L'auto blogue

Archive, mars 2010

Volvo C30 2010

Volvo C30 2010

CHARLES RENÉ

 Voyant l’arrivée prochaine de quelques modèles allemands qui occuperont la nouvelle tranche de marché qu’est celle des multi-segments compacts (BMW X1, Audi Q3), l’administration de Volvo, marque qui est sur le point d’être achetée par le chinois Geely, a décidé de suivre la parade. Cet ajout sera vraisemblablement baptisé XC30.

Basé sur le châssis légèrement allongé du coupé C30, le véhicule se situera hiérarchiquement positionné en-dessous du nouveau XC60, il aura donc cinq portières. Pour ce qui est du produit fini, les informations sont trop fragmentaires pour pointer une motorisation en particulier. L’arrivée éventuelle de Geely comme propriétaire risque également de modifier la donne. Cependant, on laisse échapper qu’une version électrique pourrait certainement être mise en production. 

L’année ciblée est 2012.

SOURCE: AUTOGUIDE

Lire les commentaires (9)  |  Commenter cet article






 

713846_1291850_400_299_09C208_204

Mercedes S400 Hybrid

 

CHARLES RENÉ

D’après le site Web Autoblog, Mercedes songerait sérieusement à doter l’ensemble de sa gamme S de motorisations hybrides, évacuant tout moteur à combustion s’exerçant en solo sous ses capots. Seules les déclinaisons préparées par AMG (la sous-division sportive du constructeur) seront épargnées par le changement de cap.

À l’heure actuelle, à peine un groupe d’options lié à la grande berline est servi avec le tandem essence-électrique. La S400 Hybrid, une nouveauté pour l’année-modèle 2010, reçoit l’aide d’un V6 de 3,5 litres couplé à un moteur électrique pour assurer sa mobilité. La puissance en extrant frôle les 299 chevaux, en comptant l’effort de 17 chevaux fourni par le moteur intermédiaire. Ce dernier ne peut, par ailleurs, propulser l’engin au poids pléthorique seul.

La firme germanique se pencherait sur la voie de l’hybride en raison d’une stagnation des ventes de son porte-drapeau à quatre portières. Conscient de la croissance effrénée de l’engouement entourant l’hybride, et ce, dans un nombre non négligeable de pans de marché, Mercedes croît qu’une transition aussi radicale pourrait être bénéfique. Ces informations concernent les États-Unis, mais comme le marché canadien est grandement tributaire de ses voisins du sud (souvent trop d’ailleurs), il ne serait pas étonnant de voir l’offre modifiée ici aussi.

Les programme est néanmoins loin d’être mis en branle. Le conseil d’administration du groupe n’a pas encore donné son aval pour marquer son départ. De nouvelles informations risquent de fuser incessamment, car les premières Classe S de nouvelle génération sortiront de l’usine d’assemblage dès 2012.

SOURCE: AUTOBLOG

Lire les commentaires (30)  |  Commenter cet article






Jeudi 25 mars 2010 | Mise en ligne à 14h00 | Commenter Commentaires (5)

Une voiture qui roule au… café!

article-1255867-0894A2E1000005DC-140_634x357

CHARLES RENÉ

Une équipe de l’émission Bang Goes the Theory diffusée sur la BBC a tenté l’impossible, faire rouler une auto en employant que des grains de café et du charbon de bois. Le but : partir de Londres pour atteindre Manchester, un tracé de 338 kilomètres.

L’auto, une simple Volkswagen Scirocco 1988 choisit pour sa vague ressemblance avec la Delorean DMC-12 popularisée dans Back to the Future, n’a été payée que 400 livres sterling (607 dollars). Affectueusement baptisée «Carpuccino», elle fonctionne selon un principe très simple. Les grains de café sont déversés dans un cylindre où ils sont chauffés à de très hautes températures (par du charbon de bois) ce qui crée de l’hydrogène et du monoxyde de carbone. Le gaz ainsi obtenu passe dans un radiateur (pour le refroidir) et dans un filtre (afin d’évacuer toute particule) avant d’être envoyé au moteur situé à l’avant, moteur pouvant mouvoir l’auto jusqu’à 96 km/h.

Loin d’être un modèle d’efficience, l’engin consomme l’équivalent de 56 expressos par mile (1,6 kilomètre) ! Les coûts d’utilisation sont de 25 à 50 fois supérieurs à celui d’un moteur à combustion conventionnel, coût directement tributaire à la qualité du grain employé (chose qui n’a aucune incidence, car les autos n’ont pas encore la faculté de percevoir les saveurs…).

Pour la petite histoire, le groupe a finalement pu gagner Manchester, non sans peine, après avoir utilisé une quantité de café correspondant à 11 760 expressos.

Délicieusement inutile, mais tellement inventif, on ne peut pas que lever notre chapeau à l’audace qui a propulsé l’exercice. On est loin des groupes d’options Expresso proposés par Plymouth à la fin des années 90…

SOURCES: DAILY MAIL; DAILY TELEGRAPH

Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    octobre 2009
    L Ma Me J V S D
        nov »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité

    publicité