Marie-France Léger

Marie-France Léger - Auteur
  • Marie-France Léger

    Des tendances en aménagement à la survie dans la maison avec deux adolescentes, tout passionne Marie-France Léger.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 17 juillet 2012 | Mise en ligne à 14h26 | Commenter Commentaires (7)

    Vitres autonettoyantes, elles sont arrivées

    Les vitres autonettoyantes sont déjà commercialisées. En Angleterre (Pilkington) , en France (Saint-Gobain) et aux États-Unis (PPG), des compagnies font usage de photocatalyse et d’hydrophilie pour le résidentiel.

    Ce ne sont pas des maladies infectieuses !. Ce sont deux procédés qui révolutionnent l’industrie du verre.

    Par photocatalyse, la lumière du soleil dissout les saletés organiques. Ensuite, le procédé par hydrophilie permet à l’eau de glisser comme un film sur le verre, achevant de faire disparaître les impuretés.

    Comment se fait-il qu’ici, on n’en entende pas encore parler ? Les fabricants de fenêtres doivent probablement hésiter à cause du coût ….

    Sur le site américain de PPG Residential Glass on explique comment on s’y prend pour créer ce type de vitrage: : «Un revêtement transparent et résistant est appliqué sur du verre chaud durant le processus de formation, devenant partie intégrante de la surface extérieure du verre autonettoyant SunClean MC. En raison de la propriété photocatalytique du revêtement, les rayons UV décomposent et détachent la saleté organique. En raison des propriétés hydrophiles, l’eau coule uniformément sur la surface du verre, au lieu de perler. Cette action contribue à rendre la surface propre et accélère le séchage pour réduire au minimum les taches et les rayures.»

    Sur cet article très intéressant on apprend d’ailleurs qu’outre les vitrages, les plans de travail et les baignoires seront aussi autonettoyants.

    Êtes-vous contents ?

    Imaginez si c'était des fenêtres autonettoyantes...Photo Hugo-Sébastien Aubert, la Presse

    Imaginez si c'était des fenêtres autonettoyantes...Photo Hugo-Sébastien Aubert, la Presse


    • Content vous dites? C’est le Nirvana! D’autant que je suis un humble gars vivant tout seul sans une compagne pour se charger des vitres… (Y est donc ben macho c’gars-là! Ça doit être un autre divorcé hargneux. Ne le publiez pas.)

    • Ben la….. Heullllkroirai quand Heullllwoairé!….

      Les revêtements sur le verre ça dure jamais bien longtemps au soleil et à l’uv surtout que les goutelette d’eau agissent pour concentrer les rayons un peu comme une loupe … j’aurais un petit doute sur la durée de la chose …

      Non mais ça fait 40 ans que je nettoye mes maudites lunettes 4 a 5 fois par jour pis j,ai essayé tous les produits miracles anti tout et les revêtements magiques autonettoyants possible et imaginables ( qui ne nettoyent véritablement que votre porte monnaie!) … pis des lunettes ça se vent quand même pas loin de 1000 $ le pouce carré …

      Alors avant de vendre nos actions de Windex on va attendre encore un peu …

    • Bonjour, je suis le directeur du Marketing chez Portes et fenêtres Fenplast.

      Nous avions introduit cette technologie dans l’ensemble de nos produits il y a 10 ans en 2002. D’ailleurs, les fenêtres chez moi en sont enduites. Nous avons cesser de commercialiser cette option quelques années plus tard à cause de 2 raisons:

      - Si toutes les fenêtres de votre maison en sont enduites, il est difficile de voir l’impact des propriétés hydrophiles parce qu’il n’y a pas de verre témoin soumis aux même conditions. En fait, les fabricants de verre disent que les verres se salissent quand même, mais plus lentement.

      - Vendu en option, le consommateur ne pouvait visuellement vérifié si ses fenêtres bénéficiaient réellement de cette option, pour laquelle il avait payée un supplément.

      Le prix était abordable, de mémoire un peu moins de 5% du coût des fenêtres proprement dites.

      Sylvain Arbour

    • @sarbour de l’auteure
      Ne croyez -vous pas que 10 ans plus tard, la technologie a évolué et que ce concept est très utile pour les puits de lumière ou les solariums ?

    • Non, il s’agit essentiellement de la même technologie.

      Attention, je ne dit pas que le produit n’est pas bon, mais simplement que la mise en marché est problématique pour les manufacturiers.

      Effectivement, c’est un produit idéal pour les solariums et les fenêtres de toit.

    • Une bouteile de Windex et une guenille. Pourquoi se casser la tete?

    • Bien envoyé Ma’me Léger! Je connais bien les gens de marketing pour en avoir côtoyé plus d’un. Quand ils n’ont pas un produit en stock, ils en disent du mal. Ce qui est drôle cependant, c’est quand ledit produit finit par arriver dans son catalogue, le marketeux en patine un coup pour donner à ses vendeurs des arguments crédibles pour expliquer aux clients pourquoi ce produit est maintenent excellent.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    septembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « fév    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité