Jozef Siroka

Archive de la catégorie ‘Quentin Tarantino’

Mercredi 22 janvier 2014 | Mise en ligne à 13h15 | Commenter Commentaires (21)

Tarantino abandonne son western (AJOUT)

quentin_django

MISE À JOUR : QT voulait tourner son film en 70mm, à la The Master, nous révèle The Wrap, qui a mis la main sur le scénario.

Quentin Tarantino est un homme de principe. Il est aussi un homme «très, très déprimé» en ce moment. Le fameux cinéaste a pris la douloureuse décision mardi d’abandonner son nouveau projet de film, le western The Hateful Eight. La raison? La fuite non-autorisée du scénario qu’il a confié à un cercle restreint d’acteurs.

L’idée que son script circule librement sur la toile ne pose pas de problème à Tarantino. Plus même, il affirme qu’il «aime ça que les gens aiment mon shit, et qu’ils passent par tous les chemins afin de le trouver et de le lire». Ce qu’il aime moins, c’est le sentiment de s’être fait trahir par des gens en qui il avait pleine confiance.

QT a annoncé la mauvaise nouvelle hier après-midi à Mike Fleming de Deadline :

«J’avais terminé une première ébauche, et je ne voulais pas débuter le tournage avant l’hiver prochain, dans un an. Je l’ai donné à six personnes et, apparemment, il est sorti aujourd’hui.

«Je l’ai donné à l’un des producteurs de Django, Reggie Hudlin, qui a laissé un agent entrer chez lui et le lire. Je l’ai également confié à trois acteurs: Michael Madsen, Bruce Dern et Tim Roth.

PulpPumpkin

«J’exclue Roth. Les autres ont dû le passer à leurs agents, et l’un de ces agents l’a fait circuler dans le tout-Hollywood. Je ne sais pas de quelle manière ces agents travaillent, mais je suis sûr d’une chose: si je ne peux avoir aucune confiance envers mes collaborateurs à ce stade de la production, je n’ai aucune envie de faire ce film.

«Le coupable est forcément un agent de Dern ou de Madsen. S’il vous plaît, donnez-moi des noms!».

kill-bill-2-6

Fleming a été sonné par cet entretien téléphonique. Il admet que, normalement, un coup de fil de ce genre serait «une bonne journée» pour lui d’un point de vue journalistique. Il affirme cependant avoir passé «la majeure partie» de la conversation à tenter de convaincre Tarantino de reconsidérer sa décision, ne serait-ce que pour voir le septuagénaire Dern briller dans une production aussi prometteuse. QT a répliqué en disant qu’il adorait le vétéran acteur, et qu’il compte écrire un gros rôle pour lui dans son prochain film, qui demeure top-secret.

Pour ce qui est de The Hateful Eight, Tarantino dit qu’il pourrait y revenir un jour, si jamais il entend «l’appel de la Muse», mais que pour le moment, le projet est tabletté. Littéralement. «Je vais le publier. C’est fini. Je vais passer à autre chose. J’en ai 10 autres dans le ventre», a-t-il assuré.

P.S.: La dépêche de Deadline annonçant le film, que j’ai relayée lundi dernier, indiquait que Christoph Waltz aurait fait partie du casting. Il n’a en fait jamais figuré dans les plans. Les infos d’aujourd’hui révèlent cependant qu’on sera privé d’une réunion entre Mr. Blonde er Mr. Orange. Coup doublement dur…

Lire les commentaires (21)  |  Commenter cet article






Lundi 13 janvier 2014 | Mise en ligne à 16h00 | Commenter Commentaires (32)

The Hateful Eight, un western de Quentin Tarantino

Django Unchained (2012) Blu-ray Screenshot

En novembre dernier, Quentin Tarantino annonçait la nature de son nouveau projet sur le siège de Jay Leno : «Ce n’est pas une suite à Django, mais c’est un autre western. J’ai eu tellement de plaisir à faire Django et j’aime tellement les westerns, qu’après avoir appris comment en faire un, c’est comme “OK, laissez-moi en faire un autre maintenant que je sais ce que je fais.”».

Les fans du populaire réalisateur, considérant avec sagesse tous les faux espoirs qu’il a fait naître au cours de sa carrière, ont pris la nouvelle avec un grain de sel. Mais il semblerait que QT a bel et bien tenu parole cette fois-ci. Deadline et The Hollywood Reporter ont révélé ce week-end que le scénario est en cours d’écriture, et qu’il s’intitule The Hateful Eight, clin d’oeil ludique au classique du western d’action à vedettes The Magnificent Seven (1960). À moins qu’il ne s’agisse d’une auto-référence à ses Crazy 88

Côté casting, Tarantino compte renouer une troisième fois avec son nouvel acteur-fétiche Christoph Waltz, pour qui il a écrit un rôle. L’autre gros nom qui circule est celui de Bruce Dern, qui a fait une brève apparition dans Django Unchained (photo ci-dessus). Le vétéran de 77 ans a remporté le prix d’interprétation masculine au dernier Festival de Cannes, où il a qualifié QT de «génie».

Un des porte-étendards de l’influente BBS Productions, qui démarra en trombe l’ère post-code Hays à Hollywood, Dern s’est établi dans les années 1970 comme un solide acteur de soutien. Très en demande, il a été dirigé par de nombreux cinéastes de renom, dont John Frankenheimer, Hal Ashby, Elia Kazan, Alfred Hitchcock, Claude Chabrol et, récemment, Francis Ford Coppola, jouant un shérif acariâtre et inquiétant dans le tristement sous-estimé Twixt.

Deadline n’a pas manqué de louanger l’acteur dans sa dépêche, disant qu’il est «aussi vif que jamais, et possède une mémoire encyclopédique quant à la tradition hollywoodienne et sa place dans ce monde. Cela a fait de lui un candidat idéal pour un “comeback”, et une poignée de réalisateurs qui sont ingénieux dans leur casting, comme [Alexander] Payne et Tarantino, sont très astucieux en reconnaissant cela.»

Forty Lashes Less OnePlus même que Django Unchained – que QT voit davantage comme un «southern» qu’autre chose – The Hateful Eight se présente comme le premier western pur du cinéaste qui n’a jamais caché son amour du genre, et qui cite régulièrement Sergio Leone et Sam Peckinpah comme des influences majeures.

À noter que Tarantino avait songé au milieu des années 1990 à adapter Forty Lashes Less One, roman western d’Elmore Leonard racontant l’histoire de deux détenus dans la prison de Yuma, un métis Apache et un soldat noir, qui doivent capturer les cinq hors-la-loi les plus redoutables du pays afin de recouvrer leur liberté. Tarantino à finalement porté Leonard à l’écran grâce à Jackie Brown.

Précisons enfin que la production de The Hateful Eight n’a pas été officiellement confirmée, mais ça ne saurait tarder, les sources de l’info étant particulièrement solides. Aucun indice par rapport à l’intrigue, quoiqu’on peut s’amuser à les relever via The Magnificent Seven qui, soit dit en passant, est un remake des Sept Samouraïs d’Akira Kurosawa.

À lire aussi :

> Django Unchained : quelques notes discordantes…
> Quentin Tarantino a 50 ans
> «Death Proof doit être mon pire film»

Lire les commentaires (32)  |  Commenter cet article






Mercredi 27 mars 2013 | Mise en ligne à 12h45 | Commenter Commentaires (118)

Quentin Tarantino a 50 ans

Quentin-Tarantino

Quentin Tarantino célèbre aujourd’hui un demi-siècle d’existence. Pour l’occasion, je propose un exercice bien simple : quel est votre moment préféré tiré de son oeuvre?

On peut soumettre une séquence, une brève scène, une portion de dialogue (que ce soit des films qu’il a réalisés ou juste écrits), une seule réplique, un plan, un mouvement de caméra, une savante référence cinématographique, une performance, une de ses performances, une chanson, un morceau musical… Bref, ce ne sont pas les choix qui manquent!

Pour ma part, je me permets le luxe d’y aller avec deux exemples. À préciser que je me base sur mes impressions initiales, viscérales, et non d’après une évaluation et une appréciation de l’oeuvre après coup. La séquence d’ouverture de Jackie Brown et le flash-back animé dans Kill Bill Volume 1 sont les deux moments les plus marquants de mon expérience tarantinesque. Et vous?

> Le blogue du Guardian, pour sa part, y va de remerciements en cinq temps.

À lire aussi :

> Quentin Tarantino : «Death Proof doit être mon pire film»

Lire les commentaires (118)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    avril 2014
    L Ma Me J V S D
    « mar    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité