Marie-France Léger

Marie-France Léger - Auteur
  • Marie-France Léger

    Des tendances en aménagement à la survie dans la maison avec deux adolescentes, tout passionne Marie-France Léger.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 30 septembre 2010 | Mise en ligne à 8h54 | Commenter Commentaires (40)

    Vivre vert, ou la couche de trop

    Auteurs et architectes  qui se targent de connaître les bons trucs pour vivre vert avouent dans cet article du New-York Times qu’ils se laissent aller à des “facilités coupables” chez eux : ils utilisent  des couches jetables pour leur enfant,  n’ont pas de toilettes à compost et vivent dans des maisons trop grandes. Bref, un article qui fait du bien à tout le monde.

    Quelles sont les monstrueuses  choses anti-écolo dont vous vous sentez coupables chez vous ?


    • « Bref, un article qui fait du bien à tout le monde. » Ah, oui? Vraiment?

      Savoir que des auteurs et architectes « verts » se rendent coupables de petits méfaits environnementaux n’est pas un sauf-conduit pour que nous puissions agir de la sorte en toute tranquilité d’esprit. De la même façon, leurs aveux ne peuvent devenir une justification acceptable à nos propres écarts.

      Que valent des maîtres et des modèles s’ils n’appliquent pas en tout et pour tout leurs préceptes?

    • Je ne suis pas écolo, par conséquent je ne me sens pas coupable du tout, bien au contraire. J’ai un bac de recyclage que j’utilise comme il se doit. J’essaye de ne pas laisser de lumières allumées pour rien. Je baisse le chauffage la nuit en hiver. Je n’abuse pas de l’eau chaude. Je ne suis pas un hyperkilométreur, très loin de là. J’ai toujours utilisé des couches jettables pour les enfants (c’est moi qui changeait les couches). J’ai un broyeur que j’utilise le plus souvent possible. Je refuse de faire du compostage. Bref, je suis heureux quand même.

    • J’utilise trop d’eau de javel !

      Mais bon sang que ca nettoie tout !

    • Je composte, été comme hiver. J’ai des thermostats programmables. Le jour quand je ne suis pas là et la nuit quand je suis enfouie sous ma couette, la température est de 16 degrés dans la maison. j’ai une petite tondeuse manuelle qui me fait râler parce que mon terrain a des petites pentes… Mais voilà, tout cet ensemble qui paraît bien écolo est situé à 28 km de mon lieu de travail. Ce sont ces 56 km quotidiens qui me rendent affreusement coupable… Et il n’y pas de transport en commun dans mon coin. J’ai beau me répéter que mon compost, mes thermostats et ma maudite tondeuse à bras me donnent des crédits pour «polluer un peu», rien n’y fait je me sens coupable. Et je ne VEUX PAS déménager.

    • Àjout : je ne voyage quand même pas en Hummer, mais en Honda Fit … Rien n’y fait : même avec une petite auto je me sens coupable !

    • C’est le temps des aveux? Je suis coupable de mettre des épluchures à la poubelle quand le pot à compost est plein. Parfois, je jette un pot ou un contenant tout entier, lorsque ce qui s’y trouve est vraiment pourri, je n’ai pas le courage d’enlever le couvercle. Je ne m’aime pas dans ce temps là. Je laisse couler l’eau tous les soirs jusqu’à ce qu’elle soit chaude pour me laver le visage, et je vois l’eau tomber directement et chaque soir je suis découragée par mon geste, mais me démaquiller à l’eau glacée, pas capable. Par contre, je suis incapable de mettre à la poubelle du tissu. Des vêtements trop usés pour donner,mais rien n’est prévu pour la récupération du tissu. J’en profite pour demander aux autres s’ils n’ont pas une solution à ce sujet. j’ai plein de boites de vieux vêtements trop usés pour donner dans le garage…
      Sinon je recycle tout et en fait j’essaie de réutiliser ce qui est encore mieux.

    • J’ai un poêle à bois pour chauffer l’hiver…Et le pire c’est que j’aime vraiment ça…Et des fois, si c’est vraiment pourri dans le plat tupperware parce que je l’ai oublié trop longtemps et bien je jette le contenant entier…là je me sens coupable!

    • C’est impossible d’être écolo à 100%. Pourquoi se sentir coupable. En autant qu’on essaie de s’améliorer.

    • @ lomasha: les écodesigners, ceux qui fabriquent de nouveaux vêtements à partir de vieux rêvent de vos boîtes! Renseignez-vous sur internet, ce n’est pas ce qui manque! Même si vos vêtements sont très usés, ils les utilisent ne serait-ce que pour les boutons! Et vous verrez, ils font un très bel usage de ce vieux linge!

    • On fait ce qu’on peut. Ce qu’on ne fait pas représente probablement une goutte dans l’océan de pollution de toute façon (les usines, le gaspillage d’eau à la source, les lumières de certaines villes la nuit, etc …).

      @julies

      Pour avoir oublié presque tous mes restants de lunch dans des tupperwares : si c’est vraiment dégueulasse, je le mets au congélateur, et le jour des vidanges, je jette la motte congelée dans les poubelles. Ensuite, un peu de détergent et de l’eau chaude, referme le convercle au plus vite, secoue un peu et voilà un contenant propre sans odeur.

    • J’avoue que quand un plat est trop diffile à nettoyer, il prend le chemin de la poubelle. D’ailleurs, je me demande honnêtement qu’est-ce qui est le pire: gaspiller beaucoup d’eau pour nettoyer un plat destiné au recyclage ou le jeter au poubelle?
      À part ça, on fait tout de même du compost, du recyclage, et j’ai éliminé les produits nettoyants avec phosphate. Il y a aussi un mausus de gros moniteur inutile dans le garage qu’on se retient à mettre aux vidanges à cause des produits toxiques qu’il contient… On ne jette pas non plus nos piles à la poubelle. Il y a toujours place à l’amélioration mais on fait au moins des efforts!

    • @lomasha
      laboitejaune.com un service payant (!) vient ramasser vos vieux vêtements et autre.

      http://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/upload/Publications/guide_pedagogique_sur_les_vetements_et_.pdf a la page 13, ça parle des vêtements trop usés.

      “Dans le cadre de sa politique sur le développement durable, la Mountain Equipment Coop a mis sur pied un programme de recyclage de vêtements en polyester. Apportez-leur vos vêtements de polyester usés, mais propres, et ils les recycleront pour en faire des produits neufs. Voilà un bon moyen d’aider l’environnement et de réduire votre propre impact écologique.”

      “Les isolants en textile recyclé sont fabriqués à partir des vêtements usés par les entreprises de recyclage. Avec le prix le moins cher sur le marché, ces rouloux ou panneaux d’isolant contiennent de la laine, du coton et de l’acrylique qui sont très performants et réssistants pour isoler votre maison.”

      Donc, trouvez des cloches de récupération de vêtements. Eux, donneront les trop usés aux compagnies de recyclage.

    • @chantalecyb
      Le plat en plastique va prendre 170 ans avant de se décomposer et pas nécessairement proprement dans le site d’enfouissement.
      L’eau va être filtrée chimiquement et naturellement et on la réutilisera.
      Il vaut mieux le laver.

      Et il me semble que BestBuy ramasse les écrans.

    • Personnellement je fais un effort louable à plusieurs points de vue lorsque vient le temps d’assumer ma part pour la protection de l’environnement mais je ne me sens coupable de rien – rien! – de ce que je ne fais pas pour une raison ou une autre.

      Me suis pas débarrassé d’une religion pour me faire avaler par une autre… Exit la culpabilité mal placée.

    • Je suis un citoyen conscient de l’environnement mais je ne suis pas parfait. Du côté positif : je recycle rigoureusement, je composte, j’ai des thermostats programmables pour économiser l’électricité en hiver. Côté transport, je suis un banlieusard de la Rive-Sud, mais j’utilise le transport en commun pour aller travailler sur l’île. J’ai 2 côtés moins écolo : mon véhicule est un gros méchant VUS qui ne fonctionne pas à l’eau, un Nissan Pathfinder. Que voulez-vous, j’ai une roulotte de 4,000 lbs à tirer en été, et ce n’est pas avec une Honda Fit ou une Toyota Yaris que je vais tirer cette roulotte. Et lors d’excursions loin en région, hiver comme été, j’apprécie la robustesse et le côté utilitaire et pratique de mon Pathfinder. D’autre part, j’ai également un air climatisé mural à la maison que je n’hésite pas à faire fonctionner en été lorsque c’est chaud et humide.

      Donc globalement je considère que je fais ma part. Ceci étant dit, je trouve assez agacant qu’on culpabilise les simples citoyens et qu’on leur demande de tout faire pour sauver la planète en 3 ans, alors que de multiples industries et de nombreux pays comme la Chine continuent de polluer sans aucune retenue. Me semble qu’il y a 2 poids 2 mesures.

    • Je ressens une certaine culpabilité quand j’utilise des produits nettoyants trop forts. D’ailleurs, mon prochain projet c’est de nettoyer la maison avec des produits 100% naturels ! Aussi, je culpabilise un peu quand le lave-vaisselle part trop souvent – on a la fâcheuse habitude de ne jamais réutiliser nos verres….

      En passant “se sentir coupable” ça ne veut pas dire être malheureux et se mortifier. C’est un sentiment qui peut durer une fraction de seconde et qui peut ressembler à “je devrais changer telle habitude”…

      @blablablabla
      Je pensais que j’était la seule à mettre mes tupperwares dégueus au congélateur !!! Je fais la même chose avec les bananes brunes… ;-)

    • @gl000001
      @aniani

      Merci pour vos suggestions. Comme je vis en rase campagne, je ne suis pas toujours au fait des services possibles dans la grand’ville. Mais j’y vais régulièrement, donc un beau ménage de garage en vue!

      Je ne sais plus qui a parlé des restes pourris dans le congélateur, mais j’ai un anecdote à ce sujet: j’étais toute jeune femme avec mon premier chum, on avait une vie de bâton de chaises, on sortait souvent, et on perdait ainsi beaucoup de choses, la viande surtout. J’avais pris l’habitude de mettre le poulet ou le steak ‘pus bon’ dans le congélateur en attendant le jour des poubelles. Puis nous avons eu des enfants… mon chum continuait à ne jamais utilisé quoi que ce soit qui se trouvait dans le congélo. Un jour, je lui ai demandé pourquoi? Avec un frisson d’horreur qui lui a donné la chair de poule, il m’a expliqué que dans le congélateur il n’y avait que de la viande avariée! Il ne pouvait pas faire la différence (moi seule le pouvait) entre les denrées fraîches et celles qui ne l’étaient pas. Ça fait longtemps, il n’y avait pas de dates sur les emballages dans ce temps-là. Sinon il y a de la graisse d’oie dans un pot de verre depuis deux ans dans le congélateur, qui avait passé un an dans le frigo. Elle attend bravement le jour X des poubelles et mon courage pour lui faire la job! À quand un blogue sur les cadavres dans nos armoires? Ça serait amusant!

    • @centre-ville dit “Me suis pas débarrassé d’une religion pour me faire avaler par une autre…”

      Le hic, c’est que l’écologie n’est pas une religion, malgré ce que les Richard Martineau de ce monde aimeraient bien nous faire avaler. L’écologie est une science. Basée sur des données, qui sont analysées, théorisées, vérifiées et contre-vérifiées. Ce n’est pas une religion, qui est par définition basée sur la FOI. C’est basé sur des FAITS. FOI vs. FAITS. FOI, FAITS, FOI, FAITS, etc.

      C’est ce genre de commentaire qui enlève toute crédibilité à des efforts qui sont faits à l’échelle industrielle (voir ce que AMAZON est en train de faire), par des gens crédibles, pas des Brigitte-Bardot-sauveurs-des-escargots-en-mal-de-publicité.

      ah pis whatever, anyway l’être humain c’est quand il devra mettre un masque à gaz qu’il va commencer à penser à changer son mode de vie.

      ciao

    • J’ai abandonné la religion catholique parce qu’on y cultive la culpabilité à un degré que je qualifierais de maladif. Ce n’était certainement pas pour embrasser une nouvelle religion plus à la mode, celle des écolos, où l’étroitesse d’esprit et le fanatisme se rencontrent à peu près dans la même proportion que dans celle parachutée du Vatican.

    • @ monsieurfred
      Alors exposez-les calmement, vos faits, et cessez votre démagogie, et cessez de nous dire quoi faire ou ne pas faire pour supposément sauver la planète. Si vos faits s’avèrent et qu’ils nous sont exposés en faisant appel à notre intelligence, les gens prendront volontiers les décisions et comportements en conséquence. Mais le terrorisme psychologique ambiant et cette propension à essayer de nous faire sentir coupables de crime contre l’humanité parce qu’on utilise une ampoule de 60 watts au lieu de 40, on en a ras le bol. Complètement.

    • cjulie

      30 septembre 2010
      16h41

      J’ai essayé les produit 100 % bio. Ca nettoie rien. Même pas le carrelage de la salle de bain. Faut en mettre deux fois plus et ca coûte plus cher et c’est toujours emballé dans du plastique qui termine dans le bac de recyclage”anyway” !

      Rincez vos verres ! L’eau chaude de votre lave vaisselle fait plus de tort à l’environnement que vos produits d’entretien. (ca coûte un paquet de sous à chauffer de l’eau).

      Jeter ses tupperware ? Quand ils sont vieux je les utilise dans le jardin l’été. Ou recyclage tout simplement.

      Toujours un plaisir de vous lire cjulie !

    • Bien plus, si on apprenait qu’ils se commettent
      discrètement (sans doute) à se copier les uns les autres !

    • J’ai une petite voiture basse consommation d’essence et je roule en mode économie (pas plus que 100km/h sur l’autoroute).
      La chasse d’eau est basse consommation.
      Toute la vaisselle va au lave-vaisselle et celui-ci ne part que lorsqu’il est plein.
      Lavage de linge sans phosphate et séchage au grand air quand c’est possible.
      J’éteins les lumières dans les pièces que je quitte.
      L’hiver, je baisse le chauffage la nuit et quand je ne suis pas à la maison.
      Je porte une petite laine plutôt que de monter indûment le chauffage.
      L’été, la clim est réservée aux chambres, et juste pour la nuit.
      Je recycle tout ce que je peux, y compris les vêtements.

      Mais je ne prends pas le bus, ni le métro: j’haïs me sentir comme une petite sardine coincée dans le fond d’une boîte trop pleine de grosse sardines, le nez à la hauteur des nageoires suantes des autres…
      Je ne composte pas (pas de cour).
      Et je prends une looongue douche à jets puissants pour bien me réveiller le matin.

      Je m’en sens un peu coupable…

      Mais ma culpabilité baisse très très vite quand je vois l’industrie gazière injecter plein de produits chimiques dans le sol et polluer des millions et des millions de litres d’eau pour extraire du gaz de schitt…

      Moi, au moins, mon eau de douche n’est polluée que par du savon au lait de chèvre.

    • Je ne ferai pas l’énumération de tous mes efforts pour l’environnement, la consommation éthique et pour la consommation locale, mais il faut parfois faire des compromis pour ne pas se pourrir la vie.

      Quand ma femme fait le grand lavage de toutes les couches lavables (il faut faire cela de temps en temps), la solution la plus écologique consiste à utiliser des couches jetables biodégradables pendant 2 jours. L’autre solution, laver les couches lavables en deux “batch”, consommerait plus d’énergie.

      J’ai arrêté de composter depuis que nous avons mis la maison en vente, mais nous recommencerons dans notre nouvelle maison au printemps.

      Entre le local et le bio, je choisis toujours le bio. D’ailleurs, des graines de chia “bio” de Chine, permettez-moi d’en doute, et pour plusieurs raisons! J’ai acheté les graines de chia équitables du Mexique, qui n’ont pas fait le tour de la planète.

      Comme bien des gens, j’utilise un barbecue au propane et j’aurai une cuisinière au gaz naturel dans un an. Est-ce que mon gaz devra être d’origine “propre” mais lointaine, ou locale? Est-ce que je favorise un terminal méthanier style Rabaska, ou bien l’exploitation de gaz locale. Il faut faire les bons choix de société, mais éviter d’être hypocrite et vivre dans le royaume des bons sentiments.

      Nous avons une voiture assez peu énergivore et parcourons environ le dixième du kilométrage d’un travailleur moyen.

    • Oups. Je voulais écrire “Entre le local et le bio, je choisis toujours le LOCAL”.

    • La culpabilité est contre productrice et les militants écologistes qui adoptent cette approche ne font que convaincre les gens d’être encore plus “délinquants” rien que pour les faire ch… Heureusement il s’agit que d’une minorité, une minorité vraiment très bruyante! Les gens qui font des gestes pour l’environnement sans en faire tout un fromage ne le crient pas nécessairement sur les toits en prenant les voisins à témoins.

      Pour en revenir au sujet, je prends des douches très chaudes et très longues et je ne compte pas les carrés de papier de toilettes! Je dois dire que pour le second “crime”, je ne me sens pas coupable du tout, surtout que j’accomplis déjà plusieurs gestes pour l’environnement (recyclage, récupération, bouffe locale,économie d’électricité, simplicité plus ou moins volontaire, etc.).

      Je ne peut croire les personnes qui prétendent pouvoir s’essuyer avec 3-4 carrés! Peut-être ces gens évacuent-ils des nuages roses mais le commun des mortels a besoins de plus que ça pour s’essuyer convenablement! C’est une question d’hygiène. Mangeriez-vous un sandwich préparé par une personne qui s’est “lavoché” les mains après s’être essuyé le numéro 2 avec 3 carrés de papier? Si oui, j’espère que vous aimez les coliformes fécaux!

      Dans les pays sous-développés, on pourrait beaucoup de vies avec du papier hygiénique et du savon.

    • J’ai oublié “transports en commun” dans mes vantardises déculpabilisatrices :D

    • @cjulie :

      Vous venez de m’apprendre un truc, avec les tupperwhare!! Je pense que je vais faire ca maintenant.. Quand c’est plus bon on met au congelo, et le jour des poubelles et hop aux poubelles!! Tu parlais que tu mettais des bananes brunes au congelo. Je fais aussi la meme chose, et quand j’ai ai plusieurs je fais du bon pain au bananes avec!! très bon!!

      Pour ma part, personne n’es parfait je crois, je suis une jeune de 22 ans en appartement depuis 1 an et demi, et je travaille fort pour essayer de garder ca ecologique, je fais enormement de recuperation, j’essaie d’éteindre toujours les lumières quand on en a pas besoin, on a a peine commencer à chauffer, nous avons un foyer alors comme le jour nous travaillons à temps plein nous mettons pas de chauffage, le soir un peu de chaleur du feu fait du bien, et la nuit ben on s’habille et on dort sous la couette :) !! Je sais que j’ai de l’amélioration à faire mais je m’améliore de jour en jour. Je prévois dès le printemps prochain faire bcp de compost.. Ah oui j’oubliais l’été j’ai mon jardin de légumes ( beaucoup de variétés) Et pour les arroser nous avons un bac d’eau de pluie, alors nous l’arronsons avec ca!!

    • @stephanie2009
      Voici un lien en anglais sur “comment se servir d’un seul carré de papier de toilette”. Je ne suis pas sur que ça soit simplement humoristique. Ca vient d’un instructeur dans l’armée. Bonjour maladies.

      http://www.feloniousramblings.com/2008/03/how-to-wipe-your-ass-with-1-piece-of.html

      Vous avez oublié le mot “sauver” dans votre dernière phrase également ;-)

    • L’écologie n’est pas une religion, et comme le dit stephanie2009, la grande majorité de ceux qui prônent le respect de l’environnement ne le font pas de façon dogmatique. Mais de traiter l’écologie de religion, c’est une belle façon de se déculpabiliser par contre…

      @catoupink

      Vraiment ? Et il est bon le pain aux bananes avec des bananes congelées ? J’en ai justement quelques-unes au congélo… Je vais essayer !!!

      @q.terreux

      Comme j’ai la tête dure, je vais problement essayer les produits de nettoyage écolo quand même… Mais je ne pensais pas les acheter, plutôt essayer d’utiliser ce que j’ai à la maison (bicarbonate de soute, vinaigre, etc). Avez-vous déjà essayé ?

    • @q.terreux

      ps. Moi aussi j’aime beaucoup vous lire… Vous avez toujours le don de calmer le jeu, surtout sur certains blogues où les esprits s’échauffent rapidement…

    • Comme me le fait remarquer gl00001, le mot “sauver” manquait dans la phrase “…on pourrait sauver beaucoup de vies avec du papier hygiénique et du savon”.

      Ah oui, autre crime environemental pour lequel je ne me sens pas coupable: je “flush” même après un numéro 1! C’est que comme je ne compte pas les carrés de papiers, je ne veux pas boucher la toilette après plusieurs numéros 1 successifs :)

      Au moins, comme je ne bois pas et y vais mollo sur le café, ça espace les numéros 1…

    • Je me sentirai coupable de ne pas être suffisamment “écolo.”, quand la population cessera de faire exprès de surpeupler la planète.

      Voilà!

      :P

    • cjulie

      1 octobre 2010
      12h47

      @q.terreux

      ps. Moi aussi j’aime beaucoup vous lire… Vous avez toujours le don de calmer le jeu, surtout sur certains blogues où les esprits s’échauffent rapidement…

      ___

      Ca s’échauffe moins depuis une “certaine” modération !

      Sur d’autres il y a toujours cette dame qui sait tout …….bref !

    • Pour ce qui est des produits nettoyants écolos, les BioVert lessive et lave-vaisselle font du bon travail, je trouve. Pour le reste, la bonne vieille “petite vache” et le bon vieux vinaigre viennent à bout de la plupart des saletés.

      Perso, la seule chose qui me fait me sentir coupable est l’utilisation de l’eau en bouteille. Rien à faire, l’eau du robinet, je ne suis pas capable.

    • wow a voir tous les efforts de gens “coupables” ca fait chaud au coeur;)
      pour ma part je considere le recyclage comme étant de l’égoisme.
      si l’on recycle tout ,tout de suite, il va rester quoi pour les générations futures?
      pensez-y, la montagne de couches jetables enfoui va prendre des centaines d’années a se décomposer,ils seront bien heureux nos décendants de decouvrir ce trésor de compost pure, ou de nappe de pétrole et p-e meme de diamant…who know? ;)
      recycler c’est un peu vouloir le beurre et l’argent du beurre.
      Tout! tout de suite! (genre ariane moffat)
      soyez patient, tout vien a celui qui sait attendre!

    • En quoi une grande maison n’est pas écolo?????? en tout cas, moi je fonctionne en fonction de ce qui affecte mon portefeuille, mon temps précieux et mon bien-être très égoistement. Si je ne m’en occupe pas, le monde entier me laisse crever et que je sois bien ou pas tout le monde s’en fou. Quand l’écologie sera compatible avec mon portefeuille et mon temps, je pourrai me vanter d’être écolo, d’ici ce temps là je laisse ça à ceux qui se sente joyeux à vouloir sauver “la planète”……si ça les rend heureux, moi pas du tout.

    • @cjulie :

      Oui c’est delicieux le pain aux bananes!!! Tu suis la recette, et quelques minutes avant d’voir besoin des bananes sort les du congelateur.. la pelure s’enlevent très bien.. C’est normal si la banane es noir ca derange pas, et si elle es en compote non plus!! C’est a essayer!!! Moi j’adore ca :)

    • @Johanaud

      Effectivement la construction et l’entretien d’une grande maison a plus d’impact que pour une petite maison… ou pas de maison du tout, hé oui. Plus d’air à chauffer, à refroidir, à humidifier ou déhumidifier, plus de murs à peindre, plus de sols à laver, plus de produits, plus d’énergie, plus d’éclairage, plus de ressources à pomper pour faire les meubles, les vitrines, les petits animaux en cristal qui vont dans les vitrines, plus de tables, plus de chaises, plus de tapis, de tissus, de draps, plus de poubelles. C’est le même principe que le Hummer vs la Yaris, etc.

      Et puisque vous parlez de temps; ça prend moins de temps à nettoyer une petite maison qu’une grande, mais vous le saviez déjà. Il faut faire confiance à son instinct.

      Et puisque vous parlez de portefeuille; avoir une plus petite maison ça veut aussi dire qu’on a moins à dépenser pour la meubler, la chauffer, déneiger, aménager, etc. Acheter moins – arrêter d’acheter parce qu’on s’ennuie ou parce qu’il faut le dernier gadget à la mode – ça veut dire consommer moins de ressources naturelles, d’énergie, polluer moins, réduire notre impact sur l’environnement (immédiat ou non): c’est donc écologique. De plus, acheter moins, c’est aussi bon pour votre précieux portefeuille – il vous remercie déjà.

      Allez, faites un effort pour comprendre, c’est pas si difficile.

      Une dernière note: on ne veut pas sauver la planète, c’est un non sens. La planète c’est de la roche. La planète, elle s’en sacre, elle en a vu d’autres. C’est ceux qu’il y a dessus qui sont en danger.

    • Bonjour M. Fred, je comprends votre position parcequ’elle s’applique à vous mais laissez-moi vous dire comment moi je les vois. Ma maison est plus grande donc les choses que j’ai besoin comme mes dictionnaires mes livres, mes vêtements, mon tapis roulant, ma chambre extra pour recevoir ma belle-famille de l’extérieur, mon bureau pour le travail, mon double garage pour mes voitures, mes skis, etc…… me rendent oh combien plus heureuse que lorsque j’habitais coincé dans mon 4 1/2. Non je ne fais pas le ménage au complet de ma maison, je paie quelqu’un pour ça (c’est mon temps qui est en jeux, je le prend pour m’instruir à la place car c’est ça ‘avenir non!!??) de plus je ne change pas de décoration et de terrassement au 2 ans donc effectivement je mets très peu d’argent sur ma maison, mais l’espace est crucial, et mon foyer me rend heureuse, et je n’ai pas besoin d’allumer toutes les lumières de la maison au complet en même temps! Ça revient à la même chose que dans un 4 1/2!!!! Je n’ai pas de gadget à la mode et pas tant de poubelles d’ailleurs j’achète chez Costco, Mayrand et Bonanza qui diminue mon épicerie en 4 aulieu d’acheter chez Métro et cie…… et oui!!! Je traverse le pont pour aller chez Bonanza!!! Car ça en vaut la peine!!!! Jamais je vais payer 4 fois plus pour du bio le régulier est déjà trop cher!!!!! Ce n’est pas parceque la charpente de ma maison est grande qu’elle fait une différence notable dans la pollution. Je préfère être dans ma maison devant le foyer que dans un 4 1/2 à coté d’un boulevard bruyant. Bref, on met l’argent là où ça nous rend heureux et ça n’a rien à voir avec l’environnement. Quand je prenais l’autobus c’était parceque j’avais pas d’argent pour une voiture!!! Pas parceque je voulais sauver la planète!!!! Mon commentaire est arrogant, oui, mais le message ici n’est pas que je me fou de l’environnement mais plutot que les choses à la mode comme elles sont présentés actuellement NE SONT PAS ADAPTÉS AU CAPITALISME ACTUEL ET VOS STRATÉGIES NE SONT BONNES QUE POUR CALMER VOTRE CULPABILITÉ EN PLUS DE DONNER DU JUS EN MARKETING AUX GRANDES ENTREPRISES. Le vrai enjeux est de trouver des sources d’énergies renouvelables à bas coût et de l’agriculture moins dommageable à bas coût OU BIEN de trouver autre chose que le capitalisme. C’est aussi simple que ça. Tout le reste c’est de la foutaise!!! L’humain a déjà à faire beaucoup d’effort pour faire ça vie et en sortir heureux, faire plus d’effort pour sauver la vie des autres est irréaliste, en fait, je ne crois pas que personne le fasse, ils sacrifient la leur….Je ne me metterai pas a parler des BIXIS car je vais me mettre en colère…….ce sont des voleurs de stationnements!

      Sans rancune.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • publicité

  • Calendrier

    septembre 2010
    D L Ma Me J V S
    « août   oct »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives

  • publicité