Marie-France Léger

Marie-France Léger - Auteur
  • Marie-France Léger

    Des tendances en aménagement à la survie dans la maison avec deux adolescentes, tout passionne Marie-France Léger.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 25 mars 2011 | Mise en ligne à 11h31 | Commenter Commentaires (15)

    Nouveau critère d’achat d’une propriété: Internet

    C’est rendu qu’en Europe, la rapidité du service internet devient un critère d’achat d’une propriété, quasiment autant que l’emplacement ou le nombre de chambres. Cet article lu dans The Telegraph nous explique qu’un important  site de transactions immobilières fait désormais  équipe avec le principal fournisseur  d’Internet  de Grande Bretagne.  En europe en effet, les acheteurs souhaitent en priorité bénéficier d’un Internet ultra-rapide (40 mégabits)  dans leur vie quotidienne. Pourquoi, chez nous, ce critère est-il peu important ? La haute-définition , les films, la télé par internet ne nous intéresse pas ? Trop cher  par mois ?


    • Ici aussi ce critère est important, c’est juste que les agents immobiliers ne l’ont pas encore compris. J’ai justement un ami qui viens de déménager et qui nous annonce sur son Facebook qu’il a enfin la haute vitesse.

    • Je suis tout-à-fait d’accord avec raoul914. Ce critère pend de plus en plus d’importance sur le marché immobilier québécois. C’est simplement dommage que les agents immobiliers n’aient pas encore intégré ce critère dans leurs fichers de présentation.

      Il y a déjà 5 ans, lorsque j’ai acheté ma maison, j’en ai écarté certaines parce qu’Internet haute vitesse n’était pas disponible ou était disponible avec des services que je n’appréciais pas.

      Il y a moins de 2 ans, un ami avait trouvé un terrain très à son goût pour se construire. Dans ce cas aussi, ce qui l’a fait changer d’idée, c’était l’indisponibilité d’Internet haute vitesse avec un service intéressant.

      La démocratisation des accès 3G commence à repousser cette limite. Mais ce service ne convient pas à tous les besoins et la couverture cellulaire n’est pas uniforme partout.

    • Si jamais je déménage à la campagne dans 10 ans comme je le pense, ça deviendra un critère.
      En ce moment, si j’avais à déménager, ça serait probalement dans la région qui a une bonne couverture. Donc pas d’inquiétude là-dessus.

    • La Chambre Immobilière devrait se grouiller à la vitesse de la lumière non seulement pour le critère “internet” mais pour tout l’ensemble de leur site web, les photos sont moches, les decriptifs trop court, ….juste le look fait 1990.

    • À ce jour, le service internet ne fait pas partie des infrastructures immobilières reconnues et exigées par la loi. Le courtier immobilier ne vendant pas des services internet, il n’a pas à statuer ni sur la qualité des services internet ni sur les diverses possibilités de services offerts non plus que sur la combinaison de services offerts.

      Cependant, le gouvernement pourrait exiger que soit ajouté au contrat prescrit par la loi la présence (ou non) d’infrastructures d’accès internet haute vitesse, au même titre qu’elle exige que soit déclaré si une propriété est desservie par un aqueduc et des égoûts municipaux ou bien par les diverses options de fosses septiques et puits.

    • C’est un critère important. Toutefois, on est loin des prix de l’Europe, sans compter les stupides limites de bande passante. Ils nous donnent des accès à 60 MB/s et une limite mensuelle à 150 Go, le tout pour un beau 83$ +tx par mois. Wow, à cette vitesse en 2 jours tu peux atteindre cette limite! Ça n’intéresse personne!

      Le manque de compétition fait qu’on est dans cette situation aberrante. Moi je n’aurais aucun problème à remplacer télévision, téléphone par l’internet mais les compagnies font tout pour nous en dissuader, surtout lorsque seulement 2 compagnies majeures se partagent le contrôle du même marché.

      En Europe il a des dizaines de compagnies indépendantes et elles se battent entre elles pour en offrir plus au client pour moins cher, et ça fonctionne! Accès internet 25 MB/s ILLIMITÉ, télé HD, téléphonie illimitée (interurbains inclus) plus forfait cellulaire pour moins de 35 euros par mois (environ 50$ CAN). Ici juste le téléphone et internet “de base” ça coûte déjà plus cher! On est franchement en retard au Canada et le pays industrialisé où ces services coûtent le plus cher.

      Dire qu’on a passé près de se faire imposer des limites encore plus basses (60G) par le CRTC il y a un mois… Sachant qu’un film HD c’est près de 20 Go ça veut dire max 3 films par mois! Personnellement j’achète beaucoup de film en Blu-Ray (en spécial ou pré-visionnés), ça reste encore la façon la plus abordable de visionner du HD. Mais je rêve du jour où l’accès internet ultrarapide et sans limite sera finalement réalité, je pourrai dire “bye-bye” à ma collection et m’abonner à un service tel que Netflix!

    • Ce sera bien à condition que les agents immobiliers aient des infos plus précises que les fournisseurs d’accès internet. Quand on s’abonne on ignore ce qu’on aura. Pour mon “jusqu’à 7Mbits/s” j’aimerais bien débourser “jusqu’à 37.95/mois”.

    • Le Canada souffre d’un syndrome aigu de monopole primaire même avec l’arrivée de Rogers, Videotron et quelques petits nouveaux joueurs. Je suis présentement en République Dominicaine que je ne peux pas qualifier de pays superdéveloppé. Pourtant ici, comme touriste de passage pour un mois, je peux avoir l’accès à la haute vitesse en 5 minutes d’activation avec un plan de donnée illimitee. Tout çà pour un maigre $65 USB compris. Ça vient avec 15 min gratuit.

      Avec la carte SIM, je peux acheter 200 minutes pour la modeste somme de 200 pesos ($6) et l’approvisionnement peut se faire partout partout, même sur la plage. Essayez de trouver ça à Montréal. Juste le USB, ça coute à peu près $150. Et dire qu’avant de partir pour la République Dominicaine, j’ai pris un “arrangement” avec Bell d’un forfait qui me coute $35 pour 15 minutes avec un cout de 1.67/minutes pour chaque minute excédentaire!

      Comment on appelle ça? Un vol?

      La suite prochainement: le tiermondisme de l’immobilier québécois….

    • La situation est complètement différente au Québec, là où la question est : aurais-je du haute-vitesse ou pas? L’offre internet au Québec est ridicule quand on compare avec ce qui est offert ailleurs. J’habite à San Jose en Californie. Mon internet de base me permet de télécharger à 35Mbit/s et je n’ai pas de limites de download ou d’upload pour le même prix que je payais le haute-vitesse de Bell… Un ami habitant dans la région a choisi entre 2 appartements à cause de la vitesse de l’internet qui est le double de la mienne!

    • @poudingchomeur vous avez raison. Ici, l internet est comme nos routes et tout le reste, on ressemble au tiers monde…

    • J’ai aussi pris un forfait de données pour mon iphone pour l’usage minimum avec Skype. Je ne me suis même pas servi du courriel ni d’Internet. Juste le fait de faire le téléchargement d’une petite application Wordlens pour la traduction de l’espagnol à l’anglais. Erreur, ca m’a couté plus de $400 de frais de données ! Pourtant, Wordlens ne semble pas énorme en tant qu’application. Je n’arrive pas a expliquer l’énormité de ces frais de données

      Avis aux intéresséss: N’achetez pas Wordlens, la reconnaissance des mots et la traduction est pourrie. Contrairement à la pub, ça ne vaut rien.

    • Quand nous avons acheté il y a déjà plus de 12 ans, en prévision de déménager plus tard, la question ne se posait pas. Maintenant que nous y sommes, nous sommes bien contents de compter sur le service complet.

      Le cellulaire est un peu «limite» mais pour le reste ça va. Le statut d’ermite total, ça n’est pas ma tasse de thé. Je comprends les gens pour qui cela devient un critère de sélection.

    • Qui dit connection internet dit aussi espace pour aménager le ou les ordinateurs de la maison!

      On devra prévoir les espaces et le mobilier adéquat selon les besoins spécifiques des occupants. Et comme le travail à la maison devient de plus en plus populaire, mieux vaut bien faire ses devoirs de ce côté en fonction de l’espace qu’on a en main!

    • Même si ce n’est pas “exactement” la même situation, reste que pour mon prochain appartement à Montréal je vais tenir compte de l’emplacement en fonction de la couverture du réseau de Colba.net.

    • moi j’ai fait ma recherche avec une liste de dslam et de pop de bell et ensuite c’etait 5km autour , donc oui Hyper important , dailleur je trouve ca dommage de ne pas pouvoir avoir de fibre comme à mon apart de HK

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    août 2014
    D L Ma Me J V S
    « fév    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité