Jozef Siroka

Archive de la catégorie ‘Entracte’

Dimanche 21 décembre 2014 | Mise en ligne à 17h00 | Commenter Commentaires (8)

Entracte

4NF4TOuo8fSTlIebXB0ANQWU9DU

À quelques jours avant Noël, Internet nous a offert tout un cadeau: la version intégrale du documentaire A Personal Journey with Martin Scorsese Through American Movies. Sorti en 1995, pour coïncider avec le centenaire de l’avènement du 7e art, le film de 225 minutes couvre une bonne partie de l’histoire du cinéma U.S., de l’époque du muet jusqu’en 1969, année de sortie du premier long métrage du fameux cinéaste-professeur.

Deux sujets reviennent régulièrement dans la leçon de Scorsese: déterminer le véritable apport artistique offert par les réalisateurs ayant travaillé dans le studio system avant la révolution culturelle du Nouveau Hollywood, et l’importance de bien comprendre et d’apprécier le passé afin d’inscrire son oeuvre (ou d’écrire sa critique) dans une perspective historique – peu importe qu’on veuille perpétuer ou révolutionner la tradition.

Le cinéaste a parlé de son docu dans le livre d’entretiens Scorsese on Scorsese. Quelques extraits :

Je voulais interpeller de jeunes réalisateurs et des étudiants en cinéma qui ne connaissaient peut-être pas certains films ou tendances du cinéma américain qui m’intéressent beaucoup. Je voulais ressusciter certains noms, comme Budd Boetticher ou André De Toth. Également, des films muets comme Seventh Heaven de Frank Borzage, ainsi que mes propres découvertes. [...]

J’ai commencé le Voyage avec le premier film que j’ai vu dont je me rappelle du titre, Duel in the Sun. Cela m’a mené à King Vidor et sa relation avec son producteur, David O. Selznick. Là, on a affaire à toute la question de l’expression personnelle à l’intérieur du studio system. Vidor a fait un film très personnel, The Crowd, qu’il a suivi par The Champ; il a ainsi conclu un marché. Mais d’autres ont pris une autre approche. À l’intérieur du système ils disaient ce qu’ils voulaient dire, mais en le déguisant sous la forme, et en utilisant les genres de l’époque. [...]

Pour moi, il doit y avoir un moyen qui me permet d’expérimenter tout en continuant à travailler. Ce n’est pas chaque film que l’on fait qui va nécessairement venir complètement de notre coeur. J’essaie de faire des films dans le mainstream, dans le système – tout en restant fidèle à ma vision des choses. Ma définition de «réalisateur» est une personne qui pourrait s’épanouir dans le vieux studio system, qui pourrait faire un travail professionnel sur n’importe quel scénario qui lui a été fourni. Je préfère être un cinéaste, parce qu’être un réalisateur est un travail très difficile; réussir à trouver l’énergie pour comprendre et ressentir du matériel qui ne provient pas de soi. [...]. Mais de temps en temps j’aimerais faire des films comme Cape Fear, continuer à travailler sur des aspects techniques de mon métier, et d’essayer de combiner le style d’antan avec mes propres intérêts et obsessions.

De retour le 5-6 janvier.

Lire les commentaires (8)  |  Commenter cet article






Vendredi 20 juin 2014 | Mise en ligne à 12h45 | Commenter Commentaires (2)

Entracte

vacances-de-m-hulot-1953-02-g

Petite pause estivale / Coupe du monde. De retour le 14 juillet.

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






Mardi 24 décembre 2013 | Mise en ligne à 13h00 | Commenter Commentaires (11)

Entracte – lectures pour le temps des Fêtes

Nicolas-Cage-in-Adaptatio-007

Si, comme moi, vous comptez profiter du congé du temps des fêtes pour faire du rattrapage en salle ou en vidéo, vous apprécierez peut-être la possibilité de bonifier votre expérience en lisant les scénarios, dans leur intégralité, de certains des films majeurs de l’année. Le site Rope of Silicon a mis en ligne plus d’une trentaine de scripts issus d’une dizaine de studios. Certains titres importants comme Captain Phillips, American Hustle et Inside Llewyn Davis manquent à l’appel pour le moment, mais l’essentiel des productions les plus en vue est représenté.

C’est il y a une dizaine d’années, lorsque j’étudiais au New York Film Academy à Londres (bon, «étudier» est un grand mot, il s’agissait davantage d’un séminaire intensif de cinq semaines) que j’ai eu la piqûre pour la lecture de scénarios, alors que l’établissement scolaire regorgeait de cartables colorés à la disponibilité de tous. J’ai appris à mieux apprécier le métier de scénariste mais, surtout, celui de réalisateur.

En effet, on se met dans la peau d’un metteur en scène qui ne dispose que de mots écrits noir sur blanc et de son imagination afin de concevoir un long métrage en bonne et due forme. On constate l’étendue des décisions qu’il doit prendre pour chacune des pages. Un exercice de lecture bien plus inspirant qu’on ne se l’imagine d’entrée de jeu, et qui renforce l’idée – assez contestée il est vrai – qu’un scénario est davantage un outil de travail malléable que le fondement brut d’une oeuvre cinématographique.

Voici les titres qui ont retenu mon attention sur le site de RoS :

SCÉNARIO ORIGINAL

> Nebraska, par Robert T. Nelson ; réal.: Alexander Payne

> All is Lost, par J.C. Chandor ; réal. J.C. Chandor

> Spring Breakers, par Harmony Korine ; réal. Harmony Korine

> Before Midnight, par Richard Linklater, Ethan Hawke et Julie Delpy ; réal. Richard Linklater

> Mud, par Jeff Nichols ; réal. Jeff Nichols

> The Past, par Asghar Farhadi ; réal. Asghar Farhadi

> Rush, par Peter Morgan, réal. Ron Howard

> Prisoners, par Aaron Guzikowski ; réal. Denis Villeneuve

> Lee Daniels’ The Butler, par Danny Strong ; réal. Lee Daniels

SCÉNARIO ADAPTÉ

> 12 Years A Slave, par John Ridley ; réal. Steve McQueen

> The Wolf of Wall Street, par Terence Winter ; réal. Martin Scorsese

> Philomena, par Steve Coogan et Jeff Pope ; réal. Stephen Frears

> The Bling Ring, par Sofia Coppola ; réal. Sofia Coppola

> August : Osage County, par Tracy Letts ; réal. John Wells

> Lone Survivor, par Peter Berg ; réal. Peter Berg

> The Spectacular Now, par Scott Neustadter et Michael H. Weber ; réal. James Ponsoldt

- Les autres scénarios se trouvent ici.

- Pour en savoir plus sur le métier, une table ronde de scénaristes modérée par le Hollywood Reporter, qui compte notamment George Clooney (The Monuments Men), Jonas Cuaron (Gravity), Julie Delpy (Before Midnight) et John Ridley (12 Years a Slave), à consulter ici.

La section commentaires restera ouverte pendant mon congé. J’y ferai un tour sporadiquement jusqu’à mon retour, le 6 janvier. D’ici là, je vous souhaite bon cinéma, et bonne lecture!

Lire les commentaires (11)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • publicité

  • Calendrier

    mars 2015
    L Ma Me J V S D
    « fév    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité