Marie-France Léger

Marie-France Léger - Auteur
  • Marie-France Léger

    Des tendances en aménagement à la survie dans la maison avec deux adolescentes, tout passionne Marie-France Léger.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 31 août 2010 | Mise en ligne à 9h49 | Commenter Commentaires (17)

    Victime de son succès, un promoteur s’excuse…

     

    Dans un communiqué adressé aux personnes  inscrites sur la liste du Séville, le promoteur Prével s’est excusé hier pour le cafouillage de vendredi soir dernier, survenu la veille  de la pré-vente des condos. Le promoteur a expliqué avoir procédé plus vite que prévu à la distribution de numéros afin d’éviter les incidents sur la voie publique. 

    “Vers 18h30, le vendredi 27 août, plus de 200 personnes attendaient déjà en ligne. Des gens qui faisaient la file ont alors porté plainte à la police quand d’autres personnes auraient tenté de les dépasser. Les agents du SPVM sont venus nous rencontrer pour nous demander formellement de trouver une solution puisque, dans une optique de sécurité publique, ils ne pouvaient permettre que quiconque passe la nuit sur le trottoir”, a indiqué un porte-parole de Prével.

    Le promoteur a prévenu qu’il trouvera des solutions pour la vente de la phase  II. En attendant, il a vendu 99 condos en quelques heures …


    • Du bon voisinnage en perspective….

    • completement ridicule. Faire un line up pour un condo ! Wow, y’a des genies du marketing à quelque part OU les clients sont une belle gang de suiveux.

    • Il y a combien de condos en vente à Montréal actuellement? Qu’est-ce qui rend ce projet-là si spécial? J’aimerais avoir plus d’informations.

    • Dans les 99 futurs nouveaux proriétaires je serais curieux de connaître le nombre d’acheteurs qui se sont présentés que pour des fins spéculatives sans réels intentions d’habiter les lieux et seulement pour revendre l’espace sur plan ou bien le louer ou le revendre après la prise de possession. Sans contredire que ce projet pourrait insuffler un peu de vie de quartier dans ce secteur de la sainte-catherine , il m’appert que les spéculateurs et flippeux de condo se sont agglutinés rapidement autour de ce projet au détriment d’une vie de quartier renouvelée.

    • Je ne comprends pas l’engouement pour les condos.

      Il me semble que ça revient à vivre dans un bloc appartement. Pas super sexy.

      Anyway, ce n’est pas mon problème, faites monter les prix, c’est bon pour mon actif net …

    • L’excuse de la police ne tient pas debout. Prével avait d’autre choix que de donner des numéros à ceux qui venaient se mettre en ligne la veille de la date prévue. Les conditions de la prévente étaient claires : Vendredi, affichage des plans et prix. Samedi, distribution des numéros pour la réservation.

      Prével aurait du demander à la police de faire respecter cette consigne. Le promoteur a fait preuve de gestion broche-à-foin et de mépris envers les autres en ne respectant pas ses propres conditions de prévente.

    • Ça me fait 99 acheteurs potentiels si j’ai des fermes d’autruches à vendre.

    • @ legorf “Je ne comprends pas l’engouement pour les condos. Il me semble que ça revient à vivre dans un bloc appartement. ”

      C’est une question de mode de vie. La vie en condo permet d’avoir plus de temps car on n’a pas ou très peu d’entretien à faire, et aussi d’être proprio de façon plus abordable à Montréal, car il faut être très nanti (ou accepter d’être surendetté) pour pouvoir s’offrir une maison à Montréal (au moins 600 000$ pour une unifamiliale). De plus, une maison ne convient pas forcément à certains profils, comme les célibataires et les jeunes couples sans enfants.

      La différence entre un immeuble à condos et à logements locatifs: la qualité (construction, insonorisation, aménagement, etc.) J’ai été propriétaire pendant 6 ans d’un condo à Montréal construit dans les années 80, l’insonorisation était excellente, les pièces, spacieuses et le stationnement souterrain était inclu. Très difficile de trouver l’équivalent dans un immeuble à logements “ordinaires” à Montréal.

    • @legorf

      Le marché locatif nous pousse vers les condo qu’on le veuille ou non. Trouver un 5 1/2 à prix abordable à Mtl c’est rendu mission impossible.

      Pourquoi payer entre 1000-1300$/mois pour un vieux logement où je peu me faire évincer par le propriétaire qui reprend l’étage du dessus pour sa vieille mère alors que pour le même prix j’ai un condo neuf avec retour sur l’investissement.

      Je n’ai pas les moyens d’acheter une maison vétuste de 190 000$, à un prix de marché de 360 000$. Je ne vois pas l’intérêt de m’endeter jusqu’au coup pour avoir mon petit bout de gazon à moi que je ne veux pas tondre de toute manière.

      Il ne se bâti plus de locatif à Mtl, il se bâti du condo, du condo et encore du condo. Les promoteurs n’ont aucun incitatif financier à bâtir du locatif. Le cash est dans les condo.

      De plus il est impossible de rentabiliser un espace à Mtl en y construisant une maison unifamiliale. De toute façon il ne reste plus de terrain pour les faire pousser. C’est la banlieu qui s’en charge.

    • C,est pourtant bien simple…s,il y avait un tel achalandage, c’est dire que le prix fixé n’était pas assez élevé…le promoteur a manqué une belle chance de s,en mettre plein les poches…

      Ce n’est que partie remise pour la phase 2

    • @larousse_estdouce

      Vous dites ” car il faut être très nanti (ou accepter d’être surendetté) pour pouvoir s’offrir une maison à Montréal (au moins 600 000$ pour une unifamiliale)”

      Qu’est-ce que vous qualifiez d’unifamiliale? J’ai une maison unifamiliale sur l’île de Montréal et bien honnêtement si je la vendais elle serait listée bien en dessous de 600 000$!!

      En jettant un coup d’oeil sur le site MLS j’ai trouvé même des maisons unifamiliales à moins de 400 000 $ dans les quartiers très “selects” de Montréal-Ouest et Côte-Saint-Luc. D’autres encore à Saint-Laurent et Cartierville.

      Pour ma part ma maison a une valeur estimée de moins de 300000 et ce n’est pas un taudis!

      Évidemment si vous appellez unifamiliale une maison de 3000 pi.ca de surface habitable, vous allez payer près de 600000$. Mais ce n’est pas tout le monde qui recherche ça…

    • ” Des gens qui faisaient la file ont alors porté plainte à la police quand d’autres personnes auraient tenté de les dépasser”

      Oh boy…

    • @stef29

      C’est drole mais j’ai plutôt l’impression qu’il a vendu de la scrap. Présenté en vitesse seulement quelques heures avant de vendre et sur papier seulement. Vendu encore plus vite le vendredi soir et on peut s’attendre à ce que ce soit construit à peu près à la même vitesse.

      il faut s’attendre à du couvre plancher cheap, des armoires Ikea, des fenêtres pas vraiment isolante et des murs qui vont craquer autour des portes avant la fin de la construction avec en prime un promoteur qui aura probablement changé de compagnie quand viendra le temps de régler les problèmes..

      D’ailleurs, le dernier billet de ce blogue aurait besoin d’un Ajout:

      “vu les prix abordables, ils ont fait un sacrément bon investissement ! Ils pourront le revendre à la prise de possession, dans deux ans, avec un bon bénéfice !”

      En date d’aujourd’hui, même les plus optimistes (banques, Desjardins, SCHL, vendeurs immobilier) s’entendent pour dire que les prix seront stables durant les prochaines années. Les plus pessimistes s’attendent à un effondrement du marché. Les réalistes s’entendent pour dire que les prix devraient êtres à la baisse pour les 3 à 5 prochaines années parce que nous sommes en pleine bulle immobilière à la grandeur du Canada.

      Conclusion: Ils se sont fait avoir.

    • Faites la file pour acheter un condo sur plan au gros prix, avec de l’espace calculé au pied carré brut.
      Devenez propriétaire et tapez-vous les discussions avec le promoteur pour avoir CE QUE VOUS AVEZ DEMANDÉ et payé et pour faire apporter les correctifs au besoin, et pour avoir la livraison au moment prévu.

      Si vous avez des problèmes, et ça arrive, essayez de vous faire indemniser par l’Assurance habitation des maisons neuves. BONNE CHANCE !!!

      Puis, revendez votre condo au pied carré net… votre condo est soudainement devenu plus petit que celui que vous avez acheté…. et vous vous battrez contre les condos neufs vendus au pied carré brut. Que de plaisir en vue !

    • …Le promoteur a prévenu qu’il trouvera des solutions pour la vente de la phase II…..

      Un tirage par internet peut-être????

      @ larousse_est douce

      …au moins 600 000$ pour une unifamiliale…

      Il n’y aurait pas une surenchère de votre par peut-être???

      Le prix médian d’un unifamilliale à Montréal était de 310 000$ en 2009 celui des plex de 360 000 $ et des condo de 227 000$. Comme vous le voyez, on est loin des 600 000 $ que vous affichez.

      Source : http://www.lactualite.com/economie/finances-personnelles/le-prix-des-proprietes-au-quebec?page=0,14

      Définition de prix médian :
      50 % des valeurs (prix) sont supérieures à la médiane et 50 % lui sont inférieures

    • @mmotte

      Le promoteur, c’est Prével, entreprise bien ancrée et populaire à Montréal avec ces divers projets de réfection de bâtiments tel le Lowney. Allez donc vous renseigner avant de dire n’importe quoi…

    • @philwell
      Pour avoir pris récemment possession d’une unité à l’impérial, je ne peux qu’acquiescer. Prével est un constructeur sérieux et livre de la qualité.

      Pierre Denis

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • publicité

  • Calendrier

    août 2010
    D L Ma Me J V S
    « juil   sept »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité