L'auto blogue

L'auto blogue - Auteur
  • L’auto blogue

    Voici un blogue destiné à ceux et celles qui s'intéressent à l'automobile sous tous ses boulons: bleue ou rose, petite ou luxueuse, animée d'un moteur thermique ou électrique. Ses auteurs, des journalistes de L'Auto/Mon volant, parlent des dernières tendances et n'ont pas peur de se salir les mains...
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 26 janvier 2010 | Mise en ligne à 14h23 | Commenter Commentaires (15)

    La Ford Mustang: bientôt une voiture mondiale ?

    10mustang_05.jpg

    CHARLES RENÉ

    Pour les États-Unis, 1964 c’est le Vietnam, l’incident du golfe de Tonkin. L’année 1964, c’est aussi la naissance d’une contestation plus vigoureuse de la population étudiante américaine en lien avec la ségrégation raciale. Bref, l’effervescence était palpable et la mobilisation, extraordinaire. Dans une moindre mesure, 1964 c’est également la naissance d’un nouveau type de voiture avec l’arrivée sur la marché d’une icône, la Ford Mustang. Avec la Mustang, un nouveau pan automobile venait d’éclore, celui des pony cars, ces voitures offrant un ratio performance/prix très avantageux et aux dimensions plus réservées que les muscle cars de l’époque. Depuis, la Mustang a évolué, s’est adapté pour être la seule à traverser les décennies sans être affectée par un arrêt de production. Elle est d’ailleurs sur le point d’amorcer un virage obligé, un virage qui pourrait impliquer une distribution mondiale.

    D’après le magazine Motor Trend, Ford réfléchit actuellement à la manière de mouler la Mustang afin qu’elle réussisse à toujours attirer l’acheteur du 21e siècle. Trois solutions prépondérantes sont à l’étude pour son 50ième anniversaire qui aura lieu en 2014 : la première, un rafraîchissement tout en gardant le V8 de 5 litres qui propulsera la mouture 2011,  la seconde, une évolution utilisant le V6 biturbo Ecoboost que l’on retrouve dans le Taurus SHO afin d’amadouer les consommateurs européens et, finalement, l’élaboration d’une Mustang technologiquement beaucoup plus aboutie qui pourrait rivaliser avec les Nissan GT-R de ce monde (la Mustang perdrait ainsi sa vocation de départ). Inutile de dire que la deuxième option est celle qui serait la plus viable.

    Peu importe l’avenue prise, la prochaine cuvée recevra, toujours selon le mensuel, une suspension arrière à roues indépendantes, une modification qui fera plaisir à plusieurs. Disons que son essieu arrière rigide ne l’avantage guère en virage, mais permet de réduire le poids de la facture. En outre, elle sera certes plus légère, plus menue et nécessitera moins d’escales à la station-service. Pour dissiper les craintes, elle sera toujours mue par ses roues arrière. 

    SOURCE: MOTOR TREND


    • Ce serait décevant d’utiliser l’Ecoboost, un V8 c’est ça un muscle car. C’est un peu comme dans les années 90 lorsque Ford voulait remplacer la Mustang par la Probe (à roues avant motrices). Qu’ils soient donc fiers d’avoir gardé cette légende pendant près de 50 ans sans interruptions et qu’ils ne la dénaturent pas.

    • Et pourquoi pas? Oui une belle Mustang rouge qui se répand comme le ketchup Heinz sur une saucisse à hot dog. La Mustang, à son âge, mérite que la prenne pour une adulte, capable de voyager partout sur la planète comme une grande fille. Qu’elle conserve son essieu rigide arrière, ce n’est pas un handicape, c’est de la fidélité, de la simplicité, et du moins de surprise quand vient le temps des réparations. Un essieu rigide arrière n’a jamais empêché une voiture d’être confortable comme sur un nuage. Avec de bons ingénieurs on peut faire ce qu’il faut. . . pour les nuages. . .
      Bien entendu si Ford soigne la qualité sur la chaîne de montage et fait le nécessaire pour la rendre moins gourmande, elle pourrait avoir un avenir planétaire. . . pour encore perpétuer ce rêve américain qui est parfois bien difficile à cerner. . .
      Gilles Pelletier, Québec

    • Suis pas vraiment amateur de voitures américaines mais sil y a une voiture qui me donne des frissons c est bien une 5 litres ! Et pourtant elle a des défauts majeurs style finition intérieure et consommation mais malgré cela s il y avait une américaine qui me faisait rever ca serait bien elle.
      Plutot que de chercher a offrir des gadgets inutiles et des modeles déja vus pourquoi ne peut on pas raffiner les acquis et les mettre technologiquement a jour ?
      Je suis pas certain qu elle ait besoin de changer de gueule car cela fait partie de son charme maisl a Mustang c est une réussite qui a frranchi les décennies et nul doute qu elle pourrait aussi franchir toutes les frontieres avec succes.

    • La Mustang doit garder son côté coupé sport accessible. L’essieu rigide a beaucoup évolué de nos jours et ça reste la solution la plus résistante pour appliquer une puissance brute aux roues.

      Pourquoi vouloir rivaliser avec la GT-R ? Je ne crois pas que ce soit le désir de Ford mais plutôt un rêve de journaliste. Ce sont deux voitures dans une fourchette de prix tellement différente. Une Mustang de production à 80K$… ça ne se vendrait pas. Les mordus peuvent toujours aller chez Saleen ou Roush pour en avoir une “Ready to Race” à ce prix-là.

    • La Mustang se doit d’avoir un V8….Je n’échangerais pas ma Mustang GT 2007 pour rien d’autre…Les modifications qu’on peut lui faire sont illimitées pour la rende plus attrayante et plus puissante…

    • Mais n’a-t-elle pas été plus petite lors des premières crises du pétrole dans les ‘70-’80?
      Le modèle de base avait alors un 4 cylindres et les ventes n’étaient pas faramineuses à l’époque. Même chez Ford on ne semble pas s’en souvenir.

    • Je pense que cela dépendra de la capacité de Ford à déployer une plateforme à propulsion flexible pour tous ses marchés.

      Si la prochaine Mustang est étroitement associée à la prochaine Ford Falcon Australienne, il y a de fortes chances que l’Ecoboost soit une option intéressante et qu’on puisse même commander une version avec une suspension arrière indépendante. Une plateforme flexible et des chaînes de montages flexibles devraient permettre cela.

      En gros, ça va dépende de l’intégration des ingénieurs Australiens de Ford au reste des équipes mondiales.

    • @ retraite401

      La Mustang II (1974-1978) fut basée sur l’architecture de la Ford Pinto et possédait un 4 cylindres…Malgré le fait qu’elle a été profitable côté ventes, c’est la pire de l’histoire de la Mustang (selon moi)…

    • Une chose est sure, elle ne doit pas essayer de concurrencer les Skylines Japonaises avec leurs bidules électroniques, elle en perdrais son ame de muscle-car. L’avenir est plutôt du coté look Australian V8 Supercar. On garde le son du V8 et on ajoute de la tenue de route.

    • Pour moi, une Mustang GT doit avoir un V8. Par contre, pourquoi pas une version plus poussée technologiquement? Un V6 Ecoboost me semble très approprìé.

      En ‘85, ‘86, (et peut-être une couple d’année avant aussi) il y en avait bien une version à quatre cylindre 2.3 litres turbo (210 ch.) très sophistiquées à l’époque. Et elle faisait rêver autant que la GT, sinon plus. Pourquoi ne pas faire revivre la SVO? Mais ne pas faire mourir la GT… évidemment.

      Et tant qu’à y être, je remplacerais le V6 atmosphérique par un 4 cyl. Ecoboost.

    • Bon, si Ford nous offre enfin leurs modèles européens à la sauce amerloque ( Fiesta, Focus, Transit et future C-Max, Kuga etc. ) ), pourquoi n’offrerait-il pas au reste de la planète un Ford purement américain ? Se serait donnant-donnant et surtout pas de compromis !

    • @MasterMike

      La Mustang II a battu à l’époque les ventes de toutes ses devancières, malgré les toits en vinyle, les intérieurs Ghia, les “caps de broches” et le 4 de Pinto avec l’automatique.

      Reste que la 2+2 avait de la gueule pour l’époque, et les fans de la NHRA pouvaient lui glisser un 460 sous le capot, en faisant une vedette sur les pistes d’accélération.

      Disons que dans l’ensemble, la ‘79 était mieux réussie !

    • @ Blueprint

      Pas vraiment je trouve…Les plus belles Mustang sont celles de la première génération (1964 ½ – 1973) et la cinquième génération (2005-?) dont ma 2007 fait partie…

    • Je possède une V6 2006 et j’aimerais bien changer pour la nouvelle 2011 avec le V6 de 305ch. Il ya une évolution certaine, ma V6 a 210ch, la GT avec le V8 de 2005 à 2009 avais 305ch la 2010 avais 315ch. Le nouveau V8 a maintenant 415ch et le V6 EchoBoost produit 365ch anvirons. Le problème est que pour l’instant l’ecoboost est construit pour les traction avant et Ford ne voudrais surement pas un V6 a 365ch et un V8 a 415ch sur le matché, pas assez de différance. On verra pour le future.

    • je possede une GT de 96 , la premiere avec le 4.6 avec 215 HP et 280 lbs de torque c’est pas une bombe, sa tien la route comme un panier , mais y a rien pour me l’enlever , il y a aucune aide a la conduite les changements de vitesses son rugeux je me croirait dans une 64 et demie . C’est juste une fox ameliore ,c’est tellement arquaique comme suspention tu juerait que sa pousse sur un cote et de l’autre en acceleration . Mais c’est pas grave , c’est une must hang !!! tiens la solide sa tire .

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    février 2011
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28  
  • Archives

  • publicité

    publicité