Marie-France Léger

Archive, février 2012

Jeudi 16 février 2012 | Mise en ligne à 11h27 | Commenter Commentaires (39)

Vente de propriétés: silence, on tourne !

Dernière initiative immobilière chez les courtiers: tourner une vidéo dans une maison à vendre avec un vrai scénario, comme au cinéma. Des acteurs sont engagés pour jouer le rôle des propriétaires. Cette façon de faire commence à apparaître en Californie, en Australie et un peu en Europe, surtout pour le très haut de gamme. Ici, la courtière Marie-Claude Génie vient de sortir une telle vidéo pour un bel appartement du Vieux-Longueuil avec «bachelor». Mme Génie croit que c’est un bon outil pour rejoindre les acheteurs. Croyez-vous que c’est une bonne idée ? Voir  la vidéo ici et commentez !

Lire les commentaires (39)  |  Commenter cet article






Samedi 11 février 2012 | Mise en ligne à 12h21 | Commenter Commentaires (4)

Panneaux vitrés, en ville ou à la campagne ?

De très grandes fenêtres sont-elles plus pertinentes à la campagne – ou sur un terrain sans voisin – qu’avec vue sur une ruelle ? En ville, comme on ne peut pas modifier l’apparence de la façade, on se rabat souvent sur le jardin comme prétexte pour ouvrir complètement le mur arrière. Mais de telles fenêtres sont intéressantes non seulement pour aspirer la lumière à l’intérieur, mais aussi pour bénéficier d’une vue dégagée. Si on possède une grande cour arrière urbaine, d’accord, mais une vue imprenable sur la chambre du voisin ou sur ses «bobettes» qui sèchent au vent n’est pas une perspective alléchante. Et notre intimité dans tout ça ? Pour être vraiment utile, un mur vitré en ville doit en outre s’ajuster aux courbes d’ensoleillement en été et en hiver afin d’optimiser l’ensoleillement. Avant de procéder à l’installation de très grands panneaux vitrés, on pourra songer à distribuer différemment les espaces de vie. Par exemple, en éliminant le couloir ou les pièces en enfilade. Qu’en pensez-vous?

PX087_105D_9

Photo robert skinner, la presse

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






Jeudi 9 février 2012 | Mise en ligne à 14h23 | Commenter Commentaires (48)

Le 450 oui mais pas trop cordé

Comme ça plus d’une personne sur deux vit à l’extérieur de l’île dans la région de Montréal. On s’en doutait  un peu vu le nombre de véhicules sur les ponts….Je pourrais vous entretenir  des avantages de la banlieue (et des inconvénients) étant moi-même une citoyenne du 450.  Mais restons concentrés sur un point majeur : l’uniformité des maisons cordées et l’étroitesse des terrains. En d’autres mots, en voyant cette photo par exemple, je dirais c’est  quoi ça ? L’idée d’habiter en banlieue, outre que ce soit moins cher qu’en ville, c’est d’avoir de l’espace  et un terrain respectable. Or, que voyons nous ici ? Des maisons peu fenêtrées  les une sur les autres, avec des pièces de plus en plus petites  -les chambres vont-elles encore continuer à rapetisser  ?- et des  cours grandes commes de plates-bandes. Allons-nous encore supporter longtemps la hausse des prix  des propriétés conjuguée à la diminution des pieds carrés ?   Qu’en pensez-vous ?

Photo: Ivanoh Demers

Photo: Ivanoh Demers

Lire les commentaires (48)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    février 2012
    D L Ma Me J V S
    « jan   mar »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    26272829  
  • Archives

  • publicité