchback. En plus de partager le même châssis, les deux autos sont pratiquement de même dimension, hormis pour la hauteur (la Coupé est légèrement plus basse). La nouvelle née perd toutefois le hayon et les places arrière (symboliques). En outre, la masse devrait logiquement être revue à la basse en comparaison.

Malgré cela, rien de nouveau sous le capot. Le même trio de moteurs de la Cooper à hayon, tous des quatre-cylindres de 1,6 litre dont deux très compétents turbocompressés, sera partagé entre les livrées (de base, Cooper S et John Cooper Works).

Le gros de travail semble avoir été fait au niveau de la plateforme qui a été renforcée à différents points en mettant l’accent sur l’arrière. Le but est d’assurer une meilleure résistance à la torsion et donc de meilleures aptitudes dynamiques.

L’aérodynamisme a également été retouché en comparaison au modèle original. Un aileron se déployant à 80 km/h permet d’ajouter une charge aérodynamique sur le train arrière et ainsi en optimiser l’adhérence.

Bref, un petit kart très agile qui mangera des routes en lacets pour déjeuner…

SOURCE: MINI

Lire les commentaires (10)  |  Commenter cet article






Mercredi 8 juin 2011 | Mise en ligne à 9h25 | Commenter Commentaires (11)

Chrysler travaille sur un moteur essence-diesel

2011 Chrysler Town & Country

CHARLES RENÉ

Le constructeur américain Chrysler bosse à l’heure actuelle sur la conception d’un moteur plutôt révolutionnaire qui se nourrit d’un mélange de carburant conventionnel et diesel. Ce mariage a priori improbable est présentement tenté de concert avec le Département américain de l’Énergie. On cherche bien évidemment par l’aventure à diminuer la consommation de carburant de la gamme de véhicules du manufacturier.

La plateforme d’essai est un quatre-cylindres de 2,4 litres de cylindrée auquel on a greffé deux turbocompresseurs pour assurer une plage de puissance plus remplie ainsi qu’une pression constante afin de soutenir le haut taux de compression. L’injection se fait par l’entremise de trois injecteurs par cylindre, deux logés directement dans la chambre de combustion pour fournir uniquement de l’essence et l’autre à l’extérieur qui est chargé d’alimenter la mixture en gazole.

Le diesel joue en fait ici un rôle d’antidétonant. Lorsque mélangé dans la chambre de combustion avec l’essence (les deux carburants sont stockés dans deux réservoirs différents), il permet d’éviter une détonation hâtive causée par un rapport volumétrique élevé.

Les résultats préliminaires sont tout de même prometteurs. Le moteur, d’une puissance comparable à un V6 (la comparaison se fait avec l’ancien V6 4 litres de la Dodge Caravan et Chrysler Town & Country), consomme 25% moins de carburant.

D’autres dispositifs sont également à l’étude pour augmenter l’efficacité énergétique de la motorisation, dont un système de coupure d’alimentation en carburant à l’arrêt utilisé depuis longtemps dans les modèles hybrides.

Le concept pose cependant pour l’instant un problème de praticité. Imaginez devoir remplir les deux réservoirs de carburants différents à chaque visite à la station-service…

SOURCE: THE DETROIT BUREAU

Lire les commentaires (11)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    septembre 2010
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité

    publicité