L'auto blogue

Archive, juillet 2010

Jeudi 22 juillet 2010 | Mise en ligne à 13h29 | Commenter Commentaires (95)

Femmes au volant: tenaces, les préjugés!

Paris Hilton (Photo Jalopnik.com)

Paris Hilton (Photo Jalopnik.com)

PIERRE-MARC DURIVAGE

Décidemment, les préjugés sur la conduite automobile des femmes ont la vie dure.

Pas moins du tiers des hommes ont peur des habitudes de conduite de leurs partenaires féminines. C’est du moins ce que soutient le site OnePoll.com, qui a tiré ses conclusions d’un questionnaire auquel ont répondu quelque 3000 hommes.

Le sondage, qui ne peut prétendre être scientifique, indique même qu’un homme sur cinq est anxieux au point de serrer le coussin du siège quand il se retrouve dans une voiture conduite par une femme.

Sans surprise, l’immense majorité des hommes estiment être de meilleurs conducteurs que les femmes.

Les hommes sondés par OnePoll.com ont répondu à une série de questions normalisées sur le fait d’être passager dans une voiture conduite par une femme. On a même tiré un Top-10 des plaintes des hommes à propos de la conduite féminine:

1-     Manque de concentration
2-     Freinage tardif
3-     Mal doser l’accélérateur
4-     Rouler sur les bandes de ralentissement sonore
5-     Rouler trop près des autres voitures
6-     Freiner trop fort
7-     Chercher de la musique sur la radio
8-     Oublier d’utiliser les clignotants
9-     Rouler trop vite
10-  Rester inutilement dans la voie du milieu

Bien sûr, ce genre de comportements n’est pas exclusif aux conductrices et peut très certainement s’appliquer à bien des hommes.

Mais on peut néanmoins conclure que les hommes entretiennent un sentiment de supériorité par rapport aux femmes quand ils sont derrière le volant…

Ont-ils raison? Le débat est lancé!

Source : Jalopnik.com

Lire les commentaires (95)  |  Commenter cet article






Lundi 12 juillet 2010 | Mise en ligne à 10h51 | Commenter Commentaires (18)

Red Bull: bonjour l’ambiance!

Mark Webber.

Mark Webber (Photo AP).

PIERRE-MARC DURIVAGE

L’accrochage entre Sebastian Vettel et Mark Webber en Turquie a semé la discorde et, malgré les beaux efforts de relations publiques de Red Bull, la graine a germé et elle s’apprête à bourgeonner de plus belle…

Le commentaire assassin de Webber quelques secondes après sa victoire n’était pas innocent et pourrait avoir de fâcheuses conséquences. “Pas mal pour un pilote numéro 2″, a dit l’Australien, une phrase entendue par des millions de téléspectateurs.

Webber n’avait manifestement pas digéré la décision de son écurie de lui retirer au profit de Vettel un aileron avant tout nouvellement développé par Adrian Newey  pour les qualifs et la course. Christian Horner, le directeur de Red Bull, a indiqué qu’on avait choisi d’installer l’aileron sur la monoplace du jeune Allemand simplement parce que ce dernier était devant au championnat, ajoutant que si la situation devait se reproduire, il appliquerait la même logique, qui profiterait aujourd’hui à Webber, passé devant Vettel au classement.

Horner a beau dire que Webber est le roi des “one-liners” et qu’il a lancé sa phrase sans trop y penser, il reste qu’on aimerait bien voir l’ambiance, ce matin dans les bureaux de Red Bull. Ils ont intérêt à laver leur linge sale en famille s’il veulent espérer rattraper McLaren, un exemple à suivre cette année en termes de ressources humaines…

Cela, est-il déjà trop tard? Les jours de Webber chez Red Bull sont-ils comptés?

Fernando Alonso a dû court-circuiter la chicane pour doubler Robert Kubica. Une manoeuvre qui lui a finalement coûté très cher...

Fernando Alonso a dû court-circuiter la chicane pour doubler Robert Kubica. Une manoeuvre qui lui a finalement coûté très cher... (Photo AFP)

Malheureux Fernando

Fernando Alonso se réveille lui aussi avec un léger goût amer en bouche mais, contrairement à Webber, pas de victoire ni podium pour le consoler. L’Espagnol a terminé avec une lamentable 15e place, mais il aurait légitimement pu espérer terminer troisième.

Malheureusement pour lui, la désolante lenteur des commissaires lui a coûté sa course. Alonso a d’abord dépassé Robert Kubica en court-circuitant une chicane au 17e tour. Mais au lieu d’indiquer aussitôt à Alonso de laisser sa place à Kubica, les commissaires ont mis neuf interminables tours avant de rendre leur décision. Entretemps, Alonso avait doublé Alguersuari  et Kubica avait abandonné à la suite d’un bris mécanique. Le dépassement illégal d’Alonso n’avait donc plus de conséquences.

Dans une logique toute bureaucratique, les commissaires ont néanmoins choisi de pénaliser Alonso en le forçant à passer dans les puits. Le hic, c’est que la voiture de sécurité est entrée en piste au même moment, si bien qu’Alonso a purgé sa peine alors que le peloton s’était drôlement resserré. Au lieu de perdre une ou deux places, il en a perdues 15. Finie la course d’Alonso. Bravo messieurs les commissaires.

Imaginez maintenant les effets pervers de cette décision. En sachant ce qui leur pend au bout du nez, les pilotes vont-ils oser tenter des dépassements un peu “limites” comme celui d’Alonso? À vous de juger…

Lire les commentaires (18)  |  Commenter cet article






DB2009AU01033

CHARLES RENÉ

Selon ce qu’a appris Auto Express, Volkswagen va finalement produire la BlueSport, un cabriolet biplace  qui a été dévoilé au Salon de New York en 2009 en tant que prototype. Si l’auto traverse l’Atlantique, elle deviendra la deuxième Volkswagen que l’on pourra conduire les cheveux aux vents.

Son dessin restera très proche du véhicule concept exposé l’an dernier (ce qui est loin d’être une mauvaise chose). En outre, elle misera sur une architecture très intéressante : tout comme la Boxster (qui ne sera pas une rivale directe) la BlueSport sera propulsée par un moteur positionné au centre du châssis, une combinaison qui  permet d’atteindre une répartition des masses très équilibrée.

L’acheteur aura le choix entre trois moteurs de quatre-cylindres : un de 2 litres de cylindrée et turbodiesel (178 chevaux), un autre de 1,4 litre turbocompressé et suralimenté par compresseur volumétrique (180 chevaux) et finalement le 2 litre turbo de la Golf GTI (200 chevaux).

Par ailleurs, son poids devrait se situer en deçà des 1200 kg, histoire de concurrencer un autre petit kart, la Mazda MX-5.

On se croise les doigts pour que notre marché ne soit pas écarté comme c’est trop souvent le cas!

SOURCE: AUTO EXPRESS

Lire les commentaires (15)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    juin 2011
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité

    publicité