L'auto blogue

Archive du 10 février 2011

Charger SRT8

Dodge Charger SRT8 2012

CHARLES RENÉ

Les manufacturiers Dodge et Hyundai ont profité de la tenue du Salon de Chicago pour dévoiler des nouvelles motorisations qui seront boulonnées sous les capots avant des versions les plus sportives de leurs grandes berlines Charger et Genesis (sans être des concurrentes directes). En plus d’un gain notable en puissance, les deux modèles d’année-modèle 2012 gagnent en sophistication.

Du côté de la Charger, ce qui était un secret de polichinelle s’est, de manière inévitable, réalisé.  Cette mouture redessinée de fond en comble bénéficiera, en livrée SRT-8, d’un tout nouveau V8, le même qui équipe la Challenger SRT8 392 (présente au kiosque Chrysler du Salon de Montréal). D’une cylindrée de 6,4 litres (300 cc de plus que l’ancien), il s’annonce comme étant plus frugal grâce entre autres à un système de désactivation des cylindres à vitesse de croisière (un petit baume).

On gagne également quelques chevaux dans le processus pour passer de 425 à 465 chevaux et un couple tout aussi gargantuesque de 465 livres-pied. Il est par ailleurs couplé à une transmission automatique à cinq rapports pouvant être guidée par des palettes au volant, une première pour la division de performance de Chrysler (SRT). Finalement, cette Charger revigorée est pourvue d’un système de réglage de l’amortissement selon deux modes afin de s’adapter au tempérament du conducteur.

Chez Hyundai on a présenté une version timidement redessinée de la Genesis avec des forces fraîches sous le capot d’une nouvelle version plus sportive (R-Spec), à savoir un V8 de 5 litres (celui-là même qu’on trouvera dans l’Equus). Il s’agit du moteur le plus puissant jamais créé par le fabricant sud-coréen: 429 chevaux et 376 livres-pied. En plus de ce surcroît de puissance, la R-Spec reçoit une monte pneumatique de plus fortes dimensions ainsi qu’une direction et suspension recalibrées.

En outre, le V6 (3,8 litres) que l’on retrouve dans la version de base de la Genesis empoche quelques chevaux par l’entremise de l’utilisation de l’injection directe. Sa puissance passe de 290 à 333 chevaux (de quoi chatouiller le V8 de 4,6 litres de milieu de gamme). L’ensemble des Genesis à quatre portières recevront également l’apport d’une toute nouvelle boîte automatique à huit rapports développée dans les ateliers de Hyundai.

SOURCES: HYUNDAI; CHRYSLER

Lire les commentaires (12)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  •  

    publicité

  • Calendrier

    mars 2011
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité

    publicité