L'auto blogue

L'auto blogue - Auteur
  • L’auto blogue

    Voici un blogue destiné à ceux et celles qui s'intéressent à l'automobile sous tous ses boulons: bleue ou rose, petite ou luxueuse, animée d'un moteur thermique ou électrique. Ses auteurs, des journalistes de L'Auto/Mon volant, parlent des dernières tendances et n'ont pas peur de se salir les mains...
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 26 novembre 2009 | Mise en ligne à 10h02 | Commenter Commentaires (9)

    Prière de ne pas envoyer de fleurs

    saab_logo.jpg

    Éric LeFrançois

    Quand on est petit, mieux vaut ne pas attaquer les gros de front. Saab a donc toujours fait ce que les autres ne faisaient pas: un moteur V4, des carrosseries à hayon, une clé de contact logée entre les baquets avant. GM ne l’entendait pas de la même manière et a intégré Saab à son portefeuille de marques avec le même esprit: celui de générer un tronc commun. Difficile dans les circonstances pour Saab de faire valoir sa réputation qui a longtemps reposé sur l’individualisme.

    Avec Saab, le danger a toujours été de tomber dans le piège de la nostalgie. L’héritage aéronautique, la victoire au rallye de Monte-Carlo, le moteur suralimenté par turbocompresseur, le hayon arrière ouvrant, le night panel et la contact positionné entre les baquets avant. Des souvenirs qui remontent à la mémoire comme des bulles de champagne. Mais c’est le passé.

    Comme plusieurs adeptes de cette marque, je crains maintenant devoir aller lui rendre hommage dans un musée, là où dorment les ferveurs mortes. Dommage, la nouvelle 9-5 présentée à Francfort paraissait si prometteuse…

    En fait, si le passé est garant de l’avenir comme le dit si bien la maxime, GM annoncera la semaine prochaine qu’elle glisse la clé sous le paillasson. GM, on le sait, n’a jamais fait preuve de beaucoup de sensibilité à l’égard des marques (Oldsmobile, Pontiac, Saturn voire Hummer), de leur force affective. Pourquoi en serait-il autrement avec Saab qui peine à écouler plus 100 000 unités de ses produits sur la planète?

    L’industrie de l’automobile était si belle quand elle reposait sur autant de géomètres que de funambules. Saab appartenait au deuxième camp. Et toute l’intelligence des géomètres aurait été de laisser une place aux funambules. Me revoilà nostalgique maintenant!


    • Effectivement les nouvelles Saab s’annonçaient prometteuses avec l’accent sur un système awd et des moteurs turbos bien rodés.

    • Saab que de souvenirs,surtout mon garagiste s’en souvient tres bien,j’avais une 900SE équipée du V6,je l’avais acheter quasi neuve en 95,que du bonheur les premiers mois,le cuir a profusion,la mélodie du V6,les petits gadgets ça et la,tout cela fut de courte durée car apres ce fut le cauchemar,j’ai dépensé une fortune en reparation meme les pépins les plus bénins furent dispendieux,trop longue est la lste,mais maintenant je sais ce qu’est un citron,merci SAAB ,ce n’est pas moi qui va pleurer votre disparition,et la médiocrité qui vous anime,j e dirais meme tant mieux,chaque fois que je rencontrais un propriétaire de SAAb c’était toujours la meme litanie,c’est beau mais c’est nul pour la fiabilité.

    • Bonjour,
      Moi je suis un représentant sur la route qui est propriétaire d’un SAAB 9/3 2 litre turbo 2007. Je vous dirai que c’est la meilleur voiture que j’ai eu à date et la moin gourmande en essence et réparation. Je roule 50M kilos /an et le confort, lafiabilité et le service que j’ai eu matriste beaucooup de voir disparaitre cette marque de voiture Je sais… ce n’est pas la même voiture des année 90 à 2000 mais vraiment ma 2007 est confortable et vraiment agréable à conduire. en résumé SAAB serait encore actif que j’en achaiterais une autre. Je n’ai vraiment pas eu de problème. Le seul problème c’est que le propriétaire ÉTAIT GÉNÉRAL MOTORS et par ces directive à toujours ÉTOUFFÉ les maître d’oeuvre de SAAB.
      Espérant que cette marque revienne au CANADA avec LES NOUVEAUX PROBABLE PROPRIO KOENIGSEEG.
      Merci.

    • Quand GM met la patte sur un os, on peut être rassuré; il se poussera pas de viande tout autour. Saab aurait dû s’associer à un autre joueur et il ne serait pas moribond comme aujourd’hui. Ainsi, prenons Suzuki par exemple. Ils volent de leurs propres ailes maintenant et n’ont plus GM dans les jambes et c’est un gage de réussite pour eux et pour nous, c’est un gage que Suzuki va nous choyer avec d’excellents produits. Est-il possible de croire tout le bordel que GM fait dans la maison d’Opel?
      Vraiment GM mériterait de disparaître en même temps de Saab et tant qu’à y être Volvo qui a déjà produits bien des citrons à la fin des années soixante-dix au moment où cette entreprise faisait croire au monde qu’une Volvo pouvait durer plus de 10 ans. . . mon oeil.

      Gilles Pelletier, Québec

    • Et Subaru, hein, lorsque GM avait 20% de cette marque et qu’ils ont forcés la note en faisant une Saabaru, la Saab 2x, je crois., basée sur l’impreza Wagon. Il la vendait $4000 + chère, les idiots.
      Dommage s’ils disparaissaient, mais bon, nous en sommes là, malheureusement, sur la planète auto…

    • La division automobile de SAAB a presque toujours été dans le rouge et aurait dû mourir bien des fois si l’état suédois ne l’avait pas renflouée. L’achat par GM n’a fait que retarder l’inévitable d’une douzaine d’années.

      Dommage car la 9-3 est une superbe bagnole et depuis que GM a mit le grappin dessus, la fiabilité avait augmenté (oui oui ) et les modèles se renouvelaient plus rapidement.

      La nouvelle 9-5 semblait prometteuse, surtout avec la version équipée du 1,4 L turbo injection directe/mild-hybrid qui aurait fait un 180 chevaux tout en sirotant moins de 6 L au 100 km en moyenne. Le 9-4X aussi aurait pu être intéressant mais il faudra se rabattre sur le Caddy SRX qui est virtuellement identique.

      Ce qu’il aurait fallu, c’est un renouvellement de la 9-5 plus rapide, une mise à jours vers l’injection directe des moteurs de la 9-3, le rouage intégrale 3 ans plus tôt, le 9-4X il y a trois ans et une 9-1.

      Naturellement, ça aurait demandé des milliards que GM n’avait plus avec la débandade des marchés financiers.

    • …Dommage que Saab disparaisse…mais il faut pas s’illusionner, la Saab 9.3 avait des soeurs, la Cadillac BLS, qui partageait le même moteur v6 2.8 turbo…de GM…et la Opel Insigna OPC. Même la Fiat Croma avait des airs de famille… Pas étonnant que GM essaie de se débarrasser de Saab, après son volte-face avec Opel… Saab et Opel auraient dû être rapatriés et renfloués par leurs pays respectifs, et ainsi laisser cet éléphant blanc qu’est GM se démerder ou couler… à sa guise…

    • La presse automobile est l’une des grandes responsable de la situatuion de saab.
      A force de se faire remplir le crane de “peu fiable et de plastique de mauvaise qualité” j’ai failli vous écouter en tournant le dos a ma 9-3.
      Quel joie de n’avoir écouter que mon coeur! La meilleur auto que je n’ai jamais conduite!
      Chou a vous les “journaliste automobiles” ou plutot les supo des constructeur nippon.
      le turbo c’est saab et saab c’est le turbo!
      regarder moi bien modifier ce petit 2.0T ca va faire vroum vroum madame la ministre des transports!

    • Tout a fait d’accord avec einstaz, et ce, sur toute la ligne ! La Presse m’a fortement conseillé de ne pas acheter de Saab mais j’ai ignoré leur conseil et acheté ma 9-3 (neuve) en 2006. Pur plaisir depuis 3 ans, sans aucun pépin. Il serait vraiment dommage que Saab disparaisse…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    avril 2012
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité

    publicité