Marie-France Léger

Marie-France Léger - Auteur
  • Marie-France Léger

    Des tendances en aménagement à la survie dans la maison avec deux adolescentes, tout passionne Marie-France Léger.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 14 décembre 2012 | Mise en ligne à 12h48 | Commenter Commentaires (6)

    Mantra de Noël

    Un jour, j’aimerais bien arriver  à emballer mes cadeaux de cette façon :

    Midori Ribbon, LA Time

    Midori Ribbon, LA Time

    C’est drôle, sous le sapin, mes filles reconnaissent toujours mes présents chiffonnés, ornés de pauvres choux aplatis.

    Ce Noël, bien que les cadeaux sont de plus en plus petits et de moins en moins nombreux; je ferai un effort pour trouver le juste emballage.

    (À réciter sur un ton monocorde tout en intériorisant)

    Je n’aurai pas  peur de jeter les vieux rouleaux de piètre qualité qui se déchirent juste en les regardant

    J’éviterai les dessins trop traditionnels de bonshommes joufflus et de rennes à grelots

    Je limiterai les dégâts en favorisant peu de coloris et des motifs sobres

    Si l’occasion se présente, j’utiliserai de la papeterie faite à partir de matériaux recyclés ou d’encre végétale

    Je consulterai sites et magazines pour me donner des idées

    Je ne me découragerai pas.

    Au Papier japonais, Montréal

    Au Papier japonais, Montréal


    • J’adooore emballer mes cadeaux. Je me loue un film, je m’enferme dans le sous-sol avec un verre de vin et j’emballe une partie de la soirée. Je ne donne pas beaucoup de cadeaux mais je prends le temps de bien les emballer.

      Du papier à sac brun, des boîtes genre Simons qu’on agrémente de beaux rubans, du papier journal même ou du papier de revue de mode à connotation de Noël (moins salissant pour les mains et ça donne des résultats vraiment superbes), du papier de soie superposé à du papier transparent (genre pour emballer les bouquets de fleurs), n’importe quoi. Je ramasse les rubans l’année durant. En fin de compte, tout ce que j’achète ce sont des grelots et des cannes de Noël pour remplacer les choux.

      Comme mes gars sont curieux, j’aime beaucoup placer le dit cadeau dans une boîte plus grande pour tromper ou attiser la curiosité. Des fois je mets un peu plus de poids dans la boîte. La surprise est assurée au déballage.

    • Ma résolution à moi c’est de ne pas utiliser de papier d’emballage traditionnel. Alors, j’utilise des tissus, de la dentelle, des bandes de plastiques que je taille à partir des sacs d’épicerie que je tricote avec un gros crochet pour en faire du ruban, des boîtes que je décore avec des tampons encrés, des sacs de papier brun, qu’on trouve parfois dans les publisacs, que je décore à l’acrylique ou avec des images trouvées dans les revues, etc.

    • Plutôt superficiel comme mantra.

      Pour ceux dont le plaisir se décuple dans les arts et ce genre de plastique, j’approuve tout à fait.

      Mais le faire parce que c’est à la mode ou que vous sentez une pression quelconque… très ordinaire.

      Dans un contexte de surconsommation et de gaspillage, je ne jetterai pas mes vieux papiers d’emballage. Je vais tous les utiliser. C’est quoi ensuite, on renouvelle nos décorations à chaque année parce qu’elle font trop 2011?

      Je vous jure que si je reçois un commentaire sur le fait que le Père Noël sur mon papier d’emballage a un air trop vieillot ou trop joufflu, je garde le cadeau.

      Belle société de superficialité, où un cadeau choisi avec amour vient à être jugé sur son emballage. Justement le genre de valeur que je veux à tout prix éviter de transmettre à mes enfants.

    • @gebgeb

      Oui et non.

      Personnellement ça me relaxe beaucoup travailler de mes mains. Je le fais souvent en été (je jardine beaucoup) et pendant Noël, emballer des cadeaux est une relaxation pour moi.

      Quand j’étais plus jeune (au secondaire) c’était moi qui emballait les cadeaux à la maison. J’ai toujours continué en me perfectionnant.

      J’aime faire de belles tables aussi quand l’occasion se présente. Je suis devenue experte en pliage de serviette. Ça me relaxe avant le rush du repas. C’est un de mes mantra. Ça ne fait pas consommé plus.

    • Je suis bien d’accord avec vous nemo. Si ce sont des activités qui vous plaisent et qui vous détendent, je ne peux qu’approuver. D’autant plus si vous n’en faites pas une raison de consommer plus.

      Je répondais surtout à l’article de Mme Léger qui reconnaît que c’est un effort pour elle d’emballer ses cadeaux et qui suggère aussi de jeter les emballages moins au goût du jour. Je n’ai pas eu, en la lisant, l’impression qu’elle avait envie de se lancer dans un nouveau passe-temps mais plutôt qu’elle répondait à des exigences venues on ne sait d’où.

      Je ne suis contre le fla fla que lorsqu’il est obligé, en réponse à une pression inventée de toute pièce par la publicité et la société de consommation. J’apprécie par contre les efforts de mes amis et parenté qui y trouvent plaisir et je les en félicite. Tout comme je ne m’attends pas à recevoir des commentaires désobligeants parce que mes décos et emballages sont moins bien réussis.

    • Pour Marie-France Léger.
      J’aimerais avoir plus de photos de la maison du Languedoc qui a fait l’objet de votre chronique du samedi 22 décembre 2012. Pouvez-vous me mettre en contact avec le couple des propriétaires à qui j’aimerais aussi poser quelques questions. Nous avons un projet similaire. Merci

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    décembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « nov   jan »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité