Marie-France Léger

Archive, avril 2010

Vendredi 30 avril 2010 | Mise en ligne à 20h50 | Commenter Commentaires (8)

Projet d’hôtel pour le Silo

Un hôtel  dans le Silo, aimeriez-vous ça  ? En découvrant la programmation de l’exposition des nouveaux diplômés de la Faculté de l’aménagement de l’Université de Montréal – qui se poursuit aujourd’hui, samedi, de 12h à 19 h au 2940, chemin de la Côte Sainte-Catherine –je tombe sur le travail de Danielle Bouchard, étudiante de 3e année en design d’intérieur qui, devinez quoi, s’est intéressée à ce thème comme projet de fin d’études!

Mme Bouchard y présente sa vision et ses idées sur l’avenir du Silo numéro 5 en privilégiant la venue d’un hôtel dans le mastodonte. Elle l’a baptisé hôtel M pour Machine. 

Elle explique: “Donc, de la MACHINE mécanique de l’ère industrielle à celle de LA MACHINE NUMÉRIQUE d’aujourd’hui! Le M évoque la Machine, Montréal, Mondialisation.”

 ”C’est un projet étudiant qui est à une étape préliminaire, mais qui essaie d’innover avec la technologie du numérique, comme l’accueil avec son hologramme et ses bornes tactiles pour l’enregistrement des chambres.”

Coupe du silo

Coupe du silo

Entrée sud

Entrée sud

Q: Pourquoi un hôtel ?

R: Pour mon projet de fin d’études, j’ai choisi  comme bâtiment  le Silo num. 5 pour en faire un hôtel. Un hôtel parce qu’il se situe dans la  promenade du Vieux-Port  et qu’il est positionné dans la suite de la rue  McGill. On le voit de partout. Les études de marché disent qu’il y a un besoin  d’hébergement dans le Vieux-Montréal.  J’ai choisi de miser sur l’accueil avec des bornes interactives pour remplacer les personnes, comme ça se fait maintenant au Japon et à Amsterdam. Le rez-de-chaussée serait voué à la restauration. Les chambres sont situées  du 1er au 10e étage. Les bureaux et les salles d’exposition sont  situés au 11e et au 12e  étage.   

Q: Comment sont aménagées les chambres ?

R: Comme les  silos ne sont pas larges, seulement 20 pieds,  je  réparti  les chambres sur deux étages: un premier  plancher pour la zone publique et la mezzanine pour la chambre proprement dite et la salle de bains. Je privilégie une centaine de chambres avec des percées supplémentaires  pour donner de la lumière naturelle. L’éclairage est primordial: le mobilier intégré en Corian est rétro-éclairé avec du DEL de différentes couleurs.  Il y a aussi de l’éclairage en forme circulaire, des spots ronds,  suivant le contour du silo.  Les anciennes montées d’hommes sont transformées en ascenseur  dans chaque chambre pour monter les bagages. 

Rez-de-chaussée de la chambre avec monte-charge

Rez-de-chaussée de la chambre avec monte-charge

Espace chambre en mezzanine avec trou du monte-charge

Espace chambre en mezzanine avec trou du monte-charge

 Q: Il y a un gros problème de lumière naturelle  ?

R: Bien sûr. Alors l’éclairage intérieur devient  très important. Il faut éclairer le bas des silos, en longeant les murs. Sur les façades nord et sud, là où il n’ y a pas de fenêtres,  on projette  des vidéos, des jeux de lumière. Je souhaite que de l’intérieur aussi on vive l’expérience de l’immensité. Vers les galeries, il y aura des postes d’observation en porte à faux avec vue sur l’atrium.  A partir des chambres, les vues seront  sur le Vieux-Montréal ou le fleuve.

Lounge au rez-de-chaussée du Silo

Lounge sur la galerie 1 du Silo

Les bureaux administratifs dans les étages supérieurs

Les bureaux administratifs dans les étages supérieurs

Un bien bel hôtel

Un bien bel hôtel

Lire les commentaires (8)  |  Commenter cet article






Lundi 26 avril 2010 | Mise en ligne à 8h02 | Commenter Commentaires (34)

Une éolienne à la maison

  Dans un article publié dans La Presse Affaires, nous apprenons qu’une petite entreprise québécoise UrWind commence à commercialiser une éolienne résidentielle haute de six mètres qui permettrait de réduire de 20 à 40 % la consommation d’électricité d’une maison moyenne.  L’électricité ansi produite serait créditée sur la facture d’hydro.

 Jean-Christophe Mortreux, président d’UrWind et diplômé en génie mécanique de Polytechnique, affirme  que : ”L’idée, c’était de concevoir une éolienne facile à intégrer au milieu urbain, à faible bruit et à faibles vibrations, légère et facile à fixer sur les toits. Son côté compact la rend facile à accepter visuellement au sein d’une architecture urbaine. Et le fait qu’elle soit verticale lui permet de prendre le vent de toutes les directions.»

Pourriez-vous l’accepter visuellement ?

Lire les commentaires (34)  |  Commenter cet article






Vendredi 23 avril 2010 | Mise en ligne à 11h10 | Commenter Commentaires (30)

Les tondeuses, Part III

Sur la question existentielle de la tondeuse électrique, les avis sont partagés. Est-elle utile oui ou non partout ou seulement pour les petits terrains car son temps de charge est vraiment limité ? Est-elle aussi puissante et efficace que la tondeuse à essence ? Ses lames doivent-elles être aiguisées trop souvent ?

Car avant de se débarrasser de sa bonne vieille tondeuse, plusieurs se demandent s’ils ne vont pas tomber dans le panneau écologique et s’en mordre les doigts après avoir payer 400 $ pour le nouveau joujou. Chose certaine, les fabricants ont fait un petit effort depuis quelques années pour diminuer le poids des engins électriques. Sans parler du contrôle du bruit et des émanations nocives qui somme toute restent au coeur de nos préoccupations.  Alors avec ou sas fil ?  J’attend vos commentaires sur mon blogue. À vos claviers !

La tondeuse électrique: la solution à nos problèmes?

La tondeuse électrique: la solution à nos problèmes?

Lire les commentaires (30)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    août 2012
    D L Ma Me J V S
    « juil   sept »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité