Jozef Siroka

Jozef Siroka - Auteur
  • Le blogue de Jozef Siroka

    Jozef Siroka est journaliste au pupitre à LaPresse.ca et blogueur cinéma à temps partiel.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 13 mai 2014 | Mise en ligne à 16h15 | Commenter Commentaires (21)

    Justice League saura-t-il répéter l’exploit de Avengers?

    10329319_10152142889510745_8640782008530768014_n

    Zack Snyder est devenu l’homme de la situation dans le département des super-héros chez Warner Bros. Après Watchmen et Man of Steel, le studio lui a confié en juillet dernier les rênes de Batman vs. Superman, à l’affiche en mai 2016. Une première photo de Ben Affleck portant le costume du chevalier noir a été diffusée aujourd’hui, au lendemain d’un tweet du réalisateur dévoilant en partie la Batmobile.

    Mais ces films ne sont qu’un prélude à la véritable mission de Snyder : répéter le succès des Avengers du compétiteur Disney/Marvel grâce à l’adaptation cinématographique de Justice League. Le mégaprojet compte réunir les plus fameuses figures de l’univers DC Comics, à savoir Batman (Affleck), Superman (Henry Cavill), Wonder Woman (Gal Gadot), et d’autres personnages qui ne sont pas encore associés à des acteurs, comme Cyborg, Aquaman, Flash et Green Lantern. Justice League est prévu pour 2018 au plus tôt, a rapporté le Wall Street Journal en avril.

    S’ajustant tant bien que mal à la tendance lourde de «l’univers partagé», Warner a annoncé avoir neuf projets en développement en relation avec Justice League. L’identité de ces films solos n’a pas été dévoilée, mais parmi les possibilités on retrouverait : Suicide Squad, Lobo, Shazam, Green Arrow, Fables, le Sandman de Joseph Gordon-Levitt ou peut-être même le Justice League Dark de Guillermo Del Toro, en plus bien sûr des personnages cités dans le paragraphe précédent.

    Et on ne parle ici que de la lutte que se livrent deux studios majeurs, alors que c’est Hollywood au complet qui veut avoir sa part du supergâteau. Un article de fond publié par The Playlist en décembre, qui se désole de l’Avengerisation des blockbusters, liste des projets d’autres héros costumés qui ne sont pas issus de Disney ou Warner, dont X-Force, un reboot de Fantastic Four et une autre suite à Wolverine (20th Century Fox) et Venom et Sinister Six (Sony). Il y a trois semaines, on apprenait que Fox allait ressusciter Flash Gordon. Au moment de taper ces lignes, on apprend que Channing Tatum vient d’être confirmé pour incarner Gambit en prévision d’un film solo tiré de l’univers X-Men

    Les membres de Justice League

    Les membres de Justice League

    Mais le souverain suprême des spin-offs demeure sans conteste Disney/Marvel, avec ses neuf films sortis depuis mai 2008 (le plus décevant du groupe, The Incredible Hulk, ayant engrangé un «maigre» 263 millions $ au box-office), et un second chapitre The Avengers à l’horizon (1er mai 2015). Age of Ultron présentera une flopée de nouveaux personnages, dont Quicksilver (Aaron Taylor-Johnson), The Scarlett Witch (Elisabeth Olsen) et Vision (Paul Bettany), qui pourraient chacun piloter des films solos. Le patron de Marvel, Kevin Feige, a déclaré à Bloomberg Businessweek en avril que «les possibilités sont infinies».

    Une grande partie du succès de Marvel peut être attribuée à Feige. Il a une compréhension particulière de la bande dessinée, des fans, des super-héros, et du récit. Il concède que Marvel ne récupérera pas les droits cinématographiques de X-Men ou de Spider-Man de sitôt, mais dit Marvel a quelque chose de plus précieux: un univers composé de milliers de personnages qu’il contrôle entièrement.

    Cela signifie que Feige peut produire un nombre illimité de films avec des intrigues entrelacées, créer un vaste public pour presque n’importe quel film de Marvel. Les gens pourraient aller voir The Avengers, y rencontrer Black Widow, et revenir pour son film, aussi.

    Il y a une carte de films se rendant loin dans la prochaine décennie sur le mur du bureau de Feige. «C’est comme regarder à travers le télescope Hubble. Vous vous dites, “Qu’est-ce qui se passe là-bas? Je peux voir en quelque sorte”, dit-il en riant. Ils en ont imprimé une nouvelle récemment qui va jusqu’en 2028.»

    guardians-of-the-galaxy-skip-crop

    La stratégie des films solos à la pelletée n’est peut-être pas aussi infaillible que semble le croire M. Feige. Ce dernier aimerait répéter le succès des Avengers et de ses dérivés avec la franchise à venir Guardians of the Galaxy, avant-dernier jalon de la Phase II du Marvel Cinematic Universe. Mais, selon cette analyse du Hollywood Reporter, il s’agirait d’un pari particulièrement risqué. Des personnages comme Star-Lord, Gamora, Drax the Destroyer, Groot et Rocket Raccoon (oui, vous avez bien lu, un super-raton laveur, qui plus est, a été inspiré par une chanson des Beatles) n’ont pas eu le même impact dans la culture populaire que les Iron Man, The Hulk ou Captain America dans leurs moutures pré-cinématographiques. Le fameux «brand awareness» n’est pas aussi fort.

    En même temps, si Marvel réussissait à remporter son pari, il se rendrait à un autre niveau. En effet, si Guardians of the Galaxy faisait exploser le box-office malgré le fait que sa mythologie est moins connue du grand public, il s’agirait d’un gage de la prééminence du sceau du studio. Le brand Marvel deviendrait autosuffisant. Et c’est à ce moment que les possibilités seront véritablement infinies, pour reprendre la déclaration de Feige. Qui sait, on aurait peut-être l’audace d’y aller avec un concept aussi absurde qu’un homme-fourmi! Ah oui, j’oubliais

    À lire aussi :

    > Man of Steel : contre le super-héros «réaliste»
    > Batman ne porterait pas le carré rouge


    • À mon goût, Zach Snyder n’est qu’un faiseur, sans véritable vision artistique. 300 et The Watchmen étaient de simples copier/coller des bandes dessinées, et son Superman reprenait sans grande imagination la genèse d’un personnage qu’on connaît par coeur. Mes attentes sont au plus bas.

    • Ils sont tellement mauvais de toute façon. Moi qui était un fan fini de X-Men, le 1er film a tout ruiné. Maintenant, on en a à tous les trimestres!

      De plus, je n’ai toujours pas vu un film Marvel qui surpassait le 1er Blade.

      Et que dire des flops du genre… Spawn! ;)

    • Je serais surpris s’ils arrivent a performer similairement au MCU. Batman doit etre rebooté, Green Lantern aussi, et tout le reste des membres doit être introduit.

      La question devrait etre: est-ce que DC/Warner possede quelqu’un comme Feige de leurs bords? Quelqu’un qui a vision globale des franchises pour composer une histoire globale et entrelassé?

      Un des attraits du MCU est la continuité directe, ce que le Batman de Justice League n’a pas (selon les infos presentes) avec le Batman the Nolan. De plus, le Superman de Snyder ne donnait aucune illusion d’une plus grande histoire, ce qu’a fait le premier Iron Man.

      Bref, ils sont déjà en retard de 2 tours avant meme de commencer et ont fait un mauvais départ.

    • Pour une meilleure image…

      http://i.imgur.com/3hRU6px.jpg

      Vu il y a quelques minutes sur un forum. La grosse dicussion étant de savoir
      si le fameux logo est sur sa poitrine et de quelle époque est influencé son
      costume; plus style jeux vidéos ou plus période Frank Miller…

      (sur le lien on voit en effet le logo et le costume semble gris et noir)

    • La première partie de Man of Steel était très honnête et nettement au delà de mes attentes. Par contre la 2e partie était ”too much”.

      Faudrait aussi arrêter de délirer concernant Watchmen.. Ce film est le plus ‘’surestimé des sous-estimés” (!) en Sci-Fi/SuperHéros de ce début de siècle.

    • (Désolé Jozef pour le double lien à l’image, j’ai lu votre billet en entier après mon message)

      Cela dit je reprends un peu mon commentaire dans un blogue de votre collègue Lussier;
      concernant GOTG ça fait du bien de voir un film de super-héros avec un peu d’humour.
      Je ne connais pas les personnages (pas assez « brandé ») mais ça m’intéresse de
      voir le film. On a tous besoin de nouveaux héros ! :-)

      Ah non, pas de double lien, c’est moi qui l’a récupéré. Merci à vous. -js

    • Nos super-héros modernes me donnent mal au coeur (le dernier Bourne-sans-Bourne). Ca va être terrible avec tous ces super-héros-vraiment-super. Peu d’histoire mais beaucoup d’action en hauteur, en largeur et parfois en … longueur.

    • Comment font-ils pour ne pas voir l’indigestion collective qui se prépare? Moi-même, j’étais fan de l’univers X-Men et j’ai totalement décroché à cause des films. Seul Nolan a su maintenir mon attention.

      (En passant, “rênes”, pas “rennes”.)

    • I non, ils ne sont pas tous bons, oui ils sont faits pour engranger de l’argent. C’est du divertissement pur, point. Mais personne n’est obligé d’y aller. Tant que les gens dépenseront leur argent pour aller voir les films de super-héros, il y aura des films de super-héros. Point barre. L’univers des S-H est ce qui s’approche le plus de la mythologie. C’est probablement la raison pour laquelle ce phénomène est si populaire. Nous adorons instinctivement la mythologie. Les créateurs le savent et en profitent…

    • Cette surdose de méga héros de quasi, voire totale science fiction serait-il le reflet de l’absence de véritables leaders en chair et en os, des gens en qui le citoyen aurait confiance pour le mener quelque part ou prendre sa défense contre les «méchants»?

      Aurait-on si peu confiance dans ceux qui représentent le pouvoir, la loi et l’ordre, la Justice pour en arriver à préférer d’invraisemblables ersatz en métal, en fibre de carbone, sur vitaminés aux radiations X, gamma, ou autres utilisateurs de machins du type «Porte des étoiles»?

      Bon cinéma à tous.

    • Parlant de Ant-man, n’oublions pas son Mini-Me: http://youtu.be/qORKPg5JRas

    • @ jeanfrancoiscouture
      Je ne comprends pas tout à fait comment vous associez les super-héros et la SF, mais pour moi le concept même de super-héros contredit la SF: ils tiennent beaucoup plus de la ‘fantasy’ que de la science. Comme Star Wars, un peu ‘fantasy’, et space opera, film de cape et d’épées…

      Il y a encore peu de SF, digne de ce qui s’est fait de mieux à l’écrit. Dernièrement, j’ai retenu 2 films, le minimaliste Oblivion et l’hyperactif reprise de Totall Recall (que j’ai bien aimé, sans nostalgie pour la première adaptation – l’”original” demeurant un roman). Pourquoi? Parce qyue les deux nous emmènent dans undoute puis une quête d’une identité incertaine, qui rmet enquestion des valeurs apparemment acceptées – ce qui rejoint le 2ème point que vous soulevez, fort intéressant. Pour moi, la bonne SF fait cela, nous emmener ailleurs, alors qu’on pense savoir où on est.

    • Il en va des super-héros comme des humoristes ou des films d’horreur . On se lasse pas des excellents mais pour chaque chef-d’oeuvre il existe beaucoup de navets. Cela dit, je doute que Snyder réitère l’immense succès des “Avengers” mais ça vaut le coup d’essayer et puis, j’ai davantage confiance en La ligue des justiciers plutôt qu’un film comme les “Gardiens de la galaxie” mais bon, tout est dans l’oeil du spectateur semble t-il…

    • On veut profiter de cet argent facile à gagner en bourrant les salles de cinéma de films de super héros. Je partage beaucoup l’avais de votre collègue Marc-André Lussier qui disait que c’était pas mal du copier-coller, sauf la trilogie de Christopher Nolan. Peut-on vraiment le contredire?

    • Je suis extremement decu du depart de Christian Bale. Je ne vois pas comment Affleck pourra etre credible .

    • ..@zyxx. Merci de votre commentaire/question. En effet, je n’ai pas été clair. Quand j’ai utilisé l’expression «science fiction», je ne voulais que signifier que la majorité sinon la totalité des pouvoirs de ces «super héros» relèvent de l’impossible. Invulnérabilité, voler sans ailes, insensibilité aux extrêmes, etc.

      La science-fiction prise dans son ensemble, c’est autre chose. Mettons que j’ai été un peu réducteur dans mon choix de mots.

    • Confier le succès de DC face à Marvel à Snyder est selon moi une grave erreur. Autant ses Watchmen et Dawn of the dead étaient réussis, autant on a vû la forme (juste pour la forme) prendre le dessus sur la substance dans ses 300, Sucker punch et Man of steel (ma mémoire me fait défaut pour son Legend of the guardians). Donc, mettre tout ses oeufs dans le même panier d’un réalisateur qui est 2 en 6, c’est prendre un trop gros risque.

      The Avengers était le résultat d’une construction des personnages par d’autres réalisateurs que Whedon.

      De plus, je me demande vraiment comment ils vont faire pour ramener Batman dans un film de Superman en ignorant complètement la trilogie marquante de Nolan. Il aurait peut-être fallu faire un reboot avant.

    • “Des personnages comme Star-Lord, Gamora, Drax the Destroyer, Groot et Rocket Raccoon (…) n’ont pas eu le même impact dans la culture populaire que les Iron Man, The Hulk ou Captain America dans leurs moutures pré-cinématographiques. Le fameux «brand awareness» n’est pas aussi fort.”

      Dans mon cas, l’impact est également nul pour tout cela. Je n’ai aucune attente supplémentaire si je vois un nom de superhéros connu sur une affiche vs si je vois un anonyme rocket racoon.

      On a plus que fait le tour de tout ça (d’où le départ de Bale). Bien sûr, le genre est capable de se “renouveler” et de “bons” films de superhéros vont encore être faits, mais dans quel but? Qu’est-ce qu’on explore ici? À quoi ça sert?

      C’est presque devenu une perte de temps d’en parler.

      Films de superhéros récemment regardés sur fast forward: The Dark Knight Rises, Iron man, Avengers. Je me suis endormi sur Iron Man et je riais tellement TDKR était ridicule.

    • The Avengers (2012), film d’action de J. Whedon : Quand quatre amis aux super-pouvoirs se tabassent ensemble pendant deux longues heures comme des ivrognes dans une taverne, ils doivent ensuite se réconcilier et sauver la planète contre une invasion d’extra-terrestres prétenduement dangereux mais qui ne savent pas viser droit et dont l’équipement est plus fragile que du verre. L’histoire met en scène un énième cube bleu magique et se termine quand Hulk assome simplement un demi-dieu, Loki, parce que c’est drôle.

      Le film le plus sur-évalué de l’histoire. Démontre que les critiques peuvent être achetées ou influencées par les grands studios comme Disney.

      Vous voulez voir (et revoir) un vrai bon film de super-héros avec de la substance à revendre? Batman Begins.

      Bon, ça fait du bien…

    • films plates ou pas, avec mes gars (8 et 10 ans) qui trippent cinéma, j’aime mieux regarder 2 hrs d’avengers que 90 min. de dessins animés comme Rio. Surtout au prix que coute l’entrée.

    • Mais c’est vrai que DC comics a du pain sur la planche s’ils veulent rivaliser avec Marvel. Petite question amateur de Batman. Pourquoi Ben Affleck? Il n’était même pas crédible dans Daredevil. Je pensais qu’ils voulaient changer pour un jeune?

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    octobre 2013
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité