Marie-France Léger

Archive, mars 2012

Samedi 31 mars 2012 | Mise en ligne à 14h43 | Commenter Commentaires (6)

Luminothérapie au quotidien

La compagnie finlandaise Artek, fondée en 1935 par Alvar et Aino Aalto, a créé des luminaires pour la maison, qui sont une réflexion sur la luminothérapie. White Collection a reçu un prix au Designs of the Year Product Award 2012, à Londres. La gamme comprend un plafonnier Bright Light, médicalement approuvé, des lampes de table et murale. Le directeur du design, Ville Kokkonen a dessiné des objets utilitaires assez beaux pour qu’ils s’intègrent aussi au décor, en plus de diffuser une intense luminosité.

L’intérieur du plafonnier est conçu pour refléter la lumière blanche. Son boîtier blanc est plus profond que celui des autres luminaires créés chez Artek et les tubes fluorescents ont été montés à l’arrière, rétrécissant ainsi le cône de lumière, de manière à ne pas déranger les autres personnes dans la pièce. Comme on le sait, les lampes de luminothérapie sur le marché résidentiel sont rangées immédiatement après usage, comme n’importe quel petit appareil domestique. Or, Ville Kokkonen a façonné sa collection avec une vision permanente de l’aménagement. Le blanc a été choisi pour ses propriétés abstraites, n’opposant aucune barrière à son caractère fonctionnel. Le revêtement en contreplaqué veiné agit comme isolant pour éviter la surchauffe. De design simple et élégant, la collection se marie au style unique du fabricant finlandais.

À mon avis, de tels appareils d’éclairage devraient se substituer aux lampes ordinaires afin de favoriser le bien-être des occupants d’une demeure sur une base quotidienne. Il ne faut plus considérer cette technique uniquement sous l’aspect thérapeutique ponctuel, comme pour soigner «la dépression saisonnière», mais bien pour améliorer l’environnement humain à plusieurs niveaux. Et combattre le manque de lumière provoqué par l’enfermement, les horaires de travail, les nouvelles technologies. Ici, comme en Finlande, où la durée du jour est réduite une partie de l’année, ce type de luminaires méritent de se développer.

TU-5D-110131-069(2)_s

Design Wille Kokkonen, White Collection

Design Ville Kokkonen, White Collection, Artek

TU-5D-110131-147

P_White_3_photo_Tuomas_Uusheimo_cut_out_01

P_White_4_photo_Tuomas_Uusheimo_cut_out_01
P_White_2_photo_Tuomas_Uusheimo_cut_out_01

Lire les commentaires (6)  |  Commenter cet article






Jeudi 29 mars 2012 | Mise en ligne à 11h57 | Commenter Commentaires (7)

Une verrière intérieure, on la veut !

Rien de tel qu’un peu de nouveauté en rénovation. Un jeune couple de Montréal vient d’ouvrir sa petite entreprise de design avec une spécialité hors du commun: la verrière à la française. À Paris, nombreux sont les ateliers d’artistes aménagés de telle façon. Avec Tipy Design, Christèle  et Marc  conçoivent et réalisent des verrières d’intérieur, idéales pour insuffler de la lumière dans les rez-de-chaussée sombres des habitations. «Il n’y a pas d’intervention d’ingénieur. La verrière ne touche pas à la structure, c’est un ornement», explique Christèle.  Marc  a réalisé la première verrière dans leur appartement parisien il y a une dizaine d’années. Dès leur arrivée à Montréal, le couple a fait de même pour éclairer son petit cottage. En plus de diviser  l’espace salon de la cuisine, ils ont fait de même dans la chambre de leur fille. Les verrières peuvent être réalisées en bois, comme ici, ou en métal. L’avantage d’une verrière intérieure ? Une division pratique de l’espace avec des propriétés acoustiques. «Les vitres ici ne sont pas amovibles. Mais ça pourrait se faire.» J’aime beaucop cette idée importée  par Tipy. Et vous ?   www.tipy.ca

DSC_0917

Toujours chez Christèle et Marc. Photo tirée de Deconome

Toujours chez Christèle et Marc. Photo tirée de Deconome

Dans la chambre de leur fille. Photo Tipy

Dans la chambre de leur fille. Photo Tipy

Lire les commentaires (7)  |  Commenter cet article






Mardi 27 mars 2012 | Mise en ligne à 11h52 | Commenter Commentaires (4)

Plafond ouvert, la bonne idée-Ajout

 Le  plafond ouvert demeure un bon moyen d’augmenter la clarté dans la maison mais aussi de  créer une aire aérienne et  conviviale.  Le côté  hacienda ou cour intérieure possède  décidément un cachet hors du commun. Vous avez peut-être lu samedi  mon texte sur ce type de rénovation réussie dans un cottage. On aime l’effet passerelles à l’étage. Pour moi, ce serait une bonne option, incluant une bonne insonorisation. Et pour vous ?

Photo Ninon Pednault. Arch. Éric Tremblay. Ent: les Constructions de Laberge

Photo Ninon Pednault. Arch. Éric Tremblay. Ent: les Constructions de Laberge

 Un grand designer, et non le moindre, Alberto Alessi, en a  décidé  ainsi dans sa villa à quelques kilomètres de Milan. Pour le reste, on se contente d’admirer l’intérieur dégagé et coloré sur le diaporama.  

Chez M. Alessi. paru dans Côté Sud (dec. 2011)

Chez M. Alessi. Paru dans Côté Sud (dec. 2011)

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    août 2010
    D L Ma Me J V S
    « juil   sept »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité